The Scum Villain’s Self Saving System -Chapitre 14

Chapitre 13Index | Chapitre 15

Traduction par Kéliane, correction par Yukiko-chan

Chapitre 14

Après s’être évanoui, Shen Qingqiu se réveilla comme quelqu’un d’à moitié mort.

Il ouvrit les yeux sur un baldaquin d’un blanc immaculé au-dessus de sa tête et sut qu’il était dans ses propres quartiers au pic Qing Jing. Le chaos causé par les démons devait s’être calmé. Il prit une profonde respiration et voulut bailler puis s’étirer quand, soudain, la porte s’ouvrit et quelqu’un entra.

Ming Fan portait un plateau mais quand il vit qu’il était réveillé, il le balança sur sa gauche et s’écria :

« Shifu, tu es enfin réveillé! »

Il y avait une autre personne patientant à l’extérieur de la pièce. Luo Binghe attendait à la porte. Il paraissait vouloir entrer mais restait incertain et hésitant.

Après avoir hurlé, Ming Fan se tourna et le vit.

« Comment se fait-il que tu sois encore là ?! » le réprimanda-t-il.

Puis, il refit face à Shen Qingqiu.

« J’ignore de quel type de maladie cet enfant souffre pour tenir à rester planté comme un poteau. Ne sais-tu pas que Shizun est agacé dès qu’il te voit? Je le lui ai rappelé mais il refuse de partir. »

Shen Qingqiu leva faiblement la main.

« ….. C’est bon. C’est à lui de voir.

— Liu-shishu du pic Bai Zhan a demandé à ce qu’on le prévienne lorsque tu serais réveillé. J-Je vais appeler Liu-shishu, Mu-shishu, et le chef de secte ! » répondit Ming Fan.

Après avoir terminé, il se précipita vers la porte et sortit.

Il semblait qu’il ait dormi vraiment longtemps…… Yue Qingyuan était déjà rentré à la secte de la montagne Cang Qiong. Tout comme “Mu-shishu”, qui devait être Mu Qingfang, du pic Qian Cao 1. Le pic Qian Cao était spécialisé dans les aptitudes médicales et la production de médicaments, il était donc nécessaire qu’il soit sur les lieux.

Luo Binghe se déplaça et laissa un passage pour dégager la voie. Il était loin mais refusait de partir, son attention fixée sur l’intérieur de la pièce.

Shen Qingqiu s’assit lentement et demanda :

« As-tu quelque chose à dire ? Si c’est le cas, entre. »

Luo Binghe pénétra dans la chambre et, dans un bruit sourd, s’agenouilla soudainement.

Shen Qingqiu : « ……!!! »

Système, attends un instant ? Qu’est-ce qui se passe ? Je n’ai dormi que pendant un moment, comment se fait-il que ça ait évolué ainsi juste après mon réveil ? Combien de temps ai-je vraiment dormi ? Dix ans se seraient-ils écoulés ?

Après que Luo Binghe se soit agenouillé, il releva la tête. Ses yeux étaient brûlants de larmes et de culpabilité.

« Je demande à Shizun de pardonner l’ignorance passée de ce disciple. »

Le mot ‘ignorance’, peu importe à qui il était attribué, ne pouvait l’être à Luo Binghe !

« Ce disciple pensait à l’origine que Shizun ne se préoccupait pas de moi. Ce n’est que lors du troisième défi que j’ai réalisé les problèmes passés de Shizun. »

Non, non, non, songea Shen Qingqiu. Ton Shizun originel n’en avait vraiment rien à faire de toi, il t’aurait préféré mort, vraiment… Cependant, quel genre de troubles me concernant as-tu découvert ? Tu devrais en dire davantage, je suis vraiment très intrigué !

Luo Binghe n’en dit pas plus sur le sujet, mais reprit avec sincérité :

« À partir de maintenant, ce disciple servira définitivement Shizun de tout son cœur, et obéira à tous tes ordres et tes instructions. »

Shen Qingqiu l’observa avec une expression compliquée.

