The Scum Villain Self Saving System – Chapitre 5

Chapitre 4 | Index | Chapitre 6

Traduction par Keliane, correction par AfterWar

Chapitre 5

Depuis que Shen Qingqiu s’était réveillé avec une forte fièvre surgie de nulle part, Yue Qingyuan était venu lui rendre visite plusieurs fois durant ses jours de ‘récupération’. Considéré comme le chef de faction de la secte numéro un du monde de la cultivation, les choses dont il devait s’occuper étaient complexes et diverses. Malgré cela, il trouvait encore le temps de prendre les problèmes de son shidi à cœur. Shen Qingqiu s’en sentait presque ému.

Peut-être que l’original aurait encore été capable de trahir ce genre de personne sans regret ou pitié, montrant à quel point c’était un salaud.

Yue Qingyuan apporta un service à thé en porcelaine d’un blanc immaculé à l’intérieur de la maison de bambou de Shen Qingqiu, ses yeux débordant d’inquiétude.

« Comment se porte le corps de shidi après avoir récupéré ces derniers jours ? »

Shen Qingqiu agita légèrement son éventail, parfaitement à l’aise avec cette atmosphère fraternelle.

« Qingqiu n’a jamais eu aucun problème. J’ai de nouveau inquiété shixiong.

— Cela signifie que shidi est prêt à descendre de la montagne. Y a-t-il quelque chose dont tu aies besoin ? s’enquit Yue Qinguyan.

— Descendre de la montagne ? questionna en retour Shen Qingqiu en agitant sa main qui tenait l’éventail.

— Est-ce que la maladie de shidi l’aurait fait oublier ? répondit Yue Qingyuan. Ne m’as-tu pas dit, la dernière fois, que tu voulais t’occuper du problème de la ville de Shuang Hu, et utiliser cette opportunité pour que tes disciples puissent gagner de l’expérience ? »

C’était donc un problème précédemment abordé avec le personnage d’origine.

Shen Qingqiu voulait vraiment trouver une excuse pour éviter le problème. Il ne s’était pas encore complètement familiarisé avec son propre pouvoir spirituel et ses techniques ; comment pouvait-il emmener ses disciples pour les faire progresser dans ces conditions ?

Mais il n’avait même pas encore rassemblé le cran nécessaire pour prétendre que son corps n’était pas assez solide pour y aller, qu’une alerte retentit à son oreille. Le système annonça froidement :

Mission checkpoint du Stage Débutant 1 assignée. Destination : ville Shuang Hu. Mission : Achever l’opportunité de gain d’expérience des disciples. Merci de cliquer sur accepter. 】

C’était donc la mission requise pour passer du didacticiel à la suite ! Il semblait ne pas avoir d’autre option que d’y aller. Shen Qingqiu voulait demander comment il était supposé accepter quand il fut immédiatement confronté à l’écran de mission et de ces deux sélections situées au bas. Sur la gauche était indiqué “Accepter”, et sur la droite “Décliner”.

Il s’arrêta sur l’option “Accepter” durant un moment. Ce dernier vira progressivement au vert et un ‘ding’ retentit. Le système annonça :

【Mission acceptée avec succès. Merci de lire les détails de la mission avec attention et d’effectuer les préparatifs appropriés. Nous vous souhaitons bonne réussite. 】

Shen Qingqiu se retourna vers Yue Qingyuan et répondit :

« Je m’en souviens, évidemment. C’est juste que, ces derniers jours, je me suis montré un peu négligeant et ai presque oublié cette affaire. J’irai sous peu. »

Yue Qingyuan acquiesça en ajoutant :

— S’il y a le moindre inconvénient pour toi, je te prie de ne pas être si courtois. Aider tes disciples à progresser n’est pas quelque chose qui nécessite de se presser. A l’heure actuelle, tu n’as même pas besoin de les superviser toi-même. »

Shen Qingqiu sourit mais se lamenta intérieurement.

Shixiong, tu… ne sais-tu pas que tu te comportes exactement comme ces PNJ qui remettent les missions ?”

Il avait déjà été mentionné par le Shen Qingqiu originel, dans le roman, qu’il déléguait tous les problèmes à Ming Fan pour qu’il s’en occupe à sa place, peu importait leur taille.Tant que ce n’était pas lié au protagoniste, l’intelligence et l’efficacité de cet enfant était remarquable. Le second jour, Shen Qingqiu était déjà en mesure de partir.

