The Scum Villain’s Self-Saving System – Chapitre 29

Précédent | Index | Suivant

Traduction par Keliane, correction par Yukiko-chan

Chapitre 29

« Te souviens-tu quel genre d’organisme rare tu as créé et qui apparaît seulement une fois tous les mille ans ? demanda Shen Qingqiu.

— … »

Shang QingHua resta sans voix.

« Ta demande est trop étendue. Les choses que j’ai créées répondant à de tels critères sont de l’ordre de huit cent, voire de milliers, d’accord. »

Tu le reconnais toi-même !

Shen Qingqiu soupira, et lui glissa cinq mots à l’oreille.

Shang Qinghua l’écouta et en fut effrayé. Un moment plus tard, l’air avec lequel il observait Shen Qingqiu se fit bien plus sérieux.

« Pourquoi me regardes-tu ? s’enquit Shen Qingqiu.

— Pour rien. C’est juste que j’ai l’impression que tu es l’un de mes fidèles lecteurs, après tout. Tu as été capable de ressortir l’une des créations que j’ai oublié et abandonné quelque part dans un coin depuis longtemps. Je suis un peu touché.

— … Demain, accompagne-moi pour un voyage au pied de la montagne afin de retourner à son origine et de le chercher.

— Demain ? répéta Shang Qinghua. N’est-ce… N’est-ce pas un petit peu précipité ? En fait, je… n’arrive pas à me souvenir où se trouve ce lieu désigné. Le texte complet s’étendait sur près de vingt millions de mots et ce n’était mentionné que dans une seule phrase. Laisse-moi y réfléchir un peu, je te le dirai ensuite.

— Dans ce cas, nous attendrons jusqu’à ce que Luo Binghe massacre tout, qu’il accepte Mo Beijun comme son serviteur, me tue et te tue. Cela ne devrait pas être trop tard pour que tu t’en souviennes à ce moment-là.

— … D’accord, capitula Shang Qinghua. Je m’en souviendrai indubitablement dès demain ! »

Dans tous les cas, au sein du pic An Ding, le Seigneur du Pic n’avait pas nécessairement à se soucier de trivialités comme l’attribution de chambres ou la personnalisation des uniformes pour les différents nouveaux disciples.

Shang Qinghua rentra et y pensa amèrement durant toute la nuit, se creusant la cervelle comme s’il retournait les mers et les rivières 1, jusqu’à ce qu’enfin, dans la pénombre précédant l’aube, il soit pris d’une illumination et encercle un point sur la carte.

En voyant la carte, Shen Qingqiu frappa la table et ils partirent sur-le-champ pour le pied de la montagne. Manger et boire une partie du chemin, jouer et s’amuser une partie du chemin, se défendre contre les attaques une partie du chemin, et voyager en attelage une partie du chemin. Cela aurait dû être très agréable.

Il n’y avait qu’une seule petite et désagréable exception. Shang Qinghua s’assit dans le siège conducteur de l’attelage et grogna.

« Pourquoi dois-je être la personne devant payer pour tous les repas et l’hébergement ? Pourquoi dois-je être aussi la personne assise ici à conduire ?

— Tu n’as pas honte ? demanda Shen Qingqiu depuis l’intérieur de la voiture. Ces fonds sont donnés par Zhangmen-shixiong en tant que dépense publique. Tu n’as fait que sortir l’argent de la bourse à ta taille. »

En pensant au regard sincère de Yue Qingyuan juste avant leur départ, Shang Qinghua se sentit mal à l’aise.

C’était ce que vous désigneriez comme, « Shang-shidi, je vais devoir vous confier Qingqiu pendant ce voyage d’agrément. Il a du poison dans le corps, alors prenez soin de lui. »

Tu l’appelles même si intimement par son nom ! 2 C’était seulement parce que les endroits où ils avaient cultivé quand ils étaient jeunes étaient un peu éloignés, sinon ils seraient vraiment des amoureux d’enfance 3 !

