Every day the protagonist wants to capture me – Chapitre 11

Ch. 10 | Index | Ch.12

Traduit par Ekatelina, Corrigé par Metherland

Chapitre 11 –

Après un moment, Chu Yu se sentit à nouveau fatigué.

Transmettre son qi pendant trois mois à un autre était vraiment préjudiciable pour la fondation. Il avait rapidement sommeil quand il était fatigué et même son corps le forçait parfois au repos.

Chu Yu ferma les yeux pendant un instant quand, soudainement, son poignet fut attrapé par une main chaude. Il se réveilla immédiatement alors qu’il formait un sceau rapidement pour se défendre, mais il se tourna pour regarder. C’était Chu Sheng.

“Petit frère, pourquoi ton corps est-il en si mauvais état ?” Demanda Chu Sheng en fronçant les sourcils, son visage se tordit et devint quelque peu laid à cause de la colère. “Qui t’a fait du mal ?” 

Je l’ai fait moi-même…

Chu Yu n’allait certainement pas dire la vérité. Il expliqua avec embarras : “Lorsque j’étais en train de cultiver, j’ai été un peu impatient et j’ai eu un petit accident.” 

Après avoir dit cela, Chu Yu essaya de reprendre sa main, mais Chu Sheng, avec une expression calme, tint bon. Le moment suivant, une énergie spirituelle chaude se déversa lentement dans le corps de Chu Yu, remplissant ses veines spirituelles vides.

Chu Yu était étonné : “Grand frère!”

Envoyer de l’énergie spirituelle lorsque les deux attributs étaient différents pouvait être vraiment problématique, particulièrement dans leur cas, puisque le feu et l’eau se repoussaient mutuellement.

La personne qui envoyait son énergie devait baisser ses défenses, calmer son pouvoir spirituel puis l’envoyer à l’autre personne. Si l’autre partie avait une quelconque malveillance ou méchanceté envers l’autre, il pouvait saisir cette chance pour renvoyer l’énergie spirituelle à la personne. Lorsque cette énergie reviendrait dans son corps d’origine, celle-ci serait alors sans défense et la circulation de son Qi stagnerait. Ses méridiens deviendraient alors tellement endommagés qu’ils en seraient ruinés. Vivre une Déviation de Qi n’était même pas la pire chose qui puisse arriver. Le plus effrayant serait alors le moment où l’énergie de cette personne éclaterait et le tuerait sur le coup.

Cependant, la destruction d’une veine spirituelle et exploser puis mourir était presque considéré comme identique pour les cultivateurs.

Chu Yu était choqué par la confiance que Chu Sheng lui portait.

Il avait choisi un moment où Xie Xi dormait pour lui transmettre son énergie spirituelle parce qu’il avait été effrayé que celui-ci, plein de rancune, puisse faire rebondir son pouvoir spirituel.

Xie Xi tourna sa tête pour regarder la main de Chu Sheng sur le poignet de Chu Yu. Son expression changea légèrement alors qu’il fixait l’endroit où la peau des deux personnes se touchait. Ses yeux brûlaient de colère.

Le protagoniste était devenu sans abri et sans ressource à un jeune âge à cause de la disparition de ses parents. Il avait été ensuite repéré par Lu Qingan et abusé pendant trois ans. Maintenant, il estimait grandement Chu Yu. Depuis qu’il avait changé son comportement envers lui, Xie Xi avait toujours pensé que Chu Yu devait lui appartenir.

Mais à la pensée qu’il soit la cause de la faible condition physique de Chu Yu, le visage de Xie Xi s’enlaidit. Il baissa doucement la tête, serrant les lèvres.

Chu Yu vit que l’expression de Xie Xi avait changé. Il allongea alors curieusement son autre main et tapota son petit visage du doigt. “Shidi, qu’est-ce qui ne va pas ? Soudainement, tu as l’air malheureux.”

La tête de Xie Xi pendit plus bas.

=□= Pourquoi as-tu l’air d’un chiot triste ? Quel est le problème ?

Protagoniste, n’es-tu pas heureux ?!

Chu Yu frémit de peur et se creusa la tête en cherchant un moyen de garder l’enfant de bonne humeur : “Shidi, veux-tu que je t’achète quelque chose ? S’il y a quelque chose que tu veux acheter plus tard, dis-le à ton Shixiong. Je l’achèterais pour toi.”

De toute façon, Chu Yu avait de l’argent.

