The Scum Villain’s Self-Saving System – Chapitre 47

Ch.46 | Index | Ch.48

Traduit par Keliane, corrigé par Angie

Chapitre 47 : Les commérages de Jianghu

En cet instant, Shen Qingqiu avait déjà trouvé d’innombrables raisons qui le faisaient se sentir déchiré par sa situation.

Ces raisons n’avaient rien à voir avec le fait qu’il venait de faire une fuite explosive sous les yeux de Luo Binghe, mais plutôt que dans cette fraction de seconde, il avait entendu un son extrêmement familier et haineux.

Une voix avec un accent mécanique semblable à  Google Traduction.

Je pensais avoir déjà tout bazardé et avoir établi qu’en changeant le matériel, ça me débarrasserait du virus ! Que puisque j’étais devenu une nouvelle feuille, je pourrais me fondre dans la mer du peuple et avoir la liberté de voler comme un oiseau dans l’immensité du ciel ?

Se bouchant les oreilles comme le voleur de cloches avec des oreilles couvertes [1], Shen Qingqiu se précipita du Royaume Démoniaque au Royaume Humain aussi vite que l’éclair, déboulant comme un ouragan de Huang Ling jusqu’aux frontières extérieures. Ce son diabolique ne cessait de se déverser dans son esprit comme s’il s’installait dans sa psyché.

【……Activation……Activation…… Liaison de l’Âme……】

【……Débogage……Mise en relation avec le service clientèle……】

Était-ce à cause de cette « Liaison de l’Âme » que le Système s’était réactivé après avoir rencontré Luo Binghe ?

La connexion s’était-elle interrompue après le changement de corps pour que tu aies besoin de contacter le service clientèle pour déboguer le programme ?  

Luo Binghe était vraiment l’étoile diabolique qui dirigeait sa vie !

Heureusement, en plus de répéter ces quelques mots-clés sur un ton à moitié mourant, le système ne pouvait formuler aucune phrase complète. Shen Qingqiu s’était frappé la tête tout le long du chemin du retour, mais après avoir vu des signes d’habitation humaine devant lui et prit conscience de son apparence, il ralentit ses pas et retourna à la ville de garnison.

Cette petite ville frontalière était plus animée en journée que durant la nuit. Elle ne pouvait être qualifiée de florissante – les rues n’étaient ni larges, ni bordées de maisons, et les piétons n’étaient ni nombreux, ni trop peu – mais ses magasins ouverts, elle pouvait légitimement être considérée comme prospère.

Juste à côté de la boutique de thé, sur laquelle flottait au vent une bannière en guise d’enseigne [2], se tenaient un jeune homme et une femme regardant droit au loin, épées en main. Shen Qingqiu marcha vers eux et demanda :

« Pourquoi n’êtes-vous pas encore retournés dans la montagne Cang Qiong ? »

Liu Mingyan lui adressa un petit salut. Yang Yixuan s’empressa d’expliquer :

« Les disciples des autres sectes sont déjà repartis. Puisque l’Aîné a réussi à s’échapper, nous n’aurons plus à nous inquiéter non plus. »

Shen Qingqiu les accompagna dans le magasin de thé, et trouva une table où s’asseoir. Dans un coin, des gens à la base occupés à bavarder paresseusement s’alarmèrent soudain après l’avoir aperçu.

« Ah, c’est… c’est… »

Shen Qingqiu se retourna pour regarder. Il s’avéra qu’il s’agissait des disciples gardes-frontières qu’il avait sauvés la nuit où il était sorti de terre. La personne qui l’avait vu la première fois bégaya, incapable de débiter un nom. Lu Liu s’empressa d’intervenir :

« C’est vous, Monsieur Peerless… ! »

Il avait prononcé les deux derniers caractères du nom après le « Peerless », mais cela sonnait extrêmement vague et devenait trop ambigu après avoir été pressé sous la langue. Les autres, quelque peu empressés, suivirent son exemple l’un après l’autre :

