The Scum Villain’s Self-Saving System – Chapitre 1

Index | Ch. 2

Traduit par Keliane, corrigé par Aquila

Chapitre 1

Le Grand Méchant

<< La Voie du Fier Démon Immortel >> était un « stallion novel » [1] typiquement représentatif des fantasmes masculins.

Pour être plus précis, << La Voie du Fier Démon Immortel >> était un roman excitant traitant de combat contre des monstres et de cultivation, d’une incomparable et ridicule longueur, mettant en scène un doigt d’or brisant tous les codes [2], et comportant un harem à trois chiffres, dans lequel absolument toutes les femmes s’éprenaient du protagoniste.

C’était le « stallion novel » le plus populaire de l’année ; aucun ne l’égalait.

Le personnage principal de ce roman, Luo BingHe, n’était pas le type de personnage à commencer en étant héroïque et invincible, tel un fier dragon céleste [3], ni du genre à n’être qu’un loser, un bon à rien sans mérites, mais il avait néanmoins réussi à séduire des milliers de lecteurs sur Zhongdian Literature [4], et avait été par la suite un modèle à suivre pour d’innombrables autres romans du même style.

C’était quelqu’un de sombre et de vicieux.

Cependant, avant son avilissement, il était plutôt du genre à endurer misère après misère.

Mais laissez plutôt un lecteur vétéran, Shen Yuan, mettre de côté les innombrables détails liés au fanservice, et résumer pour tout le monde de manière concise cette épopée d’un million de mots…

Tout juste après sa naissance, Luo BingHe avait été abandonné par ses parents, emmitouflé dans un drap blanc, et placé dans un baquet en bois, puis mis à l’eau.

Ces jours étaient les plus froids de l’année, et ce fut uniquement grâce à l’intervention des pêcheurs qui le tirèrent de là qu’il ne mourut pas d’hypothermie. Mais parce qu’il dérivait le long de la rivière Luo, et que c’était la saison durant laquelle elle était recouverte d’une fine couche de glace, on lui donna ce nom [5].

Luo BingHe passa ses jeunes années à errer dans les rues, affamé et vêtu de haillons ; c’était une enfance malheureuse. Une blanchisseuse qui travaillait pour une famille aisée eut pitié de lui, et, comme elle n’avait pas d’enfant, décida de l’adopter et de l’élever comme son propre fils. Mère et fils étaient pauvres, et ne cessaient d’être humiliés par leurs riches employeurs.

Cet environnement malsain dans lequel il grandit fut à l’origine de sa personnalité tordue après son noircissement, de sa tendance à chercher le combat pour tout et n’importe quoi, de ses désirs de vengeance au moindre grief, et de sa manie de dissimuler ses intentions meurtrières derrière un sourire.

Pour un bol tiède de congee à la viande, il endura les coups des jeunes maîtres de la famille ; mais, hélas, il était déjà trop tard pour en offrir la moindre bouchée à sa mère adoptive avant qu’elle ne meure.

Par le plus pur des hasards, il fut sélectionné par l’une des quatre plus grandes sectes du monde de la cultivation, la secte de la montagne Cang Qiong, et entra sous la tutelle de « l’épée Xiu Ya » Shen QingQiu [6].

Il pensait pouvoir enfin s’engager dans la bonne voie, mais il ne s’était pas attendu à ce que Shen QingQiu se révèle juste en apparence, mais mauvais à l’intérieur ; une ordure de la pire espèce. Jaloux de son talent exceptionnel et sans pareil, ce dernier craignait secrètement ce disciple dont la cultivation s’améliorait chaque jour à pas de géant, et trouvait toujours toutes sortes de façons de se moquer de lui et de le rabaisser, allant jusqu’à encourager ses autres disciples à en faire de même.

Au fil de ses années d’études, Luo BingHe n’endura qu’humiliation ; c’était une autre histoire déchirante, remplie de sang et de larmes.

