Cultivation du Langage C – Chapitre 1

Index | Ch. 2

Traduit par Metherland, corrigé par Aquila et Ravaille

Chapitre 1 : La boucle infinie, partie 1

L’éblouissante lumière du soleil passait entre les rideaux. L’aube était depuis longtemps révolue.

Lin Xun regarda le réveil. Il était neuf heures du matin.

Après avoir codé toute la nuit, il était temps d’aller au lit.

Il quitta le compilateur[1] et, au même instant, une pop-up apparut en haut à droite de son écran d’ordinateur.

Lin Xun lisait rarement les nouvelles mais celle-ci était différente. Un des mots-clefs attira son attention.

Le titre de l’article était : Le groupe Galaxie[2] injecte 4 millions d’euros dans la société Lions. Il cliqua et le contenu correspondait à l’accroche. Après avoir reçu un investissement de quatre millions d’euros[3], le fondateur de la société Lions avait rencontré le PDG  de Galaxie pour discuter du plan de développement de l’entreprise et se réjouir de la grande révolution mondiale qu’allait provoquer le moteur de réseau neuronal artificiel.

Lin Xun cliqua sur ‘Fermer’ avec une expression vide.

Lions est une équipe qui s’est épanouie ces dernières années. Elle avait fait sensation lors d’une exposition créative en utilisant les réseaux neuronaux comme un gadget. Lin Xun avait connu le fondateur de Lions lorsqu’ils avaient eu affaire l’un avec l’autre à l’école. Lorsque Lin Xun avait obtenu son diplôme, l’homme l’avait invité à rejoindre cette équipe mais il avait refusé car il n’aimait pas Lions.

En réalité, ce n’était pas la mention de Lions qui avait attiré son attention, mais celle de Galaxie.

Le PDG de cette entreprise, qui est un mythe dans le monde de la programmation, est son idéal masculin et l’idéal masculin de la plupart des programmeurs.

Son idéal masculin est parti de zéro en faisant des objets connectés puis en s’adonnant à l’intelligence artificielle. Depuis plusieurs années, il est à la pointe du progrès. Galaxie est également devenue un empire technologique implanté dans tous les domaines. Comme quelqu’un l’a si bien dit : « S’il n’y avait pas Galaxie, l’ère de la ville intelligente aurait au moins deux décennies de retard. »

…Pour faire court, l’article voulait dire qu’une personne que Lin Xun avait regardée de haut avait non seulement eu l’occasion de parler cordialement à son idéal masculin, mais avait également obtenu quatre millions d’euros de sa part.

Lin Xun pensait que si cet argent avait été pour lui, il serait certainement en mesure de faire mieux que Lions.

Après avoir été jaloux un certain temps, Lin Xun commença à avoir mal à la tête ; coder toute la nuit faisait ressortir les vaisseaux sanguins de ses tempes. Mais à l’instant où il allait quitter le bureau de l’ordinateur et dormir, la sonnerie de son téléphone portable retentit. Un numéro inconnu.

Il recevait trop d’appels récemment.

Le propriétaire qui le pressait de payer le loyer, la notification des impayés d’eau et d’électricité… Tout cela l’agaçait. S’il avait encore de l’argent, il achèterait au moins une douzaine de boissons énergisantes afin de ne pas être aussi fatigué.

Lin Xun décrocha.

« Allô.

— Bonjour, est-ce monsieur Lin Xun ? demanda une douce voix féminine.

— Oui.

— Bonjour Monsieur Lin, Paper-cut Network Technology Co., Ltd à l’appareil. Nous vous contactons au sujet de votre modèle « Luo Shen » [4]. Après plusieurs discussions, nous pensons qu’il ne peut être simultanément conforme à la stratégie de développement de notre entreprise et à… »

Lin Xun s’appuya sur le dossier de sa chaise et se frotta les sourcils.

« D’accord, désolé de vous avoir dérangé, coupa-t-il, réalisant que sa voix était un peu bête. »

Tout de suite après l’appel, quelqu’un ouvrit la porte de sa chambre et une tête ronde apparut dans l’entrebâillement, jetant un coup d’œil.

« Comment c’était ? Quelle entreprise ? Il y a de l’espoir ? »

Cette personne s’appelle Wang AnQuan [5]. C’est un ami et partenaire de Lin Xun. Il portait une chemise à carreaux verts et était gros. Il a l’apparence typique d’un programmeur mais ses petits yeux lui donnent un air sournois.