Oui, il était vraiment riche.

L’anneau de rangement dans sa main était de la meilleure qualité. Sa capacité était énorme, il était estimé que l’entièreté du pic Yuan Chen pouvait loger à l’intérieur et il y aurait encore de l’espace pour mettre d’autres choses.

L’anneau contenait une montagne de pièces et toutes sortes d’objets de bonne et de mauvaise qualité : une douzaine de talismans, des papiers pour talismans vierges, un tas de petites bouteilles de médicaments et de pilules, des produits de basse qualité et des outils spirituels étaient mélangés. Il y avait même une bibliothèque pleine de livres et, quand il y jeta un coup d’œil, il y avait aussi des manuels de cultivation pour les cinq attributs élémentaires. 

Ce n’était pas la peine de mentionner l’assortiment de gadgets qui pouvaient y être trouvés. C’était assez pour couper le souffle de Chu Yu.

Chu Yu sentit qu’il était un vrai “Grand, riche et bel” homme ! Donc ! Très ! Irritant !

Qui était le plus grand tricheur, lui ou le protagoniste ?!

Même s’il ne serrait pas la cuisse du protagoniste, il pouvait encore vivre très confortablement aussi longtemps qu’il ne mourrait pas.

Bien sûr, il prévoyait encore d’enlacer cette cuisse. Après tout, qui savait ce qui se passerait plus tard.

L’adolescent se mordit les lèvres, hésita puis hocha la tête. Avec des yeux brumeux, il fixa Chu Yu et répondit : “Je te rembourserais plus tard.”

Ce dernier lui sourit et ne refusa pas.

C’était mauvais de transmettre beaucoup trop d’énergie spirituelle d’un seul coup. Même si Chu Sheng aurait aimé envoyer tout ce qu’il possédait à Chu Yu, il fut forcé de récupérer sa main quand il atteignit un point de basculement.

Il soupira avec regret, ses beaux traits semblant abattus : “Petit frère, j’étais vraiment opposé à ton départ solitaire de la Vallée de l’Érable. Ton frère aîné ne veut plus voyager, reviens à la maison avec moi.”

Chu Yu s’étrangla presque : “… Grand frère, je ne suis plus si jeune. Tu hériteras de la position du chef de famille dans le futur. Voyager est un devoir, tu ne peux pas abandonner si facilement.”

Chu Sheng fit un geste de la main et rejeta ce fil de pensées : “Hmph, qu’en est-il de devenir le futur chef de la famille ? Si mon petit frère veut quelque chose, je le lui donnerais.”

Chu Yu ne pouvait pas laisser la situation continuer à se désagréger : “Je parlerais du futur avec toi plus tard. Mais, grand frère, si tu dis ce genre de chose encore, je t’ignorerais.”

Il tremblait silencieusement et une chair de poule naquit sur tout son corps.

Il avait l’impression d’être une petite fille qui n’avait pas ce qu’elle voulait et disait Arrête ou je ne te parlerais plus jamais !

Le frère envahissant fut soudainement effrayé : “Non, petit frère, ne m’ignore pas. Ton grand frère était seulement temporairement confus !”

Après une pause, les sourcils de Chu Sheng se rapprochèrent en un froncement et il commença à murmurer des conseils à Chu Yu : “Quand tu cultives, ne sois pas trop impatient, laisse-le venir naturellement à toi, ne te force pas, sinon tu souffriras d’une déviation du Qi…” Bla bla, etc.

“Dans le territoire à côté du nôtre, Fu Jia, il y a une personne appelée Fu Lanxue. Il était impulsif et impatient dans sa cultivation, ce qui causa une déviation du Qi. À cause de sa folie, il a tué un parent proche. Tragiquement, la culpabilité l’a poussé à se suicider en sautant d’une falaise par la suite. C’est trop effrayant de penser à cela. Petit frère, tu dois retenir cette histoire comme un avertissement.” Chu Yu et Xie Xi écoutèrent avec délectation. Puis, la vente aux enchères commença.

Quelques-uns des cultivateurs sur les sièges devant écoutaient attentivement le récit. Quand la vente aux enchères commença, ils se tournèrent rapidement vers Chu Sheng et demandèrent : “Confrère cultivateur, veuillez continuer l’histoire quand ceci sera terminé.”

Celui qui avait parlé réfléchit un moment puis le félicita : “La façon dont il la raconte était tout à fait excellente.” 

Chu Sheng eut l’impression d’avoir tort.

