The Scum Villain’s Self-Saving System – Chapitre 35

Précédent | Index | Suivant

Traduction par Keliane, correction par Yukiko-chan

Chapter 35 – Réputation ternie 1

Shen Qingqiu ne savait pas comment il avait réussi à revenir à l’échoppe de l’Arme d’Or. Il monta les escaliers jusqu’à sa chambre, toujours déphasé, et s’effondra sur son lit. Il ne pensait qu’à la façon dont le sang avait été versé dans son estomac et circulait désormais dans tout son corps. Il tourna et vira toute la nuit.

Quand le sang d’un Démon Ancien quittait son corps, il restait manipulable par les héritiers de cette lignée. Si quelqu’un en buvait, la mort n’était pas la seule conséquence possible. En fait, parmi toutes ces possibilités, elle n’était même pas la pire.

Par exemple, dans le roman original, Luo Binghe était capable de manipuler facilement son sang de bien des manières, notamment en l’utilisant en tant que poison, moyen de pistage, de lavage de cerveau et d’outil sexuel, ou comme parasite dans le sang humain, et autres.

Shen Qingqiu resta couvert de sueur froide, à demi-éveillé et à demi-endormi, jusqu’à ce qu’il tombe finalement dans un profond sommeil à l’aube. Il ne dormait pas depuis longtemps quand il fut réveillé par le son retentissant de fortes acclamations. Il tomba du lit. Puisqu’il s’était effondré dessus tout habillé, il n’avait pas besoin de se préparer. Au moment où il s’apprêtait à ouvrir la porte, celle-ci s’ouvrit avec fracas et un adolescent excité entra en trombe.

Yang Yixuan s’exclama avec empressement :

« La porte de la ville est ouverte ! La porte de la ville est ouverte !

— Quoi ? répondit Shen Qingqiu.

— Ces monstres rouges ont tous été attrapés, s’écria Yang Yixuan. La porte est ouverte ! La ville de Jinlan est enfin sauvée. »

En pensant au sacrifice de son père, des larmes lui montèrent aux yeux. Shen Qingqiu avait une migraine atroce mais il tenta malgré tout de réconforter l’adolescent. Il songea intérieurement, « Si rapide ! Ils ont tous été capturés en une seule nuit ? »

Dès l’instant où les portes avaient été ouvertes, de nombreux cultivateurs qui étaient restés en retrait à quelques kilomètres hors de la ville s’étaient rués à l’intérieur, se rassemblant sur la place où Mu Qingfang distribuait les pilules qu’il avait préparées. Les résidents initialement sans vie de la ville de Jinlan étaient à présent fous de joie. Au total, sept semeurs avaient été capturés vivants. Ils étaient présentement tenus isolés au sein d’une barrière enchantée dressée par le monastère Zhao Hua.

Shen Qingqiu aperçut Liu Qingge, qui semblait absorbé dans ses pensées. Il s’approcha de lui et le frappa dans le dos.

« Que s’est-il passé la nuit dernière ? »

Liu Qingge lui jeta un regard et demanda d’un ton sombre :

« Qu’est-il arrivé à ton disciple ? 

— Qu’a-t-il fait ?

— La nuit dernière, il en a attrapé cinq, et j’en ai capturé deux, » répondit-il lentement.

Il regarda Shen Qingqiu puis poursuivit :

« Que s’est-il passé durant les années où il a disparu ? »

Que quelqu’un se batte pour la victoire avec le seigneur du pic Bai Zhan et que cet arriviste suicidaire parvienne réellement à gagner, c’était quelque chose qui pouvait vraiment anéantir la vision du monde des disciples de ce pic ! C’était extraordinairement honteux et humiliant !

En regardant le classement de ces deux hommes, le résultat était clair. La situation actuelle était ainsi : Luo Binghe 5 – Liu Qingge 2…

Soudain, la foule de disciples bruyants se tut et se sépara simultanément, faisant délibérément place à un groupe de personnes. Non loin d’eux, un rassemblement de dirigeants s’avança d’un pas lent. Yue Qingyuan et Lao Gongzhu du palais Huan Hua marchaient côte à côte tandis que les cultivateurs en chefs du temple Tian Yi et du monastère Zhao Hua cheminaient tout près derrière eux.