Malgré toutes ces difficultés, quand il atteignit l’âge de dix-sept ans, il participa finalement à la grande cérémonie que le monde de la cultivation tenait tous les quatre ans : la Conférence de l’Alliance Immortelle [7]. À cette occasion, il fut victime des machinations de Shen QingQiu, et tomba dans une faille à la jonction entre le royaume des démons et celui des humains : l’Abîme Infini.

Ce n’était qu’à partir de là que commençait véritablement l’histoire !

Non seulement Luo BingHe survécut au sein de l’Abîme Infini, mais il trouva ce qui deviendrait son épée, la mystique et inégalable « Xin Mo » [8], et découvrit en prime le secret de ses origines.

Il s’avéra qu’en vérité, Luo BingHe était né du Saint Souverain du Royaume Démoniaque et d’une femme issue du Royaume Humain. Dans ses veines coulaient à la fois le sang d’anciens démons célestes déchus, et celui de la race des hommes. Son père biologique, Tianlang-Jun, avait été scellé sous une grande montagne, piégé pour l’éternité. Sa mère biologique était la disciple d’une secte vertueuse. Cette année-là, soupçonnée d’avoir eu des liens secrets avec des démons, elle en avait été expulsée et était morte d’une hémorragie post-partum après lui avoir donné naissance. Avant de mourir, elle avait fait débarquer son fils de l’embarcation solitaire dans lequel elle l’avait mis au monde, et lui avait ainsi laissé une chance de survivre.

Luo BingHe utilisa Xin Mo pour briser le sceau caché dans son corps destiné à contenir son sang démoniaque, et, dans ce sombre abîme, cultiva avec détermination, apprenant des techniques d’un autre monde, avant de retourner à la secte de la montagne Cang Qiong.

Suite à cela, Luo BingHe emprunta la voie des ténèbres, sans jamais plus regarder en arrière.

Chacun de ses anciens ennemis connut de grands tourments et fut tué de sa main dans d’atroces souffrances. Grâce à ses talents d’acteur et ses manigances, Luo BingHe gagna lentement la confiance de nombreuses personnes en feignant la déférence, tout en complotant secrètement contre elles. Il s’empara du pouvoir et assit sa position, établissant un règne de terreur. Au fur et à mesure que l’histoire avançait, il n’en finissait plus de s’assombrir. Il retourna dans le Royaume Démoniaque et hérita du titre de Saint Souverain. Seulement, toujours insatisfait, il commença à massacrer chacune des grandes et vertueuses sectes du royaume humain dans un bain de sang, éradiquant toutes les voix de l’opposition.

En fin de compte, Luo BingHe devint une légende parmi les immortels et les démons, celle-ci parlant de son unification des Trois Royaumes [9], de la taille incroyable de son harem, et de son nombre incalculable de descendants.

— Stupide auteur, stupide roman !

Ce fut en pestant ces ultimes mots que Shen Yuan rendit son dernier souffle.

Comment imaginer qu’un jeune homme respectable tel que lui, qui avait correctement acheté la monnaie VIP et lu la version officielle [10], qui s’était obstiné à terminer avant de mourir ce roman tellement stéréotypé que cela l’avait laissé muet de rage, le considérant comme une arnaque financière et un bordel sans nom, puisse ne pas en arriver à l’insulter ?

<< La Voie du Fier Démon Immortel >>, auteur : Airplane Shooting Towards the Sky [Xiang Tian Da Feiji].

Rien qu’à voir cet identifiant, cela pouvait laisser présager le pire [11]. Une écriture de niveau scolaire, avec des trous partout. Shen Yuan ne supportait même pas d’appeler ce désordre incohérent créé par l’auteur et censé constituer son cadre, les bases d’une histoire sur le monde de la cultivation.

Avez-vous déjà vu un monde traitant de cultivation où les gens utilisaient systématiquement des chevaux et des calèches ? Où, après avoir atteint l’inédie, les gens avaient encore besoin de manger et de dormir ? Où l’auteur mélangeait même parfois l’Établissement des Fondations et les différents stades de l’Esprit Primordial [12] ?