« C’est vous, Aîné Peerless… ! »

Shen Qingqiu acquiesça d’un signe de tête, statuant en interne qu’il devait choisir un autre titre, sans attendre. Yang Yixuan demanda sans ambages :

« Aîné, votre nom de famille est-il Huang (Jaune) ? Huang Hua (Fleur Jaune) ? Guang Hua (Lumière magnifique) ? » [3]

Shen Qingqiu soupira deux fois et répondit tout aussi vaguement :

« C’est… »

Après avoir utilisé cet ID pendant tant d’années, il se sentait finalement pour la première fois un peu honteux.

Il afficha une expression sévère et dit :

« Hier soir, vous, les disciples de diverses sectes, m’avez vu dans la grotte Chi Yun. Il m’était impossible de me dissimuler sur place, alors, si d’autres personnes vous posent des questions sur moi, dites-en le moins possible. Ce serait même préférable si vous pouviez ne rien dire du tout.

— Pourquoi ? le questionna Yang Yixuan. Aîné, ne connais-tu pas mon maître ?

— Euh, nous sommes en effet assez familiers… »

Shen Qingqiu ne savait toujours pas quoi dire quand la table à côté poursuivit sa conversation. Une personne demanda tout en crachant des coquilles de graines de melon :

« Liu-ge, pourquoi ne pas développer… ? Quelle autre explication pourrait-il y avoir ?

— Cette autre explication est très intéressante, déclara Lu Liu. Cette opinion semble s’être répandue parmi les gens de l’intérieur. Ce Luo Binghe et ce Shen Qingqiu…

En entendant ces deux noms, le cœur de Shen Qingqiu observa un soubresaut. Involontairement, il redressa sa posture, tendant l’oreille pour écouter. L’agitation de l’éventail dans ses mains ralentit. Les deux membres de la secte de la montagne Cang Qiong ne purent pas non plus résister à l’envie de regarder.

Lu Liu but une gorgée de thé et ajouta :

« Ce Luo Binghe et ce Shen Qingqiu étaient maître et disciple, n’est-ce pas ? Ce Luo Binghe venait d’une famille pauvre et humble et avait souffert des difficultés du monde depuis sa plus tendre jeunesse. Après être devenu un disciple de la secte de la montagne Cang Qiong, il est resté sous-estimé pendant un certain temps, et a été battu et humilié par ses pairs. Heureusement, Shen Qingqiu l’a traité avec générosité et une profonde affection ».

Il parlait avec grandeur et avec des inflexions musicales, prononçant chaque mot de façon vibrante, donnant du fil à retordre aux conteurs professionnels [4]. Shen Qingqiu hocha subtilement la tête. C’était vrai. Avant qu’il ne jette Luo Binghe dans l’Abîme Infini, vous pouviez être sûrs qu’il était plutôt gentil.

Yang Yixuan renifla et lâcha :

« À quoi ont servi cette générosité et cette affection ? Ce n’était toujours pas… »

— Cette version des faits n’est-elle pas tout l’inverse de la rumeur selon laquelle Shen Qingqiu opprimait ses disciples ? le coupa une personne, ébahie.

— Vous vous étonnez déjà de cela ? remarqua Lu Liu. Alors qu’est-ce que cela sera quand je continuerai à détailler les rumeurs selon lesquelles cette paire de maître et de disciple était ensemble jour et nuit avec une émotion sincère née en secret ?

Les trois personnes à la table de Shen Qingqiu venaient de prendre une gorgée de thé, mais en entendant cette phrase, Shen Qingqiu et Yang Yixuan la recrachèrent simultanément. Bien que Liu Mingyan n’en ait pas fait de même, sa main trembla, inclinant sa tasse et renversant le thé sur la table.

Toute la table poussa un souffle d’exclamation :

« Il existe ce genre de rumeur ?

