Cultivation du Langage C – Chapitre 3

Ch. 2 | Index | Ch. 4

Traduit par Metherland, corrigé par Aquila et Ravaille

Chapitre 3 : La boucle infinie, partie 3


Gras : résultats du programme, chose scientifique intradiégétique
< gras > : programme « spirituel » (voix artificielle, système)
[blabla] : Intelligence artificielle
[blabla] : commentaires web


Lin Xun expliqua la situation à Wang AnQuan et Zhao JiaGou. Ce dernier était confus.

« L’interface de Turbo C apparaît au-dessus de nos têtes ? Turbo C ? Cette antiquité ? »

Wang AnQuan était plus confus encore.

« La question n’est pas qu’il s’agisse d’une antiquité, mais de savoir pourquoi tu hallucines. »

Il examina le haut de sa tête quand il eut fini de parler.

« Il n’y a rien. »

Lin Xun regarda l’interface.

« C’est bien Turbo C. En haute définition.

» Luo Shen, dans quel service dois-je aller ?

[Vous êtes déjà enregistré en service psychiatrique.]

— Une journée au service Psychiatrie, Archi [1], rit Wang AnQuan.

— Dieu Xun. Un homme dont même la maladie est différente de celle des autres, retentit la voix de Zhao JiaGou, aussi sérieuse que celle d’un présentateur de la chaîne Sciences et éducation. »

La Jetta se dirigea vers l’hôpital le plus proche.

Un médecin d’âge moyen en blouse blanche s’assit dans la salle de consultation et demanda gentiment :

« Qu’est-ce qu’il ne va pas ?

— J’ai des hallucinations. »

Il vit le docteur froncer les sourcils au milieu de sa phrase.

« Quel âge avez-vous ? Vingt ans ?

— Vingt-deux.

— Encore jeune, et vous avez l’air jeune, déclara le médecin en tapant sur son clavier pour enregistrer les informations. Que faites-vous dans la vie ? Vous êtes encore étudiant ?

— Non, je suis programmeur.

— Ah, programmeur… répondit le médecin, son attitude devenue plus prudente. Les programmeurs sont assez enclins aux problèmes. Est-ce que le contenu des hallucinations est spécifique ? »

Lin Xun regarda l’interface au-dessus de la tête du docteur.

« Je vois l’interface d’un compilateur de programme… qui apparaît au-dessus de la tête des gens… un peu comme un hologramme. »

Il y eut une pause dans la saisie du docteur. Son expression devint sérieuse.

« Est-ce net ?

— Très net.

— Des hallucinations auditives ?

— Non.

— D’autres hallucinations ?

— Non.

— Des antécédents de maladie mentale ?

— Non.

— Depuis combien de temps cela dure-t-il ?

— Ça a commencé ce matin.

— Vos pensées sont très claires, déclara le docteur. A-t-il l’habitude d’agir étrangement ? demanda-t-il en se tournant vers Wang AnQuan qui l’avait accompagné.

— Non, il fait de la programmation toute la journée, c’est tout.

— Qu’en est-il de son état mental ?

— Bien.

— Et sa personnalité ? Devient-il facilement paranoïaque ? »

Lin Xun n’avait pas l’impression d’être ce genre de personne.

— Un peu, répondit pourtant Wang AnQuan.

— Ah ?

— Hmm, fit le docteur. »

Wang AnQuan se gratta la tête.

« Il est un peu… un peu plus compétitif. Par exemple, si un programme est dur à écrire, il ne s’arrêtera pas avant d’avoir terminé. Si quelqu’un le termine avant lui, il va se mettre en colère.

— C’est compréhensible, acquiesça le médecin.

Il se retourna vers Lin Xun et lui demanda :

« Avez-vous eu une quelconque stimulation lors de cette soudaine hallucination ?

— Je suis peut-être un peu excité d’avoir… rencontré mon idole aujourd’hui.

— Mmm. »

Le docteur lui passa un questionnaire.

« Faisons d’abord une évaluation. »

Lin Xun alla remplir plus de deux cents questions. Le médecin regarda les résultats et commenta :

« Vous avez une personnalité très positive. Mais vous semblez un peu paranoïaque et avide. »

Il ne sut quoi répondre.

N’avait-il pas jalousé Lions aujourd’hui ?

« Vous n’avez aucun problème mental, dit le docteur. Ce n’est pas psychologique alors je vous conseille de faire une IRM au service neurologie. »

Lin Xun fut alors jeté dans la clinique spécialisée en neurologie. Puis, comme s’il était une balle de tennis, il passa de la neurologie à l’ophtalmologie. La conclusion fut qu’il n’y avait aucun problème chez lui et qu’il devait rentrer se mettre au lit pour une bonne nuit de sommeil.