Avant de quitter le pic Qing Jing, Shen Qingqiu examina une nouvelle fois son apparence. Il était habillé de robes blanches avec deux ceintures vertes 2 de largeurs différentes, une épée pendant à sa taille, sur sa gauche, tandis que sa main droite tenait un éventail. Il était le portrait exact de l’élégance raffinée et de bon goût. Absolument pas OCC, c’était parfait 

Les pavés de pierre blanche conduisant à la porte de la montagne s’étendaient sur des centaines de marches de long. Au pied des escaliers se tenaient une calèche préparée pour Shen Qingqiu et plusieurs chevaux de course pour ses disciples.

“Système, te moques-tu de moi ? Si nous sommes dans un contexte de cultivation, pourquoi n’utilisons-nous pas des épées volantes pour se déplacer ?”

Le système répondit froidement :

【Même s’il s’agissait d’un monde avec un cadre tel que Harry Potter, tous les sorciers ne sortiraient pas en chevauchant un balai. Trop tape-à-l’œil.】

“Tu sembles en savoir beaucoup à ce sujet. Aurais-tu été assigné au monde de Harry Potter, par le passé ?”

Le système répondit par une longue ligne de【… 】.

Depuis que le système avait été mis en marche, il y a plusieurs années, Shen Qingqiu était la première personne à sortir ce genre de connerie.

Cependant, après réflexion, le système avait raison. Cette fois, ils descendaient de la montagne pour s’améliorer. Ces disciples étaient plutôt jeunes et inexpérimentés. Ils n’avaient pas encore trouvé leur ‘épée’ 3 non plus. Dès le début, sous la direction de la secte de la montagne Cang Qiong, les disciples devaient cultiver jusqu’à un certain niveau avant de pouvoir entrer dans la zone centrale des Douze Pics afin de choisir une ‘épée’ qui leur convienne.

On racontait qu’une personne choisissait l’épée mais, en réalité, c’était l’épée qui choisissait la personne. Si une personne n’avait absolument aucun talent de quelque sorte mais persistait obstinément à vouloir prendre un genre de technique de concentration de puissance spirituelle Céleste et Terrestre de premier ordre 4, non seulement cela revenait à atteler une belle femme à quelqu’un de moche, mais cela équivalait aussi à planter une belle fleur dans une bouse de vache 5. Même si l’envie était là, l’épée pouvait ne pas accepter.

Le doigt d’or 6 de Luo Binghe avait commencé à entrer en jeu quand il trouva son épée unique ‘Xin Mo’.

Shen Qingqiu entra dans la calèche. L’extérieur de celle-ci était généreux sans être décoré. L’intérieur était assez spacieux pour se détendre confortablement, avec un petit brûleur d’encens parfumé fumant paresseusement. Après s’être assis un moment, il sentit que quelque chose n’allait pas. Il souleva le rideau de la fenêtre avec son éventail et regarda au-dehors.

Pas étonnant qu’il ait senti quelque chose de familier au sujet de cet attelage. La petite silhouette qui allait et venait, appelée par d’autres pour effectuer des tâches, qui avait aussi nettoyé cette voiture, c’était l’homme à tout faire Luo Binghe !

Luo Binghe plaça finalement le dernier objet dans l’attelage – un coffre de jade blanc que Shen Qingqiu emportait toujours lorsqu’il sortait. Quand il leva sa tête et rencontra l’expression complexe de Shen Qingqiu, il fut surpris mais le gratifia d’un respectueux “Shizun”.

Les blessures qu’il avait reçues durant la précédente ‘leçon’ avaient à peu près guéri, et les égratignures sur son visage avaient disparu. Même s’il était jeune et que sa vision du monde n’était pas encore étendue, cela ne l’empêchait pas de paraître noble et tout à fait capable. Avec un dos droit et cet air actif, c’était comme s’il n’avait pas été battu et réprimé au sein du pic Jing Qing depuis des années. Même s’il travaillait dur, son attitude était méticuleuse et ce sérieux faisait qu’il était difficile de ne pas l’aimer.

Peut-être que Shen Qingqiu avait de bons sentiments envers le protagoniste parce qu’il avait originellement un intérêt pour lui. Il était décidé quand il s’agissait de tuer, et faisait clairement la différence entre ceux envers qui il devait faire preuve de gratitude et ceux envers qui il éprouvait du ressentiment, ce que Shen Qingqiu appréciait.

