The Scum Villain’s Self Saving System – Chapitre 38

Précédent | Index | Suivant

Traduction par Kéliane, correction par Yukiko

Chapter 38 :Le labyrinthe de la Prison Aquatique (2)

Cet arc scénaristique dans la ville de Jinlan était une nouveauté. Selon la chronologie du livre original, Luo Binghe était encore en train de gagner des niveaux sous terre à cette époque et n’était jamais apparu. Shen Qingqiu était incapable de profiter de sa perspective omnisciente. Mais Airplane Shooting Towards the Sky avait notifié une chose : une fois l’apprentissage de Luo Binghe terminé et après son retour à la surface, tous les massacres et les conspirations suivants étaient inextricablement liés à lui. Quel que soit le point de vue, le plus grand suspect restait Luo Binghe.

Son visage était sombre. Les mains derrière le dos, il fit quelques allers et retours. Soudain, il se retourna et s’enquit avec sévérité :

« Puis-je demander à Shizun si tous les meurtres et les crimes commis par des démons dans ce monde sont entièrement de ma faute ? »

Les sourcils de Shen Qingqiu se froncèrent.

Voyant qu’il ne répondait pas, Luo Binghe serra lentement les poings et reprit :

« Tu m’as autrefois offert une grande confiance, mais maintenant, tu suspectes à chaque fois mes motivations d’être insondables. Les différences entre les races sont-elles vraiment si importantes qu’elles te font complètement changer d’attitude envers une personne ? »

Shen Qingqiu ne put plus se retenir et rassembla son courage pour demander :

« Dans ce cas, j’ai quelque chose à te demander. »

Luo Binghe inclina la tête :

« Ce disciple écoute avec respect. »

— Tu nies avoir des raisons insondables pour t’être assimilé au palais Huan Hua, mais quelles sont exactement tes véritables motivations ?

Pourquoi le protagoniste masculin lui-même n’avait-il pas suivi l’histoire originale ? Après avoir subi suffisamment de contraintes de la part du Système et de l’intrigue, Shen Qingqiu s’interrogeait intérieurement.

En entendant cela, Luo Binghe fut surpris. Ses lèvres bougèrent et il sembla vouloir dire quelque chose, mais il hésita finalement et se tut.

En vérité, Shen Qingqiu en fut quelque peu surpris :

« Tu ne peux pas répondre ? »

Qu’était-il advenu de la force de persuasion de l’œuvre originale qui, à elle seule, pouvait s’attaquer à la montagne Cang Qiong avec sa pure éloquence ? Était-ce le prix à payer pour avoir passé trop vite l’instance 1 de l’Abîme Infini et avoir négligé l’entraînement de ses tours de tricheur ? Peut-être n’avait-il pas suffisamment amélioré sa technique de « Persuasion »…

« Shizun ne me croirait pas de toute façon. Quelle différence cela ferait-il que je réponde ou non ? » déclara Luo Binghe.

La lueur de l’eau et la lumière des torches frémissaient de concert dans le sombre donjon. Le cœur de Shen Qingqiu sembla trembler avec elles.

Ils restèrent tous deux silencieux pendant un long moment. Luo Binghe reprit soudain :

« Mais j’espère que Shizun pourra répondre sincèrement à une de mes questions. »

Il pinça les lèvres et ajouta avec force :

« Juste une question.

— Parle ».

Luo Binghe inspira doucement.

« Regrettes-tu ? » questionna-t-il dans un murmure.

Shen Qingqiu scella ses lèvres et se tut. Ses yeux se tournèrent pour évaluer Luo Binghe de la tête aux pieds.

La signification de ce « Regrettes-tu ? » n’avait pas été précisée, mais il devait s’agir de savoir s’il regrettait d’avoir poussé Luo Binghe dans l’Abîme Infini.

Tu parles. Bien sûr, qu’il le regrettait, il le regrettait à mort. 2 Mais quel était le sens de cette question posée par Luo Binghe ?

Le sang pulsait dans les tempes de Shen Qingqiu, quand soudain une énorme fenêtre pop-up jaillit devant lui.

Système :

[Veuillez choisir une réponse à cette question à choix multiples :

Option A : Je le regrette. Ce professeur le regrette depuis longtemps. Ces dernières années, j’ai passé chaque instant à me repentir inutilement.

Option B : (Ricanement) En voyant ce que tu es devenu aujourd’hui, tu sais qu’il n’y a aucune raison pour que je le regrette !

