The Scum Villain’s Self Saving System – Chapitre 7

Chapitre 6 | Index | Chapitre 8

Traduction par Keliane, correction par Yukiko-chan

Chapitre 7

Même si ce n’était que le haut de ses vêtements qui lui avait été retiré, c’était déjà suffisamment horrible.

Qu’il soit bon ou mauvais, Shen Qingqiu restait un maître important ! Le haut de son corps laissait apparaître deux fruits rouges 1, il ne portait que son pantalon et une paire de bottes blanches, et ses membres étaient fermements attachés ensemble tandis qu’il gisait sur le sol. Une image comme celle-là ! Cela ressemblait à la scène d’un beau garçon à la peau tendre, violé dans une chambre ; inutile de chercher à savoir pourquoi le système lui avait déduit autant de points.

Le visage de Shen Qingqiu passa du rouge au blanc. Il aurait voulu utiliser son épée pour creuser un trou et s’y enterrer, mais il ne savait même pas où son épée avait atterri.

Pas étonnant que Luo Binghe semblait un peu embarrassé plus tôt. Il devait penser qu’il avait vu Shen Qingqiu dans une position si gênante qu’il avait eu assez de vengeance et qu’il n’aurait pas besoin de le frapper si sévèrement à l’avenir.

« Shizun, tu es finalement réveillé, articula Ning Yingying en pleurant. Yingying a très peur… »

Peur ? Si tu as peur, alors cesse de courir partout comme ça, petite soeur 2 ! Shen Qing était dépité.

Au même moment, un éclat de rire étrange retentit derrière lui.

Une silhouette noire émergea des ténèbres.

« Le grand et noble expert de la secte de la montagne Cang Qiong n’est pas si impressionnant que cela, après tout. Il semble que la grande secte numéro un, la secte de la montagne Cang Qiong, n’est que d’un niveau normal et que l’avènement du Royaume Démoniaque se profile à grands pas. »

Un autre éclat de rire bruyant résonna.

Le visage et la tête de cette autre personne étaient entièrement couverts de voiles noirs. Sa voix était grossière et désagréable, à l’image d’un accro à l’opium.

« L’Écorcheur ? demanda Shen Qingqiu en plissant les yeux.

— Héhé ! La célèbre Épée Xiu Ya est tombée entre mes mains, j’en suis ravie. Shen Qingqiu, Shen Qingqiu, même si tu te creusais la tête, tu ne serais pas capable de deviner qui je suis.

— Qu’il y a-t-il de si difficile à deviner ? répliqua Shen Qingqiu.

— …

— Tu es Papillon.

— …… »

Elle rejeta en arrière les voiles noirs et s’écria avec irritation :

« Impossible ! Comment as-tu bien pu deviner ? »

Shen Qingqiu était sans voix.

Pouvait-il dire “Penses-tu que je sois aveugle ? Que je ne peux l’affirmer rien qu’à la silhouette ? La première chose qu’un homme remarque est le corps, étudier les traits d’une personne ne vient qu’après. La taille est fine, donc ce devait être celle d’une femme. Et ce genre de décorations de nouveaux riches ne peut être observé n’importe où ; pensais-tu que j’ignorais avoir été ramené au domaine Chen ? Bien que les femmes du domaine Chen soient nombreuses, je n’en ai rencontré que quelques-unes et je ne connais que le nom de Papillon. Donc, si tu me demandes de le deviner, je ne peux bien entendu proposer que ‘Papillon’. Je ne connais même pas le nom des autres, comment aurais-je pu le savoir ? Qui aurait pu penser que j’aurais deviné juste au premier essai ? Qui aurait pu prédire que tu étais si lunatique et que tu ne pouvais pas même le nier, au point de te débarrasser directement de ces voiles mystérieux ?”

Pouvait-il le dire ? Pouvait-il ?!

S’il avait parlé à voix haute du raisonnement déductif et du processus de pensée détaillés ci-dessus, il aurait sûrement été jugé OOC. En conséquence, il ne pouvait souffler mot et ne pouvait que dissimuler sa peine dans son cœur, et cracher secrètement un flot sans fin de ‘fuck’.

Papillon – ou plutôt l’Écorcheur, ajusta rapidement son esprit et reprit son air de concubine bien-aimée du Vieux Maître Chen. Son expression était incomparablement tendre et fière tandis qu’elle souriait.

