Scum Villain Self-Saving System – Chapitre 48

Ch.47 | Index | Ch.49

Traduit par Keliane, corrigé par Yukiko

Chapitre 48 : Sans savoir que leur rencontre est fortuite

Sha Hualing ne comprenait pas pourquoi Luo Binghe réagissait soudainement avec une telle fureur. Bien qu’elle luttait pour contenir ses larmes, celles-ci s’échappèrent en flots rapides sur son visage, brouillant sa vision.

Alors qu’elle essayait de comprendre ce qu’elle avait fait pour être punie, elle regarda par hasard le visage de Shen Qingqiu. Soudain, son expression donna l’impression qu’elle avait vu un fantôme.

« Mon seigneur, pardonnez-moi ! cria-t-elle, terrifiée. Cette subordonnée reconnaît son tort, mais elle jure que tout cela n’était qu’une coïncidence ! Monseigneur, pardonnez-moi, ce n’est vraiment pas moi qui ai fait ça ! »

Le cœur de Sha Hualing était extrêmement amer, car elle avait déjà une marque noire dans son dossier. Lorsqu’elle avait été recrutée par Luo Binghe pour servir sous ses ordres, elle avait vu la façon dont il traitait le corps de Shen Qingqiu et avait eu une vague impression de ce qu’il signifiait pour lui. Ainsi, se croyant intelligente, elle avait réussi à trouver quelqu’un qui ressemblait à cinquante pour cent à Shen Qingqiu. En utilisant une des techniques de la race démoniaque, elle avait finalement réussi à faire en sorte que le faux ressemble exactement au vrai, au point d’en être presque une copie parfaite. Elle l’avait fièrement présenté à Luo Binghe, ne s’attendant pas à ce que non seulement il ne soit pas satisfait, mais qu’il entre en plus dans un état de fureur tel qu’il détruisit presque entièrement la grotte.

Sha Hualing n’oublierait jamais ce moment et ne voulait naturellement plus jamais revoir Luo Binghe avec cette expression. Dès lors, elle avait toujours été prudente, n’osant plus jamais aborder le sujet de quelque façon que ce soit. Qui aurait cru que le réceptacle qu’elle regardait maintenant ressemblerait vraiment beaucoup à Shen Qingqiu ? Cela avait indubitablement provoqué la colère de Luo Binghe !

« Ne t’avais-je pas prévenue de ne pas te figurer pouvoir utiliser ce visage ? demanda Luo Binghe.

Sha Hualing était suspendue dans les airs. Son visage devint rouge en raison du manque d’oxygène, et elle ne put plus émettre, encore et encore, que des bruits d’étouffement. Avec beaucoup de difficulté, elle parvint à articuler :

« … Cette fois… ce n’était véritablement pas le plan de cette subordonnée… »

Bien que Shen Qingqiu n’était pas très au fait des détails, il pouvait deviner que l’affaire avait quelque chose à voir avec son visage. Il ferma la bouche en pensant qu’il était mort depuis cinq ans, et que, pourtant, Luo Binghe se mettait encore en colère quand il voyait quelqu’un lui ressemblant.

 Il semble que j’ai profondément traumatisé Luo Binghe cette fois-là.

Soudain, Shen Qingqiu ressentit une vive douleur dans l’estomac. C’était comme si un millier d’aiguilles se faufilaient dans ses organes internes.

Même s’il avait présentement une quantité abondante d’énergie spirituelle, elle était inutile. Sa vue s’assombrit tandis qu’il crachait une gorgée chaude de sang rouge vif.

La pression de l’air autour du corps de Luo Binghe se fit extrêmement lourde. Il regardait Shen Qingqiu comme s’il contemplait un animal mort.

L’épée Xin Mo à sa taille se mit à frémir d’excitation, bourdonnant incessamment, comme si elle pouvait sortir de son fourreau à tout moment. D’une main, Luo Binghe appuya avec force sur sa poignée, ses yeux envahis d’une couleur sanguine.

Shen Qingqiu essuya l’hémoglobine sur les côtés de son visage, assistant à la scène avec absence.

Dans le cours originel des événements, Luo Binghe aurait dû adopter un état mental relativement équilibré après son entrée dans le monde démoniaque. Chaque mois, il aurait absorbé la cultivation d’une ou deux personnes, n’en prenant davantage que pour se renforcer. Mais pourquoi Shen Qingqiu avait-il l’impression que l’état actuel de Luo Binghe se détériorait de plus en plus ? C’était encore plus violent que lorsqu’il avait si utilement fait exploser son âme pour supprimer l’influence de l’épée Xin Mo.