Luo Binghe se tenait aux côtés de Lao Gongzhu.

Dans la lumière du petit matin, Luo Binghe semblait resplendissant et plein d’entrain. Shen Qingqiu compara son apparence à son propre état de détresse et se sentit déprimé. Même Yue Qingyuan le remarqua. Quand le chef de secte approcha, il détailla Shen Qingqiu pendant un moment et dit avec inquiétude :

« Tu as une mine affreuse. Je n’aurais pas dû te laisser venir. »

Shen Qingqiu se força à sourire.

« C’est juste que les patients de Mu Qingfang m’ont tenu éveillé la nuit dernière avec leurs pleurs et leurs lamentations. »

Quand Mu Qingfang revint de la distribution des pilules, il se montra lui aussi surpris.

« Shixiong, comment cela se fait-il ? Peu importe le bruit que j’ai fait, tu n’aurais pas dû te retrouver ainsi en une seule nuit. As-tu pris le médicament que j’ai laissé dans ta chambre ? »

Shen Qingqiu répondit brusquement :

« Je l’ai pris ! Je l’ai pris ! »

Ne me demande pas de prendre d’autres médicaments aujourd’hui !

Il y eut soudain du raffut de l’autre côté de la place. Shen Qingqiu tourna la tête pour voir puis eut aussitôt envie de placer sa main sur son front. Il vit un homme d’âge moyen en vêtements de deuil amener un grand attroupement d’hommes et de femmes à s’agenouiller en face de Luo Binghe. C’était le seigneur de la ville de Jinlan.

Il était dépassé par son excitation : « Les immortels ont sacrifié leurs vies pour sauver cette petite ville insignifiante ! Il n’y a aucun moyen que nous puissions rendre la pareille à votre grâce. A l’avenir, si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit, nous le ferons même si nous devons mourir pour cela ! »

Les coins des lèvres de Shen Qingqiu se crispèrent. C’était bel et bien l’intrigue normale du roman. Après avoir capturé tous les démons, le protagoniste rassemblait les adeptes et les récompenses. En cet instant, il volait la vedette tandis que les autres qui avaient aussi aidé étaient considérés comme de simples éléments du décor. Même si Shen Qingqiu n’avait lui-même pas beaucoup contribué, deux des démons avaient été capturés par Liu Qingge – et qu’en était-il de Mu Qingfang, qui s’était totalement dévoué à la distribution de médicaments jusqu’à maintenant ?

La réaction de Luo Binghe fut également conforme à l’intrigue habituelle.

« Seigneur, je vous en prie, vous me faites trop d’honneur, dit-il avec modestie. La ville de Jinlan a survécu à ce désastre grâce aux efforts réunis des cultivateurs de différentes sectes. Ce n’était pas l’exploit d’un seul homme ».

Il parla et se comporta avec sincérité et bienséance, sans agacer les autres. Non seulement il ne perdit pas la face, mais les autres sectes furent également apaisées. Le Seigneur de la Cité déborda une fois de plus de compliments.

« La nuit dernière, j’ai vu de mes propres yeux ce jeune seigneur capturer ces sordides démons. Quel spectacle exceptionnel ! Un vrai jeune héros ! Un grand maître produit un disciple exceptionnel ! Lao Gongzhu, le successeur de votre seigneurie est sans aucun doute tout à fait qualifié. »

Lorsque Luo Binghe entendit les mots « un grand professeur produit un disciple exceptionnel », son sourire s’agrandit et, peut-être involontairement, son regard se porta sur quelqu’un. Pendant un instant, il se posa sur le visage de Shen Qingqiu avec la même légèreté qu’une libellule touchant l’eau, mais ce dernier déplia son éventail pour éviter son regard.

