It’s Not Easy Being a Master – Chapitre 12

Ch. 11 | Index

Traduit par Lilie, corrigé par Shizuku

Chapitre 12

Avec la vérité à propos du Pavillon des Épées Cachées temporairement hors d’atteinte, les jours redevenaient peu à peu paisibles.

En surface, le maître et le disciple semblaient être en parfaite harmonie, mais Shen Zhixian savait que le petit hérisson se contentait juste de cacher ses piques attendant la meilleure opportunité de le toucher.

Alors qu’ils attendaient que Yan Jin retourne de ses classes matinales, Shen Zhixian et Xiao Caoya paraissaient ensemble au lit. Shen Zhixian roula lentement d’un côté, en soupirant.

Xiao Caoya, qui ne parvenait pas à comprendre pourquoi Yan Jin devait aller en classe, laissa aussi échapper un soupir qui fit écho à celui de son créateur.

Shen Zhixian joua avec ses petites feuilles avant de murmurer : “A-Jin est si dur à amadouer…”

Xiao Caoya comprenait son sentiment et secoua immédiatement ses feuilles en signe d’assentiment. Super dur à amadouer. Xiao Caoya se comportait si coquettement, tout cela en échange de la rare opportunité de grimper à la manche de Yan Jin.

Une personne et un bourgeon de feuille se regardèrent un long moment avant de soupirer à l’unisson. 

Xiao Caoya s’étira un instant sur le lit, puis sortit afin de s’allonger au soleil. Shen Zhixian s’assit, enlaçant contre sa poitrine son coussin et ne pouvant s’empêcher de se remémorer le contexte de ce jour-là.

Il avait clairement vu que les yeux de Yan Jin étaient rouges, bien qu’ils soient retournés rapidement à leur couleur ordinaire.

De la froide et belle couleur émanait la même émotion que de son jeu d’épée, impitoyable et indifférente.

À cet instant, Shen Zhixian était alors trop inquiet et n’y avait pas prêté attention. Plus tard, une fois qu’il s’était calmé, il s’était souvenu que dans le livre, les yeux de Yan Jin devenaient rouges chaque fois qu’il se changeait en démon.

Dans le roman, parce que la racine spirituelle de Yan Jin avait été coupée et qu’il ne pouvait plus cultiver et devenir immortel, il avait cherché une nouvelle voie et était devenu un démon. Mais, maintenant que sa racine spirituelle était saine et sauve, pourquoi y avait-il soudain des signes du démon en lui ?

Shen Zhixian était profondément anxieux, inquiet que ce petit hérisson ne décide de lui produire un spectacle personnel en le tuant à lui seul, lui le maître.

Après une longue période de temps, il se leva brusquement et attrapa son épée, déterminé à s’entraîner.

Il avait récemment retourné dans tous les sens l’espace de stockage du propriétaire originel de ce corps et avait trouvé un manuel de pratique de l’épée que l’originel avait écrit lui-même. En résultat, il avait travaillé durement pour perfectionner son habileté à l’épée. 

Puisqu’il portait le nom de maître, il devait être assez compétent pour pouvoir enseigner. Juste au cas où… Yan Jin pourrait voir son dévouement et décider de lui pardonner.

Plus il pratiquait, plus il réalisait comment le propriétaire originel était doué d’un talent inné. Ce n’était pas étonnant que l’ancien Chef de Secte lui accordait tant de valeur, et pourquoi il était désigné comme le meilleur cultivateur à l’épée de la Secte. Bien avant que sa condition n’ait faibli, il était capable de créer de rares et pertinentes collections de manuels de pratique à l’épée.

Chaque fois que Shen Zhixian travaillait son jeu d’épée, il se sentait complètement intégré à l’épée. C’était probablement la mémoire des muscles de son corps en action.

Après avoir complété une série de mouvements, Shen Zhixian se retrouva au bord d’une falaise. Il laissa s’échapper un soupir, et l’obscurité au fond de son cœur se dissipa, ne laissant derrière qu’un sentiment de confort et de satisfaction profonde. Cela lui donnait même envie d’avaler sa part du monde, de porter son épée et de voyager jusqu’aux paysages au loin.

Le propriétaire devait avoir été un jeune homme vif. Malheureusement, après qu’il eut reçu sa blessure au cœur, tous ses rêves furent réduits en poussière.