— Absolument ! assura Lu Liu. Mais, à proprement parler, c’est plutôt Luo Binghe qui entretenait à sens unique des pensées impures envers Shen Qingqiu. C’était son propre fantasme.

— Son propre fantasme ? Son propre fantasme ?!

— Quel genre de personne était Shen Qingqiu ? Le Seigneur du pic Qing Jing. Quelle était la voie de son pic ? Tranquillité du cœur et abandon du désir, ajustement de soi pour se dévouer au chemin légitime de la cultivation. Shen Qingqiu voyait à travers le monde des mortels et ne s’embarrassait pas des sentiments insensés des gens normaux. C’est parce que Luo Binghe a cherché quelque chose qu’il n’a pas réussi à obtenir que la haine est née de l’amour ! »

Des veines bleues gonflèrent sur le front de Shen Qingqiu et sur le dos de ses mains.

« L-La haine est née de l’amour ? questionna Yang Yixuan, étonné.

— En y pensant de cette façon, il est très facile d’expliquer tout le reste, répondit Lu Liu. Toute la succession des événements de la Conférence de l’Alliance Immortelle s’est déroulée ainsi :

« Luo Binghe, en tant que disciple principal du pic Qing Jing, a été envoyé pour participer à la compétition. En raison de sa remarquable performance, il était rempli de confiance en lui. Mais il se trouve qu’à ce moment-là, des démons se sont échappés de la montagne scellée et Shen Qingqiu a dû entrer dans la gorge Jue Di pour apporter son aide. Luo Binghe a été pris dans l’instant et a saisi l’occasion pour confesser ses vrais sentiments à son Shizun ».

Shen Qingqiu s’offrit un facepalm douloureux.

Pourquoi ? Pourquoi avait-on toujours l’impression qu’au sujet de cette personne, sur dix phrases prononcées, neuf étaient correctes, mais que la dernière sonnait toujours de façon très étrange ?

Qui plus est, c’était précisément cette phrase qui changeait tout le sens de l’incident en quelque chose de très étrange !

« Shen Qingqiu avait un caractère noble et immaculé, il l’a naturellement fermement rejeté », reprit Lu Liu.

Shen Qingqiu se sentit légèrement ému. À part son Zhangmen Shixiong [5], il ne s’était pas attendu à rencontrer un étranger prêt à associer l’expression « caractère noble et immaculé » à sa personne. Qui aurait pu penser qu’immédiatement après, l’histoire prendrait un tournant dramatique ? Lu Liu poursuivit d’une voix pleine d’émotion :

« Qui aurait pu prédire qu’après avoir été rejeté, Luo Binghe se montrerait désespéré ? Débordant de mauvaises intentions, il a même perdu l’esprit et est devenu fou. Dans un acte honteux et infâme, son désir l’a conduit à essayer de soumettre Shen Qingqiu par la force ! »

Shen Qingqiu glissa ses doigts dans ses cheveux en bataille, plongé dans un profond désespoir.

Yang Yixuan était déjà sans voix. Les portes d’un tout nouveau monde venaient de s’ouvrir pour ce jeune homme, et il fut frappé par de nouvelles perspectives. Liu Mingyan, en revanche, laissa simplement échapper un léger « Ah. »

« C’était donc ça. » dit-elle prudemment.

‘C’était donc ça’ quoi ?!

À quel « ça », « ça » se référait-il ?!

Ne crois pas que je ne vais pas me battre avec toi juste parce que tu es la protagoniste féminine !

Avant qu’ils ne s’en rendent compte, une foule de spectateurs s’était rassemblée à la table de Lu Liu pour écouter les ragots, tandis que le sol se recouvrait de graines de melon et que les bancs en bois se multipliaient. Écoutant avec une grande attention, ils soupirèrent tous à ce moment-là :

« Quelle bête que cette personne…

— Pas seulement une bête, pire qu’une bête ! »

Au son de ces soupirs, tous semblèrent avoir satisfait un intérêt sans égal.

