Scum Villain’s Self Saving System – Chapitre 16

Chapitre 15Index | Chapitre 17

Traduction par Kéliane, correction par Yukiko-chan

Chapitre 16

Luo Binghe était abasourdi.

« Mon…… »

Il recula d’un pas et scruta ces cieux et ces terres désolées qui s’étendaient sans fin, puis murmura :

« Mon royaume onirique ressemble vraiment…… à ça ? »

L’état d’esprit dépeignait la façon dont le monde était perçu. Malgré son jeune âge, il avait déjà éprouvé beaucoup de sentiments.

Sur un ton monotone, Shen Qingqiu répondit :

« Ce n’est pas un royaume onirique normal. J’ai bien peur que quelqu’un ait interféré sans ton consentement. Le pouvoir spirituel, à l’intérieur de ce royaume onirique, est puissant et instable. Ce maître a été attiré ici et par toi sans le savoir. »

Le visage de Luo Binghe afficha une expression coupable.

« Ce disciple est inutile et a impliqué Shizun. »

Intérieurement, il songea :

“Qui interférerait avec mon royaume onirique ?”

Shen Qingqiu expérimenta pleinement ce que c’était de gâcher le plaisir de quelqu’un et alla droit au but :

« Tu n’as pas besoin d’y réfléchir davantage. Il y a de l’énergie démoniaque aux confins de ton royaume onirique. Ce genre d’intervention ne peut être que l’oeuvre d’un démon.»

Luo Binghe entendit cela et ne se montra pas excité. À l’inverse, cela exacerba sa haine à l’encontre des démons.

« Les gens du Royaume Démoniaque sont vraiment empoisonnés dans l’âme, » répondit-il.

Il ne savait vraiment pas quel genre d’expression Luo Binghe ferait après avoir découvert le métissage démoniaque de son propre sang et en repensant à ces mots qu’il avait lui-même prononcés……

Shen Qingqiu sourit et dit :

« Empoisonné et éhonté; il se peut que d’autres aient un sentiment opposé. »

Du point de vue divin de Shen Qingqiu, ses mots s’adressaient à la personne qui avait interféré avec le royaume onirique de Luo Binghe, cette même Sha Hualing.

Bien entendu, il y avait des pensées destinées à faire du mal aux autres. Mais ce qu’il y avait surtout, tout le monde savait, c’était le coeur secrètement épris d’une jeune fille.

Sinon, pourquoi n’aurait-elle pas fait du mal aux autres alors qu’elle lui en faisait à lui ? Aux yeux de cette démone, la personne qu’elle aimait devait être rapportée et vicieusement malmenée  ╮( ̄▽ ̄」)╭  Cependant, ce n’était qu’au tout début ; attendez qu’elle soit ramenée au harem par Luo Binghe. Elle ne pourrait alors plus qu’être soumise et docile.

Luo Binghe ne comprenait pas le sens des mots qu’il prononçait, mais il sourit et pensa que c’était profond. C’était volage et légèrement frivole mais cela permettait aussi aux gens de se sentir quelque peu aventureux.

« Ce royaume onirique n’est pas ordinaire. Un cauchemar quelconque n’aurait pas été capable de m’arrêter, et changer ma conviction aurait suffi à briser ce rêve. Mais cet espace a été réalisé de manière vraiment très raffinée. Je crains qu’en détruisant le noyau de l’illusion, personne ne puisse en sortir.

— C’est-à-dire que nous serions piégés pour toujours à l’intérieur ? demanda Luo Binghe. Tout est la faute de ce disciple, s’excusa-t-il.

— Pour des choses ayant atteint un tel stade, les mots ne sont d’aucun usage. Il vaudrait mieux agir au plus tôt et briser cet enchantement dès que possible, » répondit Shen Qingqiu.

Luo Binghe acquiesça silencieusement et suivit Shen Qingqiu, marchant vers les confins du rêve.

En apparence, Shen Qingqiu semblait serein, mais, à l’intérieur de son cerveau, il y avait de grandes vagues orageuses tandis qu’il conversait avec le système.