Le vent était fort près du bord de la falaise, s’engouffrant dans ses robes et les faisant voler tout autour de lui. Shen Zhixian resta un long moment là, assez longtemps pour que son corps se refroidisse. Enfin, il jeta un regard au bas de la falaise sans fin, recula d’un pas, et se retourna afin de revenir à sa maison. Il s’arrêta brusquement en voyant Yan Jin. Il n’avait pas remarqué quand il était revenu ni depuis combien de temps il s’était tenu là à l’observer.

“A-Jin est de retour.” Shen Zhixian le salua. Remarquant qu’il portait une épée, il ajouta avec désinvolture : “L’épée te convient-elle ?”

Après que l’épée de Yan Jin se soit brisée en morceaux, et vu que le corps de ce maître n’était plus capable de cultiver, Shen Zhixian lui avait délibérément offert celle qu’il portait et utilisait en ce moment.

Yan Jin baissa les yeux, cachant l’éclair de suspicion qui s’y trouvait. Il salua respectueusement : “Merci Shizun, pour m’avoir donné cette épée. Elle est très bonne.”

Quand Shen Zhixian réalisa que le comportement de Yan Jin ne contenait aucune indication de vigilance ou de prudence, il laissa presque échapper un grand sourire. Après s’être marmonné un instant à lui-même résolument, il leva le menton et demanda directement : “Pratique deux mouvements avec moi.”

Shen Zhixian semblait être d’une humeur exceptionnellement bonne. Son visage souriant changeait de son élégance d’ordinaire simple et calme. Son jeu d’épée était spontané et aisé et aussi entêtant, à l’égal d’un légendaire héros immortel du Jianghu[1].

Yan Jin sentit comme s’il le voyait clairement pour la première fois. Durant une seconde, il crut même que l’homme en face de lui n’était pas Shen Zhixian. Comment un homme aussi froid et sombre pouvait avoir un jeu d’épée aussi libre et agile ?

Mais c’était pourtant bien Shen Zhixian. Bien que sa haine pour lui n’avait pas disparu, il ne pouvait nier le fait que ses traits étaient magnifiques et inoubliables. Personne ne pouvait imiter cette marque de naissance en forme de larme.

Après s’être entraîné pendant deux heures, Shen Zhixian répugnait à reposer son épée. Cependant, il ne pouvait utiliser sa force spirituelle pour de trop longues périodes de temps. Peu importe combien il souhaitait continuer, sa maladie cardiaque reviendrait éventuellement pour l’en dissuader et l’en punir.

“C’est en vérité très bien.” L’encensa-t-il. Voyant que Yan Jin s’apprêtait à reposer son épée, il l’arrêta prestement. “Il n’y a pas d’urgences. Pour l’instant tu ne connais que quelques mouvements. Je peux t’en enseigner plus…”

Le propriétaire originel ne s’était jamais ennuyé à guider Yan Jin dans son entraînement. Résultat, Yan Jin était forcé d’aller en classe avec les disciples ordinaires. Cependant, ces disciples avaient comploté à l’unisson pour secrètement l’isoler et l’oppresser, lui donnant même délibérément la pire épée afin de le faire échouer dans ses classes. 

À cause de ses absences fréquentes, Yan Jin n’avait été capable que de gagner quelques rudiments de savoir. Heureusement, le halo du protagoniste était vraiment exceptionnel. Même avec l’épée la plus banale de toutes, il avait quand même réussi à gagner quelques décentes compétences.

Mais elles n’étaient qu’à peine passables. Il y avait toujours beaucoup d’erreurs, que Shen Zhixian prit à part une par une afin de les corriger.

Après avoir parlé pendant un certain temps, Shen Zhixian oublia le fossé entre le maître et le disciple. Il prit l’épée de Yan Jin et lui montra personnellement un ensemble de mouvements.

“Par exemple, la technique de la rosée éphémère ne devrait pas être réalisée comme cela. Penses-y comme à un épéiste sortant tôt un matin pour voir la libellule passant devant lui en un seul mouvement d’aile. Ce qui est éphémère est toujours fugace. En résultat, cette technique doit être rapide et agile, tout comme la libellule passant…”

Il leva l’épée et la rabaissa habilement, la lame émettant un son acéré comme si l’épée coupait l’air. 

Yan jin était stupéfait. Il fit un pas en avant et observa de près le tranchant de la lame.

“Le vent souffle gracieusement près de l’épéiste et le ciel s’obscurcissant amène une illumination. Comme l’aube arrive, les feuilles mortes reflètent le soleil mourant et le vent de l’est s’en va sombrement. Rencontrer un rival, se sentir empli de doutes et de pensées irrésolues, pour trouver que la mort est encore loin.”