Shen Qingqiu le regarda un moment, puis répondit par un ‘Mmh’. Il récupéra son éventail, laissant le rideau retomber. Cela devait être dit : le protagoniste était vraiment le protagoniste. Bien que cet enfant soit tombé si tragiquement en disgrâce, sans aucune perspective ni aucun fond, il avait aussi un large groupe de Femme 1, Femme 2, Femme 3, Femme 4, et ainsi de suite, le collant de part et d’autre. Le principe faisait que la personne la plus belle devait être celle qui resterait ! Bien sûr, cela expliquait aussi pourquoi ses camarades ne le trouvaient pas agréable à regarder et voulaient en faire leur bouc-émissaire.

Il retourna une fois de plus ses pensées dans son esprit, puis songea encore : pas bon. Si le nombre total de disciples quittant la montagne est de dix en incluant Luo Binghe, dans ce cas, pourquoi n’avait-il vu que neuf chevaux ? Il en manquait un.

Bien, même ses orteils savaient qui devait avoir fait cela.

Effectivement, il y eut un ricanement. La voix ravie de Ming Fan, au loin, atteignit la calèche.

« Il y avait vraiment une pénurie de chevaux. Nous ne pouvons l’imposer qu’à toi, cette fois, shidi. Puisque tes bases de cultivation ont des lacunes, c’est aussi une bonne opportunité pour toi de t’entraîner. »

C’était une connerie complète de dire qu’il n’y avait pas assez de chevaux. En tant que secte numéro un dans le monde de la cultivation ces dernières années, la secte de la montagne Cang Qiong débordait presque de richesses. Pouvait-elle vraiment manquer d’un cheval ?

Ming Fan était vraiment doué dans son rôle de chair à canon. Après un moment, il ajouta également :

« Quoi ? Qu’est-ce que c’est que cette expression ? Tu n’es pas content ?

— Je n’oserais pas »,  répondit-il brièvement.

Soudain, le rire d’une jeune fille retentit comme un son de cloche.

« Shixiong, qu’est-ce que tu racontes ? » le questionna Ning Yingying.

Vraiment, tu arrives toujours au bon moment, jeune fille !

Shen Qingqiu savait que la présence de Ning Yingying agissait comme le pire des catalyseurs démoniaques qui puisse exister dans les interactions entre Ming Fan et Luo Binghe. À chaque fois qu’elle apparaissait, Luo Binghe passait toujours un mauvais quart d’heure.

Shen Qingqiu se risqua à soulever quelque peu le rideau de sa fenêtre. Là, il vit Ning Yingying agiter sa main avec enthousiasme.

« A-Luo, il n’y a pas assez de chevaux ? Viens et chevauche avec moi ! »

…… Vraiment de quoi attirer beaucoup de haine à Luo Binghe.

Même Shen Qingqiu pouvait imaginer l’image de la mâchoire de Ming Fan tombant par terre. Le protagoniste conquérant la belle était une scène commune et très cool, mais cela augmentait facilement la pression exercée à son encontre par les méchants et les envieux. Si Luo Binghe acceptait l’offre de Ning Yingying, il ne devrait même pas songer à être laissé tranquille par les autres.

Assis dans la calèche, Shen Qingqiu s’exclama de l’intérieur :

« Ne soyez pas si bruyants, les hommes et les femmes ne devraient pas être en contact les uns avec les autres 7. Il devrait y avoir une limite à l’affection entre toi et ton shidi. Ming Fan, pourquoi t’es-tu attardé si longtemps ? Pourquoi ne sommes-nous pas déjà partis ? »

Ming Fan débordait de joie et, dans son cœur, pensait vraiment que Shizun avait les mêmes pensées que lui ! Il poussa immédiatement tout le monde à partir. Cette petite farce mise de côté, Shen Qingqiu se retira dans ses pensées. Il ouvrit légèrement la porte de la calèche pour s’assurer qu’ils partaient.

L’expédition, cette fois, n’était pas seulement la première scène ‘descente de la montagne’, mais elle était aussi significative, car c’était une chance pour Shen Qingqiu de voir s’il pouvait déverrouiller l’option OOC. Il devait considérer cette opportunité avec sérieux.

Le contenu de la mission concernait une petite ville située à des dizaines de kilomètres de la secte Cang Qiong. Une série de meurtres avait récemment eu lieu. Neuf personnes successives avaient déjà été tuées.

Toutes les personnes décédées avaient un point commun : chacune d’entre elles avait été parfaitement dépecée. De la tête au pied, l’expertise du tueur était telle que le corps semblait n’en avoir jamais possédé. Par conséquent, le tueur avait été appelé “L’Écorcheur”.