Gege, es-tu le capitaine de la brigade de surveillance des frontières ou celui de la brigade des commérages ?

Lu Liu abattit brusquement sa tasse de thé comme un marteau. [6]

« Il était impossible que Shen Qingqiu accepte de se soumettre ! Le maître et le disciple croisèrent le fer. Le résultat final fut que le Shifu gagna un point supplémentaire et Luo Binghe battit en retraite, faisant malheureusement sa sortie.

« Cependant, même s’ils avaient eu une dispute acrimonieuse et s’étaient déchirés, Shen Qingqiu ne pouvait supporter de ruiner la réputation de son disciple bien-aimé. Il ne put expliquer les choses clairement, et utilisa de fait l’excuse que Luo Binghe avait trouvé la mort auprès de la race des démons. Mais bien qu’il a préservé la réputation de ce disciple, il n’était pas prêt à aller jusqu’à l’extrême.

« Voici donc la vérité qui se cache derrière la disparition de Luo Binghe après la Conférence de l’Alliance Immortelle et pourquoi il n’est pas retourné dans la secte de la montagne Cang Qiong bien qu’il n’était pas mort.

« Ce n’est pas qu’il ne voulait pas le voir, c’est juste qu’il n’avait pas le courage de refaire face à son Shizun ! »

D’un côté, l’histoire battait son plein. De l’autre, Shen Qingqiu irriguait son cœur de larmes.

Quelle histoire intense !

Qui sont ces deux-là… L’agresseur et la blanche fleur de lotus de la Vierge Marie ?

La question primordiale était visiblement de savoir s’il avait réussi à s’imposer ou pas ; cela atténuait vraiment l’importance de toute autre maudite question urgente. Comment cela pouvait-il arriver à Luo Binghe ? S’il voulait s’imposer auprès de quelqu’un, qui n’aurait pas écarté docilement les jambes ?

« Après ses aventures émotionnelles et frustrantes de la Conférence de l’Alliance Immortelle, Luo Binghe a fait une autre rencontre fortuite, déclara Lu Liu. Il s’est entraîné jusqu’à ce qu’il obtienne des résultats exceptionnels dans tous les domaines, et a même gagné les faveurs de Lao Gongzhu du palais Huan Hua. Mais, il n’était toujours pas prêt à renoncer à Shen Qingqiu. De retour dans un tourbillon de poussière, se produisirent alors les événements de la ville de Hua Yue.

« La secte de la montagne Cang Qiong n’insiste-t-elle pas lourdement sur le fait que Luo Binghe appartient à la race démoniaque ? Pour moi, ce ne sont pas forcément des paroles en l’air. Il est plus que probable qu’ils aient découvert d’infimes indices prouvant qu’il était de connivence avec la race démoniaque pour calomnier la réputation de Shen Qingqiu. Ce dernier était distant et intouchable et Luo Binghe ne pouvait s’imposer à lui, alors il a voulu le faire descendre de ses grands chevaux. Une défaite corporelle complète et la déchéance auraient anéanti son orgueil ! »

Shen Qingqiu ne sut pas ce qu’il avait abandonné. Pour faire simple, il sentit soudain son corps et son esprit se détendre. Il ne voulait plus rien écouter ni se soucier de quoique ce soit.

« Commandons nos plats, invita-t-il les deux autres avec un visage agréable. »

Lu Liu en profita pour l’aborder :

« Monsieur Peerless… Vous pouvez compter votre table sur ma note. »

Puis, se retournant, il continua sur un ton plein de chagrin et de lamentations :

« Luo Binghe a pensé à tous les moyens possibles pour enfermer Shen Qingqiu dans la prison aquatique du palais Huan Hua. Vous vous demandez ce qu’il comptait faire ? Ses desseins rapaces étaient évidents. Le palais Huan Hua était depuis longtemps dans sa poche, par conséquent, il pouvait commander le vent et les nuages d’un simple geste de la main. Ils prétendaient garder Shen Qingqiu en détention provisoire en attendant l’enquête conjointe des quatre sectes, mais il n’y avait guère de différence avec la garde d’un agneau dans la tanière d’un tigre. Pendant ces quelques jours passés dans la prison aquatique, Shen Qingqiu était attaché par des Câbles d’Entrave Immortels. Complètement dépourvu d’énergie spirituelle, qui sait ce que ce disciple pervers lui a fait ! »

La foule s’interposa d’une seule voix avec dégoût :

« Quel disciple pervers !