Sans compter qu’absolument tous les personnages, quand ils se retrouvaient face au protagoniste, se retrouvaient à agir comme si son immense aura de « magnificence » [13] avait dévoré tous leurs neurones. Et tout particulièrement le maître de Luo BingHe, ce Shen QingQiu, qui n’était ni plus ni moins qu’un idiot [14] parmi les idiots, une ordure[15] parmi les ordures. Son unique but était de creuser sa propre tombe, et avant même qu’il n’ait terminé, il avait été tué par le protagoniste.

Alors pourquoi Shen Yuan avait-il lu ce livre, et même poussé sa lecture jusqu’à la toute fin ?

Ne vous méprenez pas, Shen Yuan n’était pas masochiste. Sa raison était aussi ce qui lui avait causé sa plus grande frustration.

Ce roman avait un nombre incroyable de préfigurés et des intrigues dans tous les coins, il enchaînait mystère sur mystère, fausse piste après fausse piste. Et à terme, rien n’avait été élucidé.

C’était suffisant pour lui faire vomir une fontaine de sang.

Pourquoi y avait-il des herbes inestimables, des élixirs spirituels, et des beautés incomparables à tout bout de champ, comme si tout ceci ne coûtait rien ? Pourquoi les discours et les attitudes des méchants qui flirtaient avec la mort et se faisaient virer du décor [16] étaient tous exactement les mêmes ?

Qu’était-il arrivé aux nombreuses filles à peine aperçues, qui avaient été acceptées dans le harem… ? D’accord, passons cela pour le moment. Toutes ces atrocités, qui en étaient les coupables ? La liste géante de personnages déclarés géniaux et sans pareils, quel en était vraiment le but ? Pourquoi aucun d’entre eux n’avait été montré, même à la toute fin ?

Towards-the-Sky bro’, Airplane bro’, Grand Dieu, pouvons-nous avoir une discussion ? Comble. Les. Trous. Scénaristiques ! D’accord ?

Shen Yuan sentait que toute cette rage aurait pu le ramener à la vie.

Dans les ténèbres sans fin, une voix mécanique résonna à ses oreilles.

【 Code d’activation : Stupide auteur, stupide roman. Déclenchement automatique du système. 】

【 Votre nom, monsieur ? 】

L’intonation était similaire à celle de Google Traduction.

Shen Yuan regarda autour de lui : il semblait flotter dans un vide virtuel tellement sombre qu’il ne pouvait même pas distinguer sa main devant lui, et la voix semblait provenir de toutes les directions.

【 Bienvenue dans le Système. Ce Système fonctionne conformément au concept ‘TU PEUX, TU UP ; TU NE PEUX PAS, PAS DE BB’ [17]. Nous espérons vous offrir la meilleure expérience possible. Pendant votre expérience, nous souhaitons sincèrement que vous puissiez exaucer votre désir, et, en accord avec vos souhaits, transformer une œuvre stupide en magnifique classique de haute qualité et de premier choix. Nous espérons que vous apprécierez. 】

Au milieu du vertige, une voix masculine lui demanda doucement à l’oreille :

— Shidi ? [18] Shidi, tu m’entends ?

Shen Yuan frissonna et ajusta son esprit, se forçant à ouvrir les yeux. La scène devant lui apparut dans un tourbillon massif et flou. Il lui fallut un moment pour que les images se précisent enfin, et deviennent nettes.

Il était étendu sur un lit.

Il regarda en l’air, pour contempler un baldaquin blanc vaporeux, avec des sacs de parfum finement travaillés suspendus aux quatre coins.

Il baissa les yeux, et vit qu’il portait une robe blanche, de style ancien. À côté de l’oreiller reposait un éventail en papier.

Tournant la tête sur sa gauche, il découvrit la présence d’un beau et élégant jeune homme habillé dans le style xuanduan, [19] assis sur le bord du lit, le contemplant avec inquiétude.

Shen Yuan ferma les yeux, puis s’empara brusquement de l’éventail plié, l’ouvrant d’un geste vif. Il l’agita légèrement, chassant la sueur froide qui perlait sur son visage.

Les yeux de l’homme s’illuminèrent de joie, et il demanda chaleureusement :

— Shidi s’est finalement réveillé ; éprouves-tu un quelconque malaise ?