« Pas mal, c’est effectivement moi ! Shen Qingqiu, même si tu t’étais cassé la tête à y réfléchir, tu n’aurais jamais supposé que cela pouvait être une femme douce et fragile telle que moi, n’est-ce pas ? »

Shen Qingqiu redressa son corps et adopta une position plus confortable.

Tous les BOSS avaient traditionnellement un moment de confession 3. Il ne pouvait éviter d’y faire face.

Papillon n’avait pas besoin de ses encouragements et continua :

« L’Écorcheur est intraçable, non pas parce que j’ai des capacités extrêmement élevées, mais parce que chaque fois que j’ai tué quelqu’un, j’ai changé de peau. Vêtue de la peau de ces femmes et imitant leur comportement, je suis passée inaperçue dans la confusion afin de pouvoir chercher ma prochaine cible. »

Shen Qingqiu était quelque peu dubitatif.

« Faux. »

Le visage de Papillon se fit effroyablement sombre.

« Qu’est-ce qui est faux ?

— Même si tu changeais à chaque fois de peau après avoir tué quelqu’un – par exemple, après avoir tué Papillon – en enfilant sa peau tu devenais elle mais il restait encore son corps écorché. N’y a-t-il personne qui ait trouvé étrange qu’il y ait deux ‘Papillon’? »

Il réfléchit à cela un court moment, puis réalisa soudain.

Ce monde n’avait pas d’analyse ADN. Après avoir retiré la peau, seul devait rester un tas de chair sanglant. Il aurait été très difficile de savoir de qui il était question.

« On dirait que tu as compris. Pas mal. J’utilise le corps de la femme suivante pour remplacer le corps de la précédente. Par exemple, en ce qui concerne le meurtre de Papillon ce coup-ci : je portais la peau de Xiang-er 4 et tout le monde pensait que Xiang-er était encore en vie. Après avoir tué Papillon, j’ai déguisé son corps pour le faire ressembler à celui de Xiang-er. Ce fut donc le cadavre de ‘Xiang-er’ qui a été retrouvé par les autres. »

Durant tout ce temps, Luo Binghe écoutait en silence, une lueur de colère frémissante dans les yeux. Son tout jeune sens de la justice avait été attisé par les actes toxiques de ce démon pervers. Ning Yingying ne comprenait rien à ce qui se disait mais n’osait interrompre.

Shen Qingqiu respectait sincèrement ces méchants ; ils avaient vraiment des compétences professionnelles. Non seulement ils devaient exposer leurs raisonnements, mais ils avaient également besoin d’expliquer en détails leurs plans et leurs actions. Pour être franc, leurs critères …… étaient encore plus stricts que ceux des enseignants qui passaient l’examen d’entrée à l’Université 5.

« À chaque période déterminée, tu dois changer de peau ; est-ce pour le plaisir ou pour une autre raison ? »

Papillon se mit à rire froidement et répondit :

« Tu penses que je vais te le dire ? »

Tu m’en as déjà dit beaucoup, non, grande soeur (ou est-ce grand frère)? Tu ne perdrais rien à me le dire !

Papillon jeta un oeil en direction de Ning Yingying et de Luo Binghe, attachés, et se dirigea vers eux. Luo Binghe était toujours aussi calme et posé qu’auparavant, mais Ning Yingying se mit à crier très fort :

« Démon ! Ne t’approche pas ! Shizun, sauve-moi ! »

Papillon se mit à rire avec malice.

« Ton Shizun est ficelé avec mon ‘Cable d’Entrave Immortel’ et les pouvoirs spirituels contenus dans son corps ne peuvent plus circuler. Il va déjà être difficile pour lui de préserver sa propre existence, comment pourrait-il te sauver ? »

Pas étonnant que les efforts antérieurs de Shen Qingqiu visant à détecter son pouvoir spirituel n’aient donné pour résultat qu’un pouls faible.

Papillon entra en mode monologue.