Comparés à ces disciples intérieurs qui cultivaient soigneusement, dès le départ, sous la tutelle des Seigneurs de Pics, les disciples extérieurs qui devaient tracer leur chemin pour grimper n’avaient aucun droit humain.

C’est pourquoi il n’y avait vraiment pas d’avenir dans la logistique.

En tant qu’auteur, il avait originellement dépensé toute son énergie à offrir à Shang Qinghua un style de vie extrêmement bas, mais Grand Dieu Airplane Towards the Sky avait finalement réalisé la souffrance de ses personnages.

« Tu as des mains et des pieds, commença Shang Qinghua, pourquoi ne fais-tu pas… Fuck, fuck ! »

Shen Qingqiu sentit l’attelage branler vers l’avant et Shang Qinghua tirer sur les rênes du cheval juste après. Il leva les rideaux et demanda avec méfiance :

« Quel est le problème ? »

La calèche traversait une épaisse forêt.

Au milieu d’arbres centenaires s’élevant vers le ciel et des nombreuses feuilles tombantes, la lumière du soleil était bloquée par des couches et des couches de feuillage. Même une tâche de lumière restait difficile à voir.

Shen Qingqiu vit qu’il ne se passait rien, mais ne relâchait toujours pas sa garde.

« Pourquoi tu criais tout à l’heure ? » questionna-t-il.

Shang Qinghua était encore sous le choc et son esprit n’avait pas encore récupéré.

« Un peu plus tôt, j’ai vu une femme ramper sur le sol comme un serpent ! Si l’attelage ne s’était pas arrêté, elle aurait été écrasée sur le coup ! »

C’était un peu étrange.

« Ça vaut vraiment le coup de crier. »

La forêt était calme, et il n’y avait vraiment rien d’étrange. Shen Qingqiu n’osait pas prendre les choses à la légère. Il ne retourna pas s’asseoir dans la calèche, à la place, il s’assit avec Shang Qinghua sur le siège conducteur, une main prête à signer pour diriger son épée tandis qu’il contrôlait secrètement les environs. De son autre main, il plongea dans le sac de friandises et en tira une poignée de graines de melon. Il les passa à Shang Qinghua :

« Chut, rentre à l’intérieur 5. Grignote les graines de melon et joue. »

Les capacités de Shang Qinghua à donner des ordres et à faire des petits travaux étaient plutôt décentes, mais lorsqu’on l’amenait à se battre contre le surnaturel, elles n’étaient vraiment pas d’une grande utilité. Connaissant son propre niveau, il prit honnêtement et docilement les graines de melon et commença à les mâchouiller. A chaque mètre que la calèche parcourait, il en rongeait une.

Puis, après le temps nécessaire à la combustion d’un bâton d’encens 6, ils… découvrirent finalement un problème très sérieux.

Tous deux regardèrent silencieusement les enveloppes familières des graines de melon sur le sol.

« Mmh, il n’y a aucun doute. Les graines parfumées de melon longgu de la secte du pic Qian Cao de la montagne Cang Qiong sont cuisinées rouges à l’extérieur et jaune doré à l’intérieur. C’est définitivement le tas que j’ai rongé tout à l’heure. 

— Je sais que le colportage de graines de melon est l’une des activités secondaires du pic An Ding Peak. Assez. »

Puis, vint la question. Comment étaient-ils revenus à leur position d’origine ?

Tous deux se regardèrent.

Gui da qiang 7, un scénario traditionnel et classique, était désormais en face d’eux.

Shang Qinghua songea à une méthode populaire.

« Pourquoi ne tentons-nous pas d’utiliser l’urine d’une vierge et d’en arroser les yeux du cheval ?

— … Le bon cheval a aussi son amour-propre. Pourquoi lui jeter des excréments dans les yeux ? Qui plus est, sur cette montagne sauvage et reculée, où veux-tu que je trouve l’urine d’une vierge ? »

Ces mots prononcés, il découvrit que Shang Qinghua le regardait avec beaucoup de sérieux.