En cet instant, le cœur de cet enfant était vraiment… très bon et honnête !

Il l’avait sauvé une fois et tous les abus verbaux et physiques passés avaient été complètement oubliés ?

Si cela continuait, serait-il encore capable de prendre sur lui pour le pousser vicieusement dans l’Abîme Infini ?

Shen Qingqiu resta un moment silencieux, puis dit :

« Tant que tu comprends, c’est parfait. Commence par te relever. »

Bien qu’il n’ait rien compris du tout, qu’avait donc finalement réalisé Luo Binghe ?

Il le vit se relever lentement mais s’obstiner à ne pas vouloir partir, quelque peu intimidé, comme s’il voulait encore ajouter quelque chose. Shen Qingqiu demanda :

« Y a-t-il autre chose ?

Shizun a dormi plusieurs jours et vient à peine de se réveiller. J’ignore si Shizun a de l’appétit ? »

Shen Qingqiu venait tout juste de remarquer qu’il était si affamé qu’il avait l’impression d’avoir l’estomac dans les talons. Dès qu’il entendit parler de nourriture, ses yeux devinrent verts de désir et il répondit vivement :

« Beaucoup. Tu me ramènes ça, dans ce cas. »

Luo Binghe se précipita immédiatement en cuisine. Le congee qu’il avait refait toutes les heures ces derniers jours allait enfin avoir son utilité. Il s’empara bravement du plat dont émanait encore de la vapeur et le rapporta, aidant ensuite Shen Qingqiu à s’asseoir correctement dans son lit. On ne peut plus attentif à la moindre erreur, il l’enfourna presque droit dans la bouche de Shen Qingqiu. Une chair de poule couvrit les bras de ce dernier et il prit la cuillère lui-même, mangeant quelques bouchées avant de remarquer que Luo Binghe demeurait toujours debout près du lit et le regardait attentivement.

Shen Qingqiu y réfléchit un moment, puis réalisa tout à coup.

« Le goût n’est pas mauvais, » déclara-t-il doucement.

S’il avait juste dit que le goût n’était pas mauvais, en réalité Shen Qingqiu en avait presque le visage plein de larmes.

Les principales coutumes du pic Qing Jing suivaient le chemin de la fraîcheur et de la légèreté. Même le style culinaire allait dans ce sens, donc, peu importe ce qu’il mangeait, dans la bouche de Shen Qingqiu, le goût était si léger qu’il ressemblait à l’envol d’un oiseau. Mais même si le bol dans ses mains était aussi un congee – peut-être que le problème venait des ingrédients ou de la technique – c’était d’un niveau complètement différent de ce bol de congee accompagné de sa soupe légère.

Un congee 2 blanc comme neige, légèrement mariné avec quelques oignons verts en garniture, une délicieuse et belle viande râpée, et juste ce qu’il fallait de gingembre coupé en fines lamelles. C’était comparable à ce que faisait le chef-cuisinier de Shen Yuan, chez lui, dans son monde d’origine !

En entendant son exagération, les yeux de Luo Binghe se mirent à briller.

« Si Shizun aime ça, pourquoi ne pas demander à ce disciple de te faire chaque jour de nouvelles choses ? »

Shen Qingqiu s’étouffa sur place.

Luo Binghe lui tapota le dos avec attention. Shen Qingqiu agita la main pour exprimer qu’il allait bien. Il était juste un peu horrifié.

La bonne cuisine de Luo Binghe était l’arme numéro une employée pour ‘achever’ des sœurettes. Il n’aurait jamais pensé avoir le privilège de manger des plats confectionnés par ses soins, des mets que seules quelques privilégiées se comptant sur les doigts d’une main pouvaient manger.

Le plus terrifiant, c’était les mots employés, ces mots ! Cette phrase ‘te faire chaque jour de nouvelles choses (plats)’ n’était-elle pas utilisée par Luo Binghe pour apaiser la colère de ces nobles et plus âgées demoiselles et les faire entrer de bon cœur dans son harem ?

