Every day the protagonist wants to capture – Chapitre 12

Ch.11 | Index | Ch. 13

Traduit par Ekatelina, corrigé par Metherland

Chapitre 12 –

Il s’avéra que la lolita était celle qui avait fait une offre sur l’épingle à cheveux.

Cependant, quel petit salopiot osait s’emparer contre toute attente de quelque chose appartenant au protagoniste et à un rôle principal féminin (du moins à l’un d’entre eux) ?

Chu Yu regarda autour de lui dans l’audience, mais ne trouva pas le sale gosse.

Xie Xi se mordit la lèvre inférieure et déclara doucement : “Deux cents.”

L’offre était doublée.

Chu Yu jeta un coup d’œil sur le côté et devint soudainement sans voix.

Il s’avéra que le morveux était de sa famille…

Protagoniste, ne soit pas si anxieux. Cette chose t’appartiendra tôt ou tard lorsque cette lolita te l’enverra en gage de son affection !

Est-ce vraiment bien de s’emparer des affaires de ta future femme ?!

La lolita devant eux les regardait effectivement. Cependant, elle ne collait plus avec la description originale : “douce et claire comme l’eau.”. Elle fixa intensément Xie Xi avec une colère grandissante avant de tourner la tête et de s’écrier : “Trois cents pièces d’argent !”

Ah, ça doublait encore.

Chu Yu cala son menton dans le creux de sa main, regardant paresseusement les futurs amants avoir une guerre d’enchères sur le symbole même de leur affection. Alors qu’il les regardait, le Système qui était jusqu’alors silencieux émit soudainement le son de réception d’une notification : “Ding.”

Celui-ci fut suivi par une marée de sonneries pour signaler les points continuellement soustraits et ajoutés. Chu Yu se redressa avec surprise, sentant la tête lui tourner alors qu’il regardait le panneau du système pendant un instant. Son simple numéro à deux chiffres  avaient tourné en un score à trois.

P*** ! ****

C’est comme un palpitant tour de montagnes russes ! 

S’il n’était pas en public à cet instant, Bon Travail ! OK !

Que faire de la lolita effrayante ?! Que faire du brocon [1] gâté effrayant ?!

Finalement, après une chaîne de notifications bruyantes, le nombre de points finit par s’arrêter.

Système 007 : “Actualisation complète ~ S’il vous plaît, continuez d’utiliser ce système de jeu de rôle ~ 007 est là pour vous servir ~ Votre score actuel est : 132 points ~ Voulez-vous voir les commentaires ?”

Cela fait tellement longtemps, combien de commentaires y a-t-il ?

Chu Yu essuya la sueur froide de son visage et décida de ne pas les consulter.

Fermant le panneau du Système, Chu Yu rencontra le regard inquiet de Chu Sheng, et secoua la tête en souriant faiblement.

J’étais presque mort de peur.

Après seulement un court instant, le prix de la Splendeur étoilée s’était élevé à neuf cents pièces d’argent. Le visage de la lolita était extrêmement laid et, s’ils n’étaient pas dans la salle des ventes, elle se serait jetée sur Xie Xi pour le mordre à mort.

Celui-ci regardait fixement l’épingle à cheveux, une lumière sombre débordant de ses yeux, ignorant le regard enflammé de la Lolila.

Chu Yu se demanda s’il s’agissait d’une technique de séduction spéciale.

La lolita n’avait pas jeté un coup d’œil dans leur direction avant. Cependant, maintenant que Xie Xi enchérissait, elle lui lançait des regards furieux. Ce type de rancune n’avait pas d’importance entre enfants. Aussi longtemps qu’ils passeraient du temps ensemble, ils pourraient apprendre à se connaître et très bien s’entendre. Comme des ennemis qui aiment bien flirter l’un avec l’autre.

Chu Yu sourit et toucha la tête de Xie Xi.

Bon garçon, il était vraiment un digne protagoniste. Il avait une bonne stratégie.

Quand l’enchère pour l’épingle à cheveux s’éleva à mille trois cents pièces d’argent, la lolita fut forcée de reconnaître sa défaite. Son visage se décomposa.

