The Scum Villain’s Self Saving System – Chapitre 40

Précédent | Index | Suivant

Traduction par Kéliane, correction par Yukiko

Chapitre 40 : Évasion mortelle dans la ville de Huayue – Partie 1

Juste à l’instant, Gongyi Xiao avait lui aussi pensé à prendre un disciple au hasard et à l’utiliser comme poids, mais cela n’avait été qu’une idée dans le vent. Puisque Shen Qingqiu avait décidé de le faire lui-même, Gongyi Xiao poussa un soupir de soulagement à l’idée de ne pas avoir à assommer quelqu’un de sa propre secte. Tous deux partirent ensemble. En voyant Shen Qingqiu repasser de nouveau la robe noire autour de lui, Gongyi Xiao sentit comme une boule dans la gorge.

Il ne put s’empêcher d’être désolé pour lui. Bien que Shen Qingqiu soit un Seigneur de Pic, il ne pouvait éviter d’être emprisonné et déshonoré. En plus de cela, tout ce qu’il pouvait faire, c’était se couvrir des vêtements de la personne qui l’avait humilié. Cela poussait vraiment les gens à soupirer de regret et de pitié !

Shen Qingqiu vit que les yeux de Gongyi Xiao semblaient scintiller de sympathie et de quelque chose tel que du chagrin et de l’indignation. Il ne put réagir qu’en restant sans expression.

« Aîné, s’il vous plaît, enlevez-la ! s’exclama soudain Gongyi Xiao.

… »

Quoi ?!

Sans attendre qu’il se remette, Gongyi Xiao commença à enlever sa propre robe supérieure. Shen Qingqiu se demandait s’il devait ou non lui asséner un coup critique pour le réveiller, mais Gongyi Xiao avait déjà retiré son vêtement et le lui présentait à deux mains.

« S’il vous plaît, portez celle-ci ! »

Shen Qingqiu vit soudain la lumière.

Oh, c’était donc ce qu’il voulait dire. Même si les vêtements de Luo Binghe étaient noirs, ils étaient similaires à la personne. Ils avaient la même connotation d’extravagance discrète que le protagoniste lui-même, et dans l’ensemble, cela resterait très voyant s’il le portait. S’il se changeait pour ne porter qu’une simple robe blanche, ce serait on ne peut plus bénéfique pour sa fuite, n’est-ce pas ? Gongyi Xiao était trop prévenant.

Il enleva résolument la robe extérieure de Luo Binghe et changea pour celle de Gongyi Xiao. Avant de partir, il réfléchit un peu et plia soigneusement les vêtements de Luo Binghe avant de les poser sur le sol…

Après avoir quitté le donjon aquatique, il eut tout d’abord la sensation que le chemin n’était pas si difficile à parcourir. Mais plus ils avançaient, plus il sentait que le labyrinthe du palais Huan Hua était en effet particulièrement terrifiant. Tout était relié d’une grotte à l’autre, un chemin s’emboîtait avec le suivant, faisant neuf fois le tour tous les trois pas, tournant en rond jusqu’à faire tourner la tête de quelqu’un. Le dos de Gongyi Xiao était clairement devant lui, mais il n’évita que de justesse de le perdre à plusieurs reprises. Si Gongyi Xiao n’avait pas connu la répartition des gardiens du donjon aquatique et leur emploi du temps quotidien comme sa poche, qui savait combien d’équipes de disciples patrouilleurs ils auraient déjà croisées ?

Une demi-heure plus tard, tous deux réussirent enfin à sortir du donjon aquatique souterrain. Ils marchèrent plusieurs kilomètres sans s’arrêter jusqu’à ce qu’ils entrèrent dans la forêt Bailu. Bien qu’ils étaient sur le point de quitter le territoire du palais Huan Hua, la cloche d’alarme du donjon aquatique n’avait toujours pas sonné, ce qui signifiait que jusque-là, ils n’avaient toujours pas découvert que le prisonnier s’était échappé. L’ordre de Luo Binghe selon lequel personne d’autre que lui ne pouvait pénétrer le donjon d’eau avait, en réalité, grandement aidé l’évasion de Shen Qingqiu.

Après s’être reposé un moment, Shen Qingqiu déclara :

«Gongyi-gongzi, il n’est pas nécessaire de m’accompagner plus loin. Tu devrais profiter du fait que nous n’ayons pas encore été découverts pour repartir rapidement ».

