How to Survive As a Villain – Chapitre 19

Ch. 18 | Index | Ch. 20

Traduit par Prompillon, Corrigé par Shizuku

Chapitre 19 : Il y a toujours un PDG qui ne peut pas être autoritaire.


Après avoir terminé ses tâches, Hong Xiu s’est levée et est sortie de la chambre, fermant la porte derrière elle. 

Xiao YuAn s’est rassis sur la pile de bois et pointa à nouveau une place à côté de lui. “Viens, j’ai des choses à te dire.”

Yan HeQing rangea l’épingle à cheveux et s’assit, quoiqu’un peu tendu. Les yeux de Xiao YuAn étaient complètement différents maintenant. 

“Pourquoi est-ce que je connais l’origine de ton épingle ? Je te le dirai, si j’en ai l’occasion plus tard.” Xiao YuAn tapota des doigts sur ses vêtements. “Je viens d’avoir une idée, je veux que tu déménage au Palais Jing Yang.” 

Avant que Yan HeQing ne puisse prononcer un mot, Il s’empressa d’ajouter : “Je sais que ce Palais est ce genre d’endroit, mais je ne te veux vraiment aucun mal. En plus, tu devrais garder ceci à l’esprit : 

Il y a quelqu’un au Palais des Affaires Internes qui te considère comme une nuisance. L’Eunuque Zhao est à la tête de cette maison. Il ne m’écoutera pas, pas même moi, tu ne peux donc pas rester ici. Il vaut vraiment mieux que tu viennes au Palais, personne là-bas ne te blessera.”

Yan HeQing baissa légèrement les yeux, ne sachant pas quoi penser. 

Xiao YuAn avait peur qu’il ne soit pas d’accord. Après tout, rester ici ne ferait que le faire tuer par l’Eunuque, ou le faire congeler à mort. Il l’avertit à nouveau avec sincérité : “Regarde, j’ai même renvoyé LiuAn et Hong Xiu, je voulais discuter de ça seul à seul avec toi, parce que je ne veux pas t’embarrasser. “

Yan HeQing resta silencieux. 

Xiao YuAn senti une boule se former dans son estomac, préoccupé par d’insignifiantes inquiétudes.

Lui ! Un PDG avec de grands espoirs ! Qui suivait la voie pour devenir un PDG tyrannique, il avait dévié et semblait suivre maintenant la voie normale ! Incroyable !

Oui, il semblait bel et bien engagé sur cette route. 

Mais en tant que PDG tyrannique, il devait travailler dur, toujours dans l’action, et agir de manière arrogante. Xiao YuAn prit donc la décision de ligoter Yan HeQing et de l’emmener directement au Palais Jing Yang. Alors qu’il se motivait intérieurement ! Se leva avec beaucoup d’énergie ! Il releva ses manches avec détermination ! Et c’est là que le vent froid souffla à travers les trous des murs ! Il… ! Il frissonna tout en restant sérieux…

Dans cette chambre glacée, Yan HeQing regarda les manches de Xiao YuAn, comme s’il regardait un fou échappé de l’asile.  

Pourquoi était-il si distant !!! Son aura était si froide qu’elle pouvait vous tuer en un instant !!!

Xiao YuAn, sans mot dire, avait rabaissé les manches qu’il venait de relever, et pensa qu’il n’avait absolument aucun talent pour être un président tyrannique. 

Il leva les yeux et vit Yan HeQing qui avait enlevé le manteau qu’il lui avait offert tout à l’heure, et qui le lui tendait. 

“C’est bon, je n’ai pas…” Un coup de vent froid souffla à travers la pièce, et les mots qu’il avait voulu prononcer étaient restés coincés, gelés dans sa gorge. 

Yan HeQing n’était pas autorisé à lui passer le manteau sur les épaules, alors il avait simplement tendu le vêtement et déposé dans ses mains. “Remettez-le.”

Xiao YuAn le lui rendit. “Non, non.”

Tu ne devrais pas faire transpirer ton aura séduisante comme ça sans faire exprès ! J’ai eu peur !

Yan HeQing promit : “Très bien, j’irai au Palais Jing Yang.”

Les yeux de Xiao YuAn s’illuminèrent. “Vraiment ?”

Yan HeQing : “Non.”

Xiao YuAn : “…”

Yan HeQing : “J’ai une condition.”

???

Pourquoi cette situation lui était si familière !

“Quelle est ta condition ?” Demanda Xiao YuAn. 

Yan HeQing répondit : “Si vous enfilez ce manteau, j’irais au Palais Jing Yang.”

Alors concernant cette aura séduisante que tu émets par inadvertance, en fait t’en es parfaitement conscient !!! [1]

Le refouler ou l’accepter, il fut bien obligé de l’accepter. 

Xiao YuAn remit docilement son manteau, non sans avoir mal à l’estomac, à la tête et aux dents. [2] “Satisfait ?”  

Yan HeQing hocha la tête : “Oui.”

Après avoir atteint ce consensus, Xiao YuAn soupira de soulagement, se leva et sortit du petit cabanon à bois. Hong Xiu attendait à la porte, et lorsqu’elle le vit sortir, l’accueillit avec un : “Votre Majesté.”

Xiao YuAn lui dit alors : “Hong Xiu, s’il te plaît, fais le nécessaire pour que Yan HeQing déménage au Palais Jing Yang.”

Hong Xiu semblait avoir anticipé la demande, et avec un sourire énigmatique, elle répondit : “Il 

sera fait selon les ordres de Votre Majesté.”

Xiao YuAn fit comme s’il n’avait pas vu ce sourire : “D’ailleurs, arrange-toi pour qu’il soit aussi proche que possible de la chambre de la Princesse YongNing.”

Le doute se lisait sur le visage de Hong Xiu, qui acquiesça néanmoins. 


[1] 你心里到底有没有点b数啊 : nǐ xīn li dào dǐ yǒu méi yǒu diǎn shǔ ā ?  / “aurais-tu un compte B dans ton coeur ?” Expression d’usage pour internet, qui signifie quelque chose comme “Comme si tu ne le savais pas !” mais d’une manière assez peu respectueuse. 

[2] mal à l’estomac, mal à la tête et mal aux dents : Xiao YuAn est juste vexé comme un poux ! Ca lui retourne l’estomac d’avoir été pris dans son propre piège, ça lui fait mal à la tête de s’en rendre compte et il a mal aux dents parce qu’il sert trop fort la mâchoire, de frustration.. 

Ch. 18 | Index | Ch. 20


Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée, ou sur le salon « erratum » de notre serveur Discord .

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Tous les commentaires