The Scum Villain’s Self-Saving System – Chapitre 45

Ch.44 | Index | Ch.46

Chapitre 45 :Cultivation Démoniaque

Un tas de gens tremblants étaient agglutinés devant lui… ah non, pas des gens, des démons. Quoique, si on ne prêtait attention qu’à leur apparence, il n’y avait pas beaucoup de différence.

Celui qui était devant tremblait de peur.

« D’habitude, nous volons juste quelques petites babioles du Monde Humain et nous les ramenons pour les échanger contre des choses. »

La race démoniaque n’avait pas de monnaie commune et faisait surtout du troc. Si quelque chose semblait agréable à l’œil, ils l’échangeaient, sinon ils le laissaient. Le niveau d’artisanat et d’art de la race démoniaque était tel qu’une pièce de broderie ordinaire équivalait à un travail manuel de haute qualité, si bien que les diverses petites babioles du Monde Humain étaient accueillies avec enthousiasme. Les choses de moindre valeur étaient les divers cristaux spéciaux  omniprésents dans le Monde Démoniaque que l’on pensait de mauvais goût…

Mais ce que le monde des démons considérait comme vulgaire et omniprésent était bien accueilli dans le monde humain !

Shen Qingqiu ferma d’un coup sec son éventail. Il dit sérieusement :

« Cet endroit est pauvre, isolé et abandonné des dieux, sa capacité de production est arriérée, son économie n’est pas florissante et le bonheur des gens est inférieur au niveau moyen. Malgré cela, vous profitez du malheur des autres et vous commettez des vols – vraiment, c’est quelque chose qui ne devrait pas être fait ».

Le petit démon était très confus.

Comment se faisait-il qu’il se souvenait que lorsqu’il avait été capturé, cette… grande personne était aussi en train de voler… ah non, d’emprunter des vêtements pour les porter ?

Et c’était pareil pour cet éventail pliant qu’on agitait joyeusement.

Shen Qingqiu songea, « Les circonstances m’ont forcé à le faire… ». Il ne pouvait assurément pas continuer à porter des vêtements déterrés du sol, à errer comme un sauvage ?

Mais cela ouvrit une nouvelle piste de réflexion. Si vous pouviez donner aux démons inférieurs, qui n’étaient auparavant que d’insignifiants voleurs, un moyen d’acquérir ces petits biens, cela pourrait-il permettre de créer une communauté agricole prospère et pacifique, leur ouvrant de nouvelles voies dans une société basée autour des cultivateurs luttant contre les démons ?

Shen Qingqiu, tel un personnage de roman YY irresponsable, pensa que s’il devait prendre quelques sous-fifres sous son aile, il devait d’abord comprendre la vie de la partie adverse. Il demanda amicalement :

« Mangez-vous de la chair pourrie ? »

Tous les démons inférieurs secouèrent la tête. Shen Qingqiu était sur le point de pousser un soupir de soulagement lorsqu’il entendit le petit démon principal dire de façon retentissante :

« Mon père dit que seuls les riches peuvent se permettre de manger de la viande pourrie…

— Assez », l’interrompit Shen Qingqiu.

Ce n’était pas vraiment une question économique, ok ! Luo Binghe, après avoir atteint sa position dans le monde des démons, était une personne assez grande, non ? Comment se faisait-il qu’il ne l’ait jamais vu prendre plaisir à manger ce genre de choses ?

Il marqua une pause, puis il changea de question.

« Quel est ton nom ?

— Six Balls, répondit le premier.

— Qu’est-ce que cela signifie ? demanda Shen Qingqiu.

— Quand je suis né, mon père m’a pris dans ses bras et m’a dit que je pesais six balles.

— … »

Quel genre de balles ? Balle de fusil ou de ping-pong ?! Ce genre de nom était complètement insensé.

Les autres se battirent pour ne pas être les derniers à donner leur nom. Aucun d’entre eux ne pouvait supporter d’être le dernier à être entendu. Il semblait qu’ils considéraient cela comme un honneur.

Tous les noms donnés à ces démons ordinaires étaient de type pragmatique !

Les noms de famille n’existaient pas dans la culture démoniaque et les noms qu’ils choisissaient étaient incroyablement débridés et imaginatifs, effrontés et audacieux. Ces généraux dont les titres laissaient les gens sans voix – comme par exemple, l’Ancien Tian Chui 1 ou l’Ancien Dubi 2 – tout le monde pouvait dire au premier coup d’œil qu’ils s’étaient élevés depuis la scène des perdants. Mais s’ils étaient nés nobles – par exemple, Mobei-Jun, Sha Hualing ou le père de Luo Binghe, Tianlang-Jun – leur situation était légèrement meilleure.

