The Scum Villain’s Self Saving System – Chapitre 41

Précédent | Index | Suivant

Traduction par Kéliane, correction par Yukiko

Chapitre 41 : Évasion mortelle dans la ville de Huayue – Partie 2

Toute sa silhouette était imprégnée de l’horrible couleur cramoisie du sang. On pouvait voir d’innombrables blessures sur tout son corps, et plus de sang encore s’écoulait du coin de sa bouche. Il semblait avoir déjà oublié combien d’épées avaient été dirigées contre lui. Une colère déchaînée couvrait son visage, il était clair qu’il avait depuis longtemps perdu la raison, après avoir subi une déviation de qi.

Cette scène, sous l’éclairage brillant et tremblottant du feu, était terrifiante à l’extrême. Pendant un instant, Shen Qingqiu oublia qu’il se trouvait dans le Royaume des Rêves, et se jeta vers Liu Qingge pour en sortir Cheng Luan.

L’épée avait déjà transpercé le cœur de Liu Qingge. Shen Qingqiu la déplaça gentiment, mais il se trouva face à un jet de sang. En voyant ce spectacle choquant, il retrouva légèrement sa lucidité, reculant de deux pas pour se cogner contre une autre personne.

Il tressaillit violemment. Yue Qingyuan lui faisait face, la tête baissée.

Bien qu’ils se regardaient, les yeux de Yue Qingyuan étaient vides de toute lumière. Du cou à la poitrine, en passant par les quatre membres et l’abdomen… il était transpercé de flèches noires.

Dix mille flèches avaient percé son corps.

Shen Qingqiu réalisa soudain ce qu’il voyait devant lui : c’était leur mort originelle !

Les morts que le premier Shen Qingqiu avait causées de ses propres mains !

Shen Qingqiu ne pouvait supporter cette vision plus longtemps. Il aurait préféré être entouré d’une foule de personnes sans visages à l’extérieur plutôt que de continuer à regarder ce genre de scène !

Il rebroussa chemin vers là où il était entré en premier lieu. Contre tout attente, il parvint tout de même à retrouver la porte coulissante en bois. Shen Qingqiu courut comme un homme qui venait d’être amnistié, s’éloignant de là à toute vitesse dès qu’il mit le pied dehors. Cette fois, son esprit se voulait instable, ses pensées brouillées. Titubant dans la rue, il ne put s’empêcher de trébucher à plusieurs reprises, faisant triste figure.

Les « gens » autour le fixaient. Un silence mortel régnait aux environs.

Alors qu’il courait depuis je-ne-sais-quand, il se jeta soudain tête baissée dans la poitrine d’un passant.

La réaction de cette personne fut de l’envelopper immédiatement dans une étreinte emplie de lourdes émotions.

L’autre était beaucoup plus grand que lui, avec une carrure fine et élancée. Il était entièrement vêtu de noir, à l’exception d’une petite zone exposée autour de son cou. Au-dessus de cette zone, il portait un masque de fantôme féroce.

Shen Qingqiu ne put dire quoi que ce soit avant d’entendre une voix amusée venir par au-dessus :

« Shizun, fais attention. »

Il n’avait pas besoin de regarder sous le masque pour connaître l’identité de la personne en-dessous.

Shen Qingqiu se débattit soudain contre l’étreinte. L’autre ne tenta pas de l’en empêcher, si bien que se battre pour se libérer ne fut pas difficile. Ce ne fut qu’après avoir reculé suffisamment pour assurer sa sécurité qu’il détailla la silhouette.

« As-tu créé cette ville ? » demanda Shen Qingqiu.

Luo Binghe ôta lentement son masque. L’expression de son visage donnait presque l’impression qu’il regrettait que ce jeu des « fantômes-chassant-l’humain » ne dure pas plus longtemps.

« Pas mal. Qu’en pense Shizun ? »

Shen Qingqiu hocha lentement la tête.

« Tu es vraiment digne d’être appelé le disciple favori de Meng Mo. »

Pouvoir fabriquer une illusion à un niveau aussi méticuleux était une tâche impressionnante. Comparée à celle dans laquelle Meng Mo les avait piégés il y avait si longtemps, celle-ci ne manquait de rien.

