Scum Villain’s Self Saving System – Chapitre 20

Chapitre 19Index | Chapitre 21

Traduction par Keliane, correction par Yukiko-chan

Chapitre 20

Il fit immédiatement volte-face.

« Shizun, y a-t-il d’autres ordres ?

— Les chambres sont par là, répondit Shen Qingqiu. Pourquoi te rends-tu dans la direction opposée ? »

Que ce soit le dortoir des disciples ou la remise à bois, la sortie était à gauche. Cependant, Luo Binghe se rendait directement à droite.

« Ce disciple veut aller aux cuisines afin de préparer le petit déjeuner de Shizun pour demain. »

Shen Qingqiu éprouva quelques difficultés.

Il voulait vraiment manger le petit déjeuner que faisait Luo Binghe, mais laisser un enfant rester debout la majeure partie de la nuit sans dormir pour lui préparer à manger, c’était comme Cendrillon avec sa belle-mère…… Peu importe comment on le voyait, ce n’était pas humain.

En fin de compte, sa conscience l’emporta sur son appétit. Il toussa une fois.

« Qu’entends-tu par faire un repas au beau milieu de la nuit ? 1 Retourne te coucher et dors. »

Luo Binghe savait qu’il s’inquiétait qu’il ne se repose pas bien. Il sourit, mais n’envisageait pas d’aller dormir. Il était prêt à faire demi-tour et à se rendre secrètement dans les cuisines pour réfléchir.

À l’origine, Shen Qingqiu voulait lui demander s’il dormait toujours dans le hangar à bois. Les jeunes gens avaient une certaine fierté et respect d’eux-mêmes, alors poser directement la question n’était pas une bonne idée. D’un autre côté, même si Luo Binghe était autorisé à dormir dans les dortoirs des disciples, il n’aurait été qu’exclu par les autres sous les ordres de Ming Fan. Il le trouva étrangement pitoyable.

Shen Qingqiu réfléchit un moment, puis déclara :

« Demain, rassemble tes affaires et viens ici. »

Luo Binghe ne comprenait pas ce que cela signifiait :

« Shizun ?

— À l’extérieur de ma maison de bambou, il y a une chambre adjacente, expliqua-t-il. À partir de demain, emménage là-bas pour y vivre. »

S’il vivait un peu plus près, lui faire le petit déjeuner et nettoyer les chambres serait plus pratique…… Shen Qingqiu estima que sa capacité d’adaptation avait quelque peu percé les cieux. Un peu plus tôt, il affrontait un Luo Binghe sérieusement traumatisé, et désormais, il osait même se frotter les mains et comploter pour laisser le protagoniste lui apporter volontiers du thé et lui servir de l’eau. Etait-ce vraiment bien ainsi ?

Son imagination se déchaîna dans ces envolées fantaisistes et il ne remarqua pas la réaction de ce dernier. Soudain, Luo Binghe lui sauta au cou et le serra fermement dans ses bras.

Pris par surprise, Shen Qingqiu fut tout d’abord choqué, puis son visage vira au rouge.

Dans les années qui lui restaient à vivre, il avait finalement reçu une étreinte puissante et le résultat n’était pas une soeurette chaude et parfumée belle comme le jade, mais un jeune adolescent avec une aura dominatrice, ahhh —

Luo Binghe était extatique, ses bras enroulés autour de son cou et refusant de le lâcher, répétant sans cesse à son oreille :“Shifu! Shifu!

Shen Qingqiu leva sa main et ne sut pas où la mettre. Enchevêtré un moment, il la posa sur la tête de Luo Binghe et frotta ses cheveux :

« Bien. N’es-tu pas embarrassé ? Tu es déjà si grand et tu n’es plus non plus un enfant de dix ans, à quoi cela ressemble-t-il ? 2 »

À la base, Luo Binghe n’en était pas très conscient. Mais, après qu’il ait dit de telles choses, il fut soudain gêné. S’il n’avait pas été si heureux et excité, comment aurait-il osé se comporter ainsi envers son Shizun habituellement si grand et inaccessible ? Rapidement mais à contrecoeur, il se détacha du corps de Shen Qingqiu, son visage complètement rouge :

« Oui, ce disciple s’est emporté. »

Concernant le fait de chercher à être cajolé, un enfant de moins de dix ans faisant ce genre de choses aurait été considéré comme adorable. Pour Luo Binghe, âgé de quinze ans, faire cela… restait toujours aussi adorable !