Avant de partir, ses yeux lancèrent à Xie Xi des coups d’œil furieux si intenses que ce fût comme si elle voulait le déchirer vicieusement du regard.

Maintenant qu’il avait obtenu l’herbe Xing Yan et que Xie Xi avait aussi obtenu l’objet qu’il voulait, Chu Yu décida de quitter le champ de bataille. Il suivit un des vendeurs dans une pièce à l’arrière de la grande salle, paya pour les lots puis prix l’herbe Xing Yan et Splendeur étoilée. 

Il mit l’herbe dans une boîte en jade, l’ajoutant à sa collection puis, avec un sourire, donna l’épingle à cheveux à Xie Xi.

Même si c’était un peu problématique parce que la lolita était excessivement en colère et que Splendeur étoilée était venue entre les mains du protagoniste un peu tôt…

Mais ce n’est pas un gros problème parce que cela ne devrait pas affecter le développement du scénario, peu importe les détails ~

Xie Xi prit l’épingle à cheveux, mais ne la rangea pas. Il cligna des yeux et s’exclama : “Da Shixiong, s’il te plait, accroupis-toi.“

Chu Yu fit ce qu’il lui avait demandé.

Xie Xi enleva la couronne de jade blanc de Chu Yu et ses cheveux noirs tombèrent en cascade. Chu Yu regarda Xie Xi d’un air ahuri. Le visage de ce dernier était sérieux alors qu’il tordait les cheveux de Chu Yu et y introduisait Splendeur éoilée.

Avec celle-ci dans ses cheveux noirs, il apparaissait plus élégant et beau.

“C’est très joli sur Da Shixiong.” déclara Xie Xi, en riant. L’expression sur son visage semblait dire “félicite-moi rapidement pour avoir de bons yeux !”  

Chu Yu : “…”

C’est à toi ! C’est une future preuve d’amour de ta femme (l’une d’entre elles) ! Ah ! Est-ce quelque chose que tu peux donner avec désinvolture ?

Dans son cœur, il rugissait de protestation, mais en apparence, il montra un sourire léger et déclara : “Tu as acheté ça pour moi ? Merci beaucoup, Shidi.”  

De toute façon, l’épingle finirait par retourner à Xie Xi, Chu Yu l’empruntait temporairement.

Chu Sheng mordit son mouchoir, tout son visage exprimait son ressentiment.  Évidemment, je voulais aussi l’acheter pour mon petit frère. Clairement, son sourire aurait dû m’être destiné…

Chu Sheng regarda fixement Xie Xi et, soudainement, sentit un peu d’aversion.

Soudainement,  de larges caractères rouges flottèrent devant les yeux de Chu Yu, impossible à ignorer :

[Lecteur (Petit Petit) : Hahahahah, le frère est jaloux ! ( ̄^ ̄)ゞ Bien, bien ! Si mignon ! +2 ]

[Lecteur (DongFangZongGong) :  \ (≧▽≦)/ Le Frère aîné se bat avec le petit garçon pour savoir qui va le gâter ! Grand frère, tu es mon favori ! +2]

… *** ! Quelle est cette situation ?! Une hallucination ?!

Chu Yu était sous le choc alors qu’il entendait la voix du Système. Ce dernier se comportait encore de manière mignonne, disant avec une intonation montante : “Après  l’actualisation du Système, les commentaires apparaissent maintenant à hauteur des yeux ~ La boîte de commentaires apparaîtra devant l’hôte ~ C’est vraiment amusant ~”

Je me suis vraiment amusé ***** d’accord !

C’est comme du pu**** de sang humain éclaboussant dans un film d’horreur !

Ils quittèrent la salle de ventes tard dans la nuit avec Chu Sheng qui les conduisit sur son épée volante. Chu Yu, portant Xie Xi dans ses bras, le suivait. Ils n’avaient pas volé loin de la ville quand, soudainement, quelques points noirs apparurent dans le ciel. L’instant d’après, sept ou huit cultivateurs en robe grise les entourèrent.