Shen Qingqiu eut soudain une pensée. C’était heureux que Luo Binghe n’ait pas été jeté et adopté dans le monde des démons. S’il avait été élevé par des gens ordinaires de la race des démons, on lui aurait probablement donné un nom selon ce style qui aurait donné l’impression que ses parents lui en voulaient.

Comment s’appellerait-il ?

Petit Lang-Jun au Visage de Jade ?

Non, non, non, cela aurait probablement été plus impressionnant – détonnant au point de briser des pierres et d’ébahir les cieux. Il se souvenait que dans l’œuvre originale, une jeune femme avait timidement exprimé comment Luo Binghe était à « cet égard » etc. Le harem des 3000 nuits… Même après un millier de siècles, la lance d’or n’avait pas failli et était restée aussi robuste que toujours. En fait, le nom de Peerless Cucumber convenait assez bien à Luo Binghe, mais puisque Shen Qingqiu l’utilisait déjà, alors il pouvait tout aussi bien s’appeler… Seigneur au Pilier Céleste ?

Hahaha, bordel de merde, Luo Pilier Céleste, hahahahahaha comme c’est nul mais revigorant !

Shen Qingqiu commençait à peine à rire quand il se gifla soudain lui-même.

Tu es complètement taré !

Es-tu vraiment si content de toi que tu te mets à penser à des blagues vulgaires dans ta tête ?

Qu’est-ce qu’il y a de si drôle ? As-tu trouvé qui tu devrais rendre misérable ?!

Tous les démons inférieurs, qui avaient vu ce grand personnage rire jusqu’à en tomber par terre et se gifler furieusement l’instant d’après, demeuraient dans un brouillard perplexe, mais n’osaient même pas respirer. D’un coup, le sourire de Shen Qingqiu se figea. Son éventail appuya sur les épaules de Six Balls et le fit se ranger sur le côté.

Shen Qingqiu récupéra la pampille d’une épée à sa taille.

« Où as-tu trouvé ça ? »

C’était une pampille d’épée, mais ce n’était pas une pampille ordinaire.

C’était celle de l’épée Shui Se appartenant au principal protagoniste féminin, Liu Mingyan !

C’était le gage d’amour des protagonistes masculins et féminins, vous comprenez ? À l’époque, sur la montagne Cang Qiong, Shen Qingqiu lui avait accordé une attention particulière – il n’y avait pas besoin de beaucoup de traits distinctifs pour le reconnaître. Comment cette chose s’était-elle retrouvée entre les mains de ce petit démon hasardeux ?

« Ce n’est pas volé, c’est ramassé… » gémit Six Balls.

Tu vas te rendre dans une rue au hasard et me ramasser une autre pampille pour que je voie ça.

« Où l’as-tu trouvé ? » demanda Shen Qingqiu.

— Ce-Ce-Ces derniers jours, des personnes importantes occupent la route la nuit, ordonnant à leurs subordonnés de venir dégager la voie, expliqua Six Balls. Nous étions un peu curieux, alors nous nous sommes cachés à côté de la route, et nous avons ramassé ça par la suite. »

Les grands personnages dont le petit démon parlait étaient, sans aucun doute, les nobles de la société démoniaque.

Ce type d’individu n’apparaissait généralement pas beaucoup dans les zones frontalières, ce qui attirait de fait l’attention de beaucoup de monde. Au contraire, l’environnement ne leur convenait généralement pas. Quel genre de personne importante aurait l’audace de parader et d’occuper la route, en laissant même derrière elle un objet que Liu Mingyan gardait toujours auprès d’elle ?

La première à laquelle Shen Qingqiu pensa fut, naturellement, un certain personnage.

« La grande personne dont vous parlez, est-ce… un jeune pas mal ? » demanda-t-il.

Après un moment de réflexion, il décida de ne pas dissimuler ses pensées, de changer de tactique et de déclarer :

« Il n’est pas seulement pas mal, il est même plutôt séduisant. Très séduisant. Peau blanche, visage charmant, grand, ne sourit pas beaucoup, mais quand il le fait, c’est assez sombre ».

Six Balls secoua la tête, son visage rougissant d’un coup.

Pourquoi rougissait-il ? Shen Qingqiu l’interrogea davantage, mais ne réussit pas à lui faire décrocher un mot. Il creusa le sujet et songea que ce n’était probablement pas Luo Binghe.