Qui plus est, cette illusion avait réussi à s’emparer avec précision de sa plus grande peur.

Au départ, l’humeur de Luo Binghe était plutôt bonne. Mais en entendant cette déclaration, son sourire s’évanouit.

« Je ne suis pas le disciple de Meng Mo. »

Shen Qingqiu trouva cela un peu étrange.

« Ne lui as-tu pas présenté tes respects en tant que professeur ? »

Luo Binghe s’étouffa, puis répondit avec indignation :

« Non ! »

Très bien. Non voulait dire non. Shen Qingqiu n’avait pas envie de s’attarder sur cette question.

« Shizun, si tu es disposé à revenir de toi-même, tu peux négocier n’importe quelles conditions. 

— Cela peut-il être considéré comme une “peine clémente” ?

— Tant que je n’enlève pas mon sang de ton corps, toute tentative de fuite est vaine, rappela Luo Binghe.

— Oh, c’est vrai ? reprit Shen Qingqiu en riant. Dans ce cas, pourquoi n’essaies-tu pas présentement de m’attraper ? »

Luo Binghe se raidit, un éclair de lumière vacilla dans ses pupilles.

En voyant cette expression, le cœur de Shen Qingqiu se serra soudain.

« Ton épée, est-ce qu’il y a un problème avec ? » demanda-t-il lentement.

Que les Cieux m’aident, ah !

Lorsque Luo Binghe était tombé dans l’Abîme Infini, il avait trouvé, à l’intérieur du cadavre d’une ancienne créature, une étrange épée qu’un Maître Démon avait forgée en utilisant le sang de son propre cœur.

Cette épée était connue sous le nom de Xin Mo.

Il suffisait d’entendre ce nom pour savoir qu’il s’agissait d’un objet dangereux, non ?!

C’était, bien sûr, un must ! Plus une arme spirituelle était puissante, plus elle était difficile à contrôler. Depuis des siècles, entre l’époque antique et aujourd’hui, l’épée Xin Mo avait connu des centaines de propriétaires. Tous étaient de formidables génies au sein de leur secte – et malgré cela, aucun n’avait pu échapper au destin de mourir à cause de sa propre épée.

Elle avait combattu tous ceux qui la portaient. Si l’on pouvait forcer son esprit à vous reconnaître, elle servait d’arme redoutable ; cependant, s’il y avait un jour à l’avenir où l’on était incapable de supprimer la nature maléfique de l’épée, alors on ne devenait rien d’autre qu’une brebis sacrifiée conduite à l’abattoir.

Le Luo Binghe original n’avait subi ses effets secondaires la première fois qu’après être entré dans le Royaume Secret Démoniaque et avait manqué de justesse d’être dévoré par l’épée. Afin de résoudre ce problème, une intrigue annexe de 500 chapitres avait été nécessaire, durant laquelle Luo Binghe avait alors recueilli huit ou neuf sœurettes supplémentaires.

Mais à présent, toute l’intrigue de l’histoire était en pagaille. L’événement de la riposte de l’épée se produisait dorénavant bien trop tôt par rapport au calendrier !

La riposte de l’épée Xin Mo n’était pas du tout facile à gérer. Il n’était pas étonnant que Luo Binghe n’ait pas pu le poursuivre. Étant si préoccupé par la recherche du remède, il ne pouvait bien sûr pas attraper Shen Qingqiu lui-même !

Soudain, Luo Binghe saisit une de ses épaules, tirant avec force sur sa robe.

Oh.

Pourquoi était-il de retour ?

L’expression de Luo Binghe semblait aussi sombre que le fond brûlé d’un pot. Lentement, un mot à la fois, il cracha :

« Même si je ne peux pas venir personnellement pour le moment, Shizun ne devrait pas trop faire la fête. »

Mais ne déchire pas mes vêtements ! Shen Qingqiu s’empara du tissu restant, en protestant avec colère :

« Qu’est-ce que tu fais ? C’est la seule façon que tu connais d’humilier quelqu’un ?

— C’est clairement Shizun qui m’a humilié le premier ! »

Système :

【Classitude +50】.

Cela pouvait aussi ajouter des points ? C’était trop anormal ! Pourquoi estimait-il que c’était trop anormal ?