Il faisait noir quand les examens se terminèrent.

Dès que Wang AnQuan et Zhao JiaGou rentrèrent, ils tombèrent sur le canapé et rirent, disant que Archi aussi pouvait dérailler pendant une journée. Lin Xun ne voulut pas y prêter attention. Il prit un verre d’eau glacée dans le réfrigérateur et but quelques gorgées.

Wang AnQuan s’approcha et attrapa son verre.

« Tu as une déviation du Qi [2] ! Ne bois pas d’eau glacée ! »

Et il fourra dans les mains de Lin Xun une tasse d’eau infusée aux baies de goji. Les deux hommes regardèrent ce dernier boire son infusion.

« Je n’aime vraiment pas les choses chaudes et sucrées.

— Tais-toi, tu nous as fait perdre près de quatre millions aujourd’hui. Tu n’as pas la permission de parler, répliqua Wang AnQuan. »

Lin Xun le regarda sans rien dire.

Il fut poussé à dormir.

Le médecin avait dit qu’il n’y avait pas de vrai problème alors il ne s’inquiétait pas trop. Il pensa que cela pouvait réellement être une déviation du Qi. Et tout redeviendrait normal après une bonne nuit de sommeil.

Le cadre général de Luo Shen était déjà en place. Lin Xun réfléchit un moment à l’optimisation de l’algorithme, gribouilla sur quelques feuilles et se mit finalement au lit. Avant de s’endormir, il se sentit toujours un peu excité de penser à son expérience avec Galaxie. Aussi il alluma son téléphone, cliqua sur Weibo [3] et alla sur la page de Dong Jun en passant par ses abonnements.

Son identifiant était simple : Dong Jun – Galaxie. Son avatar était gris sur un fond blanc, extrêmement froid et représentait deux chaînes de chiffres irréguliers, comme une sorte de code.

Dong Jun ne semble pas utiliser les réseaux sociaux. Le compte n’avait publié qu’une seule fois il y a dix ans, avant que Galaxie ne soit créée et Dong Jun avait alors seulement dix-sept ou dix-huit ans.

[Lo m’a demandé pourquoi j’aime regarder les étoiles.] disait le message.

[Je pense que la Voie lactée et ce code sont la même chose, et c’est une réponse.]

Il y avait plus de cent mille commentaires sur ce compte, on ne peut pas en voir le bout. Une partie de ces commentaires venait d’un groupe de visite [4] : [Célébrez Dong Jun, Glax est le meilleur langage au monde].

Une partie écrivait d’hystériques : [Ah ah ah ah Dong Jun !]

Certains étaient plus pervers : [Dong Jun adolescent, hé hé hé hé.]

Et la portion restante était composée de citrons : [Qui est Lo ? Je crève de jalousie.]

Ces commentaires citronnés étaient compréhensibles. Après tout, Dong Jun, dieu sur Terre qui n’a qu’un seul et unique post Weibo, mentionne le nom de quelqu’un d’autre. Par conséquent, quelques personnes pensaient qu’il s’agissait de son meilleur ami et d’autres pensaient que c’était son premier amour. Il y avait beaucoup d’opinions différentes.

Lin Xun n’a aucune envie de fouiller dans la vie personnelle de Dong Jun. C’est seulement qu’il aime le louer de différentes manières après avoir lu une partie de son code. Qu’allait-il encenser cette fois ? Il avait après tout fait les éloges de Dong Jun à tellement de reprises.

Soudainement, son esprit s’illumina et il commenta : [Dong Jun est tellement beau !]

Ses interventions étaient noyées dans un océan de commentaires, mais Lin Xun était satisfait. Il éteignit son téléphone et ferma les yeux.

L’instant d’après, il les ouvrit soudainement !

Lin Xun semblait en état de choc et il haleta le temps de quelques respirations avant de lentement refermer les yeux. Sa conscience semblait s’enfoncer dans un autre monde. Après avoir fermé les yeux, un immense écran bleu était apparu face à lui… l’interface d’entrée du langage C.

Il était assis sur un fauteuil de bureau et essaya de tendre la main pour toucher l’écran. Au moment où ses doigts entrèrent en contact avec l’interface, une voix mécanique se fit entendre de tous les côtés.

< Chargement du système >

< Chargement des cartes >

< Activation de la plateforme Turbo C >

< Arborescence activée >

< Quêtes activées >

< Tutoriel débuté >

< Objectif de la quête : >
Guider le Qi
5[5] dans son corps

< Récompenses de la quête : >
Expansion du territoire clanique
Pouvoir spirituel +10

< Progression de la quête : >
0 %

Lin Xun était sans voix, mais plein de questions.