Un beau petit garçon avec un visage aussi tendre qu’une tige d’oignon vert en pleine croissance resterait adorable, quoi qu’il fasse !

Luo Binghe resta nerveux et agité un moment mais réalisa soudain que la couleur du teint de Shen Qingqiu n’était pas très bonne.

Même pour un corps immortel, après avoir enduré de vieilles blessures et la présence d’un poison puissant, suivi par son implication dans le rêve de Meng Mo par sa faute, ne pas s’être bien reposé, et se tenir debout malgré qu’il n’en avait pas la force, il était naturel que l’apparence de Shen Qingqiu soit quelque peu blafarde et blême. Luo Binghe n’osa pas retarder le repos de Shen Qingqiu plus longtemps et se retira. Il ne retourna malgré tout pas à la remise et se rendit tout spécialement aux cuisines.

Il ajusta son esprit : pendant un long moment, il devrait accorder une grande attention au rétablissement de Shizun par le biais de repas nutritifs !

Luo Binghe venait tout juste de sortir de la pièce quand le Système signala une notification.

【Niveau de classitude du protagoniste +50! 】

Shen Qingqiu fut déconcerté.

Comment se fait-il que 50 autres points ont été ajoutés ? Y a-t-il un retard dans le Système ? Ou le Système a-t-il soudainement découvert la miséricorde et estimé m’en avoir donné trop peu plus tôt ?

Oubliez cela, il avait trop sommeil et était trop à bout de force pour envisager la raison pour laquelle des points avaient été ajoutés. Dans tous les cas, il était impossible que ce câlin ait permis à ce vieil homme d’obtenir plus de points, hahahahahaha…….

Le lendemain, Shen Qingqiu n’avait pas dormi jusqu’au point de se réveiller naturellement, quand il fut réveillé par l’odeur légère et délicieuse du poisson et du riz qui se mêlaient. À l’extérieur de la maison Luo Binghe avait déjà préparé le repas. Ce parfum flottait sans fin et dérivait vers les disciples du pic Qing Jing qui n’avaient mangé que des plats ordinaires, espionnant depuis l’autre côté.

Ming Fan et les autres étaient si furieux qu’ils espionnaient tout en mordant les ourlets de leurs robes, tout particulièrement lorsqu’ils virent Shen Qingqiu s’asseoir sur la gauche et louer affectueusement le travail sincère de Luo Binghe, tous deux souriants, leurs relations joyeuses et harmonieuses. Leurs sentiments de mécontentement atteignirent leur paroxysme.

Trop éhonté ! C’est donc à travers ces stratagèmes étranges, méprisables et hérétiquement intelligents qu’il a attiré les faveurs de Shizun !

Et après s’être plaints jusqu’au crépuscule, ils virent Luo Binghe emménager dans l’abri extérieur contre la maison de Shen Qingqiu. Ce fut comme si un éclair frappait dans le ciel dégagé, réduisant les disciples du pic Qing Jing qui avaient été habitués à intimider Luo Binghe à un champ de cadavres.

On appelait cela “déménager”, mais, en vérité, seul Luo Binghe se déplaça. Parce qu’il n’avait rien, pour commencer.

Un oreiller ? Regrouper de la paille dans le hangar à bois en constituait un. Une couverture ? La robe supérieure qu’il retirait était suffisante pour le couvrir…… et toutes ces choses, Shen Qingqiu les aurait naturellement préparées pour lui.