La main de Luo Binghe exerça une pression, réduisant instantanément le tissu blanc en petits morceaux qui disparurent avec le vent. Il s’avança, son expression pas encore tout à fait haineuse, et se dirigea dans la direction de Shen Qingqiu. En voyant les yeux de Luo Binghe, Shen Qingqiu sentit aussitôt une forme de peur violente s’emparer de lui.

Bien qu’il n’ait jamais eu connaissance du fait que Luo Binghe avait tendance à déchirer les vêtements, il n’était pas prêt à attendre la mort. Il adressa une douzaine d’attaques à Luo Binghe, puis tenta rapidement de s’enfuir.

Luo Binghe était manifestement capable de prendre le dessus, et pourtant il préférait jouer au chat et à la souris, jouant patiemment avec lui.

La vitesse de Shen Qingqiu était extrêmement rapide, mais aux yeux de Luo Binghe, il était toujours un peu plus lent que lui. Chaque fois que Shen Qingqiu tentait de le frapper, il arrivait à s’écarter calmement, puis à renvoyer symboliquement une attaque. Combiné avec la personne ennuyante qu’était le Système qui commentait, et l’ascension constante de la classitude du personnage passant de 20 à 30 à 50, c’était vraiment suffisant pour rendre quelqu’un fou !

Après quelques allers-retours, le visage de Shen Qingqiu s’assombrit.

Où essaies-tu de frapper ?! Tu te moques de moi ?! L’objectif d’un combat n’est-il pas de mettre l’adversaire à terre ?!

Comment cela pouvait-il être un combat ? On ne pouvait même pas considérer cela comme un échange de conseils… C’était pratiquement un assaut !

En y réfléchissant, Shen Qingqiu fut distrait et alla accidentellement trop vite, percutant Luo Binghe.

Etonnament, Luo Binghe ne cilla même pas, permettant à Shen Qingqiu de s’écraser dans son étreinte. Sa voix se fit amusée et joyeuse :

« Cette manœuvre utilisée par Shizun est quelque chose qu’il m’a personnellement appris. Bien sûr, son utilisation a ses avantages et ses inconvénients, le plus grand étant que le bas du corps devient instable. Comment Shizun a-t-il pu l’oublier ? »

À ce moment, l’esprit de Shen Qingqiu se remplit d’un ensemble coloré d’émotes « espèce de petit enculé ».

FUCK ! Cette manœuvre était vraiment quelque chose qu’il avait appris à Luo Binghe !

Sa mémoire remonta à l’époque où Luo Binghe venait de quitter le hangar à bois. A cette période, avec son extraordinaire talent divin, Luo Binghe avait tenté de développer son propre style de combat. Cependant, à part les quelques mouvements enseignés à tous les disciples, tout ce qu’il avait appris d’autre valait de la merde de chien.

Shen Qingqiu, en le voyant pratiquer une série d’exercices d’épée, de pieds et de paumes, n’avait pu s’empêcher de se faire un facepalm. Luo Binghe, sur le côté, attendait son verdict.

Dans un moment comme celui-ci, Shen Qingqiu n’avait pu se résoudre à le rabaisser. Au bout d’un moment, il avait fini par sortir un simple :

« C’est très souple. »

Afin de corriger la forme douloureuse à regarder de Luo Binghe, Shen Qingqiu s’était donné beaucoup de mal pour lui offrir un entraînement personnel quotidien. Cependant, pour une raison quelconque, cet enfant intelligent et perspicace avait obtenu de très mauvais résultats. Luo Binghe, qui aurait dû pouvoir reprendre les leçons facilement sans avoir à recevoir deux fois des instructions, oubliait en réalité presque immédiatement ce qu’on lui avait enseigné. Il utilisait souvent trop de force, s’écrasant dans les bras de Shen Qingqiu un nombre incalculable de fois, jusqu’à ce que Shen Qingqiu atteigne finalement son point de rupture.

Le fais-tu exprès ?!

Il ne put se retenir de frapper fermement le front de Luo Binghe, en criant :

« Est-ce ainsi que tu combats tes adversaires ? Tu te jettes pratiquement à leurs genoux ! »

Après cela, Luo Binghe, le visage rouge, avait finalement commencé à apprendre correctement, n’osant plus faire d’erreurs.