« Quelle plaie ! Si ma cultivation démoniaque n’avait pas été endommagée, je n’aurais pas eu à changer de peau. La peau de cette petite fille est lisse comme de l’eau et elle a aussi beaucoup d’amis disciples. Je pourrais probablement l’utiliser pendant un petit moment. Une fois ta peau asséchée par mes soins, ce sera le tour de ton shifu. Pouvoir utiliser l’Épée Xiu Ya sera comme une seconde vie pour moi. »

Luo Binghe : « …… »

Shen Qingqiu : « …… »

Qu’avais-tu dit précédemment ? ‘Tu penses pas que je vais te le dire’, hein ?

Non seulement tu viens de tout me dire à l’instant, mais tu sembles avoir dit quelque chose hors de propos, et même avoir révélé tes futurs plans.

L’intelligence des antagonistes de ce monde était au-delà de toute expectation. Le cœur de Shen Qingqiu se sentit soudain très fatigué. Il voulait juste ajouter quelques points, pourquoi était-ce une tâche si cahoteuse et difficile ?

Shen Qingqiu interpella le Système.

“Bien aimé, si je fais une erreur durant la mission et que je meurs, aurais-je une opportunité de réessayer ?

Le Système répondit :

【Un corps d’or éternel est le privilège du protagoniste.】

Malédiction. Cela signifie que ma vie est complètement sans aucune garantie de préservation. Si les choses tournent mal, je serais le premier à mourir.

Les scélérats donnaient toujours des réponses d’une ‘excellente qualité’. Shen Qingqiu voulait gagner du temps et jeta une question à Papillon.

« Ne portes-tu pas ton dévolu exclusivement sur de jeunes et belles filles ?

— Je n’ai jamais dit que je ne choisissais que de jeunes et belles femmes. Si leur peau est douce et exquise, je les ciblerais toujours. Seulement, la plupart des hommes n’ont pas une peau d’aussi bonne qualité que celle des femmes, et celle d’une personne âgée n’est jamais aussi bonne que celle d’une jeune personne. »

Comme prévu, les mots de Papillon s’échappèrent à son insu. Soudain, ses deux yeux devinrent verts et une expression envieuse apparut sur son visage. Elle étendit ses mains peintes d’écarlate et les frotta sur le haut du corps de Shen Qingqiu.

« Cependant, un cultivateur immortel est tout à fait différent. Même si tu es un homme, tu as une peau lisse et délicate. Cela fait… longtemps que je n’ai pas utilisé la peau d’un homme…… »

Shen Qingqiu sentit sa peau se couvrir de chair de poule après avoir été touché par ses mains, mais il conserva une froide et imperturbable apparence. D’un côté, il était répugné, de l’autre, compatissant.

Ce démon était quelque peu pathétique. Il semblait être de sexe masculin, mais dans l’intérêt de sa cultivation, il devait continuer d’utiliser des peaux de femmes. Après tout ce temps, il craignait que son état psychologique ne devienne anormal……

Pourtant, il fixait du regard le visage souriant d’une femme au charme envoûtant. D’être touché ainsi ici et là, le visage de Shen Qingqiu révéla une certaine gêne et il recula légèrement de manière inconsciente.

Aux yeux de Luo Binghe, cette apparence n’était pas habituelle et eut sur lui un impact considérable.

Par le passé, il avait vu plus souvent Shen Qingqiu droit et inatteignable, froid et d’un sarcasme mordant. Cette fois, il découvrait un Shen Qingqiu paré d’une rougeur incontrôlable, une attitude de recul dans le regard, et deux □□ 6 sur le haut du corps. Le Câble d’Entrave Immortel incassable avait laissé des marques rouges, et ses cheveux noir de jais étaient dispersés, comme pour le recouvrir mais sans y parvenir. Le cœur de Luo Binghe était empli d’un indescriptible imbroglio de sentiments.

Si vous deviez demander à Shen Qingqiu de trouver une métaphore à ce genre de sentiment, cela aurait ressemblé à un homme regardant un film juste pour découvrir que le protagoniste était ce fameux professeur d’anglais qui l’interpelait sans cesse pour répondre en classe, qui le rouait de coups et le punissait au troisième degré s’il ne pouvait pas répondre correctement. Cela laissait une impression remarquablement subtile.

Shen Qingqiu sourit soudain.

« Pourquoi souris-tu ? demanda prudemment Papillon.