Shen Qingqiu avait toujours pensé que la vie de Luo Binghe était remplie de bien trop de souffrances, et qu’il s’agissait d’une histoire de maltraitance d’enfant. La montagne Cang Qiong, qu’elle soit bonne ou mauvaise, était aussi une grande secte de cultivation et ne serait pas à ce point sans coeur ou sans ressources.

Cette nuit, ce fut la première fois de sa vie que Luo Binghe put s’étendre sur un vrai lit.

Par le passé, il avait dormi dans une bassine de bois flottant sur la rivière glacée, dormi sur le sol humide et froid, dans les rues bruyantes et assourdissantes, et même couché dans une grotte montagnarde pour manger le vent et dormir dans la rosée 3. En cet instant, allongé dans un grand lit confortable et propre, son corps lui semblait flotter et cela semblait irréel.

Surtout quand il songeait que Shen Qingqiu dormait juste derrière le mur.

Il se peut qu’il ait trop réfléchi durant toute la nuit. Meng Mo n’était pas apparu dans son rêve.

L’expression de Luo Binghe n’avait pas changé. Il s’assit patiemment et attendit. Après quelques jours, Meng Mo réapparut.

Cette fois, celui-ci ne s’encombra pas de quelque enchantement onirique mystérieux ou d’occultation. Il apparut directement dans le rêve de Luo Binghe…… même s’il se présentait sous la forme d’une masse de brume noire.

Sous les yeux de Luo Binghe, cette masse s’agglutina, changeante, et la voix de ce vieil homme s’éleva de l’intérieur :

« Gamin, qu’as-tu décidé après ces trois jours ? »

Luo Binghe répondit en retour :

« Comment l’Ancien Meng Mo ne peut-il pas savoir ce que j’ai décidé ? »

Meng Mo rigola hei hei.

« Tu as décidé de quelque chose que tu ne regretteras pas. Gamin, souviens-toi bien de ce jour. Aujourd’hui, c’est le début de ton ascension fulgurante ! »

Ce jeune adolescent n’avait pas rêvé d’une ascension fulgurante. Peu importait la manière joyeuse dont il en parlait, Luo Binghe n’en était pas affecté et présenta seulement son poing en coupe.

« Ce jeune a une requête supplémentaire, annonça-t-il.

— Qu’y a-t-il de plus, tout a déjà été discuté ! Termine vite de parler pour que tu puisses me prêter allégeance en tant que maître. »

Meng Mo insistait toujours, mais ne savait pas que ce qu’il imaginait était trop beau pour être vrai……

« Ce que demande ce jeune concerne en effet la question du maître, poursuivit Luo Binghe. Pour moi, la grâce de Shizun est lourde comme une montagne. Je ne peux vraiment pas manquer de respect à sa discipline et reconnaître quelqu’un d’autre en tant que maître…… »

Il n’avait pas terminé quand Meng Mo enchaîna immédiatement, ayant atteint les limites de sa patience.

« Soit, soit, soit! Ce vieil homme ne veut pas du titre du disciple, ça ira ?! »

Y avait-il un grand et puissant expert qui avait fait plus de pertes que lui ? Aller de l’avant pour enseigner à quelqu’un ses propres techniques et même laisser cette personne ne pas même l’appeler shifu une seule fois. C’était juste aussi tragique que de ne pas recevoir la belle-fille qui avait franchi le seuil de la famille 4 !

Luo Binghe était satisfait.

« Dans ce cas, tous mes remerciements à cet Ancien. »

Il n’avait pas la moindre intention d’appeler son shifu qui que ce soit d’autre que Shen Qingqiu.

Meng Mo vit son attitude : s’il avait encore un corps, il aurait été si furieux que son nez se serait plissé.

Ce Luo Binghe ; devant son Shizun, il était bien élevé et obéissant, même plus qu’une petite fleur blanche. Quand il s’agissait de faire face aux autres, il était ingérable ! Deux impressions complètement différentes, comme s’il devenait une tout autre personne !

Cela allait vraiment fâcher à mort ce vieil homme !

* * *

Le temps fila comme une flèche, le soleil et la lune allant et venant.