— L’élevage d’un tigre invite à la calamité ! »

Shen Qingqiu jeta son menu de côté.

« Et si nous allions ailleurs ?

— Shen Qingqiu, ne pouvant supporter cette humiliation, a rassemblé toutes ses forces pour s’échapper. Nul n’aurait pu prévoir qu’il serait intercepté à la ville de Hua Yue par l’équipe de recherche que Luo Binghe avait envoyée. La secte de la montagne Cang Qiong était unie comme un seul cœur, et le Seigneur du pic Bai Zhan, Liu Qingge, est naturellement allé au devant de lui pour lui porter secours. Cette tentative d’assistance a été accueillie de front par Luo Binghe.

« Les mers de jalousie de Luo Binghe pouvaient renverser les cieux. Ne permettant aucune explication, il a battu Liu Qingge à plate couture, puis levé la main pour porter un coup mortel impitoyable. Shen Qingqiu, sans autre option, n’a pu que s’autodétruire sur place… Désormais… »

Il n’alla pas plus loin, laissant un profond silence s’inviter dans son récit, amenant son public à lâcher un chœur de soupirs.

Finalement, Lu Liu arriva à sa conclusion.

« C’est précisément l’explication alternative secrètement répandue. Même si elle semble un peu absurde et pourrait être considérée comme une complète ineptie par certaines personnes, elle contient de nombreux détails qui donnent à réfléchir. Messieurs, rappelez-vous à tout prix que les histoires officielles sont souvent blanchies ou embellies par les scribes, les faits réels étant dissimulés, et que dans de nombreux cas, l’histoire populaire est considérée comme étant plus proche de la vérité ! »

Les données ne sont même pas un peu fiables, d’accord !

‘Histoire officielle’, ta sœur !

Gege, même si je subissais une tragédie pire que celle de ne pas avoir de sœurettes pendant vingt ans, je ne me résoudrai pas à devenir une manche coupée ! Et encore moins à coucher avec le protagoniste !

Même après que la jeune serveuse se soit gracieusement faufilée pour servir les plats, Yang Yixuan et Liu Mingyan regardaient toujours fixement au loin.

« Dépêchez-vous de manger, les réprimanda Shen Qingqiu. Après avoir terminé, vous devrez rentrer sans tarder. »

Rester plus longtemps dans ce genre d’endroit dangereux – qui sait quel genre d’attaques ces deux enfants subiraient contre leur vie, leur vision du monde et leurs valeurs !

Après avoir escorté les deux jeunes hors des zones frontalières, Shen Qingqiu opta pour une direction opposée à la leur.

Marchant jusqu’à ce que la lune s’élève haut dans le ciel, son ouïe extrêmement fine se concentra sur un carillon indistinct de clochettes démoniaques.

Sans même tourner la tête, Shen Qingqiu fit remarquer :

« Tu es vraiment l’esprit qui ne se disperse pas après la mort ».

Sa localisation ayant été découverte, Sha Hualing n’entendit pas rester cachée. Se promenant avec assurance à la vue de tous, une mousseline rouge aux poignets, elle esquissa un sourire.

