How to Survive as A Villain – Chapitre 16

Ch. 15 | Index

Traduit par Prompillon, corrigé par Shizuku

Chapitre 16 : Il y a toujours un méchant qui cherche à blesser le protagoniste.


Le ciel était froid et gris. C’était le début de l’hiver et la température chutait à mesure que les jours passaient. 

Dans les premières lueurs de l’aube, on pouvait entendre le chant du coq résonner trois fois, alors que la plupart des servants et des femmes de chambre n’étaient pas encore levés. 

Pendant ce temps-là, Yan HeQing avait repris un balais et était prêt à commencer sa corvée de nettoyage de neige dans la cour intérieure. 

Dans la cour, une épaisse couche de neige couvrait les branches dans les arbres et les balustrades. Au premier regard, cela ressemblait à un vaste manteau blanc qui se fondait dans le ciel; à l’exception d’un prunier aux fleurs flamboyantes dans un coin de la cour intérieure. 

L’endroit était désert, alors Yan HeQing prit le balai à la manière d’une épée et exécuta quelques pas d’une danse martiale. 

Il recomposa très vite son attitude de serviteur, et se remit à balayer le sol aussitôt. Après une demi-heure, la neige dans la cour intérieure avait été entièrement déblayée. Il allait prendre le chemin du retour vers sa chambre, quand une boule de neige l’attaqua par surprise et atterrit sur sa tête. 

Il y avait une pierre à l’intérieur de la boule en question. La douleur explosa à l’endroit de l’impact, et lorsqu’il avait avait porté ses doigts à sa blessure sur son front, il avait pu y sentir une plaie et du sang. 

“Hahaha.” Deux esclaves pointaient Yan HeQuing du doigt et s’esclaffaient bruyamment. 

“Salut, Môsieur Yan, j’ai entendu que Sa Majesté t’avais sauvé il y a peu, pourquoi n’irais-tu pas faire un tour au Palais Jing Yang ?” ricanna le petit gros, moqueur. 

“Tu vois de quoi il a l’air, avec son charbon sur le visage toute la journée, est-ce que Sa Majesté pourrait supporter de le voir ?” Renifla le second. 

L’expression sur le visage de Yan HeQuing était froide comme la neige, il tourna les talons sans mot dire, avec la ferme intention de rentrer dans sa chambre. 

“Hé, ne t’en va pas…” Le petit gros lui barra le passage “On veut juste te parler…”

Yan HeQing baissa la tête et essaya de le contourner. Mais le second esclave attrapa son col par derrière et le tira à lui “Oh, c’est embarrassant, n’est-ce pas ? T’as bien vu le comportement de l’Empereur ? Tu veux pas en parler ?”

“C’est vrai.” Le petit gros n’était pas satisfait et poussa brutalement Yan HeQing. 

Pourtant, même insulté de la sorte, il n’avait pas l’air furieux le moins du monde et encaissait toutes les moqueries en silence. 

Dans un endroit un peu plus sombre, l’Eunuque Zhao, qui était témoin de toute la scène, fronça les sourcils. 

“Eunuque Zhao, je crois que cet homme est un lâche et qu’il n’essaiera même pas d’éviter les brimades.” Murmura l’Intendant Feng [1] à l’eunuque. L’Intendant Feng était celui qui avait ordonné à Yan HeQing de passer la nuit agenouillé dans la neige.

“Hmpf, imbécile.” L’Eunuque Zhao lui jeta un regard froid. 

L’Intendant Feng était un beau parleur. Essayer de voler un poulet et finir par perdre aussi le riz utilisé pour l’appater, ce n’était pas sa manière de faire [2]. Il rougit immédiatement et rentra un peu sa tête dans ses épaules. Eunuque Zhao avait noué ses mains derrière son dos. “Ceux qui peuvent tolérer la douleur sont les plus terrifiants. Regarde bien ses yeux.”

L’Intendant Feng tendit le cou et regarda avec attention. 

Yan HeQing avait la tête baissée, il était assez difficile de voir ses yeux; mais de temps en temps, quand il levait enfin la tête, ses yeux n’étaient que ténacité et bravoure : telle la lame aiguisée d’une épée, tel un feu brûlant, telle une rivière impétueuse ou une mer déchaînée, presque comme le sommet d’une montagne qui n’avait pas été atteint depuis des centaines de millions d’années. 

D’un regard, n’importe qui frissonnerait de peur. 

“Ça…” L’Intendant Feng était sonné.  

“Tu comprends maintenant ? Cet homme est une bête en cage. Si un jour il parvient à s’échapper de cette prison, il va écraser et mettre en pièce celui qui l’aura blessé. Il va l’avaler tout cru et il n’en restera rien !” 

Les yeux de l’Eunuque Zhao se plissèrent, son ton devint grave.

“Cette personne… ne doit pas rester ici.”

“Eunuque Zhao, qu’est-ce que vous suggérez ?” 

L’ Intendant Feng mima le geste d’une décapitation. Mais l’eunuque secoua la tête “Bien que la cour intérieure ne manque pas de servants, Sa Majesté ne fera rien. Et après tout, c’est le Prince du Royaume de Yan du Sud. Et en plus il a été sauvé par Sa Majesté il y à peine quelques jours, donc nous ne pouvons rien faire. Le meilleur moyen de traiter une bête est de ne pas la tuer.”

L’Intendant Feng s’inclina respectueusement : “Eunuque Zhao, s’il vous plait, expliquez-moi.”

L’Eunuque Zhao parla lentement : “Pour un homme-loup comme lui, on peut lui limer les griffes, lui retirer les crocs, lui briser l’échine, le faire devenir un serviteur docile petit à petit, le faire s’agenouiller à terre pour le reste de sa vie, pour qu’il ne puisse jamais plus se relever. Il n’y a que comme ça que nous pourrons le dompter. Intendant Feng, tu as compris ?”

“Ce serviteur comprend” L’Intendant Feng s’inclina à nouveau. 

“Va, si tu as compris.” Eunuque Zhao fit un signe avec sa manche et se détourna de son interlocuteur.


[1] 管事 guǎn shì : littéralement, guǎn (être en charge de, s’occuper de) et shì (affaires, choses, travail) soit un chargé d’affaires. J’ai préféré traduire par intendant. C’est un poste-titre, dont la personne est en charge de gérer les affaires relatives aux tâches des servants et leurs corvées. Il a donc un statut supérieur à ces derniers, tout en étant subordonné à l’Eunuque Zhao. 

[2][偷鸡不成蚀把米 tōu jī bù chéng shí bǎ mǐ : idiome chinois, qui signifie qu’à essayer de vouloir gagner plus, on risque de perdre jusqu’à la mise de départ. Tiré de 《说岳全传》第25回 (“shuō yuè quán chuán” dì 25 huí), “L’histoire de Yue Fei”, chapitre 25. Ecrit par (钱彩 qián cǎi) Qian Cai était un noveliste dont on ignore la date de naissance ainsi que sa date de mort, mais qui a vécu durant la dynastie Qing [1644-1911].

Ch. 15 | Index

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
Lu*
Lu*
21 novembre 2020 03:29

Bonjour,
Merci pour ce chapitre. Je suis toujours heureuse de pouvoir lire la suite.
A bientôt!
Lu