…… Shen Qingqiu ne voulait vraiment pas employer une expression aussi terrible et communément utilisée, mais à part ces mots, il ne pouvait vraiment pas trouver une phrase plus appropriée.

Chaque jour au pic Qing Jing, il jouait du qin, lisait des livres, se livrait à de la calligraphie, peignait des tableaux, pratiquait les arts martiaux, craignait que Luo Binghe ne lui fasse pas un repas assez délicieux, et, plus occasionnellement, se chamaillait avec Liu Qingge. S’il se rendait chez Yue Qingyuan pour se présenter au travail, les jours défilaient à toute allure et correspondaient tout à fait à son objectif de vie “Profiter de la vie et attendre la mort”.

Jusqu’à ce que vienne le moment de la Conférence de l’Alliance Immortelle.

Ce jour était finalement arrivé. Ses jours avaient été trop tranquilles, au point que Shen Qingqiu avait presque oublié ce premier grand climax dans le roman.

Laissé en suspens alors que Luo Binghe atteignait le sommet de sa vie, allait être marié à (d’innombrables) beautés immaculées, et allait aussi franchir la première étape vers son assombrissement irrévocable…… Il avait été capable d’oublier cela !

Par conséquent, après avoir reçu l’invitation en bronze, Shen Qingqiu resta surpris un bon moment.

La Conférence de l’Alliance Immortelle était le premier point culminant et la première résolution rencontrée dans “La Voie du Fier Démon Immortel”. En même temps, c’était aussi un tournant majeur dans le livre.

Tous les quatre ans, la Conférence de l’Alliance Immortelle était une sélection de recrues offrant de grandes opportunités de gloire et de fortune. La forme différait chaque fois en fonction des discussions des principaux chefs de secte, mais il y aurait assurément une liste d’or.

Indépendamment de l’origine de la secte ou du Jianghu 5, tant que tu t’illustrais bien lors de la Conférence, ton nom se retrouvait sur une liste d’or et rendu célèbre à travers le monde entier.

Précédemment, “la Voie du Fier Démon Immortel” n’avait pas reçu un accueil chaleureux et enthousiaste. Mais avec la mise en place de la Conférence de l’Alliance Immortelle, les critiques du livre et les abonnements avaient grandement augmentés, s’envolant immédiatement !

La raison de cette ascension n’avait pas commencé que là. Grand Dieu Airplane Towards The Sky avait abandonné toute l’intégrité morale qui lui restait pour balancer à ses lecteurs, telle une marée montante, un protagoniste en acier trempé et des soeurettes aussi gracieuses que l’eau, de grands segments d’écritures présentables et toutes sortes de descriptions qui faisaient tourner ton visage rouge d’excitation ; et il y avait aussi une autre raison importante. C’était aussi celle pour laquelle Shen Qingqiu avait continué à lire jusqu’à la fin.

C’était le cadre déroutant !

Grand Dieu Airplane Towards the Sky, en tant qu’individu qui n’avait pas recherché comment s’établissait proprement un monde cultivationnel et qui, souvent, n’arrivait même pas à comprendre correctement les étapes du Raffinement du Qi et celle de l’Esprit Primordial, n’avait vraiment pas obtenu un tsukkomi de la plupart des gens pour cette raison parce que ce n’était pas l’argument de vente de son roman.

“La Voie du Fier Démon Immortel” était un livre qui pouvait être identifié comme un roman de ‘cultivation’, mais aurait plutôt dû être qualifié de roman ‘surnaturel’. La plupart du contenu surnaturel roulait complètement sur les parties ‘cultivationnelles’. En tant que texte de cultivation, c’était un roman modèle à la lettre, mais c’était aussi très intéressant en tant que roman surnaturel.

C’est-à-dire que, très bientôt, Shen Qingqiu devrait faire face à toutes les sortes de créatures surnaturelles extrêmement féroces et cruelles décrites dans le livre.

Plus important, très bientôt, il serait temps pour lui de s’occuper personnellement du Luo Binghe qui révèlerait son héritage démoniaque, et de le pousser cruellement dans l’Abîme Infini.