Lin Xun mit son téléphone de côté.

« Non, Paper-Cut nous a aussi refusés. »

Wang AnQuan soupira avant de s’effondrer sur le lit.

Au moment où ils étaient sans voix, un cri de colère sortit du hall.

« Motherfucker [6] !

— Qu’est-ce qu’il arrive à JiaGou ? demanda Lin Xun.

— Rédiger un business plan [7] le rend fou, répondit Wang AnQuan. »

L’instant d’après, il y eu un bruit de coups de pied sur une chaise dans le salon. Après un moment, Zhao JiaGou entra dans la chambre de Lin Xun et inséra la clé USB dans un port de l’ordinateur de Lin Xun.

« J’ai fini d’écrire ! »

Zhao JiaGou est un jeune norvégien d’origine asiatique aux yeux bleus et cheveux bruns anciennement connu sous le nom de Louis. Il a un talent linguistique étonnant et il est très compétent en chinois.

Ils avaient tous les trois formés un groupe avant d’obtenir leur diplôme, il y a maintenant trois ans. Dans cette équipe de trois, Lin Xun écrit les algorithmes et tape le cœur du code. Wang AnQuan est le responsable de la sécurité réseau et des données, comme son nom l’indique. Louis s’occupe de l’architecture système [8].

Cependant, quand il a appris le chinois, Louis est tombé par hasard sur la corrélation étonnamment juste entre la signification du prénom de Wang AnQuan et son domaine d’expertise. Il avait pensé qu’il s’agissait d’une méthode de dénomination géniale et s’était alors nommé Zhao JiaGou.

Wang AnQuan regarda le document avec indifférence en chuchotant.

« C’est inutile même en téléchargeant. On ne peut pas se permettre de payer le loyer. Puisque personne ne veut de Luo Shen, on va devoir se dissoudre.

— Se dissoudre ? Ça fait longtemps que je veux partir. Eagle [9] veut me débaucher depuis un an, déclara Zhao JiaGou. »

Il regardèrent Lin Xun de concert.

Wang AnQuan soupira avant de dire : « … On y a passé trois ans. »

Trois années.

Ils avaient tous les trois participé au développement de “Luo Shen” avant d’obtenir leur diplôme. Maintenant, ils en avaient enfin établi l’infrastructure logicielle basique [10] mais aucune entreprise ni aucun investisseur ne s’y intéressait.

Aujourd’hui, trois ans plus tard, était finalement venu le temps de se séparer.

Lin Xun ne se décourageait pas. Il était sur le point de dire quelque chose quand il fut un moment étourdi par un soudain mal de tête.

Il y eut un flou devant ses yeux. Les visages de Wang AnQuan et  Zhao JiaGou se brouillèrent puis deux groupes de choses bleues apparurent au-dessus de leur tête.

Avait-il des hallucinations parce qu’il était resté debout toute la nuit ?

À cet instant, son téléphone sonna une nouvelle fois.

Ce truc sonnait tous les jours et n’apportait que des mauvaises nouvelles. Lin Xun s’étouffa en entendant la sonnerie familière.

Zhao JiaGou jeta un coup d’œil au téléphone posé sur le bureau.

« Qui appelle ? »

Wang AnQuan se leva et prit le portable pour le tendre à Lin Xun, mais son corps se figea. Il se tourna vers Lin Xun.

« F…Frère… ? »

Lin Xu pensa qu’il devait s’agir du propriétaire qui demandait le loyer.

Il se souvint de la limite de sa carte de débit [11] et vit Wang AnQuan placer l’écran face à lui.

Un mot sautait à l’écran.

Il reconnaissait vaguement ce mot, Galaxie.

Galaxie ?!!!

L’esprit de Lin Xun resta vide un instant avant qu’il ne prenne le téléphone.

« Allô, monsieur Lin Xun ? »

Il s’agissait encore d’une douce voix féminine.

« Oui, bonjour.

— Bonjour Monsieur Lin, Ruan Zhi [12] à l’appareil. Je suis l’assistante de direction de Galaxie. Puis-je vous demander si vous avez du temps libre en ce moment ? »

Lin Xun mit le haut-parleur afin que Zhao JiaGou et Wang AnQuan puissent tous les deux entendre.

Ils se regardèrent fixement.

Wang AnQuan ouvrit lentement la bouche.

Le rythme cardiaque de Lin Xun accéléra alors qu’il répondait : 

« Toujours.

