Waiting For You Online – Chapitre 14

Précédent|Index|Suivant

Traduction par Elrika, correction par Yukiko-chan

[Chapitre 14] Qui Est Le Shou ?

Tong Xuan ignora He Jin et celui-ci, ne voulant pas participer aux commérages des filles, sentit son esprit se mettre à errer et à penser à ses propres problèmes.

Il pensa à sa vie universitaire qui était assez terre-à-terre, mais ennuyeuse ces dernières années. Sans parler d’une petite amie décente, il n’avait même pas d’amis avec qui pouvoir parler de ses pensées. Il ne jouait jamais jusqu’à tard le soir, ne sortait ni ne se saoulait pas comme les autres…

Il enviait Hou Dongyan et son amour du jeu, il enviait Zhao Xibai et ses chamailleries avec sa petite amie, il enviait aussi le peps des membres du Club de Tennis, Jiang Bai Jian et Qin Yu…

Pensant à la fin imminente de sa propre liberté, le coeur de He Jin se remplit de réticences et de regrets. Honnêtement, il se sentait toujours aussi curieux du monde extérieur, il voulait faire une pause et l’explorer de ses propres yeux.

Mais il savait qu’une certaine femme ne serait jamais d’accord, et il n’avait pas le courage de mourir des mains de sa propre mère. 

He Jin regarda la vaste étendue d’eau devant lui, l’expression terne et sans vie, comme s’il regardait le chemin qu’on lui avait tracé.

Inexplicablement, son esprit se tourna de nouveau vers Fire, pensant aux huit années que celui-ci avait passées à l’attendre.

Bien que cela ne se soit arrivé que dans le monde virtuel, c’était aussi la seule chose inhabituelle que He Jin avait vécue de toutes ces dernières années remplies de jours ordinaires.

Au fond de son coeur, une petite flamme s’était déjà allumée, palpitante et impossible à ignorer. Sa chaleur l’invitait à explorer ce sentiment d’affection déraisonnable qui couvait en lui. Toutefois, il était retenu par son inconfort quant à la vérité sur son sexe qui n’avait pas encore été dévoilée. 

«Tu as froid ? » Entendre cette voix similaire à celle de Fire si près de lui fit trembler He Jin, qui rêvait éveillé. Il leva les yeux et constata que la personne qui lui parlait était en fait Qin Yu, dont le regard était fixé sur lui par dessous ses cheveux noirs. Son regard fixe lui donna presque l’impression que l’autre le regardait avec affection.

« Ah… ? » Essaya-t-il de parler, mais sa voix trembla, ce qui fit virer ses oreilles au rouge vif à cause de l’embarras.

En fait, Qin Yu n’avait fait que le regarder sans y penser, et quand il avait vu He Jin rentrer la tête dans les épaules, il lui avait spontanément posé cette question.

He Jin se redressa rapidement et essaya à nouveau : « Eh bien, un peu. Quand je suis sorti ce matin, j’ai trouvé qu’il faisait beau, alors je n’ai pris que des vêtements légers. Je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse si froid au lac. » 

Qin Yu lâcha doucement un ‘hmm’, et il observa la vue. A la fin de l’automne, le temps était meilleur qu’en hiver, mais l’eau étincelante du lac Kunming semblait dégager une atmosphère glaciale… Qin Yu n’avait pas vraiment froid. Son corps en bonne santé le rendait immunisé, malgré le seul vêtement qu’il portait. 

« Tu pensais à quelque chose juste avant. » Qin Yu ne regardait toujours pas He Jin alors qu’il prononçait cette phrase doucement. Le ton de sa voix indiquait qu’il ne s’agissait pas d’une question, mais d’une affirmation.