— Je me moque de toi pour avoir gardé le coffret étincelant, mais avoir rendu les perles 7. Il y a trois personnes ici, mais tu ne sembles pas encore avoir remarqué quel pourrait être le meilleur choix pour ta prochaine peau », répondit-il très lentement et tranquillement.

En entendant ses mots, le visage de Luo Binghe changea.

Il ne pensait pas se prendre inexplicablement une douche froide.

Shen Qingqiu ne parlait pas de manière irresponsable. Quel genre de personne était Luo Binghe ? Sa véritable identité était celle d’un descendant de démons anciens, une figure montante du Royaume Démoniaque à l’avenir, avec un sang de la plus haute ascendance. Si la plupart des démons avaient eu son corps, non seulement ils auraient pu réparer les dégâts induits par une cultivation incorrecte, mais ils auraient même pu en venir à conquérir le monde.

Papillon observa Luo Binghe de haut en bas. Son apparence était calme, mais, au fond de lui, il ne savait plus que faire. Même s’il s’était creusé la tête en se demandant pourquoi, il n’aurait pas su pourquoi l’attention s’était tournée vers lui.

« Si tu voulais me piéger, tu aurais dû trouver un mensonge plus crédible. Même si la peau de ce petit gars s’accroche mieux à ses os et est plus tendre, comment peut-on la comparer à celle d’un cultivateur doté d’un jindan renforcé 8 ? », l’interrogea Papillon.

Shen Qingqiu inclina la tête et se mit à rire.

« Avec ta vision, pas étonnant que ta cultivation n’ait jamais eu l’environnement approprié. N’as-tu pas considéré quel genre de personne, moi, Shen Qingqiu, je suis ? Si cet enfant n’était bon qu’en surface, pourquoi l’aurais-je accepté en tant que disciple ? Il y a tellement de personnes souhaitant entrer dans la secte de la montagne Cang Qiong chaque année, qu’elles en atteignent presque le ciel. Si j’avais voulu un disciple qui n’était doué qu’en apparence, tu penses qu’il n’y en avait pas assez pour que je puisse choisir parmi eux ? Le procédé mystérieux employé pour les choisir ne peut naturellement pas être révélé aux étrangers. »

Papillon fut immédiatement bouleversée. Très bien, l’intelligence de cette méchante est plutôt faible ; elle adopta l’apparence très convaincante de celle qui avait déjà considéré cela.

Shen Qingqiu battit le fer pendant qu’il était chaud.

« Si tu es sceptique, c’est facile à vérifier. Je pourrais te dire quelque chose qui prouverait que mes dires sont justes. Avance et frappe-le sur le sommet de son crâne et tu verras que je ne t’ai pas trompée. »

Luo Binghe blêmit.

Peu importe sa maturité, ce n’était encore qu’un enfant. Même s’il avait été question d’un adulte menacé de mort, très peu de personnes auraient été en mesure de conserver une expression immuable. Inutile de préciser qu’il n’avait que quatorze ans.

Shen Qingqiu tenta de ne pas le regarder, s’excusant intérieurement en boucle et songeant qu’il devrait véritablement renverser la situation dans le futur et le sauver.

Ning Yingying était morte de peur.

« Shi… Shizun, tu… Tu ne dis pas cela pour de vrai, n’est-ce pas ? »

Le cœur de Shen Qingqiu était tendu comme une ficelle et il ne pouvait se soucier de la réconforter. Il ne pouvait qu’affronter du regard Papillon et sourire légèrement, tout en disant :

« Que ce soit vrai ou non, tu le sauras une fois que tu auras essayé. Il ne s’agit que de frapper la tête d’un petit enfant ; même si je te trompe, tu n’as rien à y perdre, n’est-ce pas ? Ou bien crains-tu que ce que j’ai dit ne soit vrai, et es-tu effrayée de frapper et de voir ? »

Même si une personne extérieure examinait cette situation, elle aurait pensé que cela revenait à pousser Luo Binghe vers une mort certaine.

Luo Binghe n’arrivait pas à y croire ; en son for intérieur, il se demandait si la haine de Shen Qingqiu à son égard avait pu atteindre un tel degré.

Il ne pouvait s’empêcher de rassembler toutes ses forces, les cordes autour de lui se resserrant. Derrière lui, Ning Yingying éprouvait de la souffrance mais n’osait piper mot.