Lao Gongzhu fixa Luo Binghe avec de l’admiration et de l’affection paternelle dans les yeux. D’autres pouvaient ne pas comprendre la signification de cet air affectueux, mais Shen Qingqiu savait très bien que c’était le regard fier d’un enseignant qui observait son futur successeur + gendre.

Les sept soi-disant semeurs entourés par un groupe de cultivateurs criaient des commentaires cruels assez bruyamment, ce qui rendait la foule anxieuse. Quelqu’un demanda :

« Comment devrions-nous nous occuper de ces sales choses ?

— Shidi, as-tu des idées ? » s’enquit Yue Qingyuan.

Shen Qingqiu murmura pour lui-même de manière indécise :

« Qingqiu a lu quelques livres anciens sur le sujet. Les semeurs ont peur des températures élevées. Il semble que le feu puisse brûler les propriétés corrosives de leur corps ».

Tout le monde comprit qu’il voulait dire que la désinfection devait être effectuée à des températures élevées. Un cultivateur choqué s’exclama :

« Cela… même si c’est faisable, comment pourrait-on utiliser une méthode aussi brutale et cruelle que celle des démons ? »

Sa voix fut rapidement noyée par les cris de colère des citoyens survivants de la ville de Jinlan.

Durant les jours où la peste avait sévi, d’innombrables vies innocentes avaient été perdues et il y restait le spectacle permanent, trop horrible à supporter, des corps pourrissants des victimes infectées. Un centre de commerce riche et animé était devenu une ville fantôme déserte. Il était donc inacceptable pour les survivants de la ville de Jinlan d’exprimer leur sympathie envers les semeurs ou de défendre des principes humanitaires en leur nom. Les moines furent rapidement encerclés par de nombreuses personnes criant « Brûlez-les ! » et « Quiconque s’y opposera devra également être brûlé ! »

La majorité des sept semeurs qui se trouvaient à l’intérieur de la barrière enchantée avait les crocs dénudés et souriait cruellement, ne montrant aucune peur ni faiblesse. Sheng Qingqiu se figura qu’ils se considéraient probablement comme des héros ayant produit une bonne récolte pour le bien de la race démoniaque. Seul le plus petit semeur pleurait inconsolablement.

En le voyant, certaines personnes commencèrent à compatir. Qin Wanyue se mordit la lèvre et s’approcha de Luo Binghe :

« Luo-shixiong, ce petit semeur a l’air pitoyable. »

« Il a l’air pitoyable » – hélas, où était la pitié pour ceux qui avaient contracté une mystérieuse peste, avaient souffert et en étaient morts ?

Luo Binghe lui sourit mais ne répondit pas.

Selon Shen Qingqiu, la réaction de Luo Binghe à l’égard de la jeune fille était vraiment superficielle. Cela pouvait être considéré comme un échec ! D’après le contenu du roman original, n’aurait-il pas dû profiter de cette occasion pour lui exprimer chaleureusement ses sentiments ? Luo Binghe avait-il augmenté sa rapidité d’apprentissage au prix de ses compétences de maître de harem 2 ?

Comment pouvait-elle argumenter avec le disciple du chef de famille dont le visage, quel que soit l’angle sous lequel on le regardait, était toujours doux comme du jade, confiant, détendu et élégant ? Qin Wanyue était éblouie. Oubliant les mots qu’elle venait de prononcer, elle se contenta d’observer la foule.

C’est alors que quelque chose de bien plus inattendu se produisit.

Le petit semeur bondit et s’écrasa contre la limite de la barrière. Son visage écarlate devint de plus en plus féroce à cause de ses hurlements.

« Shen-xianshi 3, ne les laissez pas me brûler, cria-t-il. Je vous en prie, Shen-xianshi, sauvez-moi ! »

À cet instant, Shen Qingqiu eut l’impression que quelque chose dans son cerveau s’était brisé.

… Qui es-tu ?!!!

Comment peux-tu t’approcher de moi et m’appeler Shen-xianshi alors que je ne te connais même pas ?!!