He Jin fut surpris, et peut-être parce que Fire émettait la même aura que Fire, ou parce que son esprit était encore distrait, il laissa échapper : « Oui, je pensais à ce que je ferai après mon diplôme. »

« Tu es en troisième année, et tu y penses déjà ? »

He Jin sourit : « Si tu attends d’être en dernière année pour y penser, il sera peut-être trop tard. Il faut tout de même se demander s’il faut faire des études supérieures ou aller à l’étranger. Il faut du temps pour se préparer à cette décision. En fait, la plupart des élèves ont déjà des objectifs clairs en entrant à l’université… » 

« Et toi ? Tu as décidé ? » 

« Ma famille veut que je travaille directement après l’obtention de mon diplôme. »

Qin Yu le regarda : « Tu ne veux pas ? » 

He Jin se figea. Il était certain que son ton n’avait rien révélé, mais Qin Yu avait pourtant été capable de deviner ce qu’il pensait…

Il surmonta vite sa surprise et sourit de façon désabusée : « Si. »

Puis un moment de silence s’installa entre eux, avant d’être finalement rompu par la voix légère de Qin Yu : « Quoi que tu veuilles faire, fais-le le plus vite possible. Plus tu hésiteras, moins tu oseras, et tu finiras par ne jamais le réaliser. »

En entendant de telles paroles venant de Qin Yu, He Jin fut une fois de plus surpris, parce que le plus grand ne lui avait pas donné une simple réponse du genre ‘si tu ne veux pas, alors ne le fais pas’, mais l’avait fait suivre d’une raison parfaitement valable.

La flamme dans le coeur de He Jin commença à brûler un peu plus fort, comme si quelque chose l’attirait.

Se souvenant que Jiang Bai Jian avait dit que Qin Yu était sorti aujourd’hui pour se distraire, He Jin demanda : « Et toi ? Tu es aussi de mauvaise humeur ? » 

« Je vais bien. » Déclara Qin Yu, le regarda perdu dans le lointain, ses lèvres pincées lui donnant un air déterminé peu commun et une apparence calme. « Je vais déjà beaucoup mieux. » 

XXX

Alors qu’ils approchaient du rivage, le ciel, jusque-là bleu, commença soudainement à se couvrir de nuages gris. Ils descendirent rapidement du bateau et coururent en se couvrant la tête alors que de la bruine commençait à tomber. 

Ils s’arrêtèrent dans une aire de restauration et se précipitèrent à l’intérieur du restaurant le plus proche. Heureusement, la pluie était encore faible, donc ils n’étaient pas trop mouillés. Les filles commencèrent à s’essuyer le visage en se plaignant : « N’as-tu pas dit qu’il était censé faire beau aujourd’hui ?! » 

« La météo annonçait qu’il allait pleuvoir dans la soirée, alors j’ai pensé que si nous y allions un peu plus tôt, il n’y aurait pas de problème ! » S’exclama Tong Xuan.

Un instant plus tard, Zhao Xibai éternua soudainement, ce qui désola Guo You Ling. Elle lui tendit en hâte un mouchoir : « Toi aussi, n’oublie pas de te sécher, il est si facile d’attraper froid quand il pleut. Ne laisse pas l’eau s’infiltrer dans ton cuir chevelu. » 

Peu de temps après qu’elle ait dit cela, ils entendirent une douce voix féminine demandant : « Excusez-moi, voulez-vous une table pour huit personnes ? » Une serveuse en uniforme se tenait à leurs côtés, souriante : « Voulez-vous vous installer dans un box ou dans la salle ? » 

Oh ! Qu’est-ce qu’ils faisaient ici ? Ce n’est qu’à ce moment-là qu’ils se rendirent compte que le restaurant dans lequel ils s’étaient précipités était en fait plutôt haut de gamme. Est-ce que ce ne serait pas un peu trop cher ?! 