Il n’était pas bavard. Il était seulement effrayé que son jeune frère puisse souffrir d’une déviation du Qi alors il avait rapporté des classiques et cité quelques contre-exemples. Il ne s’attendait pas à ce que les gens à proximité écoutent également son histoire…

Sur la scène des enchères, un homme d’âge moyen et portant un petit marteau engloba d’un regard l’audience. Avec un sourire, il s’exclama : “Bienvenue mes amis. Je ne serais pas long à ce sujet. Commençons tout de suite !”

Quand il finit de parler, il montra le premier objet vendu aux enchères.

Chu Yu leva les yeux.

C’était une robe de trésor immortel de grade moyen.

Son anneau de stockage contenait d’innombrables trésors similaires. Ses propres robes étaient de première qualité et son épée immortelle était du même calibre.

Chu Yu, qui possédait une montagne d’or, était indifférent à cet objet. Il voulait taquiner un peu le protagoniste. 

“Shidi, apprécies-tu Da Shixiong ?”

Les yeux de Xie Xi brillaient alors qu’il regardait fixement Chu Yu comme s’il fixait le monde entier et qu’une seule personne pouvait entrer dans son champ de vision : “Je l’apprécie.”

“Protégeras-tu ton Da Shixiong dans le futur ?”

L’adolescent serra son poing : “Je le ferais !”

“Si Da Shixiong était tyrannisé, que ferais-tu ?”

L’hostilité apparut sur le visage du petit adolescent, mais il ne répondit pas. À côté de lui, Chu Sheng répondit doucement : “Petit frère, pourquoi ne me demandes-tu pas… Ton grand frère t’apprécie. Il te protégera et quiconque t’intimidera sera intimidé en retour…”

Plusieurs cultivateurs sur les sièges devant eux se retournèrent et dirent “Chut.’

On lui avait demandé de se taire deux fois donc Chu Sheng devint quelque peu maussade.

Chu Yu riait, ses yeux étaient plissés. Il avait l’air vraiment bien quand il souriait.

Xie Xi observa le visage souriant de Chu Yu pendant un instant puis regarda ailleurs et répondit à la question dans son cœur.

Quiconque ose martyriser Da Shixiong sera tué.

Les premiers objets étaient quelques items ordinaires qui firent rougir d’excitation le visage des gens. Lorsque l’herbe Xing Yan fut présentée à l’enchère, Chu Yu, excité, fixa intensément l’herbe exposée sur la scène.

L’herbe de Xing Yan… comme attendu, c’était basiquement une herbe.

Cela ressemblait exactement à l’herbe verte que vous pouvez voir partout onduler dans le vent…

Chu Yu se rappela que les anciens livres la décrivaient comme “débordant de la lumière des étoiles, brillante comme le feu.” Son visage assombri, il se retourna pour regarder Chu Sheng : “Grand frère…”

Il y avait encore une certaine amertume dans l’expression de Chu Sheng alors il murmura : “L’herbe de Xing Yan ressemble habituellement à ça. C’est seulement lorsque les bêtes démoniaques sont proches qu’elles débordent de lumières, comme un feu étincelant.” 

Il venait de finir d’expliquer lorsque le commissaire-priseur d’âge mûr présent sur scène introduisit l’objet : “C’est une herbe Xing Yan d’une cinquantaine d’années provenant d’une tombe en ruine. Tous les amis présents doivent connaître le rôle de l’herbe Xing Yan, mais permettez-moi de vous rafraîchir la mémoire concernant son utilisation.”

Le commissaire-priseur finit son explication et quelqu’un souleva immédiatement la question qui était dans le cœur de Chu Yu.

L’homme d’âge mûr resta silencieux pendant un instant puis il sortit un singe d’une cage se trouvant derrière lui.

Aussitôt que le singe vit l’herbe de Xing Yan, il essaya de se jeter dessus. Il était si excité que ses poils se dressaient. Les yeux de singes devinrent rouges et brillants.

L’homme d’âge mûr tenait la bête démoniaque en laisse et dit : “Voyez”.

L’herbe apparemment quelconque changea soudainement de couleur, passant de son vert banal à un bleu aussi sombre comme le ciel nocturne. Elle commença réellement à briller comme si la lumière des étoiles débordait.

L’homme d’âge moyen relâcha un peu sa prise sur le singe et, quand la bête démoniaque fit un pas de plus, l’herbe bleue brilla soudainement d’un rouge éclatant. Bien qu’elle répandît une intense lumière rougeâtre, cela ne donnait pas un sentiment désagréable.