« Pourquoi me regardes-tu ? demanda Shen Qingqiu. Je…Moi-même… N’en parlons pas maintenant. Le personnage original de Shen Qingqiu est d’une apparence extérieure digne et noble mais intérieurement immoral, parlant à longueur de journée d’harmonie jusqu’à ce que son être en brûle mais se livrant à des aventures clandestines avec des adolescentes. Les jeunes peuvent chercher des poulets, mais tu crois que je suis encore vierge ? »

En fait, le personnage de Shang Qinghua semblait à peu près correct.

Shen Qingqiu fronça les sourcils pendant un moment, puis frappa sa cuisse.

Il se retourna et s’enfouit dans la calèche. Soudain, il entendit Shang Qinghua qui était encore dehors gémir comme un fantôme et hurler comme un loup.

Shen Qingqiu prit ce qu’il était venu chercher et sortit, s’écriant :

« Qu’est-ce qui se passe ? »

Shang Qinghua était si effrayé qu’il parla sans aucune ponctuation.

« Quand tu étais à l’intérieur j’ai senti un truc poilu sur mon cou quand j’ai levé la tête j’ai vu que c’était un tas de cheveux derrière les cheveux c’était un gros visage blanc je ne l’ai pas vu clairement fuck ! »

Shen Qingqiu leva la tête. Naturellement, il ne vit rien. En son for intérieur, il songea que peu importait ce que cette chosé était. C’était plutôt intelligent et cela savait pincer un kaki mou 8, n’osant jouer qu’avec le Shang Qinghua à l’air plus doux et n’osant pas l’appâter lui.

Il tapota de nouveau son épaule :

« Peu importe à quel point c’est horrible, cela reste quelque chose que tu as écrit. De quoi as-tu peur ? »

Shen Qingqiu ouvrit sa paume. Ce qu’il avait été chercher n’était autre qu’une carte.

« Grand-frère, je pensais que tu étais si puissant que tu pouvais trouver une carte donnant un sens à cette forêt Bailu 9, mais observe attentivement, reprit Shang Qinghua. C’est une carte des terres. Tout le continent y est dessiné. Même si la forêt Bailu était dessus, elle aurait à peu près la taille d’un point. Tu ne trouveras pas le chemin en te fiant à ça.

— Regarde toi-même, cet endroit, indiqua Shen Qingqiu.

Il pointa le bas de la carte.

La secte de la montagne Cang Qiong était vers l’est, le temple Tian Yi se situait proche du centre, et, vers le sud, se trouvait le territoire du palais Huan Hua.

La position que la forêt Bailu occupait était juste à la frontière des terres du palais Huan Hua.

Shang Qinghua réalisa tout à coup :

« Le palais Huan Hua a aussi dessiné la forêt Bailu comme faisant partie de son territoire ? Donc, ce que nous venons de pénétrer n’est pas un gui da qiang, nous sommes entrés dans leur formation protectrice ? »

Toutes les grandes sectes avaient leur propre formation pour empêcher diverses personnes sans scrupules de causer des ennuis. Par exemple, l’Ascension de l’Échelle Céleste de la secte Cang Qiong – si vous étiez un mortel ne connaissant pas le chemin, vous grimperiez à moitié mort dans les plus de 13 000 marches, éternellement incapable d’atteindre le sommet. Vous ne pouviez qu’attendre que les disciples de la garde vous renvoient en bas.

Coincé ici sans personne pour les guider, ils ne pouvaient que tourner en rond.

Shen Qingqiu toqua à la porte :

« Système ? Tu es là ? »

Il attendit. Il n’y eut pas de réponse. Il toqua encore :

« N’avais-tu pas dit que tu fournissais un service 24/7 ? Si tu ne te montres pas, je laisserai un mauvais avis ! »

Système :

【Bonjour, le système est entré en mode hibernation. Pour l’heure, seul le service automatique est disponible. Si vous avez besoin d’un service, merci de vous débrouiller.】

« …… Quoi, hibernation ? » s’emporta Shen Qingqiu.

Il se souvint soudain que le système ne lui avait véritablement pas donné de B-points ou autres sortes de valeurs bizarres dernièrement.