Les choses pouvaient être mangées sans précaution, mais les mots ne pouvaient être prononcés négligemment.

En voyant l’expression étrange de Shen Qingqiu, Luo Binghe fut un peu inquiet et demanda :

« Shizun, tu n’aimes pas ça ? »

Shen Qingqiu réfléchit un moment. Qu’est-ce que cela a à voir avec moi ? Puisqu’il l’a déjà fait pour moi, je serais idiot de ne pas l’accepter. En parlant de ça, que le protagoniste me serve en tant que cuisinier bénévole est quelque chose qui mérite d’être montré !

Il afficha aussitôt une expression gentille et agréable tout en disant :

« Ce maître aime vraiment ça. Ces tâches seront désormais confiées à tes soins. »

Il n’aurait finalement plus besoin de continuer à manger ce congee léger noyé dans sa soupe! Ce Maître était bien capable d’ouvrir et de tenir une petite cafétéria.

Cette confirmation obtenue, le corps de Luo Binghe irradia d’une aura pareille à celle d’une fleur en floraison durant un doux printemps. Shen Qingqiu l’observa ainsi et ne sut pas pourquoi il éprouva subitement l’envie de lui frotter la tête.

Après avoir congédié l’enfant transformé inutilement en serviteur, ou plutôt le Luo Binghe ouvert au sourire rayonnant, Shen Qingqiu toqua sur l’écran du système.

“Système, j’aimerais te demander quelques petites choses.”

Il réfléchit un moment, puis reprit :

“La scène de l’Abîme Infini…… est-elle inévitable ?”

Système :

【Si Luo Binghe manque le scénario “Abîme Infini”, niveau de charisme -10000. 】

Shen Qingqiu entendit le dernier nombre clairement et sentit remonter une habituelle gorgée de sang.

Oubliez ça, vomir c’est vomir, et il y était déjà habitué.

En fait, il avait déjà songé à ce qui arriverait par la suite et était arrivé à une conclusion. S’il n’était pas capable d’expulser Luo Binghe à l’intérieur de l’Abîme Infini, dans ce cas, Luo Binghe ne serait jamais capable d’activer son doigt d’or. Seulement, si le protagoniste était laissé en suspens, comment cela pourrait-il être d’une quelconque classe ?

Donc, la voie de l’Abîme Infini se devait d’être suivie. Et la partie la plus misérable de ce livre était que cette mission tombait sur la tête de la plus grande des vermines.

Il ne voulait toujours pas abandonner et insista encore dans un soupir triste. L’actuel Luo Binghe, pareil à un petit soleil, devait descendre à l’intérieur pour devenir cet obscur BOSS au sang froid du livre. Même quelqu’un comme lui, qui avait transmigré, était incapable de changer ce fait.

Il était destiné à pousser le protagoniste dans l’Abîme Infini, lui ouvrant la voie pour qu’il devienne une légende pour des générations entières d’hommes.

Shen Qingqiu était encore plus inquiet pour son propre avenir.

S’il ne le faisait pas, son niveau de charisme chuterait de 10000. Il ne pouvait vraiment pas mourir plus assurément.

Dommage qu’après qu’il ait été assombri, Luo Binghe ne voudrait absolument plus le lâcher.

Quel genre de chose était-ce !

Luo Binghe n’était pas parti depuis longtemps lorsque les xiong de Shen Qingqiu s’approchèrent pour s’informer de son mal.

Shen Qingqiu était allongé, tenant un livre entre ses mains, quand il accueillit Yue Qingyuan qui entra en premier. Il voulut quitter le lit, mais ce dernier l’arrêta prestement:

« Qingqiu, ne bouge pas inutilement. Ne tente pas de te lever si c’est pour t’effondrer par terre. C’est mieux que tu restes allongé, il n’est pas nécessaire de te soucier des bonnes manières. »

Derrière lui se tenait Mu Qingfang.

« Mu-xiong, approche et jette un nouveau coup d’œil à Qingqiu », demanda Yue Qingyuan.