« Qui vous a appris à rendre Ling-er aussi curieuse, seigneur ? Quel genre de relation entretenez-vous avec la montagne Cang Qiong pour avoir traité ces deux-là  avec autant d’attention ? »

Shen Qingqiu se retourna et répondit en agitant le doigt :

« Je ne vais pas me battre avec toi, et tu ne devrais pas te faire d’idées sur le fait de m’affronter non plus. »

Mesurant la puissance actuelle de Sha Hualing, elle ne pouvait pas le vaincre. Il pensait juste à lui faire peur quand soudain, tout son corps fut secoué. C’était comme si un mille-pattes se frayait un chemin à travers ses organes.

L’expression souriante de Sha Hualing prit un air astucieux.

« Oui, je ne suis pas à la hauteur, mais pensez-vous que cela signifie que je n’ai aucun moyen de vous contrôler ? »

Shen Qingqiu sentit ses jambes se ramollir pendant un certain temps, mais il tint bon. Serrant les dents, il demanda :

« Quand m’as-tu fait avaler ça ?

— Comment était la nourriture et les boissons que vous avez consommées aujourd’hui ? lui retourna-t-elle avec coquetterie. Les serveuses étaient-elles jolies ? Par chance, vous avez tout avalé – si vous aviez été en état d’euphorie et en plein jeûne, refusant de laisser quoi que ce soit entrer dans votre bouche, cela aurait vraiment donné la migraine à Ling-er ».

Imprudent. A ce moment-là, toute son attention avait été retenue par la performance vivante et émotionnelle du capitaine de la brigade des commérages. Les ragots tuent des gens, ah !

Elle tourna en cercle autour de Shen Qingqiu et ajouta, immensément satisfaite :

« Savez-vous ce qu’il y a actuellement dans votre corps ? Ce n’est absolument pas un poison ordinaire. »

Sans blague ! Cet aîné a plus l’habitude de ça que toi. J’ai déjà avalé le sang de Démons Célestes deux fois. Deux fois !

Normalement, si tu le bois ne serait-ce qu’une fois, tu en meurs. Qui a gagné cette loterie plus souvent que moi ?

En dehors du maître originel, personne ne pouvait contrôler le sang des Démons Célestes, et voilà que maintenant, les parasites sanguins commençaient à s’agiter dans son corps. Cela ne pouvait signifier qu’une chose.

Sha Hualing s’inclina soudain face à quelque chose derrière Shen Qingqiu, tout en disant :

« Cette subordonnée ne vous a pas déçu. Je viens de capturer cette personne. »

Shen Qingqiu tourna la tête avec raideur.

Une foudre noire avait fendu l’air, créant une brèche qui se refermait lentement.

Une silhouette haute et élancée se tenait derrière lui. Alors que Shen Qingqiu tournait la tête, ils se retrouvèrent finalement face à face.

Luo Binghe se tenait au-dessus de lui. Bien que son regard s’avère sans expression, sous le poids de ces yeux pareils à deux piscines froides, même une autre couche de poils sur le visage ou un masque n’auraient guère été un déguisement.

Shen Qingqiu fixa son attention sur lui.

Le précédent Luo Binghe, bien que froid, était comme le reflet de la lumière chaude du soleil sur la neige fraîche. Même dans la ville de Jin Lan et dans la prison aquatique, il possédait quelques traces d’humanité, des expressions faciales discrètes, et pouvait perdre le contrôle dans la colère. Mais ce jeune homme… Son expression semblait avoir été figée durant mille ans, transportant directement des champs de neige et des glaciers en son sein, et pouvoir paralyser intérieurement les autres de peur.

Malgré cela, l’état d’esprit actuel de Shen Qingqiu n’était pas celui auquel il s’était attendu. C’était difficile à expliquer du fait que toutes sortes d’émotions se mélangeaient dans son esprit, mais celle qu’il aurait dû le plus ressentir était manquante : la peur.

Peut-être que c’était parce que le meilleur plan qu’il avait eu n’avait pas fonctionné pour le dissimuler ou que les étoiles s’étaient alignées pour retourner à leur place d’origine, mais un état de tranquillité et d’indifférence s’installa en lui.

