Every Day the Protagonist Wants to Capture Me – Chapitre 17

Ch. 16 | Index

Traduit par Ekatelina, corrigé par Shizuku

Chapitre 17 – Je veux manger du poisson.

Chu Yu était terrorisé.

Il avait tellement battu le protagoniste que même trois années d’amitiés ne pouvait rattraper ça ! Les yeux de ce dernier étaient remplis de tristesse et il avait l’air dans un piteux état….

Voyant le visage éploré de Chu Yu, Xie Xi fut surpris et lui demanda : “Da Shixiong, qu’est-ce qui ne va pas ?”

Chu Yu comprit rapidement le sens de sa question : ‘Tu m’as battu et tu oses encore faire l’étonné ?

Le plus vieux baissa silencieusement la tête, regardant ses abominables mains qui avaient commis ce crime, et resta silencieux pendant un long moment. Finalement, lentement et avec tristesse, il murmura : “Shidi…”

Xie Xi réitéra sa question : “… Da Shixiong ?”

Chu Yu dit, les larmes aux yeux : “Xi-er…” [1]

C’était la première fois que son shixiong l’appelait ‘Xi-er’. Les sourcils du protagoniste se froncèrent. En voyant l’expression froide et désolée de Chu Yu, son cœur ne put s’empêcher de se serrer, anxieux. Se pourrait-il que Da shixiong se rappelle…  la scène d’hier soir ?

Plus Xie Xi y pensait, plus il paniquait. Il était sur le point de s’agenouiller et d’admettre son erreur lorsque Chu Yu marmonna tristement : “Shixiong ne voulait pas délibérément te frapper…”

Xie Xi s’arrêta : “… Frapper ?”

Il se rappela ensuite des deux gifles qu’il s’était données la nuit dernière. Il toucha son visage et se raidit un instant. Xie Xi lui expliqua d’un ton sec : “Ce n’est pas Da Shixiong qui m’a frappé. La nuit dernière… J’ai fait un cauchemar et je me suis accidentellement frappé.”

Chu Yu l’observa d’un regard triste : “Bien sûr, tu n’as pas besoin d’en dire plus. Shixiong comprend.”

Son cœur était touché par la compassion et la générosité du personnage principal mais il se sentit si coupable qu’il pouvait à peine le supporter. En voyant à quel point les marques étaient rouges et gonflées. Est-ce que le Chu Yu originel était revenu hier soir ?

“Da Shixiong ?” Xie Xi fut abasourdi lorsque Chu Yu prit sa main dans la sienne et la posa sur son visage avec un regard solennel. Le toucher des doigts de Chu Yu, semblable à du jade, était chaud et moite. Il ne put s’empêcher de trembler légèrement et le feu brûla à nouveau dans son cœur, l’enivrant jusqu’à l’étourdissement. Sa respiration s’accéléra en même temps. 

C’était comme si l’air était rempli du parfum enivrant du vin de la veille, tentant et ambigu.

La voix de Chu Yu tremblait alors qu’il murmurait : “Défends-toi.”

Si tu ne ripostes pas alors je vais avoir des difficultés avec ma conscience et je ne serais pas capable de serrer tes cuisses…

Il se mordit la lèvre inférieure et fixa du regard Chu Yu, qui avait fermé les yeux. En voyant les cils de son aîné frémir, le protagoniste pouvait deviner combien il était nerveux.

Da Shixiong est, de façon inattendue, vraiment mignon …

Xie Xi rit intérieurement alors qu’il caressait le visage de Chu Yu. Ses yeux s’illuminèrent et, souriant comme un petit renard, il dit d’une voix douce et triste : “Comment pourrais-je frapper Da Shixiong ? Si Da Shixiong veut vraiment se racheter, il doit offrir à Shidi du poisson.” [2]

La lumière dans ses yeux était profonde et mystérieuse alors qu’il regardait fixement Chu Yu dont la robe ne couvrait pas complètement ses exquises clavicules qui étaient en partie exposées. Il releva les sourcils et dit, en insistant sur chaque mot : “Shidi a très envie de manger du poisson.”

Chu Yu frissonna sans raison.

Ouvrant les yeux pour regarder Xie Xi, il finit par dire de manière indécise : “Si tu veux manger du poisson, il devrait y avoir quelqu’un qui en vend à proximité.”