Pendant qu’il était inconscient, Mu Qingfang avait déjà délivré un diagnostic concernant Shen Qingqiu. En cet instant, cela pouvait probablement compter comme un suivi de consultation. Shen Qingqiu lui offrit son poignet et dit poliment :

« Je vais déranger Mu-xiong

Mu Qingfang hocha la tête et s’assit sur le rebord du lit, puis ses doigts prirent son pouls. Avec les connaissances médicales du Seigneur de Pic du pic Qian Cao, cela ne nécessitait qu’un bref instant d’inspection pour porter un jugement et déterminer une contre-mesure à toutes sortes de maladies diverses et difficiles. Cependant, il prit véritablement tout son temps pour prendre son pouls avant de retirer ses doigts.

« Comment est-ce ? » demanda Yue Qingyuan.

Shen Qingqiu n’était pas réservé et demanda directement :

« Ce poison peut-il être soigné? »

Liu Qingge agita ses manches et s’assit à côté de la table. Il renifla :

« Ce poison s’appelle “Sans traitement”, qu’en conclus-tu ?

— Dans ce cas, Mu-xiong, dis-moi simplement combien d’années il me reste à vivre. Combien de mois ? Ou peut-être combien de jours ? » demanda Shen Qingqiu en soupirant.

Mu Qingfan secoua la tête et répondit :

« Bien que ce soit sans traitement, cela peut être contenu. »

Sa voix n’avait pas changé, ni légère, ni grave, mais Shen Qingqiu estimait qu’il avait eu un coup de chance.

Même si ce poison était appelé ‘Sans Traitement’, il était en fait soignable.

Il le savait parce que dans le roman d’origine, au début de cette □□ de Conférence de l’Alliance Immortelle, il y avait une sage et gracieuse shimei d’une autre secte qui avait été victime de ce poison démoniaque.

Le point clef était qu’elle se trouvait être la conquête du protagoniste.

Avez-vous déjà rencontré un protagoniste masculin de stallion novel qui laissait sa propre femme mourir empoisonnée ?

Si oui, alors ce devait être le protagoniste d’un très mauvais auteur de stallion novel !

Un stallion novel qui resterait un échec même après des dizaines de milliers d’années !

Le remède était très simple ! Revenons en arrière et examinons l’évolution de l’œuvre originale.

En raison de la force irrésistible de la scène, la gracieuse shimei avait été infectée par le poison au contact d’un esprit démoniaque afin de sauver le protagoniste masculin. Luo Binghe sentait qu’il avait une profonde part de responsabilité et se dévoua à la tâche de trouver un remède pour elle.

Comme par hasard, dans la forêt de la montagne où se tenait la Conférence de l’Alliance Immortelle, poussait une miraculeuse fleur millénaire – désolé, Shen Qingqiu a oublié comment se nommait cette fleur ou cette herbe, parce que dans “La Voie du Fier Démon Immortel”, il y avait au moins une cinquantaine de sortes de ces fleurs miracles, chacune avait au moins des milliers d’années et pouvait être considérée comme une fleur ou un arbuste miraculeux. Le nombre total était définitivement supérieur à trois chiffres ; qui diable pouvait se souvenir de tous ces noms ?

Grand Dieu Airplane Towards The Sky, tu penses que les fleurs miraculeuses sont en vente libre comme le choux chinois ? Donne à ces plantes miraculeuses un peu de dignité, d’accord ?

Luo Binghe pensait que cette fleur miraculeuse tirée des contes allait indubitablement guérir le poison circulant dans le corps délicat de la shimei. Non seulement il dut lutter avec acharnement pour la cueillir pour elle, mais il dut également s’y investir pendant trois jours. Durant ce temps, il chercha la fleur en combattant des monstres et tous deux en vinrent à développer des sentiments l’un pour l’autre. L’empoisonnement de la belle shimei s’aggrava, et tout son corps s’était affaibli quand Luo Binghe fut enfin en mesure de ramasser la plante. Les deux jeunes gens étaient ravis, et, très vite, la shimei mangea la fleur crue (…….).