Pendant une fraction de seconde, une expression perplexe traversa le visage de Luo Binghe, de sorte qu’il vint s’adoucir un peu. Mais rapidement, cette once de douceur se dissipa sans laisser la moindre trace. Ses pupilles se contractèrent d’un coup et une marque rouge complexe clignota au centre de son front.

Avant que ses manches n’aient terminé de s’agiter, Sha Hualing fut soudain hissée en l’air, toussant avec douleur comme si une main incorporelle l’avait saisie par le cou.

Dans le même temps, cette goutte de sang de Démon Céleste dans les organes internes de Shen Qingqiu se divisa frénétiquement en milliers de fils, perçant ses entrailles. Son dos fut baigné de sueurs froides.

« Tu as vraiment du cran », remarqua Luo Binghe sur un ton léger.

Malgré le ton sur lequel il avait parlé, n’importe qui pouvait sentir la rage violente cachée sous la surface.

‘Tu as du cran’ ? À qui parlait-il, à lui ou à Sha Hualing ?

Le cerveau de Shen Qingqiu s’activa à toute vitesse. En dépit du fait que son visage actuel ressemblait un peu à celui du Shen Qingqiu original, Luo Binghe n’aurait pas dû le reconnaître. Et cela même si sa perception était si méticuleuse qu’il pouvait facilement identifier de minuscules différences à travers une couche de moustache. Il semblait avoir remarqué sa ressemblance avec un autre… et cela ne laissait présager rien de bon. Ce serait certainement désastreux si Shen Qingqiu venait à être reconnu, mais ne pas l’être ne mènerait à rien de bon non plus !


Notes :

[1] 掩耳盗铃 (yǎn ěr dào líng), fait référence à un conte populaire sur un voleur de cloches qui a tenté de s’en tirer en se couvrant les oreilles pour ne pas entendre le carillon. L’idiome fait référence à la tentative de se tromper soi-même.

[2] Selon Baike, dans la Chine ancienne, les magasins avaient l’habitude d’avoir des drapeaux plutôt que des panneaux.

[3] Le nom de famille Huáng est écrit avec le caractère 黄, qui signifie « jaune ». Huáng Huā s’écrit 黄花, ce qui signifie littéralement « fleur jaune ». L’expression peut également faire référence à une « jeune vierge » de n’importe quel sexe. Guāng Huá s’écrit 光华, avec les caractères pour « léger » et « magnifique » ou « fleuri ». Rappelez-vous que le nom original qu’il leur a donné était 绝世黄瓜 (jué shì huáng guā), qui signifie « Concombre sans pareil ».

[4] Beaucoup de choses à expliquer ici. 摇头晃脑 (yáo tóu huàng nǎo), proverbe qui consiste à secouer la tête d’avant en arrière comme si on était très content de soi, j’ai choisi de traduire cela par « grandeur ». 抑扬顿挫 (yì yáng dùn cuò), proverbe se référant au fait de parler avec une intonation montante et descendante, presque musicale. 说书 (shuō shū) est un ancien art populaire chinois qui consiste à raconter des histoires en musique.

[5] Yue Qingyuan, le maître de la secte. Il semble que ce surnom signifie « bienfaiteur ».

[6] 惊堂木 (jīng táng mù), se traduit littéralement par « bloc de bois de sursaut de salle ». Ce n’est pas techniquement un marteau, mais c’est fondamentalement la même chose. Un bloc rectangulaire oblong utilisé par les anciens magistrats pour attirer l’attention d’une grande salle.

Ch.46 | Index | Ch.48

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
1 mois

Donnez Sha Hualing à manger au requin ! Nan mais !

Et oui, les commérages tuent des gens ! xD Tu es bien placé pour le savoir Shen Qingqiu ! XD
Mon pauvre !

J’ai hâte de lire la suite de ce chapitre ! 😀

Merci Beaucoup pour celui-ci !
A tout de suite ! ;D