Chu Yu était surpris : Quel genre de situation est-ce ? Cette scène semble vaguement familière… 

Derrière l’homme vêtu de gris, une petite tête apparut et son regard froid transperça Chu Yu. Lorsqu’elle vit Splendeur étoilée dans ses cheveux, son visage devint vraiment très laid et sa voix s’éleva d’un demi-ton : “Hmph ! C’est vous qui avez volé mon épingle à cheveux ! Je n’aurais pas peur de vous blesser et j’arracherais ce qui est à moi ! Et ce même si vous avez ce petit bâtard derrière vous ! Voyons combien de temps vous pouvez rester beau et prendre de grands airs.”

… Je vois.

C’est l’intrigue classique, tuer quelqu’un pour son trésor…

Lolita, sais-tu ce que tu es en train de dire ? Ce petit bâtard est ton futur mari…

Chu Yu était sans voix alors qu’un barrage de commentaire défilait devant ses yeux, comme [LOL cette lolita a un QI si bas !] ou [Au début, je pensais qu’elle était un rôle féminin principal, mais maintenant, elle est devenue de la chair à canon, ah !] et [Quel gaspillage d’une femelle avec du potentiel !]

Le visage de Xie Xi devint blanc alors qu’il s’exclamait : “Retire ce que tu viens de dire !”

L’expression de Chu Sheng aussi était froide.

Les nombreux commentaires étaient beaucoup trop abondants pour qu’il s’en occupe et lui donnèrent mal à la tête. Il coupa précipitamment l’afflux et se dégagea la gorge. Maintenant des manières élégantes et chics, il déclara calmement : “Petite fille, cet objet a été obtenu à un prix très élevé pendant l’enchère. Maintenant que toi et tes hommes nous avez entourés, se peut-il que vous ayez l’intention de nous le voler ?”

“Si vous êtes intelligent, vous devriez me rendre Splendeur étoilée.” Le visage de la lolita était froid, ses yeux perçant et vicieux : “Sinon, nous ne laisserons pas un seul cadavre intact !”

Effectivement, c’était vraiment l’intrigue de l’assassinat d’une personne pour son trésor. Dire qu’une si petite enfant pouvait être autant méchante.

Chu Yu eu envie de secouer la tête Intérieurement, il raya son nom de la liste de ses futures belles-sœurs.

Le rôle principal féminin est trop bon pour toi, tu as donc endossé le rôle de méchante chair à canon ?

La petite lolita avait ramené huit cultivateurs dans la période de l’Établissement des Fondations. Quatre d’entre eux en étaient à l’étape initiale, trois à la moyenne et un était dans la dernière.

Cela prenait environ cinquante à soixante ans pour que des gens normaux atteignent cette période. Ceux avec un bon talent pouvaient l’atteindre à l’âge de quarante. Les gens autour d’eux étaient évidemment des gens ordinaires car, à en juger leurs visages, ils étaient quelque peu âgés. 

À cause de leur manque de talent, ce genre de personnes était assez compliqué à gérer. Ils tendaient à passer leur vie entière à être incapable d’atteindre l’étape suivante. Ils restaient généralement dans la période de Construction des Fondations pendant des décennies et, par conséquent, étaient plutôt compliqués à tuer. 

Chu Yu pensait à jeter une douzaine de talismans pour les faire exploser lorsqu’une des personnes vêtues de gris remarqua soudainement la feuille d’érable rouge brodée sur la robe de Chu Sheng. L’expression de celui-ci changea : “L’érable qui tombe… Êtes-vous de la Vallée de l’Érable ?”

“Vous n’êtes pas qualifié pour demander.” La jauge de colère de Chu Sheng  était pleine et San Hou brûlait avec énergie d’un feu brillant et magnifique, comme le cri d’un Phœnix.

“San Hou !” Le cultivateur qui protégeait la lolita regardait l’épée de Chu Yu et trembla : “… Xun Sheng !”

Chu Yu rétorqua, impassiblement : “Vous demandez à vous battre ? Ce serait un honneur de vous tenir compagnie.”

Les personnes en robes grises s’entre-regardèrent. Puis, leur chef prit sa décision et couvrit la bouche de la lolita. Il s’inclina en s’exclamant : “Je ne savais pas que vous étiez le jeune maître Chu Sheng et le jeune maître Chu Yu. Nous vous avons offensé. Ma jeune dame est encore ignorante et elle est trop spontanée ! S’il vous plaît, pardonnez-la. Jeunes maîtres, le chef de notre famille ira à la Vallée de l’érable dans quelques jours pour s’excuser !”