Option C : (se taire).]

……

Va te faire foutre…

Mais bordel, ta mise à niveau était-elle destinée à permettre ce genre de choses ?

C’est quoi ces conneries à l’intérieur de la parenthèse ?! Même le ton et l’expression sont préétablis pour moi. Crois-tu qu’il s’agit d’un GALGAME 3 ?

Ce n’est même pas aussi bon que la version originale de bas niveau. Que quelqu’un se grouille et me file un pack d’installation pour le Système 1.0 – je l’en remercierai, ainsi que toute sa famille !

Shen Qingqiu avait un visage couvert de lignes noires 4 :

« A est bien trop faux ! Si j’étais Luo Binghe, je ne le croirais pas et je trouverais même ça dégoûtant. Et qu’en est-il de B ? Tu lui en veux de ne pas m’avoir étranglé la dernière fois ? »

Système :

[Veuillez faire une sélection.]

« CCC ! »

Système :

[Profondeur littéraire et philosophique +10.]

« Quelqu’un peut-il me dire comment se calcule exactement cette « profondeur littéraire et philosophique » ? »

C’est ainsi qu’il regarda droit devant lui et se contenta de garder le silence.

Luo Binghe ne reçut aucune réponse, et son poing serré se relâcha lentement. De façon auto-dérisoire, il lâcha :

« Je connaissais déjà clairement la réponse, mais j’ai quand même posé cette question à Shizun. Je suis vraiment stupide ».

S’il ne savait pas que Luo Binghe était la source d’énergie totale de tous les systèmes de ce monde, Shen Qingqiu aurait certainement suspecté qu’il avait aussi transmigré.

S’il n’avait pas eu une perspective omnisciente qui lui permettait de comprendre l’intrigue, Shen Qingqiu aurait certainement soupçonné que… Luo Binghe était probablement vraiment… un peu triste.

Le silence est d’or. Plus vous parlez, plus vous faites d’erreurs. Shen Qingqiu ferma les yeux et s’assit en tailleur pour méditer tranquillement.

Tout resta calme et silencieux pendant un certain temps. Puis la voix froide et douce de Luo Binghe s’éleva de plus belle.

« Shizun, tu as toujours été réticent et taciturne. Avant, tu me disais au moins quelques phrases de plus. Désormais, tu n’es même plus disposé à cela. »

Après une pause, son ton changea de manière inattendue. Il sourit avec malice et ajouta :

« Ça n’a pas d’importance. J’ai plein de moyens de te faire parler. »

Après que Luo Binghe a terminé la dernière phrase, Shen Qingqiu ouvrit soudain les yeux.

Une légère vague de douleur lancinante remonta des profondeurs de son abdomen.

Tu n’es pas content quand je parle, tu n’es pas content quand je ne parle pas. Pourquoi tu m’embêtes avec ça, qu’est-ce que j’ai fait de mal ?!

Au bout d’un moment, la douleur lancinante disparut. À la place, survint l’étrange sensation de quelque chose qui rampait dans ses vaisseaux sanguins.

Après avoir hiberné pendant de nombreux jours, le sang de Démon Céleste s’était déjà pleinement adapté à l’environnement du corps de son hôte. À cet instant, appelé par son maître originel, il se condensa sous forme d’insectes et commença à sonder tous les organes internes de ce corps.

« La rate, les reins, le foie, les poumons. » énonça tranquillement Luo Binghe.

Chaque fois qu’il nommait une zone, une douleur extrêmement bizarre se mettait à démanger à cet endroit. C’était véritablement à la fois prurigineux et douloureux, comme si des rangées denses de petites dents rongeaient et mordaient, accompagnées d’une sensation de brûlure.

Bien que la douleur ne puisse être considérée comme atroce, elle atteignait les limites de sa tolérance.

Shen Qingqiu ne pouvait plus rester immobile. Il ne put s’empêcher de se pencher, résistant à l’envie de se mettre en boule. Se mêlant aux gouttelettes d’eau encore présentes sur sa mâchoire, sa sueur froide s’écoula et tomba par terre.

Le style de Luo Binghe était enfin correct, mais c’était maintenant à son tour de souffrir. Putain, j’ai vraiment mal au ventre. Est-ce comme ça que les filles se sentent quand elles ont leurs règles ?

« Shizun, d’où veux-tu que ça sorte ? » s’enquit chaleureusement Luo Binghe.

De nulle part !