Luo Binghe avait l’épée Xin Mo, qui était un objet OP défiant l’ordre naturel, pouvant à volonté trancher l’espace entre les deux mondes, et qui dans un éclair, pouvait créer une ouverture pour entrer dans celui des démons. Il n’utiliserait jamais autant d’énergie pour courir jusqu’à cette région éloignée et emprunter consciencieusement la route du contrebandier à la place.

Dans ce cas, des questions se posaient. Si la secte démoniaque avait traversé cette zone et laissé derrière elle les affaires de Liu Mingyan, se pouvait-il que Liu MingYan ait dérapé et ait été capturée ?

Il ne se souvenait pas d’un moment dans l’œuvre originale où la principale protagoniste féminine Liu Mingyan avait subi ce traitement. Quel genre de petit bandit rustique avait osé toucher la femme de Luo Binghe ?

Bien que le frère et la sœur Liu restaient généralement dans leurs pics respectifs et cultivaient indépendamment, l’œuvre originale mentionnait qu’ils avaient de bonnes relations entre eux. C’était probablement parce qu’aucun des deux n’était du genre collant que la relation entre frère et sœur semblait distante. Mais peu importe s’il s’agissait de la petite sœur de Liu Qingge ou de la disciple bien-aimée de Qi Qingqi, Shen Qingqiu ne pouvait pas ignorer Liu Mingyan et ne pas intervenir.

De plus, pour le moment, le système était (ou devrait être) incapable de le menacer (pour l’instant). Il n’avait pas non plus à craindre de limitations ou une rafale de déductions de B-points, etc. Alors pourquoi ne pas y aller et jeter un coup d’œil ?

« La fracture entre les mondes – où est-elle ? demanda Shen Qingqiu.

À minuit, Shen Qingqiu se cacha à la cime des arbres, dissimula toute trace de sa présence et observa en dessous.

Il ne savait pas depuis combien de temps il attendait quand il put soudain voir l’air se déformer à l’œil nu.

Les yeux de Shen Qingqiu s’illuminèrent tandis qu’il retenait son souffle, attentif. Il ne vit qu’un seul jeune en robe noire bondir.

La distance entre eux était assez grande, mais la vision de Shen Qingqiu était exceptionnellement aiguisée et il le voyait clairement. Ce jeune homme avait environ dix-sept ans, une expression tendue sur son beau visage acéré. Shen Qingqiu connaissait bien ce visage, mais il ne se rappelait pas où il l’avait vu auparavant – il était, de toute façon, sûr de l’avoir déjà aperçu.

Soudain, le silence de la nuit fut rompu par une voix féminine, douce et froide, qui résonna dans la forêt.

« Comme prévu, les disciples du pic Bai Zhan sont exceptionnels – une centaine de Câbles d’Entrave Immortels attachés autour du corps, mais toujours capables de mettre mes nombreux subordonnés à terre et de fuir aussi longtemps. Il n’y a vraiment pas eu un seul moment de relâchement ! »

En entendant cette voix, Shen Qingqiu réalisa tout à coup quelque chose.

Belle, noble, possédant des subordonnés, un démon qui ferait rougir les petits démons rien qu’en la mentionnant – c’était donc Sha Hualing.

Toutes mes excuses, cette fille est l’une des protagonistes féminines. Cela dit, cela fait trop longtemps qu’on ne nous a pas rappelé son existence et on l’a plus ou moins oubliée !

Si Liu Mingyan tombait entre ses mains… Ce qui se passerait ensuite rendrait les gens encore plus inquiets. Son visage pâlit.

Pas étonnant que la posture de course de ce jeune n’était pas correcte, comme si son corps était particulièrement lourd. Shen Qingqiu n’avait regardé que son visage, mais maintenant qu’il baissait le regard, il pouvait voir de nombreux et fins fils d’argent enroulés autour de son corps. En voyant la couleur de sa robe, il pouvait dire qu’il appartenait au pic Bai Zhan, mais il n’avait pas l’impression d’avoir déjà vu un disciple aussi jeune dans ce pic auparavant.

Ce jeune homme savait qu’il ne pouvait pas distancer son adversaire et s’arrêta d’un coup, l’intensité ruisselant de son front.

« Si vous voulez vous battre, alors combattons ! »

Dans un éclair de tissu rouge, Sha Hualing déambula jusqu’à lui en balançant des hanches, ce qui soulignait sa silhouette. Riant à gorge déployée, elle répondit :

« J’ai fourni tant d’efforts pour t’attraper, comment pourrais-je te combattre ? Vite, pourquoi ne reviens-tu pas tout simplement avec moi ? »

Le tempérament de ce jeune était explosif, et il cracha de mépris.