Alors que les filles s’inquiétaient encore du prix de la nourriture, Zhao Xibai dit soudainement : « Allons-y, on perdra encore plus la face si on sort maintenant. » 

Guo You Ling le fusilla du regard : « C’est toi qui le dis ! Réfléchis, si les prix ici sont autour de quatre ou cinq cents yuans, nous ne serons pas capable de manger pendant au moins un demi-mois ! » 

La serveuse se couvrit la bouche et sourit : « Ce n’est pas si cher que ça, seulement autour de un ou deux cents. »

Tout le monde : « … »(=口=)

En tant qu’étudiants ordinaires, ils ne mangeaient généralement que de la bouffe toute faite à la cafétéria, qui ne coûtait pas plus de dix ou vingt yuans. Par conséquent, un ou deux cents yuans de repas, c’était toujours aussi énorme pour eux !

Mais de manière inattendue, Qin Yu regarda la serveuse d’un air inexpressif avant de prononcer deux mots : « Un box. »

Tous furent surpris – Beau gosse, t’y vas un peu trop vite… 

« Oui, suivez-moi s’il vous plaît ! » La serveuse les conduisit avec enthousiasme en leur disant : « Le box à une vue sur le lac, mais comme il n’y a pas beaucoup de monde dans le restaurant en ce moment, je vais m’arranger pour que vous ayez la vue à un prix ordinaire. » 

Li Yao Yao s’exclama : « Les box ont différents prix ? » 

La serveuse sourit : « Oui, la dépense minimale moyenne pour un box privé est de mille yuans. Mais vous êtes huit personnes, alors ça devrait aller. » 

Les filles couvrirent immédiatement leur poitrine. Ils devraient commander certains des plats les moins chers ! Mais… Celui qui avait pris cette décision était l’idole de l’école, ce n’était pas sympa de gâcher le bonheur des gens !

Ils arrivèrent vite au box, et bien sûr, il faisait face au lac Kunming. La salle était décorée avec raffinement, avec une table ronde en acajou recouverte de verre et ayant l’air chère, placée au centre.

Ils s’assirent courageusement, et la serveuse leur remit le menu. Celui-ci était décoré de dorures cuivrées, avec deux mots écrits sur la couverture : Kunming Yatang.

« On est foutus… » Li Yao Yao serrait le menu entre ses mains, ayant trop peur de l’ouvrir. 

He Jin regarda le menu des plats froids sur la première page, et en effet, c’était un peu cher. A côté, Zhao Xibai réagit quand même avec insouciance et dit : « Nous sommes déjà là, quoi que vous vouliez manger, commandez-le. Si vous n’en avez pas les moyens, eh bien ne vous inquiétez pas, nous avons des seniors ici qui peuvent nous couvrir ! » 

Un des seniors, He Jin : « … »

L’autre senior, Jiang Bai Jian : « … »

Qin Yu ouvrit le menu : « Commandez, je paierai. »

En entendant cela, les yeux des filles s’illuminèrent, mais elles se sentirent gênées : « Comment pourrions-nous te laisser payer ? C’est mille yuans… Trop cher. » 

Qin Yu jeta un coup d’oeil à Jiang Bai Jian : « Je lui devais un repas. » Ce qui voulait dire que seul Jiang Bai Jian aurait dû être inclus, donc c’était sûrement lui qu’il fallait remercier.

Jiang Bai Jian sourit et regarda le menu : « Laissez-le payer, il a les moyens. »

Les filles se sentirent instantanément excitées, elles ne s’attendaient pas à ce que l’idole de l’école normalement si discret soit en fait un jeune riche ! Ce fait ajoutait beaucoup de points à son charme ! 

Zhao Xibai dit également : « Commandez. Dépêchez-vous, je n’ai pas pris de petit-déjeuner alors je meurs de faim. » 

Le groupe ne se disputa finalement plus sur le prix de la nourriture. Quand ce fut au tour de He Jin de commander, il prit son habituelle côte de porc sauce aigre-douce. En entendant le nom de ce plat, Qin Yu jeta inconsciemment un coup d’oeil vers He Jin, qui regardait encore le menu. Comme ses mains, le visage de He Jin était aussi plus petit que celui d’un garçon moyen, il avait l’air pur et plus enfantin que les autres de son âge.

– Si ‘Ah Jin’ était un garçon, lui ressemblerait-il ?