À cet instant, il vit une lumière à sa droite. Il regarda et trouva un parchemin doré suspendu sur lequel étaient écrits les objectifs de quête, les récompenses et les progrès que la voix mécanique venait de lire.

Guider le Qi dans son corps ? Territoire clanique ? Il pouvait comprendre ces mots, mais quel rapport avaient-ils avec le langage C ?

Il observa prudemment le parchemin avant de commencer à regarder autour de lui. C’était un espace noir, mais des taches lumineuses argentées s’élevaient du sol, flottant dans les airs et illuminant l’endroit. Lin Xun regarda attentivement ces lumières et constata que certaines d’entre elles étaient des 1 tandis que d’autres étaient des 0 arabes.

Devant lui se trouvait l’interface du langage C, à sa droite le parchemin de quête. Il n’y avait rien à sa gauche et derrière lui… était un arbre. Lin Xun s’en approcha. L’image était sans relief, les racines d’argent et, face à lui, la lumière s’estompant progressivement, une lettre ‘C’ faisait la transition entre les racines et le tronc. Plus haut, le reste de l’arbre avait un contour terne.

Une lettre ‘C’ ordinaire n’expliquait pas grand-chose, mais une fois reliée à son interface, c’était très significatif. Le langage C est un langage de programmation particulier.

Les langages de programmation sont répartis en deux familles : les langages de haut niveau et ceux de bas niveau. Les langages de bas niveau sont les langages compris par les ordinateurs, comme les langages machine qui sont tous composés de séquences binaires et le langage assembleur [6] composé de mnémoniques. Ces langages agissent directement sur la machine.

Un langage de haut niveau est un langage humain. Les gens écrivent des lignes de code dans ce langage et ces lignes sont converties en langage machine par un compilateur et là, ils agissent sur l’appareil.

En revanche, le langage C est différent. C’est un langage de haut niveau à part entière, avec sa propre grammaire. Pourtant, il possède également certaines capacités de manipulations sur les machines, comme la gestion de la mémoire. C’est pourquoi il est parfois qualifié de ‘langage intermédiaire’ entre les langages de bas et de haut niveau.

« Les racines de l’arbre représentent le langage machine voire la machine elle-même. Le tronc et les branches peuvent représenter les utilisateurs et donc le langage C les relie, se dit tout haut Lin Xun. Maintenant que cet espace a une interface de compilation du langage C, et puisque cet arbre est lumineux jusqu’au ‘C’… si je l’éclaire davantage, je pourrais contrôler beaucoup de langages comme C#, C++, Python, et peut-être même Glax. »

Mais à quoi servent-ils ?

Avant d’observer l’écran de saisie duprogramme, il ne put s’empêcher de regarder à nouveau le parchemin de quête. Il ne semblait pas avoir sa place ici.

Bon, il y a un compilateur alors… il doit programmer. Pour un programmeur, c’est aussi simple que de boire de l’eau.

Langage C. Il peut l’utiliser. Mais comment entrer le code ? Lin Xun leva les mains et les maintint en l’air. Les lueurs argentées circulaient et l’instant qui suivit vit apparaître sous ses mains un clavier blanc comme neige !

Obtenir un clavier soulagea immédiatement Lin Xun. Un programmeur avec un clavier est comme un mathématicien avec un entrepôt de feuilles de brouillon. C’était très confortable et fiable.

Il tapa le code en douceur. Il s’agissait du premier programme de démonstration commun à tous les manuels de langage de programmation connus. Plus tard, les programmeurs ont développé cette habitude et donc, quand ils font face à un étrange environnement de programmation et veulent déboguer, ils commencent inconsciemment par ce programme.

Commencer par émettre une commande de prétraitement afin que le compilateur reconnaisse les instructions qui suivront :

#include stdio.h

Ensuite, appeler la fonction principale :

int main()

Suivi d’une accolade { sous laquelle sera écrit le corps de la fonction. Le but du programme est de produire une phrase donc il faut utiliser l’instruction :

printf (“Hello World\n”);

En dernier, pour signifier que la fonction principale se termine, écrire :

return 0;

Et fermer l’accolade : } .

Un programme est écrit.

#include stdio.h

int main()

{

printf
(“Hello World\n”);

return 0;

}

L’exécuter. L’écran change et une interface d’un noir pur sur lequel on peut lire deux mots apparaît.

Hello World

La première phrase qu’un ordinateur a dite aux êtres humains.

Il y eut un éclat de lumière à sa droite. Lin Xun se retourna et vit que la progression de la quête avait instantanément atteint 100 %. La voix mécanique se manifesta à nouveau :

< Tutoriel complété >

< Entrée dans la phase de Raffinage du Qi [7] >

< Expansion du territoire clanique >

< Pouvoir Spirituel +10 >

C’est tout ?

