How to Survive As a Villain – Chapitre 25

Ch. 24 | Index | Ch. 26

Traduit par Prompillon, corrigé par Shizuku

Chapitre 25 : Je confirme que ses yeux ont arrêté de réfléchir.


Xiao YuAn recula de quelques pas maladroits, puis réalisa son erreur. Il revint donc près du lit, examina la situation, prit une grande inspiration d’air frais, et recula à nouveau d’environ dix mètres, prêt à s’enfuir.

Le silence était si tonitruant qu’on aurait pu entendre une aiguille tomber au sol. Soudain, un gémissement plaintif provenant du lit résonna dans la pièce, perçant les tympans de Xiao YuAn.

Il stoppa net sa fuite, ressassa dans sa tête la pensée que cette fuite serait un scandale, il prit une deuxième grande inspiration et courut à nouveau vers le lit. 

Les yeux de Yan HeQing étaient bandés par un tissu noir, et sa bouche couverte avec des morceaux de vêtements, ses habits blancs étaient ouverts et son corps était entravé par des cordes de chanvre. Il s’était débattu et sa peau nue était déjà rougie à cause des liens, il y avait même un peu de sang à quelques endroits. 

Xiao YuAn retira les bandes de tissus de ses yeux et sa bouche. Les yeux de Yan HeQing étaient injectés de sang, tandis que ses lèvres étaient pâles.

Xiao YuAn était près à se prendre une raclée et à être mordu. Contre toute attente, Yan HeQing ne prononça pas un mot, se roula en boule avec une respiration lourde. Xiao YuAn entreprit alors de détacher le reste des liens, mais soudain, il eut la nette impression que quelque chose ne tournait pas rond. 

Yan Heqing semblait à peine conscient, il avait été laissé là avec des yeux vides. Il était allongé sur le lit, comme s’il planait, immobile, apathique. Même lorsque Xiao YuAn lui parlait, c’était comme parler à une poupée, sans réponse. 

Yan-ge, [1] pourquoi es-tu si stupide ! Le monde a besoin que tu le sauves !

La corde était extrêmement fantaisiste, et on aurait pu croire à du bondage, mais ça ressemblait plus à un petit plaisir. Xiao YuAn n’avait jamais vu de pareils noeuds avant. Il était très confus et n’arrivait à en défaire aucun, dans la précipitation, il finit presque par les rendre encore plus compliqués. 

De rage il tira un bout de lien, qui sembla se défaire ! 

Et se transforma en bowknot… [2]

Xiao YuAn désespéra et appella avec une voix tremblante : “Hong Xiu !”

Après plusieurs appels, la flamme de la bougie vacilla à l’entrée de la chambre, et la servante entra précipitamment, s’agenouillant près du lit : “Votre Majesté, que s’est-il passé ?”

Le cerveau de Xiao YuAn s’était transformé en bouillie. Il ne savait plus par où commencer et ne put qu’essayer d’articuler : “Toi, commence par me détacher ces cordes.”

Hong Xiu sembla soudain réaliser ce qu’elle avait fait de travers. Elle pâlit d’un coup, et se dépêcha de défaire les liens qui retenaient Yan HeQing. 

“Est-il drogué ?” Xiao YuAn regardait Yan HeQing, qui durant toute l’opération n’avait pas eu la moindre réaction, et Xiao YuAn se sentit comme si on avait mélangé tous ses organes à l’intérieur pour en faire de la purée.  

Hong Xiu avait défait la corde, et s’était agenouillée à nouveau. “Pour répondre à Votre Majesté, de peur qu’il ne se rebelle et blesse Votre Majesté, votre servante lui a donné une drogue puissante, dont les effets ne sont pas permanents. S’il prend l’antidote, et qu’il se repose une nuit, il ne devrait avoir aucune séquelle.”

Xiao YuAn posa sa main sur sa poitrine et lâcha un profond soupir : “Où est cet antidote ?”

Hong Xiu prit une bouteille de porcelaine blanche, s’assit au bord du lit, et fit avaler la mixture à Yan HeQing avec précaution. 

Après avoir bu le médicament, Yan HeQing sombra dans un profond sommeil. Xiao YuAn lui rajusta ses vêtements et tira la couverture sur lui. Il prit son temps et lorsqu’il se retourna, Hong Xiu était toujours à genoux par terre au même endroit. 

Xiao YuAn lui dit : “Ne t’agenouille pas, lève-toi.”  

Hong Xiu n’obtempéra pas, et baissa encore plus la tête : “Cette servante implore Votre Majesté de la punir.”

Xiao YuAn tendit le bras et la força à se relever. Son sourire était amer : “Et en quel honneur, cette punition ?”

“Hong Xiu sait que Votre Majesté adore cet homme et a ordonné à Hong Xiu de ne pas lui faire de mal, mais cet homme est trop dangereux ! Hong Xiu n’a pas pu empêcher de le faire envoyer auprès de Votre Majesté. Mais maintenant, Votre Majesté a vu ses blessures, il ne peut plus continuer…”

“Attends !” Xiao YuAn perçu un mot important “Blessure, quelle blessure ?”

Hong Xiu répondit stupéfaite : “Les coups de fouet dans son dos…”

Xiao YuAn inspira et expira, puis inspira et expira encore, et se tourna vers les armoires. 

Hong Xiu était interloquée : “Que recherchez-vous, Votre Majesté ?”

“De l’or et de l’argent, des bijoux, des vêtements précieux et tout ce qui a de la valeur.”

“Pourquoi cherchez-vous tout ça ?”

“Pour nous enfuir ! Non ! Non, on ne va pas s’enfuir, on va, comment on dit déjà, changer de stratégie !”


[1]Yan-Ge : la particule “-ge” ou “-gege” est un terme mignon pour désigner un grand frère. 

Cf. Princesse Yong Ning qui appelle son frère : HuangShang gege

[2] Bowknot : c’est un nœud avec deux grandes boucles, et deux extrémitées finies, utilisé plutôt en décoration ou pour faire des lacets.

Ch. 24 | Index | Ch. 26

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée, ou sur le salon « erratum » de notre serveur Discord .

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
6 février 2021 21:30

Ce quiproquo ! XD

Mais surtout, comment notre Héros va réagir ! lol
Notre petit prince est vraiment mort de peur ! XD

Merci beaucoup pour ce chapitre !
A très vite ! 🙂