Tout autour de la place, des milliers de regards se tournèrent vers Shen Qingqiu.

Le semeur continua de gémir :

« Tout ce que nous avons fait, c’est écouter vos instructions, mais nous n’avons jamais accepté d’être brûlés vifs !

Bordel de merde !!!

Quelle accusation simple et grossière ! Quel genre de développement d’intrigue divine est-ce là ?

Shen Qingqiu sentit qu’il avait besoin d’un verre. Mais ce qui lui donna encore plus envie de boire et de se détendre, ce furent les paroles de Lao Gongzhu :

« Ces mots qui sortent de la bouche de cette chose, Shen-xianshi ne devrait-il pas les expliquer ? »

Il y avait vraiment quelqu’un pour croire une technique d’une telle bassesse ?!

Une autre personne fit aussitôt écho :

« Oui ! Donnez-nous une explication. »

Et il y eut plus d’une personne !

Les douze pics avaient toujours été soudés par solidarité face aux menaces extérieures. Lorsque ces accusations furent proférées, les visages de nombreux cultivateurs de la secte de la montagne Cang Qiong se déformèrent de colère. L’expression de Yue Qingyuan devint froide.

Qi Qingqi pouffa :

« Quiconque possède un cerveau peut voir que cette chose n’est pas résolue à mourir seule et veut faire tomber quelqu’un pour partager son destin. Il essaie simplement de le piéger ! Les démons sont tous les mêmes, ils n’ont aucune intégrité morale. Comment les gens peuvent-ils mordre à l’hameçon comme ça ? Ne me faites pas rire, c’est ridicule ! »

— Pourquoi n’accuse-t-il pas les autres à tort ? Il a pointé du doigt Shen-xianshi. Cela vaut la peine d’y réfléchir. » remarqua doucement Lao Gongzhu.

Shen Qingqiu était dépassé par sa logique. Considérant ce type de réflexion, tant qu’une personne était montrée du doigt, les autres devaient réfléchir consciencieusement pour savoir si celle-ci était innocente ou non. Le coût de la mise en accusation était également vraiment bas.

Luo Binghe ne prononça pas un mot, observant la scène avec une grande attention. Peut-être n’était-ce que son imagination, mais Shen Qingqiu éprouvait toujours la sensation que ses yeux noirs étaient pareils à des étoiles, et que son expression souriante était pleine de satisfaction.

Dans le roman original, Shen Qingqiu était détesté en raison de son crime impardonnable consistant à avoir assassiné son shidi : il avait tué Liu Qingge de ses propres mains. Mais maintenant, celui-ci se tenait à ses côtés. Si quelqu’un essayait de frapper Shen Qingqiu, peut-être le protégerait-il. Cette charge ne tiendrait pas la route !

Se pouvait-il que, puisque sa réputation n’avait pas été assez ternie, les fausses accusations en viendraient à s’accumuler jusqu’à ce qu’elle le soit suffisamment ?

En se basant sur le personnage de Luo Binghe après qu’il ait été noirci… ce n’était pas impensable.

Soudain, un disciple du palais Huan Hua au visage marqué de cicatrices se dressa. C’était celui qui s’était moqué de Shen Qingqiu dans le bâtiment abandonné ce jour-là. Il s’inclina et déclara :

« Lao Gongzhu, ce disciple a découvert quelque chose mais ignore s’il serait inapproprié de parler. »

Le visage de Shen Qingqiu demeura sans expression tandis qu’il répondait :

« Tu dis que tu « ignores s’il serait inapproprié de parler » alors que tu as déjà parlé. N’est-ce pas hypocrite de dire cela ? ».

En fait, n’est-ce pas la même chose que de se gifler soi-même ?