— Excellent. Monsieur Lin, nous sommes très intéressés par votre modèle “Luo Shen”. Si vous en avez le temps, serait-il à votre convenance de vous déplacer jusqu’au siège de Galaxie cet après-midi ? Nous espérons avoir un entretien avec vous.

— D…D’accord. »

On pouvait entendre le sourire de l’assistante à l’autre bout du téléphone.

« Alors je ne vous dérangerai pas plus, j’espère que nous aurons une bonne discussion. »

L’appel prit fin.

Lin Xun posa doucement son téléphone.

Zhao JiaGou se tint devant lui.

« Patron Lin, je te présente mes excuses pour les paroles stupides que je viens de prononcer.

— Xun, enchaîna rapidement Wang AnQuan. Je te présente également mes plus sincères excuses pour le discours que j’ai fait. Toi, moi, lui, Algo, Sécu et Archi. Nous ne nous séparerons pas avant que le temps ne s’achève et que la mer s’assèche…

— Assez, fit Lin Xun, interrompant la sincère confession de Wang AnQuan. »

Il ne pouvait s’empêcher de sourire. La fatigue due à une nuit sans dormir s’était dissipée et ses yeux s’éclaircissaient peu à peu. Pourtant l’hallucination était toujours là et deux carrés bleus flottaient toujours au-dessus de la tête de ses deux partenaires. Lin Xun trouvait cela étrange, mais en repensant à ce qui venait de se produire, il se sentait excusable. Peut-être était-ce parce qu’il était trop excité et qu’ils disparaîtraient dans un moment.

Après tout, c’était la meilleure nouvelle qu’il avait reçue de sa vie.

Galaxie !

Quatre millions d’euros !

Son idéal masculin !

Wang AnQuan, grisé, s’écroula sur le lit et étreignit l’oreiller. De toute évidence, il avait aussi lu les nouvelles et murmurait comme s’il avait perdu l’esprit : « Quatre millions, quatre millions, JiaGou, comment notre capital social [13] a été divisé ? Tu ne l’as pas écrit sans réfléchir ? »

Zhao JiaGou enlaça un autre oreiller et se coucha face à Wang AnQuan, chuchotant également comme s’il était devenu fou : « Je l’ai écrit sans réfléchir, à division égale. »

Wang AnQuan commença à fantasmer.

Zhao JiaGou frappa le matelas.

« Il y a dix minutes, je restais attiré par le salaire annuel à septante-deux mille de Eagle… »

Wang AnQuan caressa son oreiller.

« J’étais aussi secrètement heureux des octante-cinq mille annuels de Lions. »

Le chinois de Zhao JiaGou s’améliorait quand il se mettait en colère.

« Pourquoi as-tu eu treize mille de plus que moi ? 

— Parce que Python[14] est le meilleur langage du monde.

— Qu’en est-il de Java[15] ? »

Comme ils n’étaient pas d’accord, ils jetèrent les oreillers et en vinrent aux mains.

Mais Lin Xun était différent d’eux.

Il commença à préparer la rencontre avec Galaxie, bien qu’il ne sache pas qui le recevrait. Il ne s’agirait peut-être que d’un petit chef de produit.

L’après-midi arriva bientôt.

Après être sorti de la voiture, Lin Xun se regarda dans la vitre et confirma une nouvelle fois qu’il était correctement habillé.

Une chemise blanche, définitivement bien. Un costume décontracté gris clair et rayé avait été choisi et le style général était léger et lumineux.

Hmm… Bien habillé.

Zhao JiaGou baissa la fenêtre et lui siffla : « Tu es le plus beau des hommes ! »

Lin Xun sourit.

« J’y vais.

— Quatre millions ! cria Wang AnQuan de la voiture. »

Dans la lumière du soleil de l’après-midi, le mur-rideau en verre [16] de l’immeuble Galaxie brillait de mille feux.

Lin Xun pensa qu’il devait demander à quelqu’un où il devait se rendre mais il ne s’attendait pas à ce que, dès qu’il passerait la porte, un individu habillé comme un secrétaire le salue.

« Êtes-vous monsieur Lin Xun ? »

Il suivit cette personne dans l’ascenseur réservé à cet effet et le regarda appuyer sur le bouton du dernier étage. Il réalisa alors que cette réunion pourrait ne pas être aussi simple qu’il le pensait.

Lin Xun cligna fortement les yeux.

