How to Survive As a Villain – Chapitre 29

Ch. 28 | Index | Ch. 30

Traduit par Prompillon, corrigé par Shizuku

Chapitre 29 : Je ne comprends pas ce qu’on me dit.


À son réveil le lendemain, Xiao YuAn avait immédiatement eu envie de mourir. 

Il avait tout le corps endolori, rien que la douleur de son ventre, son dos et sa gorge étaient suffisantes pour le rendre malade. 

Xiao YuAn se frotta le cou et grogna. Il avait l’impression d’avoir frotté une planche de bois avec du sable dans le fond de sa gorge. Sa voix était rauque et désagréable. Avec une main, il ouvrit ses vêtements. Il avait des hématomes sur le torse, des taches noires et violettes un peu partout, ce n’était vraiment pas beau à voir. 

En entendant du bruit, Yan HeQing se réveilla aussi petit à petit, et en voyant l’apparence de Xiao YuAn, une lueur s’alluma dans son regard, une trace de doute. 

“On s’est battu tous les deux, n’as-tu pas mal toi aussi ?” S’indigna Xiao YuAn. “Je dois avoir une marque de strangulation, n’est-ce pas ?”

Yan HeQing hocha la tête. 

Xiao YuAn soupira : “Qu’est-ce que je vais pouvoir faire ? Si on me voit comme ça, n’importe qui se posera des questions, et on s’en prendra à toi.”

Bien que blessé par Yan HeQing, Xiao YuAn n’avait que la sécurité de ce dernier en tête. Yan HeQing était vraiment surpris. 

“Bon, c’est l’hiver, donc c’est normal de porter pleins de vêtements. Me couvrir devrait suffire.” 

Murmura Xiao YuAn pour lui-même, mais il ne remarqua pas que le regard de Yan HeQing avait changé. 

“Bien.” Xiao YuAn se leva et jeta un œil à son voisin : “Est-ce que ta main va bien ?”

Yan HeQing, hébété : “Ma main ?”

Xiao YuAn attrapa son poignet et l’approcha de son visage. L’endroit où il avait mordu hier ne saignait plus, il ne restait que des profondes traces de dents.

Il ne faut pas endommager ces mains !

Il faut qu’elles soient belles pour aller avec la Princesse Yong Ning !

Et il faut que ses futures femmes chantent ses louanges !

Bon, pour être honnête, ses mains étaient vraiment magnifiques. Fines, blanches, avec une structure osseuse marquée. 

Xiao YuAn fixait cette main, lorsque Yan HeQing la retira soudainement. Les sourcils froncés, il avait l’air embarrassé. 

“Ah…” Xiao YuAn fut surpris un instant, puis il sourit en se frottant le cou. “Ne t’inquiètes pas, je ne suis pas homosexuel comme l’Empereur.”

Probablement, peut-être, sans doute… j’en sais rien !

Yan HeQing entrouvrit la bouche légèrement, jeta un coup d’œil à Xiao YuAn, et sembla sur le point de parler, mais finalement, se ravisa et ne dit rien. 

L’aurore commença à éclairer le ciel, et quelqu’un toqua à la porte de la chambre.

Hong Xiu appela : “Votre Majesté, cette servante attend pour vous aider à vous laver et vous 

préparer pour la journée.”

Xiao YuAn tira précipitamment l’édredon à lui, et s’enroula dedans de manière à couvrir son cou et tout son corps. 

Hong Xiu entra avec une bassine pleine, et lorsqu’elle vit l’apparence de Xiao YuAn, elle regarda aussitôt le lit en désordre, et fut sidérée. 

De peur qu’elle ne suspecte quelque chose d’inapproprié, Xiao YuAn l’interpella : “Hong Xiu, ramène Yan HeQing au Palais Jing Yang d’abord.” 

Hong Xiu posa la bassine, et bégaya : “Je vais… À v-vos ordres, V-Votre Ma-Ma-Majesté.”