Les mots et le ton de Shen Qingqiu étaient très persuasifs. Papillon réfléchit un moment et approuva son jugement. Elle avait déjà tué tant de personnes, comment pouvait-elle craindre de porter ne serait-ce qu’un coup ?

« Je dois vraiment voir quel genre de chose tu es », grogna-t-elle.

Tout en disant cela, elle s’avança vers Luo Binghe et commença à abattre sa main.


Notes :

1 Fruits rouges : cela fait tout simplement référence à ses mamelons.

2 Soeurette : Juste pour rappel, en Chine, vous pouvez appeler ‘frère’ ou ‘soeur’ des gens qui ne partage pas le même sang. Une sorte de moyen de marquer la proximité. Dans le cas de Shen Qingqiu, c’est aussi une façon familière d’exprimer son ennui envers elle.

3 Tous les BOSS avaient traditionnellement un moment de confession : Fait référence aux longs monologues que les méchants délivrent lorsqu’ils révèlent leurs plans. Shen Qingqiu dit qu’il se doit de les respecter assez pour les laisser terminer sans les interrompre.

4 Xiang-er (nom) : C’est à priori le nom de la précédente victime.

5  […]qui passaient l’examen d’entrée à l’Université : En Chine, c’est encore plus sérieux que les SATs (tests d’entrée) passés aux Etats-Unis. Toutes les études, du préscolaire au lycée, visent à obtenir de bons résultats à ce test qui couvre tous les sujets étudiés au cours de cette période. L’examen d’entrée à l’université est à l’échelle nationale et ne peut être passé qu’une seule fois. Cela signifie qu’il n’y a pas de seconde chance. La triche est sévèrement punie et laisse une marque indélébile dans le dossier. Si l’un des professeurs qui a rédigé l’examen s’est trompé, c’est aussi un gros problème (bien que les conséquences soient moindres que pour une tricherie).

6  Et deux □□ sur le haut du corps : toujours en référence à ses mamelons xD

7 Pour avoir gardé le coffret étincelant, mais avoir rendu les perles (買櫝還珠) : Une manière de dire que quelqu’un a eu un mauvais jugement.

8 Celle d’un cultivateur doté d’un jindan renforcé (金丹中期的修為) : La team anglaise a eu quelques soucis à traduire ce passage. C’est un autre terme spécifique à la cultivation. Il s’agit de la dernière étape de la cultivation pour devenir un immortel. Shen Qingqiu a suffisamment cultivé pour passer cette dernière étape (et a donc une jeunesse éternelle, un meilleur corps, etc. que n’a pas un pratiquant moyen).

Chapitre 6 | Index | Chapitre 8

3 commentaires sur “The Scum Villain’s Self Saving System – Chapitre 7”

  1. Le monologue de ShenShen au début du chapitre était tellement hilarant mais logique XD…
    (Mille merci pour avoir traduit ce chapitre ! )

  2. Hé bah ! Torse nu et c’est l’apocalypse ! x)

    « Luo Binghe semblait embarrassé » de l’avoir mater ! Oui ! x) Quel petit chenapan ! xD

    Shen Quingqiu est sans voix (au moment où il devine l’identité) parce qu’il est dans le mode facile ?! xDD

    Et c’est pour ça qu’on l’appelle l’Ecorcheur ! Oui, oui, ça fait sens.

    Le démon qui déballe tout, tranquillou … xD On dirait aussi qu’il a prit aussi la faible intelligente de ces victimes ! XD

    C’est normal les 2 carrés du petit 6 ?
    « deux □□ 6 sur le haut du corps » Ca fait bizarre à lire :O

    Genre le taper sur la tête , c’est le tuer ? *lève un sourcil*

    Merci beaucoup pour ce chapitre ! Au prochain ! Miam ! xD

    1. Ah, pour les □□, normalement il aurait dû y avoir un lien vers la note de bas de page XD
      Comme c’est expliqué, les deux petits carrés font encore références à ses mamelons X’) C’est une sorte de censure, un peu comme si dans un texte occidental tu avais quelque chose du style « m******* » 😉
      Merci d’avoir signalé cet oubli, je vais mettre le lien vers la note à ce propos 🙂 et merci de ton enthousiaste X)

Laisser un commentaire