…Si c’était le cas, je ne pense pas que cela serait gênant. 

Pendant le repas, les filles commencèrent à bavarder à propos de Qin Yu. Il était généralement bien trop éblouissant, de sorte qu’elles avaient rarement l’occasion de lui parler ouvertement. C’est pourquoi, elles décidèrent de saisir cette occasion d’en apprendre davantage sur lui !

Li Yao Yao demanda : « Jiang Bai Jian, ta relation avec Qin Yu n’est-elle pas vraiment bonne ? » 

« Eh ? Ça va. »

Guo You Ling le regarda soudainement : « Hé, sais-tu qu’il y a des rumeurs selon lesquelles toi et Qin Yu seriez en couple ? » 

« Pfff… ! » Jiang Bai Jian pulvérisa une cuillère de soupe. « Qu- Quoi ? »

Qin Yu avait également arrêté de picorer son plat, et regardait Guo You Ling, l’incitant à s’expliquer davantage.

Guo You Ling toussa légèrement : « Parce que Qin Yu ne fréquente aucune fille. Et en général, il traîne avec toi, alors certaines filles ont commencé à supposer que vous étiez peut-être tous les deux gays… » 

*Tousse tousse*… Le visage de Jiang Bai Jian était rouge. Il s’essuya rapidement la bouche avec une petite serviette et se plaignit : « Qu’est-ce que c’est que ces bêtises… » 

« Wow, vous êtes si mauvaises, les filles ! » Ne put se retenir de rire Zhao Xibai, et il se tourna vers Jiang Bai Jing et Qin Yu : « Alors, entre vous deux… Qui est le Shou ? »  

Bien que l’homosexualité ne soit pas encore pleinement acceptée par le public à cette époque, il était assez naturel pour les jeunes d’en parler. 

« Zhao Xibai, tu es complètement influencé par ta petite amie ! » Dit Jiang Bai Jian avec indignation, puis il dit : « Et bien sûr, je suis le Shou ! » 

Tout le monde éclata de rire, mais cette fois-ci même He Jin ne résista pas et rit.

Guo You Ling couvrit sa bouche et gloussa : « Non, tout le monde dit que le Capitaine Jiang est le Shou 1 ! » 

Jiang Bai Jian : « … »

Zhao Xibai émit un ‘ouch’ et se couvrit les yeux : « Je ne peux pas imaginer le Capitaine comme le Shou. Mais j’ai toujours été émerveillé par la polyvalence des seniors ! » 

He Jin soupira : « Pourquoi moi… » (=_=)

« Ok, ok, changeons de sujet… » Dit Tong Xuan pour calmer la situation après avoir ri follement. « Mais Qin Yu, tu sembles peu affecté par les filles. Tu es si froid, c’est pour ça que les gens commencent à dire ce genre de choses sur toi. » 

« Oui, les garçons normaux de cet âge montrent déjà leur couleur ~ » Ajouta Li Yao Yao.

Qin Yu prit un morceau de côte de porc et dit sérieusement : « C’est parce que tu n’as pas vu ma couleur. »  

Li Yao Yao ne put s’empêcher de demander : « Oh, alors quand montreras-tu ta ‘couleur’ ? » 

Qin Yu leva légèrement les yeux vers elle, sortit sa langue, attrapa un bout de côte et, d’un geste lent, lécha le bout de ses baguettes : « Je le ferai seulement devant la personne que j’aime, bien sûr… » 


1Gong = Seme = Dominant ; Shou = Uke = Dominé

Précédent|Index|Suivant

1 a commenté sur “Waiting For You Online – Chapitre 14”

  1. Qin Yu apprécit grandement notre petit He Jin ! *ricanement pervers*
    J’espère qu’il ne sera pas déçu de savoir que c’est un garçon quand même ! :O

    Espèce de tentateur ! xD

    Merci beaucoup pour ce chapitre tout mimi !
    Au prochain ! x)

Laisser un commentaire