Les yeux du protagoniste restèrent fixés sur le corps de Chu Yu pendant un long moment. Lorsqu’il reprit la parole, son ton était comme un soupir de tristesse : “Je ne… suis pas tout à fait sûr de vouloir le manger maintenant ou non. Quand  je voudrais le manger, Da Shixiong devra me l’offrir.”

L’innocent Chu Yu hocha la tête : “Bien sûr, ce n’est qu’un peu de poisson.”

Xie Xi sourit et n’en dit pas plus.

***

En raison de leur enivrante aventure dans cette petite ville, ils avaient perdu beaucoup de temps et Chu Yu n’avait pas été capable de montrer et d’enseigner des techniques de séduction au protagoniste. Il était vraiment frustré et apathique alors qu’ils se dépêchaient de rattraper le temps perdu.

Mais, en y réfléchissant bien… Chu Yu, qui avait été célibataire pendant vingt ans, n’avait pas été capable d’utiliser ses compétences en matière de séduction. Comment était-il supposé enseigner quelque chose au protagoniste ?

Il y réfléchit pendant un long moment et fut tenté de se renseigner auprès du système : “Que peux-tu faire d’autre en dehors d’ajouter et de déduire des points ? Peux-tu me donner quelques conseils sur la façon de séduire une fille ?”

Système 007 : “Ce système est vraiment heureux de vous servir ~ Ce système peut  fournir une variété de stratégies ~ Points actuels de l’hôte : 320 points ~ Voulez vous dépenser 199 points pour acheter ‘Trente-six stratagèmes (de flirt)’ ~

Chu Yu : “Quoi ? Trente-six ? Cent quatre vingt dix-neuf ? Pourquoi pas deux cent ?”

Système 007 : “Ding ~ En accord avec la requête de l’hôte ~ Le prix de ‘Trente-six stratagèmes (de flirt)’ a été modifié à 200 points.”

PU*** !!

Il médita longuement sur le sujet. Afin de guider le protagoniste aimable et épanoui du novel à devenir un bon maître de harem avec beaucoup de concubines, Chu Yu décida d’échanger les points pour le guide, la mort dans l’âme.

Soudainement, le livre apparut devant lui avec un petit bruit d’explosion.

Chu Yu s’empressa de mettre le livre dans son anneau de rangement tout en jetant un coup d’œil à la silhouette élancée devant lui. Il lâcha un soupir de soulagement. Après avoir quitté la petite ville, Xie Xi avait soudainement changé, pour une raison quelconque, ses habitudes de profiteur et ne lui avait plus demandé de monter sur Xun Sheng derrière lui.

Sinon, l’enfant aurait été effrayé par le livre ayant surgit soudainement de nulle part.

Xie Xi, qui était en pleine réflexion sur la nature stagnante de sa vie, fut lent à remarquer que Chu Yu ne se trouvait plus à ses côtés. Il tourna négligemment la tête et ses yeux s’élargirent en ne le voyant plus. Alors, il fit demi-tour précipitamment pour retourner aux côtés de Chu Yu.

“Da Shixiong, que s’est-il passé ?”

Chu Yu secoua la tête avec désinvolture : “Rien de grave.”

Il balaya du regard les montagnes en contrebas et observa ensuite le ciel crépusculaire. C’est là qu’il eut une idée. Chu Yu sourit et s’exclama : “Voler sur une épée pendant plusieurs jours d’affilée est fatiguant. Shidi, veux-tu te reposer dans les montagnes cette nuit ?” 

Xie Xi s’inquiétait pour Chu Yu alors comment pouvait-il refuser ? Ils atterrirent ensemble sur un terrain plat. Le protagoniste pressa son aîné à se reposer pendant qu’il s’éloignait dans le but d’aller chercher du bois pour le feu et de  chasser le gibier.

Maintenant que la situation était convenable pour la lecture, Chu Yu sortit nonchalamment ‘Trente-six stratagèmes (de flirt)’. Cependant, en posant les yeux sur la couverture, il ne put s’empêcher de froncer des sourcils.

Pourquoi la couverture met-elle en scène un couple nu entrain de **** ? Pourquoi est-ce en si haute définition et non censuré ? Système, qu’essaye-tu de faire ?!!

Il tourna rapidement la couverture et jeta un coup d’œil à la première page. Chu Yu ne put s’empêcher de siffler.

Put***, c’est vraiment quelque chose ! Quelle belle image ! 

Première étape  : Se tenir par la taille tout en se regardant.

Description : Utilisé lors du lancement de la compétence auxiliaire ‘Sauvetage Héroïque’.