Mais, cela ne fonctionna pas ! Le poison n’avait pas été soigné !

Les cœurs de ces deux-là se figèrent. La fille sentit qu’elle allait mourir et pensa qu’elle devait laisser un souvenir indélébile pour que son existence ne soit pas oubliée. Elle profita donc de l’occasion, alors qu’elle était encore faible, pour acculer Luo Binghe……

Luo Binghe fit tout d’abord preuve de résistance mais pensa ensuite “Elle a fait tout ça pour moi. Je ne peux pas me montrer cruel et lui refuser son dernier souhait.” Et après une manifestation de réticence, il céda et obéit……

Dans ce cas, comment le poison a-t-il été soigné ?

Après avoir fait pa pa pa 3, l’empoisonnement de la fille fut naturellement guéri !

Fatigant ? Vulgaire ? Farfelu ? Mais c’était super cool, pas vrai ? Détonnant, détonnant, hahahaha……

C’était parce que le sang de Luo Binghe était un mélange de sang démoniaque et de sang humain. De plus, le côté démoniaque de sa lignée était celui de l’ancien Souverain Sacré des démons. Un si faible poison n’était même pas suffisant pour se faufiler entre l’écart de ses dents. Au cours de leurs relations sexuelles, il avait été aspiré par Luo Binghe et digéré. En parallèle, il avait même absorbé les nutriments de la fleur miracle que la jeune fille avait mangée crue, ce qui avait donné un grand coup de pouce à sa cultivation!


Notes :

1 Pic Qian Cao (千草峰) … Mu Qingfang (木清芳) : le pic Qian Cao peut se traduire par pic ‘des Mille Herbes’. Le nom suggère qu’il s’agit de la division médicale de la secte de la montagne Cang Qiong même sans explications ultérieures. Quant à Qingfang, cela signifie “parfum clair”.

2 Un congee blanc comme neige… : Plus appétissant que cela ne sonne. Cela ressemble à ça :

21984_ginger_chicken_jook_620.jpg

3 pa pa pa : comme vous l’avez sans doute déduit, c’est un euphémisme évoquant la bagatelle. Plus précisément, c’est une onomatopée censée suggérer un bruit de claquement peau contre peau…

Chapitre 13Index | Chapitre 15

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
Archangedenfer1 Popo
Archangedenfer1 Popo
1 année

Merci à vous deux pour tout votre travail et votre minutie les filles *.* J’ai toujours pas attaquer ma lecture, mais je ne pas m’empêcher de lire vos notes, et juste ça… Pouaaaaah, ça met le niveau de traduction et de recherche tellement haut que je m’en lèche les babines par avance ^^
Alors encore merci pour ce nouveau chapitre et pour tout vos partages <3

AruBiiZe
AruBiiZe
1 année

Ca a été quelqu’un d’à moitié mort ! x’D

Le pauvre, laissez le souffler un peu ! Il vient de se réveiller !

Oui, à ce moment Luo Binghe est adorable avec son bon coeur ! 😀

Il lui donne la becter ! Si c’est pas meugnooon ! xD

Cette photo me donne faim ! Maintenant j’ai vraiment envi de gouter ! Miam miam !

Ah~~~~ ! « pour les faire entrer de bon coeur dans son harem » *fais du coude* *ricane comme une débile*

Oh… Pauvre futur Luo Binghe… 🙁
Et c’est vrai que Shen Qingqiu a du soucis à se faire si cela arrive ! ^^’

Il y a encore des petits carrés bizarres en milieu de phrase, c’est normal ?
« au début de cette □□ de Conférence de l’Alliance Immortelle, »

Autant de plantes « miracles » ! x’D C’est la solution facile pour un auteur en détresse ! xD

NAN ?! C’est CA le remède miracle ? Hahahahaha xD Et doit être fait par Luo Binghe ?! Oh mon dieu ! *hémorragie nasale*
Et ce chapitre se termine comme ça ! x’)

Merci beaucoup pour ce chapitre !! <3
A tout de suite dans le prochain ! 😀