— Rien de grave, répondit Shen Yuan avec réserve.

La surcharge d’informations était un peu trop conséquente ; étourdi, il essaya de s’asseoir. En voyant cela, l’homme s’empressa de venir soutenir son dos, le laissant s’appuyer contre le dosseret du lit.

Ayant lu beaucoup de romans de transmigration sur Zhongdian, Shen Yuan s’était dit depuis longtemps que s’il se réveillait un jour dans un endroit étrange, avant de comprendre ce qui se passait, il ne ricanerait pas stupidement et ne dirait pas : « Êtes-vous en train de tourner un film ? Les accessoires ont l’air tellement réalistes, votre équipe a vraiment fait du bon travail », et tous ces mots que pourrait prononcer une personne lente d’esprit essayant de redescendre sur terre. Il se concentra uniquement sur le fait d’agir comme s’il venait tout juste de se réveiller, l’air distrait.

— Je… Où suis-je ?

— Es-tu encore à moitié endormi ? Tu es sur ton pic, Qing Jing, répondit l’homme, surpris.

En son for intérieur, Shen Yuan était sincèrement choqué, mais il continua de jouer la confusion :

— Pourquoi… Pourquoi ai-je dormi aussi longtemps ?

— C’est ce que je voulais te demander. Tu étais en parfaite santé, comment as-tu pu contracter soudainement une si forte fièvre ? Je sais qu’avec l’approche de la Conférence de l’Alliance Immortelle, tu as entraîné tes disciples, et que tu es angoissé quant aux résultats. Mais avec les bases solides et la renommée actuelle de la secte de la montagne Cang Qiong, même si quelqu’un n’y participait pas cette fois-ci, nul n’oserait nous interroger ; alors, pourquoi te préoccuper de toutes ces fausses rumeurs ?

Plus Shen Yuan écoutait, plus il sentait que quelque chose n’allait pas. Pourquoi ces mots sonnaient-ils tellement familiers ?

Non, pourquoi cette configuration semblait-elle si familière ?

Une seule et unique phrase de la part de cet homme suffit à confirmer ses soupçons.

— QingQiu-shidi, écoutes-tu ton shixiong [20] ?

À cet instant quelque chose sonna, et la voix mécanique semblable à Google Traduction issue de son rêve s’éleva encore.

【 Le Système a été correctement activé. Rôle attribué : maître de Luo BingHe, Seigneur du pic Qing Jing de la secte de la montagne Cang Qiong, « Shen QingQiu ». Arme : l’épée Xiu Ya. B-points de départ : 100. [21]

— Merde, merde, merde ! Qu’est-ce que c’est que ces conneries ? Comment peux-tu parler directement dans ma tête ? Est-ce que Airplane Shooting Towards the Sky sait que tu plagies << La Voie du Fier Démon Immortel >> comme ça ?!

Bien entendu, Shen Yuan ne prononça pas distinctement ces mots, mais la voix lui répondit très vite :

【 Vous avez activé la commande d’exécution du Système, et avez été affilié au compte « Shen QingQiu ». 】

【 Durant la progression du scénario, différents types de points seront progressivement disponibles, merci de vous assurer qu’aucun d’entre eux ne tombe en-dessous de 0. Dans le cas contraire, le Système délivrera automatiquement la punition. 】

Stop. Assez. Shen Yuan en était sûr, désormais. Il avait remporté le jackpot ; il avait transmigré.

Transmigré à l’intérieur d’une œuvre qu’il venait tout juste de terminer, et c’était un certain « stallion novel » qu’il avait détesté, en plus de s’accompagner d’une sorte de système merdique. En tant qu’ancien lecteur VIP de Zhongdian Literature du 21è siècle, année après année, il avait lu divers types de romans YY [22] traitants de transmigration et de seconde chance. Il aurait donc pu accepter joyeusement et facilement ce fait. Mais de tous les personnages, le corps qu’il se retrouvait à devoir emprunter s’avérait justement être celui du shizun du protagoniste, cette ordure de Shen QingQiu. Cela… euh, rendait la situation plutôt compliquée.