Sha Hualing était hissée de plus en plus haut dans les airs. En voyant Shen Qingqiu cracher du sang, elle sut que Luo Binghe avait endurci son cœur et manipulait actuellement celui de Démon Céleste présent dans son corps.

« Mon seigneur… vous ne devez pas le tuer… c’est aujourd’hui la pleine lune, cria-t-elle de toutes ses forces. Il sera certainement utile, il n’y a personne de plus approprié que lui… »

Bien sûr, elle ne se préoccupait pas vraiment de la vie ou de la mort de Shen Qingqiu. Mais si elle permettait à Luo Binghe de se perdre dans sa fureur et de prendre la vie de cette personne étrange, elle souffrirait assurément même s’il ne perdait pas contre son côté démoniaque. En y réfléchissant, Sha Hualing estimait qu’elle devait être née sous une mauvaise étoile.

Aussi sincèrement qu’elle le pouvait, elle s’écria d’une voix rauque  :

« Même si vous ne vous souciez ni de cette personne, ni de moi, pensez au moins à… pensez au moins à ça… »

Elle déploya tous ses efforts pour élever la voix sur la dernière phrase :

« Pensez au Saint Mausolée ! »

En entendant ces deux derniers mots, les mouvements de Luo Binghe devinrent instantanément plus amorphes.

Le Saint Mausolée était le lieu de repos éternel des Anciens de la race démoniaque. Personne n’était autorisé à y entrer, sauf le souverain actuel ; tout contrevenant était condamné à mort.

Au fil des générations, toutes sortes d’armes magiques et d’outils spirituels avaient été enterrés comme objets funéraires au sein du mausolée. Non seulement ils étaient innombrables, mais leur qualité était d’une rareté introuvable ailleurs, suffisante pour faire baver n’importe qui rien qu’à l’idée.

La rumeur disait aussi que dans le mausolée, il y avait un objet capable de ramener une personne d’entre les morts. Le Luo Binghe original, avec l’aide de Sha Hualing, s’était hissé au sommet de la hiérarchie et était entré dans le Saint Mausolée. Il n’y avait aucun doute quant au sac dans lequel tous ces objets rares s’étaient retrouvés.

En évoquant le Saint Mausolée, Sha Hualing n’avait-elle pas rappelé à Luo Binghe qu’il ne pouvait pas encore se débarrasser d’elle ?

En tout cas, elle était clairement sur la bonne voie.

En entendant ces deux derniers mots, les yeux de Luo Binghe scintillèrent d’une lueur rouge. Le corps de Sha Hualing redescendit jusqu’à ce que ses orteils touchent plus ou moins le sol.

« Tu viens de me le rappeler. »

Les doigts de Luo Binghe caressèrent doucement l’épée Xin Mo, réconfortant la lame agitée. Baissant la voix, il reprit :

« C’est vrai, il reste le Saint Mausolée. »

Sha Hualing allait enfin respirer quand elle entendit Luo Binghe lui demander :

« Donc, tu me menaces ? »

Son âme manqua de quitter son corps sous la terreur.

« Cette subordonnée n’oserait pas ! »

… Trop tragique. Comment l’une des deux dominatrices de la << Voie du Fier Démon Immortel >>, classée troisième personnage (féminin) le plus populaire depuis des années, avait-elle pu être réduite à cet état !

Shen Qingqiu n’eut même pas l’occasion de se lamenter avant de sentir quelqu’un le saisir par la poitrine et traîner son corps vers l’avant.

Sa vision devint floue. Une soudaine sensation de froid semblait émaner du haut de son torse. Lorsqu’il baissa la tête pour regarder, une des mains de Luo Binghe était en train d’appuyer sur le côté gauche de sa poitrine.

C’était comme s’il avait reçu une balle, les munitions étant la sinistre énergie démoniaque. Après être entrée dans son corps, l’énergie se répandit dans ses veines et se propagea dans ses quatre membres.

Le bip sonore soudain et clair du système le détourna de la douleur.

【Toucher de vérification réussi ! 】

【La source d’énergie a été connectée. Stockage de l’énergie ! 】

【Auto-évaluation du Système : tous les contrôles du système sont normaux. Merci de continuer à l’utiliser ! 】

Cette inspection du système n’était-elle pas un peu trop poussée ?!