Il marqua une petite pause avant d’ajouter :

« Dans sept jours, si tu te rends dans la ville de Huayue, tu pourras définitivement m’y trouver.

Puisque c’est ainsi, je ne vous escorterai pas plus loin, répondit Gongyi Xiao. Bien que l’Aîné sache quoi faire même après ce qui s’est passé aujourd’hui, je vous prie de rester extrêmement prudent. Et concernant le procès qui sera tenu par les quatre factions dans un mois, ne vous inquiétez pas, Aîné. Comme vous l’avez dit, les innocents seront naturellement blanchis. Les seigneurs et les autres laverons indubitablement votre nom de toute injustice ».

Shen Qingqiu ne put se retenir de rire. Tout d’abord, son sombre passé était définitif et ne pouvait pas être effacé. Deuxièmement, il se fichait du procès qui allait être organisé par les quatre factions d’ici un mois hahaha… Immédiatement, mais sans trop se presser, il plaça ses mains en coupe avec respect.

« Nous nous reverrons. ».

Le chemin menant des abords du territoire du palais Huan Hua jusqu’à la ville de Huayue passait directement par la région des Plaines Centrales, où la population était la plus dense et l’économie la plus prospère. Cela signifiait également qu’il y avait un très grand nombre de sectes et de clans de cultivation dans la région.

Les cultivateurs de ce monde appréciaient beaucoup la défense aérienne. Tout comme pour la ville de Jinlan, ils créaient souvent des formations défensives dans le ciel au-dessus de leurs territoires. Si une épée volante ou une arme spirituelle dépassait la limite de vitesse autorisée lors de son passage, elle serait assurément découverte, et les autorités supérieures de la secte seraient également averties.

Comme on pouvait l’imaginer, cela reviendrait à diffuser son itinéraire d’évasion avec un mégaphone réglé à plein volume.

Shen Qingqiu fit une partie du trajet en vol, puis marcha sans s’arrêter pour se reposer. Finalement, il arriva à la ville de Huayue la nuit suivante.

Il débarqua à un moment extrêmement inapproprié. Il s’avéra que se tenait ce jour-là le festival célébrant la création de la ville de Huayue, et des lanternes de fête décorées de guirlandes étaient maintenues allumées toute la nuit. Les rues étaient remplies de dragons volants et de danses de lion, la musique était tonitruante. Les gens et les vendeurs transportant leurs marchandises étaient agglutinés les uns contre les autres. Presque tous étaient sortis de chez eux.

Ce qui fut plus malheureux encore, ce fut qu’à son arrivée, des nuages sombres couvraient la lune.

Sans l’appui de la lune ou du soleil, la probabilité d’échec augmentait considérablement. Shen Qingqiu estimait que c’était impossible, et il décida que pour l’instant, il valait mieux attendre, un jour tout au plus. Si les nuages ne se dispersaient toujours pas en un jour, il ne pourrait pas se permettre de s’en soucier autant et d’attendre plus longtemps. Si la probabilité d’échec devait augmenter, alors elle augmenterait. Dans tous les cas, ce serait mieux que d’étreindre une Graine de Fleur de Rosée du Soleil et de la Lune trop mûre et de pleurer dessus. Il se doutait que même s’il en faisait un plat et le servait avec du vin, cela aurait toujours un goût chimique prononcé.

Shen Qingqiu marcha lentement, et il croisa souvent les enfants turbulents de quelques familles pendant qu’ils jouaient. Il frôla des groupes de jeunes femmes qui riaient et éprouva un peu de regret. S’il n’avait pas été présentement en train de fuir désespérément, il aurait pu tout à fait observer et flâner lui aussi en ville.

Soudain, plusieurs hommes portant de longues épées sur le dos s’avancèrent vers lui, tous vêtus de vêtements du même style et de la même couleur. Ils marchaient la tête haute et la poitrine gonflée, et au premier regard, il comprit qu’il s’agissait de disciples arrogants d’un mélange de sectes.

C’était étrange à dire, mais plus les sectes dont les disciples étaient issus étaient petites, plus ils craignaient que les autres ne sachent pas qu’ils étaient cultivateurs. Ils auraient tout aussi bien pu broder le mot en grand sur leurs vêtements. Shen Qingqiu se retourna naturellement et prit commodément un masque de démon au bord de la route avant de le placer sur son visage et de passer calmement devant eux. Six visiteurs du festival sur dix portaient des masques, il n’eut donc pas peur de se faire remarquer lorsqu’il se mêla à eux. Il entendit l’un des hommes demander :

« Shixiong, l’épée Xiu Ya est-elle vraiment dans une ville où quelqu’un pourrait simplement passer et l’attraper ?