La roue du destin (intrigue) avait déjà commencé à tourner lentement……


Notes :

1 Faire un repas au beau milieu de la nuit… : BCnovels a traduit  san geng (三更) en tant que ‘milieu de la nuit’ mais il s’agit d’un vieux phrasé qui fait référence à la période de temps située entre 23h00 et 1h00 du matin. Avant l’invention de l’éclairage électrique, les gens s’endormaient généralement au coucher du soleil et se levaient au lever du soleil… soit vers 5 à 6 heures du matin. En gros, Luo Binghe ne dormirait pas beaucoup (s’il avait même le temps de le faire) en restant debout pour préparer à manger.

2 “Bien. N’es-tu pas embarrassé…” : La traduction anglaise n’a pas pu traduire complètement toutes les implications contenues dans la phrase chinoise, mais le ton de Shen Qingqiu était très chaleureux pour Luo Binghe malgré le sens. Il s’agit du genre de propos que peuvent dire les parents quand ils vous grondent mais qu’ils sont très affectueux malgré tout. C’est un peu comme “Regarde-toi, tu es déjà si grand mais tu continues de t’accrocher à moi comme ça, à quoi cela ressemble-t-il ?”

3 Manger le vent et dormir dans la rosée : Une façon de dire “endurer les difficultés d’un voyage ardu” ou, fondamentalement, quelqu’un qui vient de subir beaucoup de souffrances.

4 Belle-fille qui avait franchi le seuil de la famille : BCnovels n’est pas sûr de la traduction concernant cette partie. La phrase d’origine est : 簡直和進了門還得不到名分的小媳婦一樣慘!

5 Jianghu : Littéralement “rivières et lacs”, mais cela fait référence au monde des arts martiaux. A noter qu’il existe une différence entre le monde de la cultivation (avec les immortels et ce genre de choses) et le monde des arts martiaux. Les cultivateurs sont considérés comme un cran au-dessus des artistes martiaux réguliers et méprisent souvent les gens ordinaires du Jianghu.

Chapitre 19Index | Chapitre 21

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
Oyumi
Oyumi
17 septembre 2019 08:32

Ça y est j’ai enfin tout lu, une fois lancer j’ai eu du mal a m’arrêter. Vivement la suite.
J’ai hâte de savoir comment Shen Qingqiu va faire pour pousser Luo Binghe dans l’Abîme Infini, sa,s qu’il le déteste ensuite.

En tout cas encore merci pour le travail que vous faite.

AruBiiZe
AruBiiZe
10 novembre 2019 18:59

Luo Binghe est d’une gentillesse ! <3 Un petit ange !
Ca fait un tel contraste avec son futur côté démoniaque ! 🙂

De traumatisé à "manipulateur" ! Quelle capacité d'adaptation ! xD

Il rougiiiiiitttt !!!! xD C'est tellement meugnon !! x)

"Aussi tendre qu'une tige d'oignon vert en pleine croissante"
Mouahahahah ! Ces comparaisons me font toujours rire ! x)

Ouuuiii ! Il l'a attiré par sa cuisine ! Mouahahah !

Merci beaucoup la team pour ce chapitre trognon ! 😉
Bonne continuation !

AruBiiZe
AruBiiZe
Répondre à  AruBiiZe
10 novembre 2019 19:16

Zut ! J’ai cru que le chapitre était fini à ce moment là ! Ne me demandez pas pourquoi ! xD

Oui, c’était clairement, au départ, une histoire de maltraitance d’enfant ! O.O

« Surtout quand il songeait que Shen Qingqiu dormait juste derrière le mur. »
Petit coquin ! x)

« […] craignait que Luo Binghe ne lui fasse pas un repas assez déliceux »
Il l’a vraiment attiré dans ces filets grace à son ventre ! 🙂

C’est qu’il manque un peu d’action au pic Qing Jing !

Il a oublié un événement aussi important ! xD Pauvre de lui !

Hé ben ça promet pour Shen Qingqiu !