How Survive As a Villain – Chapitre 22

Ch. 21 | Index | Ch.23

Traduit par Prompillon, corrigé par Shizuku

Chapitre 22 : Je confirme que ses yeux sont de séduisants mensonges.


Après être sorti de la chambre, Xiao YuAn déambulait dans les allées à la recherche de Yang LiuAn. Cependant, à peine avait-il fait quelques pas, qu’une voix surprise l’interpella dans son dos : “Votre Majesté !”

Xiao YuAn se retourna, troublé, pour voir un homme habillé de rouge qui le regardait avec émerveillement.

C’était un homme très charmant dont les traits du visage étaient très bien dessinés. Il se tortillait et avait une voix délibérément plus aiguë. Il s’était précipité sur lui pour l’enserrer dans ses bras, et le parfum émanant de ses manches manqua de faire s’évanouir Xiao YuAn. 

Ce dernier fit un pas en arrière, pour éviter cette attaque de câlin préméditée. 

L’homme étreignit le vide, et se sentant floué, piqua une colère jusqu’à en avoir des larmes au coin des yeux : “Je ne vous ai pas vu depuis des jours, Votre Majesté, ne souhaitez-vous plus voir A-Yu ?”

Toi, toi, parle correctement ! Pas Question ! Ne pleure pas ! Stop ! Ne t’approche pas !

Xiao YuAn évita encore, essayant de gagner du temps pour se souvenir de qui était cette personne dans le novel original.

Cet homme n’avait été mentionné que brièvement dans le livre, mais Xiao YuAn était sûr de pouvoir remettre un nom sur son visage. Il remercia secrètement les femmes qui avaient rouspété dans la section des commentaires à son sujet. 

Son nom complet était Qin Yu. Il était l’amant préféré de l’Empereur parmi tous les concubins, et le seul cité dans tout le récit. 

Lorsque le Royaume du Nord était sur le point de capituler devant Yan HeQing, le jeune empereur avait empoisonné tous ses concubins, sauf Qin Yu. L’empereur semblait alors vraiment amoureux de son amant, car il lui avait même proposé de fuir avec lui encore plus au nord. 

Malheureusement, pour assurer sa survie, Qin Yu avait trahi le jeune Empereur et ce dernier avait été arrêté aux portes du Palais par Yan HeQing.

Ce retournement de situation était décrit en quelques paragraphes dans le livre original, mais il avait fait vibrer une corde sensible chez beaucoup de fangirls. Pendant longtemps les commentaires haineux s’étaient enchaînés, traitant Qin Su de racaille de Shou. Tout le monde avait été très ému. 

À ce moment-là, Xiao YuAn avait voulu demander à ces filles : Comment savez-vous que Qin Su est un Shou ! Ce n’est indiqué nulle part dans le livre !

Maintenant, Xiao YuAn avait juste envie de demander : Auriez-vous toutes un talent unique pour reconnaître qui est un Shou et qui est un Gong ?

Voyant que l’Empereur continuait à l’éviter de la sorte, Qin Su se mordit la lèvre inférieure et ses yeux se remplirent à nouveau de larmes: 

“Votre Majesté ? Pourquoi ? Ai-je fait quelque chose de mal ? Est-ce que je vous ai contrarié ? J’ai entendu que Votre Majesté était trop occupé nuit et jour. Et maintenant que vous êtes au Palais Jing Yang, vous ne venez même pas me voir ?”

Xiao YuAn répondit très fermement : “Non.”

Qin Yu : “…”

Il ferma les yeux et pleura de grosses larmes. Lorsqu’il les ouvrit à nouveau, il avait l’air si pitoyable et en même temps si beau avec ses larmes qui coulaient telles des gouttes de pluie : 

“Il semble que Votre Majesté a trouvé un nouvel amour récemment, A-Yu va donc vous quitter. Il n’offensera plus Votre Majesté.”

Xiao YuAn hocha la tête : “Okay, au revoir, bye.”

Qin Yu fut instantanément choqué en entendant soudainement Xiao YuAn lui répondre ainsi. Il découvrit alors que ces mêmes larmes qui avant avaient toujours fonctionné, étaient maintenant sans effet !

Xiao YuAn était réellement en train de partir !

Craignant que l’imbroglio avec Qin Su ne lui cause de plus amples soucis, Xiao YuAn était rapidement reparti à la recherche de Yang LiuAn. Au moment où il se posait la question de savoir où chercher pour le trouver, la mélodie familière d’un guqin résonna à son oreille. 

C’était ce jour où Xiao YuAn n’avait pas pu fermer l’oeil, qu’il était sorti se promener, qu’il avait entendu la même mélodie de guqin avant de tomber sur Yang LiuAn aux abords du Pavillon. 

En proie à la perplexité, Xiao YuAn suivi la musique du guqin jusqu’à un petit jardin de saules. 

Contre toute attente, dès qu’il posa le pied dans le jardin, la mélodie s’arrêta et tout retomba dans le silence le plus complet. Tout était redevenu calme aux alentours. 

Xiao YuAn leva la tête, en plein doute, et c’est là qu’il vit Yang LiuAn approcher en vitesse. En voyant l’Empereur, le garde eu du mal à cacher sa surprise, il posa alors un genou à terre et s’enquérit : “Comment êtes-vous arrivé ici, Votre Majesté ?”

Au-delà de la raison de ma venue ici, pourquoi y a-t-il une chanson à thème à chaque fois que tu apparais ?

Xiao YuAn regarda l’homme à la chanson à thème: “Ne t’agenouille pas, lève-toi. As-tu fini les pâtisseries ?”

Yang LiuAn se leva et répondit : “Pour répondre à Votre Majesté, oui je les ai finies.”

En le voyant les mains vides, Xiao YuAn le questionna : “Et donc ? Où est le plateau ?”

Prenant conscience de la situation, la voix du garde commença à bégayer : “L-le pla-plateau, cet humbl-ble g-garde l’a p-perdu.”

Xiao YuAn déclara: “Ce n’est pas grave, ce n’était pas un objet de valeur. Rentrons au Palais.”

Yang LiuAn prit une profonde inspiration et s’inclina : “Oui.”

Ch. 21 | Index | Ch. 23

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée, ou sur le salon « erratum » de notre serveur Discord .

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Tous les commentaires