— C’est la prime que l’alliance des quatre factions a envoyée – comment cela pourrait-il être faux ? réprimanda le chef du groupe. N’as-tu pas remarqué que beaucoup de sectes ont envoyé des gens ici pour encercler l’endroit ? Écoute, vous avez aussi vu la récompense que le palais Huan Hua a affichée. Ne la voulez-vous pas ? »

Des milliers de pensées défilèrent dans la tête de Shen Qingqiu. Au final, il était aussi devenu involontairement un homme recherché.

« Ce n’est pas étonnant que le palais Huan Hua ait fait un si gros investissement. Si nous devions en parler, c’est aussi assez tragique… »

« Je n’ai, tout au plus, fait qu’assommer un humble disciple du palais Huan Hua, songea Shen Qingqiu. Je n’ai rien fait d’autre, alors comment le palais Huan Hua est-il devenu une si misérable victime ? »

Il voulait continuer à écouter, mais ces hommes s’éloignèrent de plus en plus jusqu’à ce qu’ils se retrouvent séparés par la ruée des gens et qu’il dut abandonner. Juste au moment où il se demandait s’il devait trouver une maison abandonnée pour se reposer un peu, une de ses jambes lui parut soudainement lourde. Il baissa les yeux et vit un petit enfant étreindre sa cuisse.

L’enfant leva lentement la tête. Son visage était pâle comme s’il était mal nourri mais ses yeux étaient grands et brillants alors qu’il fixait Shen Qingqiu, serrant sa cuisse et refusant de la lâcher.

Shen Qingqiu lui tapota la tête.

« De quelle famille viens-tu ? Es-tu perdu ? »

Le petit enfant fit un signe de tête et, lorsqu’il ouvrit la bouche, sa voix s’avéra douce et modeste.

« Je me suis perdu. »

Shen Qingqiu le trouvait mignon et quelque peu familier, alors il se pencha et le souleva, le laissant s’asseoir dans le creux de son bras.

« Qui t’a amené ici ? »

Le petit garçon étreignit son cou et pinça ses lèvres.

« Avec Shizun… »

Se pouvait-il qu’il soit le jeune disciple d’une secte ? Si un adulte venait à sa recherche, ce serait un problème. Mais pour une raison quelconque, la triste apparence de l’enfant, lorsqu’il prononça le mot « Shizun », tira surtout sur la corde sensible de Shen Qingqiu. Il lui était impossible d’endurcir son cœur et de le jeter sur le bord de la route pour le laisser continuer à s’y accroupir pitoyablement. Il tapota son petit cul mou et dit :

« Shizun ne s’est pas bien occupé de toi ; il doit avoir extrêmement mauvaise conscience. Te souviens-tu où tu t’es perdu ? »

Le petit enfant rit à côté de son oreille.

« Je m’en souviens. Shizun m’a personnellement poussé d’un coup – comment ne peux-tu pas t’en souvenir? »

Immédiatement, la moitié du corps de Shen Qingqiu se refroidit.

Il eut l’impression que ce qu’il tenait dans ses bras n’était pas un jeune enfant, mais plutôt un serpent venimeux, un énorme serpent enroulé autour de son cou et montrant les crocs. Il pouvait mordre à tout moment et lui injecter du venin !

Il repoussa violemment la personne dans ses bras et se retourna, une chair de poule se formant dans son dos. En un instant, tous les poils fins de son corps se redressèrent.

Tous les gens de la rue le regardaient.

Ceux qui portaient un masque et ceux qui n’en portaient pas semblaient tous figés dans l’instant, retenant leur respiration en le regardant.

Ceux qui portaient un masque de démon sur leurs visages étaient féroces et effrayants ; quant à ceux qui n’en portaient pas, ils engendraient encore plus un sentiment de panique – aucun n’avait de visage !

Le premier instinct de Shen Qingqiu fut de placer sa main sur l’épée Xiu Ya, mais il s’en garda aussitôt. Il ne pouvait pas attaquer !

C’était ce qu’il avait enseigné à Luo Binghe à l’origine. Au sein de la formation de Meng Mo, s’il attaquait le « peuple » dans le rêve, ce serait la même chose que d’attaquer sa propre âme dans la réalité.