L’homme à ses côtés, aux allures d’aimable grand frère, était le chef actuel de la secte de la montagne Cang Qiong, le shixiong de Shen QingQiu, « l’épée Xuan Su » Yue QingYuan.

Merde.

Il y avait une excellente raison pour laquelle Shen Yuan avait lâché un « merde » à l’égard de Yue QingYuan : dans l’œuvre originale, sa mort avait été causée par son gentil shidi, Shen QingQiu, vous voyez ?

Et quelle mort horrible cela avait été !

Des dizaines de milliers de flèches l’avaient transpercé, jusqu’à ce que pas même ses os ne subsistent.

En cet instant, cette victime faisait face à son propre « meurtrier », lui témoignant même son inquiétude. La pression était immense.

Mais à bien y regarder pour le moment, l’histoire n’avait pas encore atteint cette partie. Yue QingYuan était toujours en parfaite santé, ce qui signifiait que Shen QingQiu ne s’était pas encore révélé comme jouant les hypocrites, et que sa réputation était toujours intacte.

Yue QingYuan avait un cœur en or, il n’y avait pas de quoi avoir peur. Bien que ce personnage ait fini par souffrir quelque peu, durant sa lecture, Shen Yuan l’avait plutôt apprécié. Il se détendit un peu, quand une série de mots flotta mystérieusement en périphérie de son esprit.

*-*-*-*-*

« … Dans les ténèbres d’une pièce lugubre, une chaîne de métal pendait à une poutre. À son extrémité pendillait un anneau. Celui-ci était attaché à la taille d’une personne ; si cela pouvait encore être considéré comme une « personne ». L’apparence de cette dernière était sale et échevelée, comme s’il s’agissait d’un fou. La chose la plus effrayante était que ses quatre membres avaient été sectionnés. Ses épaules et ses cuisses n’étaient plus que quatre moignons de chair nus. Quand on le touchait, l’individu laissait échapper un son rauque composé de « Ahhh ». Sa langue avait aussi été arrachée, le rendant incapable de formuler des mots complets ».

→ << La Voie du Fier Démon Immortel >>, un paragraphe consacré au sort de Shen QingQiu.

*-*-*-*-*

Shen Yuan, ah non, Shen QingQiu appuya son front contre sa main.

Il n’était pas en position de déplorer à quel point la mort des autres avait pu être horrible ; la plus horrible, c’était la sienne, OK !

Il devait éviter toute erreur grave !

Étouffer tout signe d’erreur √

Dès maintenant, s’accrocher fermement aux cuisses du protagoniste √ [23]

Être un bon professeur et un ami serviable, sérieux et doux dans l’enseignement, et faire méticuleusement preuve d’intérêt √

Il venait tout juste de formuler ces pensées, quand l’esprit de Shen QingQiu éclata soudain sous l’assaut d’une longue suite d’alarmes, comme si cent voitures de police transportant cent bêtes divines hurlantes passaient devant lui, de manière si cacophonique qu’il en frissonna, l’amenant à serrer douloureusement sa tête entre ses mains.

— Shidi, ta tête te fait-elle encore souffrir ? s’inquiéta Yue QingYuan.

Les dents serrées, Shen QingQiu ne répondit pas.

Le Système l’alerta d’une voix stridente :

【 Avertissement. Votre plan mentionné est incroyablement dangereux, et reconnu comme un acte de violation ; merci de ne rien tenter, ou le système délivrera automatiquement la sanction.】

— Comment ça, une violation ?

【 Vous vous trouvez actuellement dans le didacticiel, et la fonction OOC est verrouillée. Vous aurez besoin de compléter les missions du didacticiel pour la déverrouiller. Mais avant cela, tout ce qui enfreint les paramètres de base du personnage « Shen QingQiu » entraînera la déduction d’un nombre fixe de B-points.】

Étant à moitié geek, Shen QingQiu avait eu l’occasion de croiser à plusieurs reprises ces termes, vous voyez ? Donc, bien sûr, il savait ce que OOC signifiait : c’était l’abréviation pour « out of character », soit littéralement une rupture du rôle, une manière d’agir n’étant pas en accord avec la personnalité originale du personnage.