Les autorités n’avaient aucun moyen de gérer quelqu’un qui avait successivement tué neuf personnes. Les gens ordinaires paniquaient et il y avait même certaines rumeurs racontant que c’était l’œuvre d’un fantôme – sinon, comment ce tueur aurait-il pu rester introuvable ?!

Quelques grandes familles avaient tenu une réunion avant de finalement décider d’inviter les cultivateurs immortels de la secte de la montagne Cang Qiong pour leur demander de l’aide.

Il avait déjà lu et relu cette information un nombre incalculable de fois. Cependant, peu importait le nombre de fois qu’il relisait, il n’y avait pas un seul indice pour l’aiguiller.

Quel genre de créature était l’Écorcheur ?! Il n’en avait même pas entendu parler auparavant ! Était-ce une sorte de scène ajoutée ou une partie originale de l’intrigue ?! N’était-ce pas dangereux ?! Cela ne requérait-il pas un haut niveau de puissance ?! Pouvait-il seulement faire face à cette chose ?!  C’était tout à fait différent de ce sur quoi ils s’étaient mis d’accord !

Quand il s’interrogea sur ces questions, le système intervint.

【Quelle différence y a-t-il ? Auparavant, vous étiez un critique littéraire. Vous devriez savoir que le roman est une sorte de création artistique et qu’une création artistique aura de légères différences. Et vous êtes déjà devenu un membre à part entière de ce monde. Naturellement, vous devez personnellement expérimenter les scènes de l’intrigue et compléter les scènes originalement omises pour finir l’histoire. 】

Shen Qingqiu était impuissant. Il savait que c’était inévitable. Il n’avait pu que s’entraîner avec des efforts accrus pour s’accoutumer à sa technique à l’épée avec Xiu Ya à chaque fois que possible avant qu’ils ne descendent de la montagne, et ainsi se familiariser avec toutes sortes de compétences pour éviter d’être lui-même abusé et tué par un quelconque obscur fantôme ou esprit qu’il pourrait rencontrer.

Les compartiments de la calèche regorgeaient de toutes sortes de choses. Stupéfait, Shen Qingqiu fut même capable d’y trouver cinq ou six services à thé. Il pouvait encore être considéré comme le fils de nouveaux riches 8 qu’il était dans sa vie antérieure, mais même auparavant, l’attention portée aux détails et au raffinement opulent n’était pas comparable.

Luo Binghe était toujours à l’extérieur. Il n’avait pas baissé sa vigilance d’un iota, toujours à l’affût du moindre mouvement. En dehors de l’attelage, des éclats de rire semblaient voyager de temps en temps dans les airs. Shen Qingqiu jeta un coup d’œil.

Luo Binghe marchait seul en fin de procession, se mettant parfois à courir.

Les chevaux l’encerclaient, soulevant délibérément des vagues de poussière pour le salir.

Ce n’était qu’un roman. Tous n’étaient que des personnages de fiction créés et agissant suivant l’intrigue imaginée ; tout pouvait être reproché à cet auteur stupide qui ne cherchait qu’à faire souffrir, souffrir, souffrir, souffrir, et encore souffrir le protagoniste… Putain de sa mère !

Mais là que cette scène se déroulait en temps réel devant lui, si vous ne vouliez pas qu’il demeure insensible, c’était inconcevable.

Ning Yingying tenta en vain de décourager les autres. Inquiète, elle rapprocha son cheval de la calèche.

« Shizun ! Regarde shixiong et le reste ! »

Le cœur de Shen Qingqiu était ému mais il n’en montra rien. Sans broncher, il répondit :

« Qu’y a-t-il à leur propos ? »

Sa voix portait un profond sentiment de grief quand elle répondit :

«Ils intimident les gens comme ça, mais tu ne leur fais aucun reproche. Si cela continue…… Shizun, qu’enseignes-tu à tes disciples ? »

Cela pouvait être considéré comme une plainte en public. Mais Ming Fan et les autres ne se sentaient pas concernés car le Shen Qingqiu du passé autorisait habituellement leur attitude. Plus ils embêteraient Luo Binghe, plus Shizun serait content ; où était le problème ?

Ming Fan était le plus heureux. Ce jour derrière la montagne devait être le résultat d’un sortilège tordu ou d’une compétence que Luo Binghe avait en quelque sorte appris. Aujourd’hui, Shizun était là, donc Luo Binghe était piégé.