L’énergie spirituelle originelle en Shen Qingqiu ressemblait à un étang plein. Cette fois, une bonne quantité en avait été prélevée par Luo Binghe.

Mais ce vide ne dura qu’une seconde. Le corps formé à partir de la Graine de Fleur de Rosée du Soleil et de la Lune commença rapidement à rassembler de l’énergie spirituelle pour remplacer celle manquante dérobée par Luo Binghe.   

Shen Qingqiu estimait que son corps actuel était comme une banque de puissance.

Intérieurement, il rugissait, « Dans ma précédente vie, j’ai peut-être été trop excessif dans certaines de mes critiques de romans, mais les choses que j’ai déblatérées étaient toutes liées à la capacité d’écriture d’Airplane Shooting Towards the Sky, et jamais contre le personnage principal masculin ! Alors pourquoi Luo Binghe est-il toujours impliqué lorsque cela me concerne ?! »

Luo Binghe poussa une exclamation de surprise, en rétractant sa main.

Ce sac de viande ne ressemblait à aucun des réceptacles qu’il avait utilisés auparavant. Même s’il en avait déjà extrait la majeure partie de l’énergie spirituelle et lui avait insufflé une énorme quantité d’énergie démoniaque, il semblait capable de se régénérer rapidement. Il semblait que l’insistance de Sha Hualing à vouloir capturer cette personne avait ses mérites.

Sha Hualing tomba sur le sol dans un grand fracas. Elle savait qu’elle avait pris la bonne décision en capturant cette personne et qu’elle avait probablement échappé de très peu à la mort, en passant par une grande tribulation. Pourtant, elle était extrêmement terrifiée, incapable d’empêcher ses genoux de trembler. Elle essaya en toute hâte de redresser sa posture tout en posant un genou à terre.

« Je me fiche que ce soit vraiment quelque chose que tu as fait. Mais souviens-toi que je ne veux pas le voir utiliser ce visage. »

Sha Hualing s’empressa de baisser la tête.

« Comme vous le voudrez ! »

Luo Binghe leva la main, ouvrit une brèche dans l’espace face à lui, et le traversa. Sa façon arrogante de partir suffirait à rendre la plupart des gens furieux. Tous deux furent laissés derrière, au sein du terrain vague stérile, comme si Luo Binghe ne se souciait pas de savoir si Shen Qingqiu tenterait de s’enfuir ou non.

Mais là encore, il n’avait pas besoin de s’inquiéter. Shen Qingqiu avait déjà ingéré son sang, donc s’il essayait de s’enfuir, Luo Binghe n’aurait qu’à tapoter du doigt pour le trouver et lui causer une douleur pire que la mort.

Shen Qingqiu eut une pensée soudaine : donc… il pouvait être considéré comme le suivant de ce Bing-dage ?

Bien sûr, Luo Binghe ne l’avait pas officiellement reconnu. Mais s’il jouait bien ses cartes, se pouvait-il que ses perspectives d’avenir s’avèrent prometteuses ?

N’était-ce pas un problème qui ne se posait qu’une fois par mois ? Au bout d’un certain temps, il y serait habitué !

Alors que ses pensées tourbillonnaient dans un chaos frénétique, Sha Hualing s’empara soudain de son visage. Shen Qingqiu présenta deux doigts pour la bloquer.

« Qu’essaies-tu de faire ? »

Sha Hualing grinça des dents.

« Tu ne l’as pas entendu ? Il vient juste de dire qu’il ne voulait pas voir ton visage ! »

Shen Qingqiu la regarda fixement, sans rien dire. Tout à coup, il tendit un bras et arracha un morceau de mousseline de sa robe.

« Pourquoi déchires-tu mes vêtements ?! » s’écria-t-elle.

Suite à cela, Qingqiu perça deux orifices dans le tissu, le pressant contre son visage pour qu’il ne révèle que ses yeux.