Système :

【Avertissement du Système : Vous entrez à présent dans une branche importante de l’intrigue : Enchantement de Meng Mo. Durant cette branche scénaristique, merci de vous assurer d’apporter votre soutien à Luo Binghe afin qu’il remporte la victoire sur l’illusion de Meng Mo. Dans le cas contraire, 1000 points de classitude vous seront déduits.】

Ça recommençait ! Une fois encore, une déduction de points de charisme. À chaque fois, il y avait ce genre de nombre capable de provoquer une crise cardiaque chez les gens. Je travaille consciencieusement et d’arrache-pied pour quelques points d’attitude classe, et tu veux en déduire 1000 en une fois, est-ce vraiment juste ?! En tant que personne……, non, en tant que système, tu ne devrais pas te montrer aussi extrême !

Cependant, ce n’était pas le point essentiel. Le point essentiel était –  l’intrigue était en bordel.

Les prémices de cette partie, dans le roman de base, étaient que Luo Binghe avait été attiré dans la portée d’attaque de Meng Mo. Avant d’être attaqué, comme une mesure inconsciente d’autoprotection, il avait instinctivement entraîné avec lui, dans l’enchantement, la personne en laquelle il avait le plus confiance.

Shen Qingqiu frappa urgemment le système :

‘Votre Grandeur, chéri, grand dieu ! Es-tu sûr qu’il n’y a pas un Bug ? Cette partie est supposée être “Luo Binghe trempant avec une soeurette 1” De plus, la fille est censée être en charge de l’aider à démêler les noeuds de son coeur et doit utiliser l’amour pour l’aider à surmonter les démons du coeur 2.

Pourquoi me donne-t-on ce rôle?! Qu’en est-il de cette scène de bonnes émotions et de communication spirituelle conduisant à l’acceptation au sein du harem ? De cette shimei décidée à ne jamais l’abandonner dans la vie ou dans la mort ?!

Système :

【L’auto-inspection n’a pas révélé de Bug. Le système fonctionne normalement. 】

Pas de Bug. En d’autres termes, cette scène se résume à agir correctement ou mourir.

Shen Qingqiu expérimentait pour la première fois la force de l’effet papillon.

Dans le roman d’origine, celle qui avait été entraînée dans le rêve aux côtés de Luo Binghe était Ning Yingying.

À ce stade précoce de l’histoire, elle était devenue récemment la personne en laquelle il avait le plus confiance au sein du pic Qing Jing. Ce checkpoint et ce travail de rapprochement croissant auraient dû lui être dévolus.

Que se passait-il à présent ?

Pourquoi Shen Qingqiu se retrouvait-il à devoir inexplicablement endosser la casquette de la personne ‘la plus fiable’ et digne de confiance ?

Shen Qingqiu était extrêmement flatté par cette faveur inattendue, mais il ne voulait pas du tout assumer ce rôle.

Luo Binghe vit son expression insondable et demanda avec inquiétude :

« Shizun, qu’y a-t-il ? »

Shen Qingqiu se reprit aussitôt et répondit calmement :

« Rien. Ce maître est en train de réfléchir, les monstres des rêves s’attaquent habituellement à la partie la plus fragile du coeur d’une personne. Tu devrais te préparer. »

Luo Binghe acquiesça. Affichant une mine résolue, il ajouta :

« Ce disciple ne laissera pas Shizun être une nouvelle fois impliqué. »

C’était trop de souffrance à endurer. Non seulement il était plongé dans une situation dangereuse, mais il craignait aussi que, s’il devinait juste, il n’ait à assumer les responsabilités de la soeurette.

Shen  Qingqiu ne voulait pas du tout bloquer le couteau et le pistolet pour le protagoniste, et le suivre à travers terres et mers pour affronter les terribles démons du coeur, et les démons oniriques, et d’autres grandes choses, ah QAQ !