Le front de Shen Qingqiu était couvert de sueur froide. Même si les gens ne pouvaient naturellement pas se souvenir quand ou comment le « rêve » avait commencé, il ne savait pas quand il était réellement entré dans le champ d’action de la formation. Il ne pouvait pas avoir les nerfs si fragilisés qu’à force de courir, il s’était juste endormi sur le bord de la route, n’est-ce pas ?

Derrière lui, une voix jeune et tendre s’éleva :

« Shizun ».

Lorsque la voix s’était tenue précédemment près de son oreille, elle avait été d’une douceur incomparable, mais en l’entendant dorénavant, elle contenait contre toute attente une intention inexplicable et sinistre.

L’enfant Luo Binghe se tenait derrière lui, et lui demanda à distance :

« Pourquoi ne veux-tu plus de moi ? »

Shen Qingqiu refusa résolument de se retourner et commença immédiatement à s’éloigner !

Bien que tous ces gens sans visages le regardaient… Non, on ne pouvait pas dire qu’ils le regardaient, puisqu’ils n’avaient même pas d’yeux, mais toutes leurs faces étaient tournées dans la direction de Shen Qingqiu. Il pouvait véritablement sentir d’innombrables regards sur lui.

Shen Qingqiu fit semblant de ne pas les voir du tout et fonça brusquement. Si quelqu’un venait lui barrer la route, il le poussait de côté. Soudain, une main interrompit sa course. Lorsqu’il tourna la tête, il vit que bien que celle-ci était mince, elle était si puissante qu’elle faisait peur ; c’était comme un cerceau de fer.

Luo Binghe, quatorze ans, agrippa fermement son poignet et, outre les contusions sur son visage, souvent présentes toute l’année, son expression se fit pleine de tristesse. Ces yeux noirs le regardaient fixement.

Tu m’as encore rattrapé !

Shen Qingqiu secoua son bras trois fois avant de se libérer, se frayant un chemin à travers la foule tout en courant. La première fois, c’était un enfant, la deuxième fois, un adolescent. Si une version adulte se présentait, il ne pourrait vraiment plus le supporter !

Mais la rue semblait s’éterniser pour qu’il n’en atteigne jamais le bout. Après que les petites échoppes des deux côtés de la rue étaient apparues pour la seconde fois, avec les enfants sans visages jouant autour et les jeunes femmes portant des masques de démons, Shen Qingqiu fut enfin sûr que cette route à l’intérieur du rêve formait une boucle continue. Il était impossible de la quitter en poursuivant tout droit !

Comme il était inutile de continuer ou de revenir en arrière, il lui suffisait de trouver un nouveau chemin. Shen Qingqiu regarda à gauche et à droite avant de se diriger rapidement vers la façade d’un magasin de vin.

Les grandes lanternes écarlates étaient accrochées haut devant la porte de l’échoppe, la lumière rouge était faible et séduisante. Les portes en bois étaient bien fermées, mais Shen Qingqiu les ouvrit et pénétra à l’intérieur. Ce ne fut que lorsqu’il franchit complètement le seuil que les deux battants de bois se refermèrent d’eux-mêmes.

L’intérieur de la pièce était noir comme de l’encre et un vent froid le frôla. Cela n’avait pas l’air d’être dans un magasin de vin, mais plutôt dans une grotte de montagne.

Cependant, Shen Qingqiu ne trouva pas cela inattendu. On ne pouvait pas utiliser le bon sens pour évaluer un rêve. Chaque porte avait la possibilité de mener n’importe où dans le monde.

À cet instant, il entendit une série de sons étranges.

Il y avait une voix qui semblait appartenir à quelqu’un dont les poumons avaient été perforés. Ils semblaient chercher de l’air en continu, avec extrêmement de difficulté et une totale agonie.

De plus, il semblait ne pas s’agir pas que d’une seule personne !

Shen Qingqiu claqua des doigts et une flamme jaillit du bout de ceux-ci, avant de s’élancer vers l’endroit d’où provenait le son étrange.

La lumière du feu illumina entièrement la scène, et ses pupilles rétrécirent instantanément sous le choc.

Liu Qingge tenait l’épée Cheng Luan dans sa main et pointa la lame vers lui avant de la plonger dans sa propre poitrine.

Précédent | Index | Suivant

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Tous les commentaires