Service automatisé :

【La connexion du système à la source d’énergie principale ‘Luo Binghe’ a été rompue. Elle fait l’objet de travaux de maintenance et de mise à niveau en arrière-plan. Une fois la connexion rétablie, le système sera activé. J’espère que vous trouverez l’utilisation du libre-service agréable. Merci.】

Tu me fais déjà tellement mal aux couilles dans cette version, est-ce que la prochaine version va me les écraser d’emblée – incorrect, le point essentiel est qu’il semble que Luo Binghe est toujours la putain de source principale d’énergie !

Shen Qingqiu allait poursuivre avec d’autres questions, quand il découvrit que ce genre de service ne délivrait que ces deux phrases.

Quel genre de foutu service automatisé, n’est-ce pas la même chose que la réponse automatisée de QQ 10 ? N’es-tu pas gêné d’ajouter les deux mots ‘libre service’ devant ?

Shen Qingqiu frappa Shang Qinghua :

« Regarde ton système personnel, vois s’il est toujours en ligne. »

Shang Qinghua cligna des yeux, puis répondit après un moment :

« Cela dit que c’est en pleine maintenance. »

Luo Binghe n’était donc pas la source d’énergie d’un seul système ! Une fois qu’il était passé hors ligne, tous les systèmes l’avaient suivi ! Quel massacre !

Cette affaire était sérieuse, mais elle ne l’était pas tant que ça, sauf si Luo Binghe n’était pas capable de cultiver quelques niveaux en enfer et d’obtenir des B-points. En y repensant, c’était plutôt bien. S’il n’obtenait pas de points, ils ne se rencontreraient pas. Ce serait comme s’il n’y avait pas de tabous et que rien n’était interdit !

Shen Qingqiu se consolait de cette façon quand soudain, un buisson bougea.

Shen Qingqiu frappa avec un son résonnant, et cria :

« Sors de là ! »

L’épée Xiu Ya, pendue à sa taille, sortit de son fourreau, suivant les ordres du sceau formé par sa main 4. Elle tourna et taillada, mais cette chose était pareille à un poisson, se cachant dans la brousse comme une loque glissante. Pas même un seul coup sur cent ne toucha sa cible.

Tout à coup, une lumière d’une intensité fulgurante passa devant les yeux de Sheng Qingqiu, Cette chose poussa un cri strident, et s’écrasa à plusieurs pieds de là. Le buisson avait déjà été découpé en morceaux ici et là, et ne pouvait plus rien cacher. Cette chose joueuse s’était enfuie depuis longtemps, et il n’y avait plus aucun mouvement.

Ne venait-il pas juste de faire un grand mouvement ? Il semblait que cela ne reflétait qu’un instant de lumière.

Shang Qinghua profita de l’occasion pour s’approcher :

« Est-il possible qu’il ait peur de la lumière ? »

Shen Qingqiu : « Fuck, c’est vraiment une femme fantôme ! »

Tous deux étaient sur le point d’avoir une discussion quand d’un coup, un bruit de pas discret leur parvint. La technique de cette personne était très bonne. Si la cultivation de Shen Qingqiu avait été mauvaise, il ne l’aurait presque pas entendu. Des profondeurs de la forêt, apparu un jeune homme tout vêtu de blanc.

Le jeune homme tenait à l’origine son épée hors de son fourreau, le visage vigilant. Mais après les avoir vus clairement, son expression changea et il rétracta son épée en toute hâte.

« Ce junior enquêtait sur un changement dans l’environnement et s’est précipité spécialement ici, mais ne savait pas que c’était Shen-Xianshi et le Shang-Xianshi, qui sont au niveau de l’Esprit Primordial. »

Shen Qingqiu vit qu’il était plutôt beau, même si l’on voyait dans ses yeux qu’il était un bleu inexpérimenté. Il demanda poliment :

« Et qui est ce jeune héros ? »

Les pieds du jeune homme dérapèrent.