Le disciple ne s’attendait probablement pas à ce qu’un cultivateur de haut rang le gronde. Son visage changea de couleur, passant du rouge au blanc, jusqu’à ce que les cicatrices qui s’y trouvaient ressortent, mais il n’osa pas répliquer en retour. Il n’eut d’autre choix que de jeter un regard féroce à Shen Qingqiu, en disant :

« Hier, ce disciple et quelques shixiong et shimei ont vu qu’il y avait des marques d’infection de semeurs sur le bras de l’Aîné Shen. Nous l’avons tous vu, mais aujourd’hui ces marques ont déjà complètement disparu ! »

« La secte de la montagne Cang Qiong a envoyé l’Aîné Mu pour annoncer que les pilules distribuées en ville avaient été créées dans la précipitation. Il faut vingt-quatre heures pour qu’elles fassent effet et il se peut même qu’elles ne fonctionnent pas. Luo-shixiong a pris la pilule devant nous, mais les marques d’infection sur lui n’ont pas disparu. Comment se fait-il que seul l’Aîné Shen ait récupéré assez vite pour que les siennes se soient effacées ? Dans tous les cas, ce disciple pensait que ce point était très suspect ».

Shen Qingqiu soupira intérieurement en silence. Il aurait dû savoir que Luo Binghe n’aurait pas été assez gentil pour enlever l’infection de bonté de cœur.

Yue Qingyuan s’exprima avec calme et mesure :

« Mon shidi est responsable du pic Qing Jing. En tant que Seigneur de Pic, il a toujours été un bon modèle, une personne de caractère noble et d’une morale irréprochable. Dans la secte, tout le monde sait tout, nous n’avons pas de secrets les uns pour les autres. Vous êtes trop facilement provoqués par de telles absurdités ».

Même si Shen Qingqiu avait la peau épaisse, son visage était sur le point de s’empourprer. Shixiong, ne dis pas ça ! Tu es sérieux ? Si tu dois agir contre ta conscience à ce point pour me protéger, je vais vraiment me sentir mal ! Que ce soit l’original ou l’actuel Shen Qingqiu, aucun des deux ne pouvait ne serait-ce qu’approcher l’expression « caractère moral, noble et inatteignable ». Quoique non, le personnage original pouvait prétendre au troisième mot.

Lao Gongzhu répondit :

« Vraiment ? C’est très différent de ce que j’ai entendu ».

Le cœur de Shen Qingqiu sombra.

Il semblait qu’aujourd’hui, il devait être traîné dans le caniveau.


Notes :

1 Le titre est 冤罪加身 : A l’origine, la team anglaise n’était pas sûre du titre. 冤罪 signifie « fausses accusations », mais elle ne comprenait pas la partie 加身. BCNovels a supposé qu’il s’agissait peut-être d’un jeu de mots avec l’idiome 黄袍加身 qui signifie littéralement « prendre la robe jaune (de l’empereur) » soit un titre voulant dire « être couvert de fausses accusations ». Après suggestions de lecteurs, il semble qu’il serait plutôt question de « fausses accusations qui s’accumulent », ce qui est très proche de ce que la team pensait. Ils ont donc opté pour « réputation ternie ».

2« Luo Binghe avait-il augmenté sa vitesse d’apprentissage au prix de ses compétences de maître de harem. » Contexte : LBH devait sortir du gouffre en 5 ans mais il l’a fait en 3 ans. De plus, SQQ a remarqué que LBH ne s’intéressait pratiquement jamais aux filles. Le LBH original, a lentement mais sûrement amélioré toutes ses compétences, pour finalement atteindre le maximum de statistiques. D’un autre côté, notre petit mouton LBH était trop impatient dans l’Abîme et a progressé très vite… tout en faisant de la « romance » une stat sous-développée !

3 Shen-xianshi : Xianshi est utilisé pour dire « maître immortel »

Précédent | Index | Suivant

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
13 avril 2020 00:22

Noooon Shen !!

Luo Binghe est allé si loin en si peu de temps (une nuit) !
Et que va-t-il faire avec le sang que Shen a bu ?!

Rolalala ! Et ma romance ! Snif !

A tout de suite dans le prochain chapitre !
Merci beaucoup pour ce chapitre ! 😉