Les personnes de l’audience firent des “ooh” et des “aah”. Le commissaire-priseur entendit ces exclamations de surprise et sourit fièrement. Un des organisateurs de la vente aux enchères traîna le singe plus loin alors que l’homme s’exclamait : “Vous voyez comment ça marche. Maintenant, commençons l’enchère. L’herbe Xing Yan, le prix demandé commence à mille pièces de bronze. Chaque augmentation du prix de l’offre doit être d’au moins vingt pièces .”

Il y eut un étrange silence.

L’herbe Xing Yan était magique, mais elle ne pouvait pas aider les gens à élever leur cultivation ou être utilisée comme matériau pour créer des objets magiques. À part attirer les bêtes démoniaques de bas niveau, une herbe Xing Yan d’une cinquantaine d’années n’avait aucune utilité.

Pour dépenser mille pièces de bronze sur un tel article, le cerveau d’une personne devrait être défectueux.

Le commissaire-priseur critiquait du fond du cœur l’idée que cet objet soit vendu aux enchères. Il était sur le point d’annoncer la fermeture de l’action quand quelqu’un avec un cerveau défectueux leva sa carte et s’écria  “Une pièce d’argent.”

Une pièce d’argent pouvait être comptée comme mille pièces de bronze, ou même plus.

Pigeon !

L’homme d’âge mûr était fou de joie et accepta précipitamment l’offre. Il appela pour plus d’offres trois fois puis confirma la définitive et évidente vente de l’objet.

Chu Yu poussa un soupir de soulagement.

Heureusement, tout allait bien. Bien que le riche ne soit pas effrayé par les ventes aux enchères, Chu Yu n’aimait pas le sentiment de compétition.

L’objectif de ce voyage avait été atteint. Maintenant, il devait attendre un peu avant de pouvoir payer et prendre l’herbe Xing Yan. Chu Yu se détendit sur son siège et, malicieusement, pinça le petit visage de Xie Xi : “Y a-t-il quelque chose qui t’a plu ?”

Xie Xi secoua la tête.

Cependant, alors qu’ils étaient assis là en attendant la fin de la vente aux enchères, un objet plutôt simple fut exposé sur scène. C’était une épingle à cheveux sculptée en forme de prune. Même si la conception n’était pas belle, elle rayonnait d’une lumière bleue et la lumière étincelante semblait déborder de l’épingle, la faisant briller avec éclat d’une manière exquise.

“Voici une épingle à cheveux immortelle de qualité moyenne appelée Splendeur scintillante. Elle peut améliorer la vitesse de cultivation et est parfaite pour les cultivateurs qui sont un peu impatients. La mise à prix est de cent pièces d’argent. Chaque offre doit être supérieure d’au moins dix pièces.”

Chu Yu était vraiment intéressé par cet objet rare.

Il ne s’attendait pas à voir une si bonne chose. Les coiffes magiques étaient assez rares. Même l’obscènement riche Chu Yu n’avait que quelques pièces de basse qualité dans son anneau de stockage. En fait, la couronne en jade blanche qu’il portait à cet instant-là était un objet magique de basse qualité.

Après avoir réfléchi pendant quelques instants, Chu Yu n’osa pas parler.

Il se rappelait cet objet. L’épingle à cheveux Splendeur scintillante… n’était-ce pas quelque chose que la petite Lolita, la future femme du protagoniste (l’une d’entre elles), avait donné en signe d’amour au protagoniste ?

Cela l’avait aidé à récupérer de sa déviation de Qi et l’avait sorti d’une illusion.

L’équipement du protagoniste ne devait pas être touché.

Chu Yu voulut immédiatement arrêter la participation de Chu Sheng à la vente aux enchères. Intérieurement, il soupira : Grand frère, même si c’est un trésor, nous devons chérir nos vies de chair à canon…

Il venait de penser ça quand, dans l’instant qui suivit, deux voix tendres et claires parlèrent en même temps :

“Cent pièces d’argent !”

“Cent pièces d’argent !”

Ch. 10 | Index | Ch.12

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
2 mois

Qui a bien pu l’acheter ? xD

Il pourra dire ce qu’il veut Chu Yu, il est quand même gâté ! XD

Merci beaucoup pour ce chapitre très sympathique !
Bonne continuation pour la suite !
A très bientôt ! <3