Shang Qinghua lui murmura à l’oreille :

« … Tu ne te souviens vraiment pas du visage d’une personne ou tu ne lui portes pas d’intérêt. C’est Gongyi Xiao. »

Gongyi Xiao était un peu déprimé. Même s’il avait été détrôné par Luo Binghe dans le classement d’or, il restait à la seconde place et avait eu un très bon score. De plus, il était précédemment considéré comme la personne avec la plus grande chance de remporter les honneurs, et avait rencontré, dans les événements, beaucoups de chefs hauts gradés aux côtés du vieux Seigneur du Palais. Que Shen Qingqiu ne le reconnaisse pas était pour lui plutôt inattendu.

« Vraiment un jeune héros, commenta Shen Qingqiu.

— Je n’oserai pas. Si ces deux Seigneurs de Pic avaient à faire aux frontières du palais Huan Hua, pourquoi ne pas avoir envoyé un avis au préalable ? Nous avons vraiment retardé et donné des difficultés aux ainés que vous êtes. »

C’était vraiment considérer la forêt Bailu comme faisant partie de leur territoire.

« Nous n’avions pas prévu d’offrir nos respects au palais Huan Hua, expliqua Shen Qingqiu, nous sommes seulement venus régler une affaire dans la forêt Bailu. »

Stupéfait, Gongyi Xiao allait leur demander de quelle affaire il s’agissait. Mais son cerveau s’activa très vite et il resta silencieux.

Shen Qingqiu avait préventivement fait valoir qu’il était venu dans la forêt Bailu pour régler des problèmes, mais il n’avait pas clairement énoncé son but. Il n’était pas nécessaire de poursuivre la discussion. Peu importe sa curiosité, il n’osait pas interroger arbitrairement ses aînés. Après tout, il était le premier disciple du Seigneur du Palais depuis de nombreuses années et ne pouvait pas être si ky 11. Il était trop inapproprié pour quelqu’un de la jeune génération de poser directement des questions sur les pensées d’un ancien.

Considérant la situation d’un autre point de vue : que se passerait-il s’ils voulaient savoir pourquoi il y avait soudainement deux Seigneurs de Pic de la secte de la montagnes Cang Qiong ici, pourquoi ils s’incrustaient aux alentours des frontières de leur territoire et quels étaient leurs plans ? Que se passerait-il s’ils pensaient que ‘si ça se trouve dans la cour arrière de ma maison, ça appartient bien sûr à ma maison’ et ‘si ça se trouve sur la clôture de ma maison, alors c’est aussi une des choses de ma maison’ ? La logique était aussi simple que cela.

A la base, Shen Qingqiu voulait prononcer quelques mots et le congédier. Cependant, Gongyi Xiao hésita un moment et déclara :

« Ce que les aînés vont faire, ce junior ne le demandera pas, mais il pourrait leur proposer de les aider. »

Le visage de Shen Qingqiu affichait un léger sourire et ses lèvres étaient presque immobiles. Il murmura à voix basse :

« Pourquoi ne pas l’emmener avec nous, il pourrait se battre contre des ennemis. »

Celui qui était incapable de combattre des ennemis, Shang Qinghua, murmura en retour : 

« Et s’il ne nous laisse pas emporter la Graine de Fleur de Rosée du Soleil et de la Lune 12, que devrons-nous faire alors ? »

Shen Qingqiu était très effronté :

« Es-tu stupide ? Le moment venu, prends-la et pars. Il ne peut pas utiliser la force pour la reprendre. Retourner faire son rapport à son vieux maître est quelque chose qui sera traité plus tard. À ce moment-là, il suffira de se lever tôt, de tapoter notre pantalon et de partir. Qu’est-ce qu’on attend d’eux ? 

— Et si les deux sectes devenaient ennemies ? s’inquiéta Shang Qinghua.

— Tu qualifies ce foutu petit problème de conflit ? De plus, la Graine de Fleur de Rosée du Soleil et de la Lune est une bouée de sauvetage. Ton ancienne vie ou tes relations politiques, que choisis-tu ? »

Shang Qinghua répondit sans hésiter :

« Prends-la et pars ! »

Shen Qingqiu leva la tête et s’adressa résolument à Gongyi Xiao :

« Allons-y ! »

En résultat, le dur labeur de la conduite fut transmis à la jeune génération.