Quel genre de chance tordue fallait-il pour en arriver à ce niveau……

Auparavant, il s’était plaint du dieu de ce monde. En y repensant, Dieu était aussi très innocent. La personne qui avait créé ce monde n’était-elle pas Airplane Towards The Sky? En tant qu’auteur de stallion novel au sang chaud, il ne serait assurément pas d’accord pour que ce genre de situation se produise dans ses écrits. A quel point était-ce mauvais qu’une parfaite et gentille fille soit échangée contre une vilaine crapule ?

Tous deux poursuivirent droit devant eux durant un moment. Au-dessus de leurs têtes, les nuages dans le ciel et le paysage autour d’eux étaient pareils à un kaléidoscope. Parfois, ils s’étiraient et se tordaient, d’autres fois, ils se brisaient en plusieurs morceaux, imprévisibles. En déambulant dans ce royaume, c’était comme s’ils avaient été dessinés par Léonard de Vinci et que le fond l’avait été par Picasso. Les styles étaient complètement différents et le sentiment de désaccord était très fort.

Soudain, une ville émergea de noirs nuages en face d’eux.

Shen Qingqiu prononça solennellement :

« Contrez les soldats avec des armes, l’eau avec de la terre 3. Entrez. »

En se dirigeant vers l’entrée, Luo Binghe leva la tête et révéla une expression légèrement confuse.

Shen Qingqiu le savait. Il avait pensé que cette ville semblait très familière.

Bien sûr qu’elle l’était, c’était celle dans laquelle Luo Binghe avait erré en tant que mendiant dans son enfance.

Naturellement, les portes n’étaient pas gardées et ils les ouvrirent lentement par eux-mêmes. Shen Qingqiu le conduisit à l’intérieur.

Ce rêve était vraiment terrible, tellement abstrait qu’il n’était qu’un mélange de blocs colorés et qu’il n’y avait aucune frontière entre le temps et la réalité. La route à l’intérieur de la ville, le marché, et les maisons étaient toutes d’une facture d’une indubitable complexité. Les lumières étincelaient tandis que des gens allaient et venaient. Ils les regardèrent s’agiter dans la foule depuis très loin. Mais après s’être approché pour mieux regarder, même si Shen Qingqiu s’était mieux préparé, son coeur aurait tout de même reçu un choc.

Aucun de ces ‘gens’ agités n’avait de visage.

Leurs visages n’étaient que des impressions confuses et vagues. Il n’y avait pas de son non plus. Ils n’étaient pas du tout comme les vivants, ils se promenaient plutôt activement à travers la ville aussi silencieusement que les morts, ce qui engendrait une sorte de sentiment étrange.

Luo Binghe n’avait jamais rencontré ce genre de scène horrifiante auparavant. Il était effrayé, mais demanda :

« Shizun, qu’est-ce que c’est ? »

Shen Qingqiu était un peu paniqué mais pris tout de même la peine d’expliquer, tel une petite Baike (encyclopédie) 4.

« C’est une cité construite à partir de rêves. Les maisons et autres sont faites de choses mortes et peuvent être ainsi modelées en rêve. Les êtres vivants ne peuvent pas l’être, ils peuvent tout au plus être figurés par ces choses étranges et indescriptibles sans nez et sans visages. Cependant, pour que quelqu’un ait la capacité de créer immédiatement une ville d’une telle échelle – j’ai bien peur qu’il n’y ait qu’une seule personne. »

Luo Binghe demanda humblement :

« Quelle est cette personne ?

— Meng Mo, » répondit Shen Qingqiu.

Meng Mo était le BOSS de ce rêve.

Sa véritable identité était celle d’un des plus grands experts de la race démoniaque. Il avait perdu son corps physique dans une tribulation plusieurs centaines d’années plus tôt. Son puissant esprit primordial, en revanche, n’avait pas été endommagé. Depuis cette époque, il vivait dans les rêves des autres. Il comptait sur l’absorption de pouvoir spirituel et d’énergie raffinée pour survivre.

En même temps, il était en fait l’un des shifu du protagoniste.

C’était celui qui, dans un cliché typique, s’était pris d’affection pour Luo Binghe après qu’il se soit libéré de l’enchantement. Il avait pris tout le savoir perdu de son corps et lui avait transmis, élaborant aussi de temps en temps un plan pour lui donner un coup de main.