Cependant, aujourd’hui, Shen Qingqiu avait été inopinément sermonné par Luo Binghe sur sa mauvaise posture.

Quel genre de monde était-ce !

Shen Qingqiu avait l’impression que sa fierté d’enseignant venait de subir un grand coup.

Alors qu’il était distrait, les mains de Luo Binghe commencèrent à traîner dans son dos, provoquant la formation d’une ligne de chair de poule sur la peau de Shen Qingqiu.

Shen Qingqiu serra les dents.

« Luo Binghe ! »

Système :

【Classitude +100 ! Félicitations ! 】

Félicitations mon cul !

Luo Binghe arracha un autre fragment de la robe blanche, en indiquant :

« Quand je vois Shizun porter cette robe, mon cœur devient dix fois plus malheureux. Il vaut mieux tout enlever ».

Insinuait-il qu’il ne serait pas heureux tant que Shen Qingqiu ne serait pas nu ?

« Si tu me détestes, ne t’en prends pas à la robe, protesta Shen Qingqiu. Elle appartient à Gongyi Xiao ! »

L’expression de Luo Binghe s’approfondit.

« Shizun est celui qui me déteste. Tu as même rejeté une robe parce que je l’avais portée. »

Pourquoi ? Pourquoi deux hommes adultes débattaient-ils d’une robe au milieu d’un public sans visages ? Luo Binghe, es-tu vraiment du genre à avoir des sentiments aussi délicats ?

Je l’ai même brossée et pliée pour toi, que veux-tu d’autre ? T’attendais-tu vraiment à ce que je la lave à la main puis te la rende personnellement ?!

L’expression de Shen Qingqiu changea de façon erratique. Voyant cela, Luo Binghe demanda :

« Shizun, à quoi penses-tu ? »

Puis, froidement, il ajouta :

« Si c’est à Gongyi Xiao, je conseille à Shizun d’arrêter de penser à lui. »

Le cœur de Shen Qingqiu s’emplit d’une sinistre prémonition.

« … Qu’est-ce qu’il y a avec Gongyi Xiao ? » demanda-t-il.

En accord avec l’intrigue originale, le bannissement sans perspective de Gongyi Xiao vers la frontière comme garde de patrouille s’était fait peu après que Luo Binghe et Xiao Gongzhu se soient retrouvés ensemble au lit.

Mais maintenant que l’intrigue avait dégénéré en un désordre que même Airplane Shooting Towards The Sky ne pourrait reconnaître, tout pouvait arriver.

Toutefois, avant que Luo Binghe ne puisse répondre, les gens sans visages autour de Shen Qingqiu se mirent soudainement à bouger.

Auparavant, ils regardaient soit dans le vide comme des handicapés mentaux, soit s’occupaient de ce qu’ils avaient à faire. Maintenant, néanmoins, ils commençaient à se regrouper vers Shen Qingqiu, le forçant à se placer au milieu. Incapable de les repousser, il adressa un regard à Luo Binghe.

Les sourcils de Luo Binghe étaient étroitement liés, tandis qu’une main se pressait contre son front. Il semblait préoccupé par quelque chose, comme s’il résistait à une sorte de force envahissant sa tête.

Shen Qingqiu fut soudainement ramené à la raison. Cette réaction avait dû être provoquée par l’épée Xin Mo qui contre-attaquait et envahissait l’esprit de Luo Binghe. Celui-ci était incapable de produire assez d’énergie pour maintenir l’illusion, et le paysage du rêve commença à s’effondrer.

S’il ne partait pas maintenant, alors quand le ferait-il ?

Puisque Luo Binghe n’était pour l’heure pas en mesure de le distraire ou de l’entraver, alors il devrait, selon son expérience, être capable de détruire ce paysage onirique qui s’affaiblissait tant qu’il pouvait surmonter sa plus grande peur.