Shen Qingqiu émit un “Oh” et prononça une phrase :

« Luo Binghe, approche. »

Le visage de Luo Binghe était sombre, et il semblait habitué à ce traitement. Il ne répondit qu’un simple “Oui” et approcha.

Tous en éprouvaient un malin plaisir et pensaient que Luo Binghe allait encore être battu et discipliné. Mais ils ne pensaient pas qu’aujourd’hui, ils auraient peur de s’autodétruire sur trois fronts.

Parce que Shen Qingqiu avait ouvert complètement les rideaux de la porte, Luo Binghe leva fièrement sa tête et regarda à l’intérieur de la voiture. Il ne parlait pas mais ses gestes le faisaient pour lui.

« A-Luo, grimpe vite dans la calèche, Shizun te laisse voyager avec lui », indiqua joyeusement Ning Yingying.

C’était comme si un éclair avait traversé un ciel clair !

Si ce n’était pas parce qu’ils étaient avec Shizun depuis tant d’années, Ming Fan et les autres auraient suspecté que Shen Qingqiu était possédé par un démon !

Luo Binghe aussi était complètement abasourdi. Mais il réagit promptement et n’hésita pas longtemps.

« Tous mes remerciements, Shizun », répondit-il.

Il sauta à l’intérieur de la calèche, se recroquevillant franchement et timidement dans un coin les mains et les pieds dissimulés, craignant de salir la cabine de la voiture.

【Avertissement……】

“Avertissement de quoi ? Je n’étais pas OOC.”

【Il est impossible pour ‘Shen Qingqiu’ de commettre cet acte visant à résoudre les difficultés de Luo Binghe. Jugement : Niveau de OCC 100%】

“Si c’était seulement pour résoudre les problèmes de Luo Binghe, alors évidemment que ce serait impossible. Mais pour l’heure, mes motivations sont de ne pas décevoir les attentes que Ning Yingying a de son Shizun. Imagine, comment pourrais-je avoir un cœur de glace et laisser ma chère petite disciple être déçue ?”

【…… 】

“En conséquence, mes actions sont en parfaite adéquation avec la logique du personnage de ‘Shen Qinqiu’. Tu ne peux pas me déduire de points.”

À travers cet échange, il venait de découvrir certaines échappatoires.

Le système suit des règles, mais ce ne sont pas des règles inertes. Tant que les règles étaient dynamiques, ça restait dans le domaine de la négociation. Comme attendu, le système n’avait pas prévu de stratégies d’adaptation.

Shen Qingqiu se sentit tellement cool qu’il ne put s’empêcher de rire.

À l’origine, il était assis tranquillement dans la calèche et méditait, semblant être entré en transe. Mais en l’entendant soudain rire, Luo Binghe ne put résister à l’envie de regarder. En tout honnêteté, il aurait été erroné de dire que Luo Binghe n’était pas surpris. Bien qu’il respectait Shen Qingqiu, Shizun ne l’aimait pas, ne semblait pas même se soucier de lui. Cela, il le savait.

Shen Qingqiu lui avait probablement demandé de monter plus tôt parce qu’il prévoyait quelque chose de pire. Luo Binghe s’était préparé intérieurement, mais n’avait pas pensé qu’il l’oublierait et commencerait à méditer.

Luo Binghe pensa qu’il n’avait jamais été aussi proche auparavant. Il l’examina soigneusement.

En surface, il n’y avait rien à dire sur l’apparence de Shen Qingqiu. Peut-être qu’il n’était pas le plus beau et parfait des hommes mais il était indéniablement agréable à regarder 9. Son visage, partagé entre ombre et lumière, semblait porté par une eau qui s’écoulait doucement, plaisant à contempler. S’il avait tenu sa célèbre épée en main, il aurait été l’image de l’élégance cultivée.

Shen Qingqiu ouvrit les yeux et vit Luo Binghe l’observer. À cet instant, le personnage principal masculin vit ‘ses yeux emplis d’étoiles, un large sourire, une salutation remplie de rire’ 10. C’était chaud et lumineux.

Ayant été pris sur le fait, Luo Binghe ne savait vraiment pas comment se comporter. Mais, à cet instant, Shen Qingqiu se mit à sourire.

Le sourire était purement inconscient. C’était comme si Luo Binghe en avait été piqué ; il détourna immédiatement ses yeux, incapable de comprendre ce qu’il ressentait.

Mais, très vite, Shen Qingqiu ne fut plus capable de sourire.