Le secrétaire avait lui aussi un carré bleu translucide au-dessus de la tête, à l’instar de Wang AnQuan et Zhao JiaGou.

Ding

Lorsque l’ascenseur s’arrêta et s’ouvrit, l’assistante de direction se tenait à l’entrée et lui souriait, arborant un carré bleu identique.

Lin Xun pensait vraiment que cette affaire était très inhabituelle, mais il n’avait pas le temps d’enquêter.

Il connaissait bien Ruan Zhi. Elle suivait souvent le PDG de Galaxie dans divers entretiens.

L’assistante de direction l’avait appelé.

L’assistante de direction était allée le chercher.

Alors, qui rencontrerait-il ?

Lin Xun ne pouvait penser qu’à une seule possibilité.

Il devait être en chemin pour rencontrer son idéal masculin. Sinon, qui pourrait laisser Ruan Zhi venir le chercher ?

À cette seconde, l’étrange carré bleu n’avait plus d’importance. Seul son idéal masculin était dans son cœur.

À cet instant, il n’était plus jaloux des quatre millions. Il les aurait aussi aujourd’hui.

Ruan Zhi ouvrit la porte en bois du bureau. Dans la pièce minimaliste, tout était en ordre.

La lumière du soleil pénétrait par les fenêtres qui s’étendaient du sol au plafond. Elle éclairait les décorations blanches et argentées de la pièce et les murs brillaient autant que la neige des montagnes.

Lin Xun entra et sentit inexplicablement la légère baisse de température. L’environnement était silencieux, seuls ses pas résonnaient en rythme.

Au bout du bureau, un homme était assis et regardait un document.

Il portait une chemise blanche très simple, était assis droit et avait un visage froid.

Le fondateur et PDG de l’empire technologique Galaxie était très jeune.

Bien que Lin Xun ait vu de nombreux entretiens ou reportages à son sujet, lorsque son idéal masculin apparut devant lui, il se sentit tout de même choqué.

En même temps, ses yeux semblèrent revenir à la normale. Il n’y avait aucun carré bleu sur son idéal masculin.

Lin Xun était soulagé et son regard fut attiré par les doigts de l’homme.

Des doigts fins qui feuilletaient des dossiers. Leur couleur blanche et fraîche révélait délicatement des vaisseaux sanguins d’un bleu pâle semblables aux contours d’une montagne enneigée. Les articulations étaient magnifiques. S’il posait ses doigts sur les touches d’un piano plutôt que sur le papier, alors le monde entier retiendra son souffle en attendant le son de la nature.

Et ces mains avaient en effet créé d’innombrables lignes de codes magnifiques et étonnantes pour le monde comme si elles avaient joué du piano. Lorsqu’il était adolescent, Lin Xun et Wang AnQuan passaient leurs journées à observer les codes de l’idéal masculin sur GitHub [17] et ils étaient arrivés à la conclusion que la main droite de cet homme avait été bénie par Von Neumann [18] tandis que la gauche l’était par Turing [19]. À l’université, Lin Xun avait pensé que sa programmation pouvait finalement être vue… mais, à cette époque, son idéal masculin développait déjà son propre langage, Glax.

Plus tard, les recherches de Lin Xun s’étaient orientées vers les algorithmes plutôt que la programmation [20]. Peut-être avait-il réalisé que dans la programmation, il y a toujours une personne brillante et légendaire impossible à rattraper.

Lin Xun s’approcha.

L’idéal masculin leva la tête.

Soudain, l’agitation du monde sembla disparaître pour laisser place à de la neige.

Il avait de longs cheveux noirs et portait une paire de lunettes à fines montures dorées. Suite à son mouvement, la chaîne de la même couleur se balança dans l’air et la lumière du soleil y refléta une vive lueur.

Derrière les verres, une paire d’yeux froids regardèrent Lin Xun.

Cette personne avait l’air en forme. Ses traits, plus contrastés que ceux des gens ordinaires, semblaient exprimer un soupçon de métissage bien qu’il ne sache où les trouver. Il n’y avait aucune émotion dans ces yeux clairs. Cela le rendait différent du commun des mortels.

« Nous nous rencontrons pour la première fois, Monsieur Lin. »

Sa voix reflétait son apparence, une sorte de froideur loin de ce monde.

« Bonjour, Dong Jun, répondit délibérément Lin Xun. »

Il était bien connu que cette personne, que ce soit pour des occasions formelles ou informelles, préférait que les gens l’appellent directement par son nom, Dong Jun[21].