L’expérience de Luo Binghe n’était pas très grande, donc bien sûr, il n’avait pas compris que cette personne était venue. Il était encore en train de réfléchir à d’autres questions quand ses yeux balayèrent la foule et qu’il se figea.

Bien qu’il connaissait déjà la réponse, Shen Qingqiu demanda :

« Qu’est-ce qu’il y a ?

Shizun, je ne sais pas si j’ai mal vu. Tout à l’heure, je pense avoir vu des gens avec des visages dans la foule, expliqua Luo Binghe. »

Shen Qingqiu secoua ses manches, se dirigea vers l’endroit qu’il indiquait, et dit d’un ton concis :

« En chasse. »

Tous deux se mêlèrent à la foule, prenant sept tournants et huits virages 5 avant de s’arrêter finalement devant une petite ruelle.

Au total, il y avait cinq personnes avec des visages. Tous étaient plutôt précis, au lieu de n’être qu’un vague désordre. Ces gens avaient l’air d’être encore des adolescents. Quatre d’entre eux se tenaient debout et prenaient l’avantage pendant qu’un autre s’asseyait sur le sol. Le bruit des jurons était incessant, des ‘petit métis’ et des ‘bâtards’ volaient à tout va. Ils étaient si absorbés dans leurs imprécations qu’ils ne remarquèrent pas les deux personnes qui arrivaient derrière eux.

« Ils n’ont pas l’air de nous voir, » fit remarquer Luo Binghe.

Il regarda Shen Qingqiu comme pour demander, n’as-tu pas dit que Meng Mo n’avait aucun moyen de modeler des gens avec des traits faciaux ?

C’était l’heure de recommencer le traitement cruel.

Shen Qingqiu soupira en son for intérieur. Il reprit :

« Meng Mo est véritablement incapable d’utiliser les rêves pour créer des gens, mais ces personnes n’ont pas été engendrées par ça. Luo Binghe, regarde-les de plus près. »

Luo Binghe tourna lentement son regard vers eux et les observa un moment avant de recevoir soudain un choc.

Shen Qingqiu expliqua :

« Ce ne sont pas des illusions créées par Meng Mo. Ce sont en fait des projections de personnes réelles présentes dans tes souvenirs. Meng Mo n’a fait qu’utiliser un petit tour pour récupérer ces images endormies dans les profondeurs de ton coeur et les réveiller.»

Comme si Luo Binghe était déjà incapable d’entendre ses paroles, il leva les mains et les pressa contre ses tempes, les nerfs à vif.

Shen Qingqiu savait que le démon du coeur de Luo Binghe était déjà arrivé.

Ces quatre adolescents minces encerclaient un garçon assis sur le sol qui semblait avoir à peine quatre ou cinq ans, le rouant de coups de poings et de pieds. Cet enfant mal habillé dont les mains tenaient sa tête, se pelotonnait par terre, endurant silencieusement. Il laissait vraiment à penser qu’un si jeune enfant allait se faire battre à mort!

« Ce gamin métis qui vient à peine d’ouvrir les yeux ose venir chez ce frère pour demander du travail ! »

« Il est fatigué de vivre! »

« Piétine-le jusqu’à ce qu’il crève. N’est-il pas pitoyable, n’a-t-il rien à manger et n’a-t-il pas faim ? S’il est battu à mort, il ne sera plus affamé. »

La tête de Luo Binghe lui faisait mal, comme si elle allait se fendre en deux. Il semblait qu’il ne pouvait voir que la petite figure tragique et faible sur le sol. C’était lui, dans les années passées, des cheveux lâchés et désordonnés sur un visage ensanglanté qui révélait deux yeux semblables à des étoiles. Telles deux épées tranchantes, ces iris rencontrèrent les siens.

Luo Binghe ne pouvait plus détourner le regard.

« Binghe, ce n’est qu’une illusion, » chuchota Shen Qingqiu.