« Mes robes ont trop de trous, je ne peux donc utiliser que les tiennes. Sais-tu seulement comment déchirer le visage de quelqu’un ? Il suffit d’utiliser un morceau de tissu. Ce n’est pas nécessaire de me défigurer. »

Si Luo Binghe n’avait pas eu besoin d’utiliser cette personne une fois par mois, ce qui signifiait que tous les cheveux de sa tête devaient rester intacts, Sha Hualing l’aurait depuis longtemps découpée en menus morceaux. Mais ce n’était pas parce que Luo Binghe détestait contempler des ersatz de ce visage qu’il aimait aussi voir une apparence déchiquetée et sanglante. Sha Hualing ne put que ravaler sa colère, en criant :

« Allons-y ! »

S’ils devaient y aller, alors ils allaient y aller. De toute façon, l’endroit où ils se rendaient n’avait pas d’importance ; cela ne valait pas la peine de calculer chaque étape. Shen Qingqiu envisagea qu’après avoir réprimé avec succès l’épée Xin Mo, Luo Binghe n’aurait plus besoin de lui. Rendu là, il pourrait alors dire au revoir au monde de la cultivation, ce qui ne devrait pas être un événement trop éloigné dans le futur. Tout irait bien tant qu’il était prudent et que Luo Binghe ne réalisait pas que son âme s’était réfugiée dans le faux corps né de la Graine de Fleur de Rosée du Soleil et de la Lune

Shen Qingqiu fut plutôt prompt à s’adapter à son nouveau rôle. Il suivit Luo Binghe dans la faille, avec Sha Hualing fermant la marche, puis la fissure disparut lentement. La vitesse d’adaptation du général le plus remarquable de la race démoniaque pouvait également être considérée comme relativement remarquable ; après quelques respirations, Sha Hualing fut complètement calmée.

« Quel est ton nom ? » demanda-t-elle.

L’autre côté de la faille menait à un long couloir. Sur les deux murs, figuraient des gravures compliquées, avec toutes sortes de motifs sculptés. L’éclairage était toutefois un peu trop faible.

Shen Qingqiu trouva l’endroit familier. Sans réfléchir, il répondit :

« Peerless Cucumber.

— Peerless Cucumber ? » marmonna-t-elle.

Avec colère, elle demanda peu après :

« Tu te moques de moi ? »

Plus Shen Qingqiu contemplait les gravures, plus il était sûr que même s’il n’avait jamais vu personnellement les motifs auparavant, il lui était possible de déduire où il se trouvait à partir d’une description antérieure de ceux-ci.

Ce faisant, il ignora complètement Sha Hualing. Voyant qu’il ne lui répondait pas, elle le menaça avec fureur :

« Quelle que soit ton histoire passée, puisque tu as bu le sang de Démon Céleste, tu es désormais un des hommes du Seigneur. Si tu nourris des pensées contraires à son sujet, mourir sans que ton corps ne reste intact serait encore considéré comme une punition légère ! »

Après avoir emprunté un virage, qui révéla plusieurs adeptes vêtus de robes jaunes familières, Shen Qingqiu réalisa finalement où il se trouvait : le palais Huan Hua, quartier général de Luo Binghe dans le domaine humain.

Mais cet endroit était très différent du palais Huan Hua qu’il connaissait. Ce dernier était censé être majestueux et splendide, au point d’éblouir les yeux par son luxe, chaque planche de bois et chaque pierre, fabriquées à partir des matériaux les plus somptueux.

Mais le bâtiment qui se trouvait devant ses yeux pouvait être décrit en deux mots :

Sans vie.

Les dirigeants des dynasties précédentes avaient toujours aimé l’extravagance et Luo Binghe ne faisait pas exception. Cependant, le prétendu luxe s’avérait dorénavant n’être qu’une obscurité austère. Même les lanternes bordant le couloir vacillaient comme si elles pouvaient s’éteindre à tout moment.

En un instant, Sha Hualing revêtit la même tenue que le reste des fidèles du palais Huan Hua. Incapable de libérer de l’énergie démoniaque, elle ressemblait à n’importe quelle autre belle fille humaine.

Luo Binghe traversa les salles, puis prit place dans une grande pièce du palais. Shen Qingqiu voulait à la base allait errer quelque part ailleurs, mais il fut retenu par Sha Hualing.

« Où vas-tu ? Ne t’éloigne pas. Reste avec moi ! »

Shen Qingqiu ne voulant pas aller à son encontre, ne put qu’à contrecœur se tenir rigidement à ses côtés avec les autres adeptes, disposés en ligne droite. Peu de temps après, un disciple se leva pour délivrer son rapport.

Plusieurs autres en firent de même, lui rendant hommage et rapportant avec déférence les événements en cours. Shen Qingqiu écouta distraitement ce qui se disait, jusqu’à ce que la mention d’un nom familier retienne son attention.