Le nom semblait être lié à d’anciennes légendes orientales et était plein de mystères lorsqu’il était prononcé.

Dong Jun sembla doucement relever le coin de ses lèvres et sourire.

« Asseyez-vous s’il-vous-plaît. »

Lin Xun s’assit et expira doucement. Il était en effet un peu nerveux.

Les doigts de Dong Jun appuyèrent sur le document, le retournèrent et le poussèrent dans sa direction.

« J’invite aujourd’hui monsieur Lin Xun car je voudrais discuter d’une chose avec vous. »

Lin Xun le regarda. Bien qu’il se soit efforcé de garder son expression inchangée, son cœur était empli d’excitation.

Il pouvait imaginer les titres des journaux du lendemain.

Galaxie’ injecte 4 millions d’euros dans l’équipe ‘Luo Shen’ !

Quatre millions.

Il  planait déjà, chèque à la main, à dix mille mètres de haut.

Il pouvait acheter un serveur [22], étendre la base de données et ne plus louer au sein d’un vieil immeuble résidentiel mais obtenir un studio. Son Luo Shen serait lancé, causant une nouvelle tendance… Quatre millions !

Semblant remarquer qu’il était distrait, Dong Jun fit une pause avant de continuer légèrement.

« J’ai l’intention d’investir vingt-cinq mille euros de ma poche pour acheter une partie du capital de Luo Shen.

— … ? »

Lin Xun ne savait quoi répondre.

Notes de l’auteur :

C’est la première fois que j’écris sur un milieu urbain. Tout ce qui compose cette ville, des noms de lieux à celui des personnes, ou bien le système monétaire, n’a rien à voir avec la réalité.

L’histoire se déroule aux alentours de 2025.

Note de la traduction :

[1]Compilateur : En informatique, un compilateur est un programme qui transforme un code source en un code objet. Généralement, le code source est écrit dans un langage de programmation (le langage source), il est de haut niveau d’abstraction, et facilement compréhensible par l’humain.

Le code source étant un texte qui détaille les instructions d’un programme informatique dans un langage de programmation compréhensible et utilisable par l’homme. Il traduit les instructions qu’a souhaité laisser le programmeur lors de la conception du programme

Le code objet étant le produit d’un compilateur. Plus généralement, le code de l’objet est une suite d’instructions dans un langage informatique, généralement en langage machine (c’est-à-dire en binaire) ou d’un langage intermédiaire

[2]银河 (YínHé) désigne la Voie lactée. En français, on peut désigner la Voie lactée en utilisant le mot Galaxie s’il débute par une majuscule. Marketinguement parlant, il est plus judicieux pour une entreprise d’avoir un nom en un seul mot, raison pour laquelle nous utiliserons Galaxie.

[3]Oui, j’ai converti les yuans en euros pour avoir une meilleure idée de la valeur de l’argent. Oui, j’utilise le système décimal alors que je devrais utiliser le vigésimal (système de numération utilisant la base vingt) en tant que française. Mais compter par vingt n’a aucun sens, en tout cas au niveau pédagogique. Il y a de nombreuses études qui pointent les difficultés qu’entraînent un changement de base de calcul pour l’apprentissage des chiffres. 

Par ailleurs, je sais que c‘est plus long et désagréable à lire (et à écrire, sérieusement, vous n’avez pas idée) mais s’il s’agit de littérature, il faut écrire les chiffres en toutes lettres sauf si on utilise le symbole approprié, ici monétaire.

[4] 洛神 (LuòShén) : Figure légendaire de Dieu. Il est à noter qu’il s’agit aussi de la traduction de Rosh Hashanah (Roch Hachana) une fête juive célébrant la nouvelle année civile du calendrier hébraïque. Il ne semble pas y avoir de référence hébraïque dans le novel pour le moment d’où l’utilisation de « Luo Shen ». Si cela venait à être infirmé, la désignation hébraïque sera utilisée.

[5] 王安全 (Wáng ānQuán) : Roi de la sécurité

[6] Motherfucker (en anglais dans le texte original) : Enfoiré, enculé

[7] Business plan (plan d’affaires, plan d’activité…) : Document décrivant la stratégie financière et commerciale choisie pour mener à bien un projet entrepreneurial.