Lin Xun réfléchissait encore quand la voix retentit encore.

< Quête principale activée >

< Objectifs de la quête : >
Ouvrir les méridiens au Qi
Compléter l’Établissement de la fondation
[8]

< Récompenses de la quête : >
Trésorerie clanique +50
Pouvoir spirituel +30

< Progression de la quête : >
0 %

Face à l’interface de compilation, Lin Xun passa mentalement en revue les bases du langage C et essaya promptement. Si c’est ainsi que l’on complète les quêtes, alors il n’avait pas sommeil.

Sans parler de l’Établissement des fondations, même si on franchit l’Ordalie céleste, [9] quelle est la difficulté ? Et il aimerait savoir à quoi correspondent ces soi-disant territoire clanique et trésorerie du clan.


Note de l’auteur :

Lin Xun est un citron (envieux) confiant.

C’est la première fois que j’écris un programme et cela apparaît rarement par la suite. Aucune connaissance n’est nécessaire pour comprendre l’histoire.


[1] 林算法 (Lín Suànfǎ) : bois, forêt, cercle (groupe spécifique de personnes), une collection (de choses semblables) ; 算法 Algorithme, or nous avons trouvé que le diminutif Algo faisait plus surnom, gardé l’origine du-dit surnom et empêcher la confusion avec la notion d’algorithme. Nous ferons de même pour AnQuan (Sécurité -> Sécu) et JiaGou (Architecture -> Archi).

[2] 走火入魔 (zǒuhuǒrùmó) : Déviation du Qi Il s’agit d’une terminologie des romans de cultivation (Xianxia). Mais c’est habituellement utilisé pour décrire quelqu’un qui est fou ou malade.

[3] Weibo : Weibo 新浪微博 (xīnlàng wēibó) est un réseau social chinois permettant le microblogage lancé le 14 août 2009 en version bêta et officiellement le 25 septembre de la même année.

Créé par SINA Corporation 新浪公司, ce concurrent de Twitter permet à l’utilisateur d’envoyer gratuitement des messages brefs par Internet, SMS, MMS, WAP ou via une API (Interface de programmation d’applications).

https://chine.in/guide/weibo_3617.html

[4] Groupe de visite (sightseeing group / 观光团Guānguāng tuán) : groupes d’internautes organisés pour « réagir » ensemble et en même temps sur certains sujets, en particulier des sujets controversés, pour donner des avis tranchés en général. Il n’y a pas forcément d’intentions malveillantes derrière, ça peut tout autant être juste des gens qui ont vu un truc en « tendances », et qui viennent juste poser un commentaire du style « j’ai vu ça, je suis là, je regarde » et remerciez Sol pour cette définition.

http://www.chinese-shortstories.com/Actualites_39.htm

http://www.chinese-shortstories.com/Textes_divers_LuXun_Le_regard_encerclant_peut-il_changer_la_Chine.htm

(Nous n’avons pas trouvé un terme équivalent en français, alors la traduction est littérale. Nous avons éliminé les mots : SJW, groupe de fanatiques, reines du drame (drama queen), raid, “reverse review bombing”, blob du cloud, panel, groupe opportuniste, stalkers, groupe de voyeurs. Bref, je dois avoir fait le tour des termes envisagés, si vous avez une autre idée, n’hésitez
pas à me [Metherland] contacter sur Discord.)

[5] Qi : Le ch’i /tɕʰi˥˩/ (chinois simplifié : ; chinois traditionnel : ; pinyin : ), ou ki /xǐ/ (japonais : ), ou encore chi, que l’on peut traduire par flux d’énergie naturelle, est une notion des cultures chinoise et japonaise qui désigne un principe fondamental formant et animant l’univers et la vie.

[6] Un langage d’assemblage ou langage assembleur est, en programmation informatique, le langage de plus bas niveau qui représente le langage machine sous une forme lisible par un humain.

[7] Raffinage du Qi : 炼气 (liàn qì) première étape de cultivation.

[8] Établissement des fondations : 筑基 (zhù jī) deuxième étape de cultivation.

[9] Ordalie céleste : 渡劫 (dù jié) dernière étape de cultivation donnant accès à l’immortalité.

Ch. 2 | Index | Ch. 4

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
7 février 2021 16:11

Moi aussi, je voudrais bien savoir ! XD

J’ai bien rigolé lors de son examen médical ! XD

C’est une histoire vraiment passionnante ! J’adore déjà !

J’ai hâte de découvrir le prochain chapitre !
Merci infiniment pour toutes les petites mains qui ont abouti à ce travail et surtout une bonne continuation !
A très bientôt ! 😀

Metherland
Metherland
Répondre à  AruBiiZe
21 février 2021 15:24

Merci pour ton retour, il fait toujours autant plaisir !