Quand il finit de parler, tous s’envolèrent aussi vite qu’ils étaient arrivés, avec un bruit distinct “whoosh”.

Chu Yu : “…”

C’était sa première rencontre avec le scénario classique du meurtre de  quelqu’un pour ses trésors. Mais cela s’était arrêté avant même que les instigateurs ne commencent à se battre et, à la place, ils s’en étaient allés en courant. 

Chu Sheng soupira froidement : “Ils se sont enfuis rapidement.”

Cela ne le dérangeait pas. Il baissa la tête et regarda Xie Xi. Son petit visage était ombrageux et il y avait un peu de colère dans ses yeux. Ses lèvres étaient serrées. Bien sûr, il était furieux.

Chu Yu toucha sa tête avec compassion et le réconforta : “Eh bien, il n’y a pas de raison d’être en colère.”

Sa future femme s’était transformée en vilaine chair à canon. Comment ne pouvait-il pas être en colère ? Elle l’avait appelé petit bâtard, comment ne pouvait-il pas être en colère ?

Chu Yu fit silencieusement accélérer son épée volante en soupirant intérieurement. La rencontre avec la petite sœur (membre du harem) ne s’était pas bien passée cette fois-là et le premier tir du protagoniste pour le harem avait échoué.

Il semblait qu’il devrait apprendre au protagoniste comment interagir avec le sexe opposé (compétence des sœurs) dans le but de tourner Xie Xi en un maître étalon classique de harem. Il ne pouvait pas laisser Xie Xi se précipiter sauvagement et le laisser jeter ses futures femmes sur la route du non-retour. Xie Xi pourrait jeter trop de sœurs.

Les trois personnes revinrent à la ville de Qinghe sur leurs épées volantes. Ils arrivèrent à l’aube. Le soleil d’or venait de montrer la moitié de son visage et envoyait sa lumière et sa chaleur à la ville.

Chu Yu fixa la petite ville silencieuse. Elle avait l’air vide malgré l’heure matinale et, intérieurement, cela le rendit mal à l’aise. En fait, la cité semblait presque abandonnée.

Chu Sheng s’exclama d’une voix étrange : “Comment se fait-il qu’il n’y ait pas un seul colporteur aux alentours si tôt dans la matinée?”

“Da Shixiong…” Xie Xi tira soudainement la manche de Chu Yu en murmurant : “Les portes de ces citadins… Elles semblent toutes grandes ouvertes.”

Chu Yu se retourna et vit que les portes étaient ouvertes, peut-être même l’avaient-elles toutes été par un coup de pied. À cet instant-là, il regarda la rue mais pas les maisons. Maintenant qu’il les examinait, la ville semblait encore plus étrange.

Il alla chercher Xie Xi puis entra à l’intérieur d’une des bâtisses. Chu Sheng les suivit rapidement. Mais, en voyant le visage sombre de Chu Yu, il se rendit dans une autre maison.

Ils répétèrent cela cinq ou six fois. Chu Yu prit finalement une longue inspiration et fit remarquer, le visage pâle : “…Tous les habitants ont disparu.”


Note :

[1] Brocon ou syndrome du frère. Lorsqu’un personnage possède de forts sentiments pour un petit ou grand frère, il est qualifié de brocon. Siscon quand il s’agit d’une sœur. 

Ch.11 | Index | Ch. 13

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
13 jours

Je ne m’attendais pas du tout à une rivalité entre Chu Sheng et Xie Xi ! XD

Nan mais ! De les attaqués pour avoir l’épingle ! N’importe quoi ! Ils ont réussis à l’obtenir à la loyal avec leur argent ! Sérieux ! Si il la voulait si fort, ils avaient qu’à payer plus ! Nan mais oh ! Oui, je suis scandalisée par ces gusses ! Et par l’autre pimbêche qui s’y croit !

J’aurai préféré qu’elle meurt dans son nouveau rôle de chaire à canon !

Tous les habitants ?! Disparus ?!
….. Morts ?

Merci beaucoup pour ce chapitre !
A tout de suite !