[8] 赵架构 (Zhào JiàGòu) : Nom de famille (Zhao) + Architecture (JiaGou)

[9] Eagle (en anglais dans le texte original) : Aigle

[10] Carte de débit  : Il existe trois type de carte de débit :

  • la carte de débit à autorisation systématique = les cartes prépayées ;
  • la carte de débit immédiat = comme sont nom l’indique tout mouvement bancaire lié à la carte est immédiat ou quasi-immédiat ;
  • la carte à débit différé = battement de quelques jours avant que le paiement soit pris en compte par la banque.

Elles sont toutes les trois reliées au compte courant.

Il ne faut pas les confondre avec les cartes de crédit qui sont aujourd’hui bien ancrées dans le langage courant notamment à cause de la diffusion grand public de la culture américaine. La carte de crédit qu’utilisent les américains fonctionne un peu comme un crédit consommateur.

Il existe deux types de cartes de crédit :

  • la carte de crédit classique = votre compte courant sera prélevé à échéance et si vous n’avez pas l’argent, vous serez fichés.  La banque vous avance de l’argent sur une semaine ou un mois et vous devrez la rembourser ;
  • la carte de crédit renouvelable (credit revolving) = le remboursement s’effectue par mensualité. Il s’agit littéralement d’un crédit à la consommation infinie.

Ce sujet est clairement un des sujets où si vous n’allez pas sur des sites spécialisés, vous avez de fausses informations parce qu’après vérification, plein d’endroits vous disent que la carte de débit différé est une carte de crédit. 

Je vous enjoins à faire très attention avec les crédits à la consommation, peu importe ce que l’enseigne en face vous dit, ils sont toujours en défaveur du consommateur. Et si vous devez en prendre ne le faites que pour des objets nécessaires et préférez économiser pour les autres. Surtout veillez à être solvable. Si vous ne pouvez rembourser, vous finirez interdit bancaire.

[11] Infrastructure logicielle (framework) : désigne un ensemble cohérent de composants logiciels structurels, qui sert à créer les fondations ainsi que les grandes lignes de tout ou d’une partie d’un logiciel (architecture).

[12] 阮芷 (Ruǎn Zhǐ) : Nom de famille (Ruan) + Angélique (type d’iris / fleur) (Zhi)

[13] Capital social : Le capital social correspond aux sommes d’argent et/ou aux biens que les associés ou actionnaires mettent à disposition de l’entreprise, et ce en contrepartie de certains droits sociaux.

[14]Python : Python est le langage de programmation open source le plus employé par les informaticiens (c’est également un serpent tropical, mais rien à voir avec le contexte ! XD). 

[15] Java : La technologie Java définit à la fois un langage de programmation orienté objet et une plateforme informatique. (Désigne également une danse de bal musette à trois temps, assez rapide.)

[16] En architecture ou en construction de bâtiment un mur-rideau (qu’on appelle aussi façade-rideau) désigne un mur extérieur, non porteur, destiné à protéger un espace de tout ce qui est à l’extérieur. Il est léger et souvent en verre teinté, avec une armature en aluminium.

[17] GitHub : service web d’hébergement et de gestion de développement de logiciels, utilisant le logiciel de gestion de versions Git.

[18] John von Neumann : mathématicien et physicien américano-hongrois qui a apporté d’importantes contributions tant en mécanique quantique qu’en analyse fonctionnelle, en théorie des ensembles, en informatique, en sciences économiques ainsi que dans beaucoup d’autres domaines des mathématiques et de la physique.

[19]Alan Turing : mathématicien et cryptologue britannique, auteur de travaux qui fondent scientifiquement l’informatique.

[20]Le différence entre un algorithme et un programme est souvent une question de niveau de détail. Un algorithme est souvent exprimé avec une notation indépendante de tout langage de programmation alors qu’un programme est écrit dans un langage de programmation particulier. 

Précision de Ravaille  : Plus simplement, un algorithme représente la théorie tandis qu’un programme est pratique.

[21] 东君 (Dōng Jūn) : littéralement « Seigneur de l’Est / dieu du soleil » ; 东 (Dōng) veut dire “est” tandis que 君 (Jūn) est généralement utilisé pour désigner un souverain/monarque.

[22]Serveur : Système informatique permettant la consultation directe d’une banque de données ; organisme exploitant un tel système.

Index | Ch. 2

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée, ou sur le salon « erratum » de notre serveur Discord .

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
ymyzen
ymyzen
25 décembre 2020 23:01

Merci beaucoup ! passez de belles fêtes de fin d’année !