Shen Qingqiu, ayant décidé de partir, s’éloigna. Le mal de tête de Luo Binghe l’empêcha de bouger. Il ne put que s’écrier, impuissant :

« Si tu oses faire un pas de plus, tu verras ce qui va se passer ! »

Shen Qingqiu fit immédiatement une dizaine de pas supplémentaires. Il se retourna ensuite et demanda :

« Quoi ? »

Voyant cela, Luo Binghe se mit en colère au point de cracher du sang. Mot par mot, il pesta :

« …Attends de voir ! »

Shen Qingqiu ne se retourna pas. Il répondit froidement et avec désinvolture :

« Au revoir ! »

Penses-tu que si tu me dis d’attendre, je vais attendre ? Je ne suis pas un idiot !

Shen Qingqiu jeta un œil autour de lui en direction d’un des magasins voisins. Frappant la porte pour l’ouvrir, il y pénétra.

Peu importe ce qui l’attendait à l’intérieur, Shen Qingqiu avait décidé de l’affronter avec un calme absolu.

Au moins, ses chances étaient plus élevées ici que face à Luo Binghe !

Dès que la porte se referma, les bruits de l’extérieur furent comme coupés par un couteau aiguisé, enveloppant la pièce d’une immobilité mortelle.

Shen Qingqiu retint son souffle, attendant en silence.

Au bout d’un certain temps, comme si quelqu’un avait allumé une bougie, les environs s’éclairèrent peu à peu. Shen Qingqiu baissa la tête, juste à temps pour accrocher le regard d’un visage étranger, mais familier.

Un garçon mince s’agenouilla devant lui.

Il était vêtu d’un vêtement en tissu grossier. Dans sa position agenouillée, il renvoyait l’image d’une silhouette découragée. Derrière lui, ses mains étaient étroitement liées ensemble par une corde. Bien que son visage était d’une pâleur mortelle, ses deux pupilles étaient pleines de vie.

Shen Qingqiu ne put détacher ses yeux de lui.

Cette scène n’était absolument pas dans sa mémoire. Cependant, cette tête ressemblait vraiment à la sienne. Seuls manquaient le vernis du temps et de la cultivation, et il y avait une jeunesse sur le visage de ce garçon qui n’existait désormais plus.

C’était Shen Qingqiu, et pourtant ce n’était pas Shen Qingqiu.

Ce qui devait être sûr, c’était que… c’était Shen Jiu !

Shen Qingqiu s’assit soudain sur les lattes du plancher.

Après s’être réveillé, il regarda autour de lui, réalisant qu’il était allongé à l’intérieur d’un bâtiment abandonné. Le ciel était clair, la lumière du jour pénétrait par l’encadrement de fenêtres en mauvais état et les petites fissures dans les murs en papier de riz.

Les souvenirs revinrent en force. Hier, pendant le festival, il avait erré au hasard jusqu’à ce qu’il trouve un bâtiment abandonné. Son plan initial était de se reposer un moment seulement, mais Luo Binghe l’avait attiré dans le Royaume des Rêves dès qu’il s’était endormi.

En repensant au paysage onirique avant son effondrement, Shen Qingqiu devint pensif.

Bien que le personnage original et lui étaient deux personnes complètement différentes, ils partageaient un seul corps de chair. Inévitablement, il allait subir une certaine influence. Ce qu’il avait vu hier devait être les souvenirs d’enfance du Shen Jiu originel.

Cela pouvait être considéré comme de la triche. L’actuel Shen Qingqiu n’avait subi aucun traumatisme en visionnant ces souvenirs, l’illusion avait donc été naturellement facile à dissiper.

Cependant, rétrospectivement, Shen Qingqiu sentit le doute envahir son esprit. Dans le rêve, Shen Jiu avait été ligoté. Il avait d’abord pensé que cette période correspondait à celle où Shen Jiu était encore aux mains des trafiquants d’esclaves, mais la pièce possédait un tapis moelleux, toutes sortes d’objets de valeur, des rouleaux de calligraphie et des peintures accrochés aux murs. Cette pièce noble, au lieu d’être une cachette de trafiquants, ressemblait plutôt à un bureau de riche…

Il semblait que dans la famille Qiu, Shen Jiu n’avait pas reçu l’amour et l’affection que Qiu Haitang prétendait qu’il avait eu.

Précédent | Index | Suivant

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Tous les commentaires