— En d’autres termes, avant que cette caractéristique ne soit débloquée, mon attitude et mes actions ne peuvent différer de ce que ferait « Shen QingQiu » ?

【 Correct. 】

Il avait déjà été autorisé à transmigrer dans le corps de Shen QingQiu, le remplaçant de fait, mais le Système se souciait toujours d’un détail tel que l’OOC ?

— Tu viens de dire, quelque chose comme… que les points ne doivent pas tomber en dessous de 0. S’ils le font, que se passe-t-il ? demanda-t-il encore.

【 Vous serez automatiquement renvoyé dans votre monde d’origine. 】

Son monde d’origine ? Mais dans son monde d’origine, le corps physique de Shen Yuan était déjà mort.

En d’autres mots, s’il perdait tous ses B-points, ou quelque chose dans le genre, tout ce qui l’attendait était : la mort.

Donc, si j’ignore simplement le personnage principal et que je ne fais rien, les choses devraient bien se passer, n’est-ce pas ?

Il leva la tête et balaya du regard les alentours, mais ne vit personne qui correspondait en apparence à Luo BingHe parmi les disciples patientant à ses côtés. Agissant avec indifférence, il demanda :

— Où est Luo BingHe ?

Yue QingYuan se figea et lui adressa un regard étrange.

Shen QingQiu conserva une mine sérieuse, mais se sentait secrètement empli de joie. Se pouvait-il que le moment ne soit pas encore venu, et que le personnage principal ne soit pas encore entré dans la secte de la montagne Cang Qiong ?

— Shidi, ne sois pas fâché, reprit Yue QingYuan.

Un mauvais pressentiment agita le cœur de Shen QingQiu.

Yue QingYuan soupira et ajouta :

— Je sais que tu ne l’aimes pas, mais cet enfant a déjà travaillé suffisamment dur, et il n’a commis aucune erreur grave. Ne le punis plus, d’accord ?

En entendant cela, les lèvres de Shen QingQiu s’asséchèrent. Il les lécha et répondit :

— … Assez parlé, où est-il ?

Yue QingYuan resta un moment silencieux, puis demanda :

— Chaque fois que tu finis de le ligoter et de le frapper, ne l’enfermes-tu pas toujours dans la remise ?

La vision de Shen QingQiu s’assombrit.


Notes :

[1] Stallion Novel : il s’agit d’un roman harem mais la nuance réside dans le fait que les relations sentimentales sont très peu développées, l’accent étant mis principalement sur le sexe.

[2] Doigt d’or : Dans les novels chinois, un doigt d’or est une arme, une capacité ou tout autre chose abusée pouvant représenter le point fort différenciant le personnage principal des autres, et lui assurant généralement une immunité contre ce qui pourrait lui arriver de pire. Un moyen de faire en sorte que le héros gagne, en quelque sorte :p

[3] Fier dragon céleste : Dans les romans de cultivation, les protagonistes sont souvent des personnes qui commencent par être fortes et qui frôlent le genre de la Mary Sue, ou qui commencent très faibles.

[4] Zhongdian Literature : Site de webnovels chinois

[5] Luo BingHe (洛冰河) : Bing he (冰河) signifie « glacier » et pris séparément les caractères signifient « glace » et « rivière ». Mais son nom de famille « Luo » ressemble aussi au mot « descendu ». Dans l’ensemble, son nom semble décrire littéralement ses origines : « descendu [dans] une rivière glacée ».

[1] « Épée Xiu Ya » Shen QingQiu (「修雅劍」沈清秋) : « Épée Xiu Ya » est à prendre comme un titre. Cela signifie quelque chose comme « épée élégante et cultivatrice ». Shen QingQiu est le nom du grand méchant dans lequel a transmigré Shen Yuan. Qing Qiu signifie « automne clair ».

[7] Conférence de l’Alliance Immortelle : Une traduction plus littérale donnerait quelque chose comme « Réunion Importante de l’Alliance Immortelle » (pinyin : xian meng da hui).

[8] Xin Mo : littéralement « Cœur Démoniaque ».