Détails : ‘Des mains puissantes enroulées autour de sa taille fine, un regard profond plongé dans le sien.’

Conseil d’ami : Les personnes laides sont souvent rejetées.

L’illustration d’accompagnement était un GIF animé… Dans celui-ci, l’homme avait entouré la taille de la femme et ils se regardaient affectueusement. Puis, il baissa la tête et l’embrassa. Finalement, un énorme cœur rose sortit de l’image.

MERDE !! Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?

Chu Yu ferma le livre. Son visage était impassible.

Avec colère, il s’indigna directement auprès du Système : ”Je veux retourner ça !”

Système 007 : “Désolé ~ toutes les ventes sont définitives et les retours ne sont pas acceptés ~”

Es-tu un escroc ?

Système 007 : Hôte soyez patient  ~ Les clichés sont vraiments populaires ~ Si les stratagèmes sont bien utilisés ~ Séduire une femme ~ l’effet sera garantie  ~ bisous ~ bisous. »

Argh ! **** !

Soudain, Chu Yu entendit des bruits de pas. Il était maintenant trop tard pour se quereller avec le Système alors il rangea le livre avec précipitation.   

Xie Xi entra lentement dans son champ de vision en portant d’une main un faisan et un peu de bois à brûler dans l’autre. Il haussa un sourcil et regarda étrangement Chu Yu : “Da Shixiong, quel livre lisais-tu ?”

L’aîné soupira en expliquant : “…Une méthode de cultivation.”

Le protagoniste n’en demanda pas plus. Il alluma diligemment un feu puis s’accroupit au bord de l’étang pour préparer le faisan.

Voyant que le plus jeune était occupé, Chu Yu parla avec précaution au Système : “Je m’en fiche ! Échange ça et donne moi un livre avec un style d’illustration normal ou je laisserai une mauvaise critique !”

Le système fut silencieux pendant un instant puis reprit : “Si l’hôte insiste pour le remplacer ~ veuillez dépenser 10 points pour confirmer le remplacement ~”

Chu Yu grinça les dents : “Les illustrations sont normales ?”

Système 007 : “Comme vous l’avez demandé ~ Veuillez confirmer si vous souhaitez dépenser 10 points pour remplacer votre article par le ‘Manuel de flirt avec les filles’ ~”

Chu Yu confirma son achat avec colère. Son oreille fut agressé par le son de notification du système. Il prit prudemment le manuel mais, lorsqu’il vit la couverture, il faillit avoir une crise cardiaque.

Pu***, c’était quelque chose qui ne pouvait pas être décrit comme politiquement correcte !

Combat de fées ! Ahhh ! [3]

Pourquoi était-ce encore plus hardcore ?

Le Système doit vraiment être un vrai pervers !

Alors qu’il crachait sa haine intérieurement, il entendit soudainement une voix claire et enjouée venant de derrière lui : “Qu’est-ce que Da Shixiong est en train de lire ? Shidi voudrait aussi y jeter un coup d’œil. »

Chu Yu fourra immédiatement le livre dans sa bague de stockage. Ses sourcils se tordirent lorsqu’il tourna la tête. Chu Yu n’avait pas remarqué que Xie Xi avait fini de préparer le faisan. Le malheureux gibier à plumes était maintenant sur une broche. Le protagoniste se pencha en avant et regarda curieusement l’anneau de Chu Yu.

… Il l’a vu !

Ce fut la première pensée de Chu Yu.

Ce gamin est intéressé par les images érotiques !

Ce fut la seconde pensée de Chu Yu.

Les deux idées apparurent soudainement dans son esprit. Chu Yu se figea pendant un long moment. Puis, il sourit et lui demanda simplement : “Shidi, j’ai envie de manger des fruits tout d’un coup…”

Il n’eut même pas le temps de finir de dire ‘…va m’en chercher un peu s’il te plaît’ avant que Xie Xi ne mette immédiatement le faisan au feu et ne dise, en souriant : “Da Shixiong, attends un instant s’il te plaît. Je vais aller t’en chercher.”

La silhouette du protagoniste disparut.

Chu Yu était surpris. Contre toute attente, Xie Xi avait pris l’initiative d’aller chercher des fruits. Il laissa de côté l’étrange sentiment en lui pour l’instant et, furtivement, toucha la couverture de ce manuel extrêmement indécent pour le lire. 

Le style d’illustration était vraiment standard. Chu Yu lu l’entièreté du manuel très rapidement et le remit dans son espace de stockage. Il marmonna pour lui-même et se leva.