En parlant de ça, ce n’était pas encore sorti ! Alors quelle serait la sensation si cela arrivait ?!!!

Shen Qingqiu frappa la fenêtre du Système :

« Pense à une solution, veux-tu ? Ne suis-je pas toujours ton client ?! »

Système :

[Voulez-vous activer l’objet clé : Fausse Guanyin de Jade ?
Conseil d’ami : Cet élément ne peut être utilisé qu’une seule fois].

Shen Qingqiu :

« Quel est le niveau de colère de Luo Binghe à l’heure actuelle ? »

Système :

[30 points.]

« Pourquoi est-ce si bas ? Es-tu sûr de ne pas t’être trompé dans tes calculs ?! C’est complètement non scientifique ! »

Utiliser un artefact magique qui pouvait éliminer 5000 points pour traiter 30 points, il ne pouvait absolument pas !

« Y a-t-il d’autres options ? Quel est le deuxième programme le mieux coté dans la machine ? »

Système :

[Voulez-vous utiliser le « Petit Pousseur de Scénario » ?]

… Ce nom ne sonnait pas trop haut de gamme. Mais comme il s’agissait du deuxième programme le mieux noté de la machine, autant l’utiliser. Shen Qingqiu appuya de façon décisive sur le bouton !

Luo Binghe ricana et demanda :

« Tu refuses de me regarder ou de parler avec moi, me trouves-tu dégoûtant ? »

Tout en disant cela, il s’avança brusquement et renifla.

« Dans ce cas, je ferai le contraire de ce que tu souhaites ! »

Il tendit la main pour saisir l’épaule de Shen Qingqiu.

En remarquant son mouvement, Shen Qingqiu s’écarta inconsciemment. Luo Binghe rencontra l’air et n’attrapa qu’un morceau de vêtement.

Ce vêtement avait été déchiqueté par le vent du fouet de Xiao Gongzhu. Là, avec cette déchirure, la plus grande partie de sa robe fut directement arrachée de son épaule.

Ce genre de développement dépassait les attentes de tous. Tous deux se regardèrent fixement, pétrifiés.

Le visage et la tête de Shen Qingqiu avaient récemment été éclaboussés d’eau glacée, et jusqu’à présent, ses vêtements et ses cheveux mouillés dégoulinants étaient restés collés à sa chair blanche comme neige. Les Câbles d’Entrave Immortels enveloppaient et liaient son corps, aussi fins qu’une ficelle rouge. Ainsi, même si l’expression de son visage ne pouvait être plus honnêtement stupéfaite, toute sa personne semblait extrêmement… indigne.

Les yeux de Luo Binghe s’élargirent d’un coup.

Au bout d’un certain temps, il sortit brusquement de son état d’hébétude. Réagissant comme s’il venait d’être brûlé par un fer à souder, Luo Binghe rétracta immédiatement sa main et se détourna !

Avec ce geste d’évasion, les insectes sanguins initialement prêts à agir dans les organes internes de Shen Qingqiu semblèrent sursauter. Ils se dispersèrent comme des bêtes et des oiseaux effrayés, et la sensation de blocage dans ses vaisseaux sanguins se dissipa immédiatement.

Shen Qingqiu poussa un soupir de soulagement et versa des larmes de joie internes : enfin partis, putain !

Ceci étant, comment fonctionnait donc ce « Petit Pousseur de Scénario » ? Faisait-il juste éclater ses vêtements ? Autant l’appeler « Petit Exploseur de Vêtements ». Sur quel principe se fondait-il ? En utilisant la répulsion physiologique de Luo Binghe à la vue d’un homme à moitié nu ?!

Pendant un moment, Luo Binghe se tint debout et rigide, le dos tourné, comme s’il ne savait plus où mettre ses membres. Tout à coup, il enleva sa robe à la vitesse de l’éclair et la jeta en arrière.

La robe se retrouva collée sur le visage de Shen Qingqiu.

« … »

Qu’est-ce que cela signifiait ?

Cette scène, cette action… Pourquoi cela le mettait-il inexplicablement mal à l’aise ? Il ne pouvait pas s’empêcher de penser à la scène vulgaire classique : « Une fois la jeune fille dévastée soulagée de sa souffrance, son petit ami drapait son manteau chaud sur elle »…

Le sang de Shen Qingqiu se glaça et ses cheveux se dressèrent sur sa tête à cette pensée. Du bout du bras, il laissa glisser la robe couleur d’encre de son épaule.