[9] Trois Royaumes : Il s’agit du Royaume Démoniaque, du Royaume Humain, et du Royaume Céleste.

[10] Monnaie VIP : Se réfère à un type de monnaie en ligne.

[11] Airplane Shooting Towards the Sky [Xiang Tian Da Feiji] : littéralement « battre l’avion », est aussi un euphémisme pour la masturbation. Son ID pourrait donc se traduire par « se masturber jusqu’à atteindre le ciel ». Pour des raisons « esthétiques », nous avons choisi de ne pas traduire le nom en français.

[12] Établissement des Fondations et stades de l’Esprit Primordial : Il s’agit de différentes étapes de cultivation. Vous pouvez en apprendre plus ici : https://immortalmountain.wordpress.com/glossary/wuxia-xianxia-xuanhuan-terms/#cultivation

[13] Aura de « magnificence » : une façon ironique de dire qu’il a « une aura de bâtard »

[14] N’était ni plus ni moins qu’un idiot : Le sens chinois implique qu’il est vraiment au top des idiots.

[15] Une ordure : En chinois, il est indiqué plutôt que c’est un « Li TianYi ». Il s’agit d’une crapule qui a vraiment existé et qui a organisé le viol collectif d’une femme à Pékin.

[16] Se faisaient virer du décor : En chinois, l’expression indique plutôt « se voir offrir un panier-repas », et cela signifie tout simplement mourir. L’idée est que lorsque les personnages meurent, leurs acteurs peuvent quitter la zone de tournage plus tôt et aller manger.

[17] « TU PEUX, TU UP ; TU NE PEUX PAS, PAS DE BB » : ou plus couramment, « Si tu en es capable, fais-le ; si tu n’en es pas capable, va te faire voir.

[18] Shidi : littéralement petit frère martial.

[19] Syle xuanduan : style vestimentaire spécifique dans la Chine ancienne, souvent adopté par les représentants du gouvernement.

[20] Shixiong : littéralement grand frère martial.

[21] B-points : se rapporte aux points qui sont accordés sarcastiquement à ceux qui racontent des mensonges sur Internet dans le but de se montrer supérieur.

[22] YY : abréviation pour parler de fantasmes pervers.

[23] S’accrocher fermement aux cuisses du protagoniste : A comprendre comme « cirer les bottes de quelqu’un », « lui faire de la lèche » pour s’attirer ses bonnes faveurs.


Notes de traduction :

Bonjour à tous o/

Un petit mot concernant cette version révisée.

Quand j’ai commencé la traduction de Scum Villain’s Self-Saving System, c’était mon premier projet, et j’avais encore pas mal de lacunes en anglais. Travailler dessus m’a beaucoup aidé à m’améliorer par la suite, d’autant qu’il s’agit d’un texte compliqué dont la traduction anglaise est assez inégale d’un chapitre sur l’autre. J’ai en outre pris mes marques, acquis une meilleure technique de traduction concernant le rendu français, la mise en page, la gestion des idiomes, et j’ai même pris quelques cours de chinois ^o^

Par conséquent, parce que mon niveau est aujourd’hui meilleur (enfin, c’est mon impression, mais j’espère que vous pensez pareil x’D) je ne pouvais décemment pas laisser le projet en état, pour ne pas dire que j’avais honte de relire les premiers chapitres haha. J’ai donc décidé de repasser dessus pour en améliorer la qualité.

Pour ce faire, j’ai en prime décidé de m’appuyer bien plus sur la version chinoise pour essayer d’avoir un rendu le plus fidèle possible. J’espère que la qualité sera au rendez-vous, et que vous aurez davantage plaisir à lire, car cette oeuvre mérite vraiment tout plein d’amour ^___^

Bonne lecture, et merci de nous suivre.

P.S : La sortie de la version révisée sera dépendante de mon emploi du temps. Je vais déjà m’atteler à terminer la première traduction pour pouvoir me consacrer plus sérieusement dessus après 😀

Index | Ch. 2

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée, ou sur le salon « erratum » de notre serveur Discord .

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Tous les commentaires