« Pas disposé ? reprit Sha Hualing. Même si je ne veux pas faire de mal à ton âme, te couper un bras ou une jambe ou tout autre chose n’affecterait pas ton utilité. »

Tout en disant cela, elle tendit la main droite pour attraper ce jeune mais elle ne parvint pas à établir le contact. Du bout de ses doigts, elle ressentit un tremblement inhabituel. Sha Hualing pensa qu’il avait riposté, récupéra sa main à la hâte, la leva pour regarder, et vit que ses cinq ongles peints en écarlate avaient été coupés plus court.

Même si ce n’était que les ongles et qu’elle n’avait pas mal du tout, Sha Hualing sentit tout de même ses cheveux se dresser.

« Qui est là ?! s’écria-t-elle.

S’il y avat quelqu’un d’autre ici qui pouvait lui couper un ongle sans effort, alors il pourrait lui couper le cou sans effort aussi.

Shen Qingqiu, satisfait, remit les feuilles des branches de l’arbre à leur place d’origine.

Il voulait juste effrayer Sha Hualing, mais en même temps, laisser pousser ses ongles aussi longtemps n’était pas vraiment une bonne chose. Chaque fois qu’il la voyait, il avait peur qu’ils se cassent, ce qui le faisait se sentir mal. De plus, ils ratissaient souvent le dos de Luo Binghe au point de le faire saigner… Même si Airplane Towards The Sky appréciait ce genre de choses hardcore, même si la capacité de régénération de Luo Binghe était inhumaine – cela ne signifiait pas que c’était un mode de vie sain et correct, n’est-ce pas ?

L’intention meurtrière de Sha Hualing augmenta, faisant tourbillonner sa ceinture rouge, et une boule d’énergie démoniaque imposante se constitua autour de ses cinq griffes, pour être ensuite envoyée sur ce jeune afin de l’étouffer. Cette jeune femme n’était pas figée de frayeur, au contraire, elle était enragée de peur. C’était vraiment un personnage. Shen Qingqiu, impuissant, sauta de la cime des arbres, semblant tomber de nulle part entre les deux personnes. Il rassembla ses forces dans une seule main et lança un assaut soudain qui entra en collision avec Sha Hualing.

Il savait que ce corps était plein à craquer d’énergie spirituelle, mais il ne pensait pas qu’il l’était à ce point. Leurs deux paumes n’étaient même pas encore entrées en contact que Sha Hualing fut balayée comme un aimant repoussé – en même temps, les vêtements qui la couvraient à peine se déchirèrent de nouveau…

Bien que ce soit un bonus, Shen Qingqiu avait toujours insisté pour suivre la doctrine du « ne regardez pas une femme qui a un visage au-dessus de la moyenne dans ce monde », par conséquent il la pixélisa consciencieusement lui-même. Sha Hualing était directe : la dernière fois elle avait été sur le point de lâcher des mots impitoyables… Cette fois, elle mesura juste sa force et, sans prononcer la moindre ligne pour l’occasion, traça tout droit pour s’éloigner, s’intégra dans cet espace déformé et disparut en un instant.

Shen Qingqiu passa plusieurs fois son éventail d’une main à l’autre, lui infusa de l’énergie spirituelle et le transforma en lame. D’un mouvement de la main, il trancha et les Câbles d’Entrave Immortels se brisèrent en une centaine de morceaux. Le jeune, avec une grande forme et de la bienséance, plaça ses mains en coupe tout en disant respectueusement :

« Merci beaucoup à l’Aîné de m’avoir sauvé ! »

Shen Qingqiu, qui avait lui aussi des manières et des convenances, demanda :

« Tu es un disciple du pic Bai Zhan ?

— C’est exact.

— Sous qui ?

— Mon maître est le Seigneur du pic Bai Zhan, Liu Qingge. »

Shen Qingqiu fut stupéfait.

Liu Qingge n’avait jamais pris de disciples. Sur son pic Bai Zhan, il n’y avait, tout au plus, que ses contemporains – sinon, il devait y avoir les disciples de ses contemporains, mais lui-même n’avait aucun intérêt pour enseigner à des disciples. Bien que le pic Bai Zhan prétendait éduquer, ils ne faisaient que s’en prendre aux gens…

Shen Qingqiu se méfiait.

« Quel est ton nom ?

— Yang Yixuan », répondit clairement ce jeune.

Je disais qu’il me semblait familier, j’ai donc dû le rencontrer quelque part avant, non ?

Cinq ans, c’était plus que suffisant pour qu’un enfant grandisse. Shen Qingqiu détailla Yang Yixuan de haut en bas.

« Aîné ? l’interpella Yang Yixuan.