Avant qu’il puisse penser à un moyen d’éclairer le protagoniste, Xie Xi revint en portant plein de fruits rouges ronds. L’odeur et la forme étaient similaires à celle d’une pomme, étranges mais plaisant  à regarder.

Xie Xi prit les fruits avec lui et s’assit les jambes croisées à côté de Chu Yu. Il fut sur le point de lui donner un fruit lorsqu’il sembla penser à quelque chose. Il frotta le fruit sur sa manche puis utilisa Duan Xue pour peler la peau. Il le lui tendit en disant : “Essaie ça, Da Shixiong. J’en ai goûté. Il n’y a pas de poison dedans et c’est assez savoureux.”

Chu Yu fut embarrassé quand il se souvint de la fois où il avait forcé Xie Xi à manger un fruit toxique. Il sourit un peu maladroitement et en prit une bouchée. En effet, le fruit était frais et parfumé, vraiment délicieux.

En voyant que Xie Xi ne faisait que le regarder en souriant, Chu Yu n’eut pas le courage de continuer alors il demanda avec inquiétude : “Shidi, pourquoi ne manges-tu pas ?”

Xie Xi lui répondit joyeusement : “Je n’aime pas manger la peau…”

Chu Yu comprit. Il sortit Xun Sheng, prit un fruit et l’éplucha avec application pour lui retourner la faveur. La pauvre épée immortelle de haut grade fut abusée, réduite de manière inattendue à être utilisée comme un éplucheur de fruits par une personne qui ne savait pas bien l’utiliser. Si cette épée avait été une personne, elle aurait frappé Chu Yu si durement qu’il se serait envolé dans la stratosphère.

Xie Xi fixa le regard sérieux de Chu Yu. Ses yeux s’assombrirent. Son aîné était totalement ignorant de sa réaction et pelait seulement son fruit en souriant avant de le lui donner. Le protagoniste sourit alors que Chu Yu lui tendait l’espèce de pomme. Xie Xi, peut-être par accident ou peut-être intentionnellement, serra la main de Chu Yu.

Lorsque le faisan fut rôti et que l’appétit fut satisfait, Chu Yu pensa également à une stratégie en regardant le ciel. Il soupira en s’exclamant : “Shidi, j’ai soudainement un peu froid…”

C’est totalement absurde.

C’était une chaude nuit d’été. Bien qu’ils se trouvaient dans une forêt et que la soirée s’était un peu rafraîchie, il était loin de faire froid.

Mais Xie Xi semblait ne rien voir de mal à ce que disait Chu Yu. Il fronça des sourcils, tendit sa main pour couvrir la main froide de son aîné et la plaça sur son cœur pendant un moment. Puis il dit : “La main de Da Shixiong est vraiment froide. Cette nuit, je vais tenir Da Shixiong dans mes bras en dormant.”

Non, non, non, non ! Tu as lu le mauvais script, protagoniste !

Chu Yu toussota avant de riposter : “… Pas besoin de t’embêter, Shidi. Je vais aller dans les bois pour voir s’il y a une bête dont je peux utiliser la fourrure.”

Il voulait juste se débarrasser de Xie Xi et être seul pendant un moment.

Xie Xi ne sembla pas comprendre l’excuse évidente de Chu Yu et hocha la tête en disant : “Une chose aussi triviale… Comment puis-je laisser Da Shixiong le faire ? Attends un peu, je vais y aller.”

Voyant l’adolescent partir sans se plaindre, Chu Yu se sentit vraiment coupable mais se consola avec la pensée qu’il faisait ça pour lui. Il regarda autour de lui avant de pénétrer dans la forêt en douce.

Il fit seulement un pas lorsqu’une ombre blanche apparut derrière lui et se mit à le suivre.


Notes :

[1] : L’ajout du -er à un prénom sert à montrer la proximité avec la personne.

[2] : Ici, le protagoniste fait un jeu de mot avec le prénom de Chu Yu qui contient le signe du poisson. Donc il demande littéralement à Chu Yu de le laisser le manger.

[3] : Il s’agit d’une expression signifiant deux personnes nus.

Ch. 16 | Index

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée, ou sur le salon « erratum » de notre serveur Discord .

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
Crystae
Crystae
11 janvier 2021 14:02

Merci pour ce nouveau chapitre !! <3 Plus je lis, plus je deviens accro xD le protagoniste devient de plus en plus excellent !