Tout en contrôlant les rênes, il demanda curieusement :

« Aîné Shen, ce junior a un problème qu’il ne peut pas résoudre.

— Dis, s’il te plaît.

— Considérant la force de cultivation de l’aîné, briser la formation de ma secte n’aurait même pas dû prendre un instant et se serait aussi fait sans que nous sachions pourquoi. Pourquoi cela a-t-il entraîné une si grande fluctuation de pouvoir spirituel ? »

Tousse, tousse. La raison était très simple. C’était comme mémoriser vos formules complètement, mais ne pas nécessairement être capable de résoudre les problèmes.

Shen Qingqiu expliqua à moitié sincèrement et à moitié faussement :

« Cette fluctuation n’a pas été créée quand la formation a été brisée. Elle a été générée en affrontant un monstre étrange. »

Gongyi Xiao fut stupéfait un instant :

« Un monstre étrange ?

— En fait, il est difficile de dire s’il s’agissait d’un monstre, mais son apparence semblait maléfique et différente de celle d’un être humain normal.

— Près de la forêt Bailu, il y a des signaux de fumée humains dans un rayon de dix li. Il n’y a jamais rien eu concernant les invasions de monstres. Il n’y a même pas de tigres sauvages et de bêtes. »

Shen Qingqiu répondit solennellement :

« Dans ce cas, qu’est-ce que cela peut être ? Les cheveux lâchés et éparpillés partout, la peau sur les os et même le visage enflé comme un cadavre affamé.

— Peu importe ce que c’est, il vaudrait mieux que cela n’apparaisse plus. Si cela revient, vous n’aurez pas besoin de bouger le petit doigt. Ce junior pourra s’en occuper. »

Le respect contenu dans ces mots n’était pas factice. Bien qu’il ne connaissait pas bien l’Aîné de l’épée Xiu Ya, n’ayant vu son visage qu’une seule fois de loin, il avait participé à la Conférence de l’Alliance Immortelle et le disciple direct de Shen Qingqiu l’avait dépassé et avait pris la première place au tableau de classement. Il avait aussi sauvé un grand nombre de disciples du palais Huan Hua et méritait donc, à dire vrai, un respect vraiment particulier.

Shen Qingqiu vit que sa prestance convenait à l’occasion, sans manquer de l’humilité qu’il devait avoir, et aussi que son apparence était du même moule que celle de Luo Binghe. Il appartenait au genre chaleureux et plein de sentiments, et ses traits et son sourire étaient beaux, ce qui rendait difficile pour quiconque de se sentir mécontent.

Bien sûr, il n’avait pas du tout remarqué que ce genre de sentiments pouvait être décrit en une phrase : aimer la maison et son corbeau. 13

Il ne faisait que se lamenter : Luo Binghe, ah, Luo Binghe. Durant ces jours, s’il courrait d’est en ouest, c’était parce qu’il avait peur de Luo Binghe !


1 se creusant la cervelle comme s’il retournait les mers et les rivières : Il s’agit d’un dicton qui signifie “écrasant” ou “bouleversant”. C’est donc une façon d’exprimer à quel point il se creuse la tête.

2 Tu l’appelles même si intimement par son nom : En chinois, on utilise certains suffixes et termes d’adresse pour indiquer la familiarité avec une personne. En l’occurrence, considérant la place de chef de secte de Yue Qingyuan, sa façon de s’adresser à Shen Qingqiu en n’utilisant que son prénom est très informelle. Pas de spoils, mais vous découvrirez plus tard que les deux personnages originaux ont une histoire 😉

3 ils seraient vraiment des amoureux d’enfance : Les termes chinois utilisés ici, font référence aux jouets avec lesquels les enfants jouent quand ils sont jeunes et innocents. Mais puisqu’il s’agit de deux garçons plutôt que d’un garçon et d’une fille le 青梅竹马 devient 竹马竹马.