La robe à la texture douce et exquise tomba sur le sol, un halo argenté suivant les fins motifs sombres et fuselés. Luo Binghe entendit le bruissement et se retourna pour voir la robe jetée par terre. Shen Qingqiu la repoussa même prudemment vers lui à deux reprises.

En fait, Shen Qingqiu se demandait s’il fallait la plier pour Luo Binghe. Il était en train d’y réfléchir et ne s’était pas encore décidé à agir, quand il leva la tête pour constater que Luo Binghe s’était déjà retourné vers lui. Des flammes intenses se reflétaient dans ses yeux, et il semblait que sa fureur avait augmenté. Les veines bleues sur le dos de sa main gonflèrent et il fléchit ses articulations à plusieurs reprises. Comme pour exprimer sa rage, il lâcha férocement quelques coups violents.

Ces quelques frappes étaient en fait une combinaison d’attaques, pas du tout ciblées avec précision. Quelques-uns des impacts touchèrent la surface du lac, éclatant en énormes éclaboussures au loin. Un autre explosa contre le mur de la grotte, créant un grand trou. Des morceaux de pierre s’effondrèrent. Les torches frémirent et tremblèrent, chutant dans le lac. A dire vrai, elles ne s’éteignirent pas, mais se retrouvèrent plutôt à flotter à la surface de l’eau, continuant à brûler et à s’enflammer. La lumière du feu fit passer rapidement le visage de Luo Binghe du clair au sombre, alors que son aura effrayante remplissait l’air.

Il retira lentement sa main et dit :

« J’ai failli oublier – Shizun déteste sûrement tout ce qui est souillé par le contact des Démons. »

Un protagoniste masculin digne et redoutable, faisant en réalité une crise de colère désordonnée et déraisonnable au mépris total de son image. Quelle différence y avait-il entre cela et un enfant mécontent qui donnait des coups de pied furieux à ses blocs de construction ? C’était de la dévalorisation, une véritable dévalorisation.

Une grotte en parfait état dut être détruite, emplie de trous et de fosses, avant que Luo Binghe n’ait suffisamment expulsé sa colère.

Lorsqu’il se retourna, Shen Qingqiu avait encore l’attitude désinvolte d’un spectateur, comme si rien ne s’était passé. Les tempes de Luo Binghe semblèrent palpiter à plusieurs reprises. Il grinça des dents :

« … Je veux voir de mes propres yeux comment, dans un mois, tu seras complètement déshonoré et ta réputation ruinée ! »

En jetant cette dernière phrase, il partit en trombe. Quand il quitta la grotte, il frappa brutalement le mécanisme. Après un grondement retentissant, le rideau d’eau s’abaissa de nouveau. Shen Qingqiu se rassit à sa place d’origine, levant les yeux, complètement perplexe. Il avait déjà été réduit à l’état de prisonnier à la merci de Luo Binghe, alors d’où venait sa colère ?


Notes :

1 « Instance » est un terme de MMO (jeux en ligne) désignant une zone spéciale qui génère une nouvelle copie de l’emplacement pour chaque groupe de joueurs qui pénètrent dans la zone. Les donjons et les raids sont tous deux des instances.

2 肠子悔青 lit. « regretter quelque chose jusqu’à ce que ses intestins deviennent verts ».

3 Galgame = genre de jeux de romance japonais centrés sur la rencontre de filles séduisantes, avec de nombreuses questions à choix multiples.

4 满脸黑线 lit. « visage couvert de lignes noires » est un raccourci pour dire que quelqu’un transpire de pure frustration et d’incrédulité (comme si vous veniez de voir votre ami faire quelque chose d’extrêmement stupide).

Précédent | Index | Suivant

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
13 avril 2020 01:06

Mais qu’il est bête ce Shen !
Quand vont-ils enfin se parler ! Tellement de non dit que s’en est à s’arracher les cheveux ! Raaaa !

Merci beaucoup pour ce chapitre !
Bonne continuation ! 😀

Shizuku
Shizuku
13 avril 2020 23:35

Haaaaaaa je trouve enfin une bonne traduction !! Mille merci pour le travail accompli ! Je suis trop contente 😀 Cette histoire est tellement addictive, il est vrai qu’il faut savoir ronger son frein (surtout avec Shen Qingqiu) mais ça rend leur relation plus intense avec une trame narrative qui aboutira à quelque chose de sincère suite à des événement vécus ce qui est encore plus savoureux 😉