Le système annonça :

【Violation : OOC. -5 Points. Points actuels : 165 Points. 】

…… Rien qu’un sourire peut causer une déduction de points ? Le système répondit à juste titre :

【Un OOC est un OOC 】

Notes :

1 Mission checkpoint de Niveau débutant : Il y a plusieurs niveaux (ou plusieurs arcs scénaristiques) dans l’intrigue. Pour le moment, le personnage est considéré comme venant d’entrer dans le prologue, donc il a besoin de compléter certain checkpoint (point de contrôle) pour avancer dans l’histoire.

2 Dans le texte, le pinyin employé est qing (青). C’est une couleur relativement confuse qui peut être interprêtée comme bleu ou vert. La traduction anglaise a choisi de garder bleu pour coller avec les illustration du novel, mais puisque MXTX a confirmé qu’il s’agissait bien de vert et que le trailer du donghua fait apparaître Shen Qingqiu en vert, nous avons choisi de remettre plutôt ‘vert’.

3 « Épée »: Pour ajouter à l’explication plus loin dans cette traduction, ce monde semble être principalement composé de cultivateurs employant des épées (le type pour lequel leur « épée » est directement liée à leur propre puissance / énergie spirituelle). La cultivation semble fonctionner comme ceci: après avoir cultivé jusqu’à un certain niveau, le pratiquant doit alors se lancer dans une sorte de réflexion sur lui-même afin de trouver «l’épée» ou la technique qui lui convient. Ils se retirent pour former un lien avec l’épée. Il suffit de substituer le mot «épée» à «dao» et cette partie est comme n’importe quel autre roman de cultivation.

4 Un genre de technique de concentration de puissance spirituelle Céleste et Terrestre de premier ordre (天地之靈氣凝結): Traduction approximative car la version chinoise est un peu confuse sur le sujet. Mais vous pouvez plus ou moins vous figurer  qu’il s’agit de quelque chose de très puissant qui n’est pas à la portée du premier cultivateur débutant venu.

5 Cela équivalait aussi à planter une belle fleur dans une bouse de vache : Cette phrase a été conservée proche du chinois d’origine pour garder une image amusante. Cela signifie que quelque chose de génial ou de magnifique a été gâté en s’attachant à quelque chose d’inutile et de dégoûtant. La partie hilarante est que ce dicton est généralement utilisé au sujet d’une belle femme ou d’un bel homme marié à une personne complètement indigne. C’est comme si Shen Qingqiu répétait de nouveau sa description précédente…

6 Doigt d’or : Se dit de quelqu’un qui est chanceux comme pas permis. Le contraire parfait pour parler d’une personne plus que malchanceuse serait de la désigner comme ayant une ‘main noire’.

7 Les hommes et les femmes ne devraient pas être en contact les uns avec les autres (男女授受不親) : Un dicton qui signifie que les frontières entre hommes et femmes ne devraient pas être franchies pour des raisons de bienséance. Plutôt traditionnel, mais commun.

8 Comme le fils de nouveaux riches : L’anglais a gardé l’expression ‘Second generation kid’ pour référer à cela.

9 Agréable à regarder : Cela sonnait bien mieux en chinois. Cette phrase signifie que Shen Qingqiu fait partie de ce genre de personne que vous ne vous lasseriez pas de regarder.

10 ‘ses yeux emplis d’étoiles, un large sourire, une salutation remplie de rire’ (目如兩點寒星,露齒莞爾,言笑晏晏) : La traduction anglaise est approximative mais laissait entendre que cela devait être tiré d’un poème chinois et que cette tournure gardait tout de même le sens globale de la phrase chinoise.

Chapitre 4 | Index | Chapitre 6

2 commentaires sur “The Scum Villain Self Saving System – Chapitre 5”

  1. D’un côté, c’est cool il expérimente un jeu en VR mais le mauvais c’est qu’il n’a qu’une vie ! ^^’

    J’ai bien aimé la petite anecdote du petit 2 ! Comme quoi, être traducteur se cantonne pas qu’au texte à traduire mais à fouiner et chercher pour donner le meilleur travaille possible ! Vous faites un boulot de fou ! Je remercie à genoux ! 🙂

    Le petit clin d’oeil à Harry Potter m’a bien fait ricaner ! x)

    Le choix de l’épée me rappelle les baguettes dans HP ! xDD

    A la fin, le système s’est vengé de la « négociation » d’avant ! Haha x)

    Merci beaucooouuuup pour ce chapitre ! Bonne continuation ! 😀

Laisser un commentaire