Une vague figure passa dans l’esprit de Yan Jin fusant en l’image floue d’un homme fougueux habillé de blanc, démontrant ses techniques à l’épée en disant une chose semblable. Mais, à ce moment, il tenait une branche morte à la place d’une épée.

“Shizun, pouvez-vous vraiment imiter le vent en un coup seulement ?” Laissa échapper Yan Jin.

“Imiter le vent en un seul coup ?” Le bout de l’épée de Shen Zhixian se releva soudainement, et presque sans même y penser, il fit un mouvement rapide du poignet pour réaliser le mouvement. Il dit immédiatement sans y réfléchir : “Maintenant que la pleine lune se tient dans le crépuscule sombre, et que le vent de l’est balaie près de nous…”

Les pupilles de Yan Jin se dilatèrent soudainement. La silhouette dans ses souvenirs et la personne en face de lui semblait se rassembler pour ne former qu’un seul individu. Un nom qui avait été fermement planté dans son esprit s’éleva, et il murmura : “Sui–”

“Aiya !” S’exclama soudainement Shen Zhixian, interrompant les mots de Yan Jin. Son visage changea légèrement, et sans s’embêter à finir le mouvement, il planta l’épée dans le sol avec une main et utilisa l’autre pour tenir sa taille. Son expression était subtile et désarmée. “Ma taille…” 

Durant toute sa démonstration, Shen Zhixian n’avait pas osé utiliser son pouvoir spirituel, ne se reposant que sur l’épée de Yan Jin. Cependant, elle était de bonne qualité et le poids était quelque peu lourd. Comme les choses étaient, la rosée éphémère était encore en train d’essayer de surpasser le vent levant, ce qui demandait de lui qu’il ouvre sa position. À cette jonction importante, il n’avait pas fait assez attention et avait fini par tordre légèrement sa taille.

Yan Jin : “…”

Il ravala le nom qu’il s’apprêtait à lâcher dans son estomac, et retourna instantanément à son statut coutumier de silence. À la direction de Shen Zhixian, il l’aida avec attention et prudence à retourner à sa maison.

Pour lui prêter quelques forces, il l’autorisa à placer sa main sur son poignet. Il réalisa immédiatement que la peau de son maître était gelée, et certainement pas a la température qu’un homme en bonne santé devrait avoir. Sa maladie cardiaque avait enterré son futur, le laissant faible et frêle. Ce corps était désormais un gâchis.

Durant sa vie passée, Yan Jin avait aussi admiré Shen Zhixian et ne résistait pas trop quant à lui accorder un certain respect. Mais qui aurait pensé que ce respect aurait été récompensé par l’arrachement de sa racine spirituelle, finissant par sa mort.

Il avait de la pitié pour Shen Zhixian, mais le haïssait plus encore.

Yan Jin baissa les cils, masquant les émotions complexes au fond de ses yeux, alors qu’ il aidait l’homme à s’allonger sur le lit, s’inclinant silencieusement et partant tout aussi muet.

——————————————————————–

[1]Jianghu :  Terme qui signifie en mandarin « fleuve et lac », mais est plus généralement traduit par « rivières et lacs ». Ce terme est utilisé pour désigner, dans la littérature, une société parallèle à la société traditionnelle de la Chine impériale et plutôt mal vue de la société traditionnelle, car refusant de s’intégrer. Toutefois, certains de ses membres sont tenus en haute estime pour l’aide qu’ils apportent à la population : lutte contre les brigands, contre l’oppresseur. Son importance change au fil des dynasties et du temps mais trouve sa place particulièrement dans les périodes de troubles.

Ch. 11 | Index

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée, ou sur le salon « erratum » de notre serveur Discord .

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
Coco
Coco
11 mars 2021 12:54

Merci pour ces 2 chapitres d’un coup ! On est gâtés ^^

AruBiiZe
AruBiiZe
11 mars 2021 21:59

La leçon d’épée s’est déroulée merveilleusement bien ! XD Ils sont mignons a essayé de communiquer (enfin c’est plus dans un sens que dans l’autre ! lol)

Merci beaucoup pour cette histoire que je viens de découvrir ! J’aime beaucoup ! Il y a plus qu’il n’y parait au premier abord ! C’est intéressant !
Bonne continuation pour les prochains ! Fighting !