— Ton Shizun, comment s’est-il porté ces dernières années ? demanda Shen Qingqiu.

Perdre contre Luo Binghe dans la ville de HuaYue devait avoir été un coup dur pour Liu Qingge. Shen Qingqiu se sentait obligé de s’enquérir de la situation de son shidi.

« Vaincu à chaque bataille, répondit Yang Yixuan avec sincérité.

— … »

« Vaincu à chaque bataille » – ces mots avaient été associés au Seigneur du pic Bai Zhan. Cela avait vraiment de quoi en décourager plus d’un.

« Contre qui se bat-il ? Luo Binghe ? Demanda Shen Qingqiu.

— À part ce petit bâtard, qui d’autre cela pourrait-il être ? s’exclama Yang Yixuan.

L’expression de Shen Qingqiu se déforma légèrement. Yang Yixuan lui-même était beaucoup plus jeune que Luo Binghe, alors le traiter de « petit bâtard ». De qui avait-il appris cela ?

Il l’ignorait, mais toute la secte de la montagne Cang Qiong s’était mise à appeler Luo Binghe – sinon « petit bâtard » – « démon maléfique », « loup aux yeux blancs », ou s’adressait à lui sans son titre honorifique. L’appeler « bâtard » était considéré comme courtois.

« Comment es-tu tombé entre les mains de cette sorcière ? demanda Shen Qingqiu. J’ai entendu ce qu’elle a dit et j’ai trouvé cela étrange. Que signifie « comment aurais-je pu » ? »

Yang Yixuan se mit rapidement à rougir.

« Si cette sorcière n’avait pas utilisé des méthodes perfides – en commençant par se faire passer pour une demoiselle en détresse, puis après que je sois devenue sceptique, en retirant soudain… en retirant… Je n’aurais jamais été pris au piège et attrapé par elle ! »

Il comprit en un éclair.

« Regarde-toi, intervint Shen Qingqiu. Ressembles-tu à quelqu’un du pic Bai Zhan ? Même si tu n’as pas d’interaction avec les femmes, cela ne veut pas dire que tu dois craindre d’en avoir avec elles. Qu’est-ce qu’il y a de mal à se déshabiller ? Qu’est-ce qu’il y a de mal à ce qu’une fille se déshabille devant toi ? Ton Shizun, à l’époque, a combattu dans une grotte entière pleine de démones nues ! »

Bien sûr, cela dit, lorsqu’ils étaient ensemble à cette époque, il avait soupçonné Liu Qingge d’être frigide ou d’avoir quelques problèmes physiologiques…

Tout le visage de Yang Yixuan se chargea d’admiration.

« Une grotte entière ? C’est vraiment Shizun ça ! »

Et il poursuivit avec une question perplexe.

« L’Aîné est familier avec le Maître ? Sinon, comment pourriez-vous savoir que mon Shizun a combattu des démones ?

— De vieilles affaires, de vieilles affaires, soupira Shen Qingqiu.

Ils changèrent le sujet de leur conversation pour des questions plus urgentes. Sha Hualing n’avait pas seulement attrapé Yang Yixuan, mais elle avait probablement aussi capturé Liu Mingyan et effrontément saisi les disciples de la montagne Cang Qiong – il ne pouvait y avoir qu’une seule raison.

Quelque chose n’allait pas avec Luo Binghe.

La méthode de cultivation de Luo Binghe était extrêmement peu scientifique. Issues du monde des démons et des humains, les deux types d’énergie se rejetaient normalement mutuellement lorsqu’elles étaient dans un même corps. Ainsi, son énergie spirituelle et son énergie démoniaque devaient s’équilibrer l’une l’autre.

Cependant, l’implication de l’épée Xin Mo provoquerait une poussée d’énergie démoniaque, perturberait l’équilibre et ferait en sorte que les énergies ne fonctionnent plus en harmonie.


Notes de traduction :

1 Tian Chui : peut se traduire par “Marteau du ciel”

2 Du Bi : peut se traduire par “à un seul bras”

Ch.44 | Index | Ch.46

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
1 mois

« Quel est ton nom ?— Six Balls, répondit le premier.— Qu’est-ce que cela signifie ? demanda Shen Qingqiu.— Quand je suis né, mon père m’a pris dans ses bras et m’a dit que je pesais six balles »
J’avoue j’ai pensé à autre chose ! QUI ne l’a pas fait ?! Qui hein ?! Je veux des noms tout de suite ! xD

Chapitre qui explique pas mal les dessous de l’affaire !
Merci beaucoup pour ce chapitre !
A très vite ! 😉