Après leur départ, Xiao YuAn inspira une grande goulée d’air frais pour soulager ses douleurs. Tout en cherchant un vêtement pour couvrir son cou, il se lava et s’habilla.

Lorsque Hong Xiu revint, elle aida Xiao YuAn à finir de s’habiller, elle avait l’air d’avoir envie de dire quelque chose, mais n’osait pas.

Et ça rendait Xiao YuAn nerveux : “Qu’est-ce qui ne va pas ?”

Hong Xiu noua sa ceinture pour lui, les lèvres pincées telle une fine ligne barrant son visage, elle sembla hésiter puis soudain, elle leva les yeux sur lui et s’écria : “Votre Majesté ! Je sais tout !”

Comment ça tu sais tout ! Je ne comprends pas ! Exprime-toi clairement !

Hong Xiu semblait en proie à la colère : “Puisque vous n’éprouvez pas ce genre de sentiment pour lui, il vous a forcé !”

“…”

Xiao YuAn tapota sa poitrine pour s’aider à respirer, ce qui n’eut pour effet que de lui rappeler que toutes les blessures d’hier étaient bien réelles et toujours là.

Oublions ça, mieux vaut être mal compris à ce propos plutôt que de les expliquer. Il avait trop peur qu’on découvre la tentative d’assassinat. 

Xiao YuAn toussa doucement dans son poing : “Euhm… Ce n’était pas forcé. C’est juste que la nuit dernière, le clair de lune était très lumineux, et nous avons dormi dans le même lit. Je n’ai pas été assez prudent… C’était un accident, et c’est aussi une partie de mon plan. Je ne suis vraiment pas intéressé par lui.”

Hong Xiu était triste et indignée : “Votre Majesté, vous n’avez jamais rien reçu. Pour pouvoir attaquer le Royaume de Yan du Sud, Votre Majesté, vous avez dû tant sacrifier… Ç-ça, c’est… Scandaleux.”

Elle avait une larme au coin de chaque œil, ce qui fit tressaillir ceux de Xiao YuAn. 

Hong Xiu continuait de pleurer son désespoir : “Votre Majesté, cette servante va aller vous chercher un baume.”

Xiao YuAn était perplexe : “Pourquoi un baume ?”

Hong Xiu inclina la tête : “On en met là.”

Xiao YuAn ne comprenait toujours pas : “Quoi ? Où ?”

Hong Xiu tanguait d’un pied à l’autre. “Cet endroit-là !”

Xiao YuAn réalisa soudain ce qu’elle essayait de dire et demanda grâce au ciel sans prononcer un mot. 

“Le baume n’est pas nécessaire, par contre, un médicament pour la gorge… J’ai vraiment mal.”

Voyant Hong Xiu se lever pour aller au Palais Taiyi, il ajouta : “Et prends quand même une pommade pour soigner les blessures et éviter les cicatrices pour Yan HeQing.”

Hong Xiu fut prise d’un doute : “Une pommade pour soigner les blessures et éviter les cicatrices ?”

“Et bien, je l’ai mordue, par accident, hier.”

“Votre Majesté, vou-”

“Ne me regarde pas comme ça, je ne l’aime pas de cette manière !”

En cinq ans de bons et loyaux services auprès du jeune Empereur, Hong Xiu découvrit soudain que sa bouche disait non, mais que son cœur hurlait oui. [1]


[1] 口是心非 kǒu shì xīn fēi : Idiome chinois : quand on dit quelque chose, tout en voulant dire l’inverse / dualité / double face / double visage.

Ch. 28 | Index | Ch. 30

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée, ou sur le salon « erratum » de notre serveur Discord .

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
6 février 2021 21:48

“Puisque vous n’éprouvez pas ce genre de sentiment pour lui, il vous a forcé !”
*facepalm* (J’ai frappé trop fort, j’ai une trace sur le front ! x’D)

Hong Xiu me fait bien rire ! Toujours à sortir des histoires alambiquées ! C’est fou ! Quelle imagination !

Mais quel quiproquo de l’enfer ! XDDD

Merci infiniment pour ce chapitre !
A tout de suite !