4 du sceau formé par sa main : Pour rappel, quand nous parlons de “sceaux” exécutés avec les mains pour contrôler l’épée, nous parlons de poses de main un peu comme dans Naruto,

5 Chut, rentre à l’intérieur : Les mots que Shen Qingqiu utilisent renvoient exactement à ce que diraient des parents à leur enfant. Le terme ‘guai’ en chinois signifie littéralement ‘obéir/comporter’ ou ‘être obéissant’. Shen Qingqiu semble trop habitué à son rôle de shifu s’adressant à une bande de disciples. RIP la dignité de l’auteur XD

6 combustion d’un bâton d’encens : Ancienne façon de mesurer le temps. Cela représente une courte période allant de 5 à 30 minutes.

7 Gui da qiang (鬼打牆) : Littéralement « le fantôme frappant le mur ». Il s’agit de ‘tourner en rond’.

8 cela savait pincer un kaki mou : Un proverbe qui signifie : “intimider les faibles”. Le pauvre auteur n’a jamais de répit :’)

9 forêt Bailu (白露林) : Litérallement ‘bai’ qui signifie ‘blanc/clair’ et ‘lu’ pour ‘route’ avec ‘lin’ pour ‘forêt’

10 la réponse automatisée de QQ : QQ est une plate-forme de messagerie populaire en Chine. C’est comme WeChat.

11 ne pouvait pas être si ky : Abréviation d’un terme japonais 空気が読めない (kuuki ga yomenai), signifiant “quelqu’un qui ne peut pas lire l’atmosphère”. Ainsi, dans le contexte de cette phrase, Shen Qingqiu indique que Gongyi Xiao est quelqu’un qui peut lire l’atmosphère.

12 la Graine de Fleur de Rosée du Soleil et de la Lune (日月露華芝) : Le pinyin est ri yue lu hua zhi. C’est tellement long pour un nom…

13 aimer la maison et son corbeau (愛屋及烏) : Un dicton équivalent à l’anglais « love me, love my dog” // “aime-moi, aime mon chien ». C’est à dire aimer tout ce qui concerne une personne, même les mauvais côtés.

Alors… quelqu’un d’autre pense que Shen Qingqiu juge tout le monde selon la norme Luo BingheTM ? Pauvre Gongyi Xiao, Shen Qingqiu n’a d’yeux que pour Binghe. XD

Précédent | Index | Suivant

2 commentaires sur “The Scum Villain’s Self-Saving System – Chapitre 29”

  1. Le texte complet s’étendait sur près de vingt millions de mots et ce n’était mentionné que dans une seule phrase.
    … Mais…J’ai envie de frapper cette auteur sérieusement! Frapper le!

    SQQ est sous le charme de LBH; c’est normal qu’il juge tout celons le charme de son disciple préféré. xD Je lui pardonne!

    Merci pour votre traduction!

  2. L’auteur touché que Shen Qingqiu se souvient de choses qu’il a lui-même oublié ! xD
    Ca m’a bien fait rire ! xD

    Mouahahahaha ! Il s’en souviendra pour demain ! xD XD

    Attends ! Une femme rampée comme un serpent et ça n’étonne point du tout SQQ ! lol
    C’est parfaitement normal ! xD

    Exactement ! RIP la dignité de l’auteur ! xD

    « Pourquoi ne tentons-nous pas d’utiliser l’urine d’une vierge et d’en arroser les yeux du cheval ? »
    ……………. Oui, pourquoi pas………. xD XD

    A ce passage: (Sur la calèche avec les cheveux)
    Shen Qingqiu leva la tête. Naturellement, il ne vit rien. En son for intérieur, il songea que peu importait ce que cette chosé était.
    Une petite faute de frappe sur « chose ». 😉

    Le système en hibernation ! lol Manquait plus que ça !

    J’aime bien ce petit junior ! Tellement serviable !

    Hmmm…. Je la sens pas cette histoire ! Ca va mal finir ! x)

    Et je suis touuuut à fait d’acoooord !
    Notre petit SQQ est vraiment épris de Luo Binghe ! <3

    Merci pour votre travail, toujours magnifique ! <3
    Au prochain chapitre ! 😉

Laisser un commentaire