Notes :

1 Tremper avec une soeur : Le mot utilisé est pao (泡). En gros, ‘tremper’ ou baigner avec une fille, comme un sachet de thé.

Hypothèse de notre part :

En anglais vulgaire, le terme “steeping” ici utilisé dans la version de BCnovels, peut signifier : mettre ses testicules dans la bouche de son/sa partenaire. Et un synonyme de cette expression peut également être “tea bagging” puisque les testicules de monsieur trempent dans la bouche chaude de/de la partenaire comme le ferait un sachet de thé dans de l’eau.

Nous ignorons si le sens général de la phrase a voulu pousser la vulgarité de la situation jusque-là, mais nous tenions à vous le signaler car nous trouvions cela… perturbant xD Surtout considérant qu’il s’agit d’un stallion novel. Nous restons toutefois nuancés, car il nous semble bizarre que SQQ atteigne un tel niveau de vulgarité ^^;

À vous de vous faire votre propre avis sur la question 😛 (ou de confirmer/infirmer en commentaires).

2 Démons du coeur : Le pinyin utilisé est xin mo (心魔), exactement comme le nom de la future épée de Luo Binghe. La traduction littérale a été préférée à l’expression ‘démons intérieurs’ parce que cela correspond mieux au reste de l’histoire. Les démons du coeur sont des émotions négatives et les autres barrières mentales qui dérangent les pratiquants dans leur cultivation ou entraînement. Ils peuvent attaquer un cultivateur de l’intérieur et les faire souffrir ou les conduire à des déviations de qi.

3 Contrez les soldats avec des armes, l’eau avec de la terre (兵來將擋,水來土掩): Un dicton signifiant qu’il faut adopter des mesures appropriées en fonction de la situation.

4 Baike (百科): Une référence à Baidu Baike/Baike Baidu qui est un genre d’encyclopédie en ligne faite par l’équivalent chinois de Google, Baidu.

5 Prendre sept tournants et huit virages : cela signifie qu’il faut suivre un chemin sinueux.

Chapitre 15Index | Chapitre 17

3 commentaires sur “Scum Villain’s Self Saving System – Chapitre 16”

  1. Héhéhé, merci beaucoup pour la sortie de ce nouveau chapitre malgré la chaleur étouffante de ce début de juillet ;p

  2. Comment quelqu’un a pu interférer avec dans le rêve onirique de Luo Binghe ? O.O

    Un demi démon qui hait les démons !

    Ahhah ah ah…. J’aurai bien voulu qu’elle soit zigouillée cette Sha Hualing… -.-‘

    Mais nan, ce n’est pas de ta faute, voyons ! C’est la faute des autres ! C’est tout ! Pauvre Bébé !

    Je suis tout à fait d’accord avec Shen Quingqiu ! C’est pas juste, il gagne pas beaucoup, et au contraire peut en perdre beaucoup ! Pff

    OHHHHHH~~~ La personne en qui il a le plus confiance !!!! *complètement gaga*

    « Baigner avec une fille comme un sachet de thé »
    HAHHAHAHHAHA ! Je m’attendais pas du tout à ça ! x’D
    C’est vrai que ca va un peu loin dans la vulgarité pour Shen Qingqiu ou pour un stallion navel !

    Ah l’amoûrrrrr ! <3

    Wouho ! Ning Yingying bonjour la castatrophe ! xD

    Ce passage onirique me fait penser à Bleach quand Ichigo communique avec son zanpakuto ! lol

    Oui, je me disais aussi que c'était bizarre qu'il y ait des gens dans ce rêve. C'est logique qu'ils n'aient pas de visages. Ce sont des fantômes je dirai.

    Wouha, je me disais justement comment et où il pouvait vivre sans corps. Dans le rêve des autres quand même… Ca fait un peu parasite.

    Mais c'est vraiment un monde cruel ! Comment des ados peuvent s'en prendre à un enfant de 4/5 ans ! O.O

    Merci beaucoup pour cette traduction !
    A tout de suite au prochain chapitre ! 🙂

Laisser un commentaire