« Gongzhu, après votre départ, Liu Qingge est venu deux fois. Voyant que vous n’étiez pas là, il a écrasé toutes les fleurs de mâcre nageante. »

En entendant cela, le cœur de Shen Qingqiu se serra d’angoisse et ses dents grincèrent légèrement.

Liu Qingge, il… essayait-il de le venger ?

Le visage de Luo Binghe affichait un air confiant du genre « Qui s’en soucie, ce vieil homme a plein d’argent. »

« Qu’il les écrase. Quoi d’autre ? »

L’adepte le regarda en essuyant sa sueur froide. Avec précaution, il ajouta :

« Il y a aussi… Xiao Gongzhu… veut s’entretenir avec vous. »

À l’origine, Shen Qingqiu avait pensé que Luo Binghe porterait une expression tendre et affectueuse tout en déclarant son amour à sa concubine à toute la salle du palais. Qui aurait pensé qu’à la place, une expression froide et distante se dessinerait. Comme s’il était trop épuisé pour parler, il esquissa un signe de la main, rejetant le sujet.

Cet adepte se retrouvait dans une situation difficile.

« Mais… »

— Mais je suis déjà arrivée ! »

Lorsqu’il entendit cette voix, Shen Qingqiu sentit ses dents et sa peau lui faire mal. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, le tempérament enflammé de Xiao Gongzhu se fit sentir dès qu’elle entra. À ses côtés, dans une robe jaune similaire, se trouvait une beauté un peu plus âgée. Ses yeux étaient embués, comme si des larmes allaient couler d’un moment à l’autre. Cette personne n’était autre que Qin Wanyue.

Shen Qingqiu les fixa toutes deux, estimant que cette évolution était plutôt inattendue.

Ces deux jeunes filles auraient dû être en plein épanouissement de leur jeunesse, mais elles avaient l’une comme l’autre l’air pâle et hagard. C’était particulièrement évident chez Xiao Gongzhu, dont les taches rouges inégalement réparties sur les joues avaient très probablement été créées artificiellement par des produits cosmétiques.

Comment se faisait-il qu’elle ne ressemblait même pas à moitié à une jeune maîtresse gâtée par son amant ?

Xiao Gongzhu leva la tête pour regarder Luo Binghe.

« Tu es rentré. »

Luo Binghe la fixa, silencieux.

« Xiao Gongzhu, partons, souffla doucement Qin Wanyue.

— Tu crois que je ne sais pas à qui tu penses jour et nuit ? répondit-elle brusquement. La raison pour laquelle tu restes à mes côtés, pourquoi tu ferais n’importe quoi, n’est-ce pas pour l’apercevoir ? Dans ce cas, pourquoi, quand tu le vois, fais-tu semblant d’être aimable et pitoyable ? Pourquoi, avant que je vienne ici, n’as-tu fait aucun effort pour m’arrêter, et pourquoi ne me conseilles-tu que maintenant ? »

Qin Wanyue baissa la tête, n’osant rien ajouter. Ses oreilles se colorèrent en rouge foncé.

Xiao Gongzhu se tourna de nouveau vers la salle du palais.

« As-tu trouvé mon père ?

— Lao Gongzhu s’est évaporé dans les nuages, répondit Luo Binghe. Il n’y a plus aucune trace de lui. »

Cette réponse était vraiment trop peu sincère. D’après l’expérience de Shen Qingqiu, glanée dans plusieurs séries télévisées et romans en ligne, la personne assurant une réplique telle que « je ne sais pas où il se trouve » était presque toujours le principal coupable ayant orchestré la disparition de l’ancien dirigeant.

« Encore cette phrase, rétorqua Xiao Gongzhu en ricanant froidement. Se pourrait-il que tu n’aies même pas l’énergie de trouver une nouvelle excuse à me donner ? D’accord, je ne mentionnerai pas Père. Parlons de moi. »

D’une voix stridente, elle demanda :

« Si je n’étais pas venue te trouver, serais-tu venu me chercher ? »

Luo Binghe était-il le genre de brute qui s’amuserait à ignorer une soeurette ? N’insultez pas sa dignité de mâle principal de stallion novel !

Mais il était dommage de constater que Luo Binghe ait apparemment abandonné cette dignité. Quelques partisans du palais Huan Hua apparurent sur les marches du palais, comme s’ils allaient la consoler, pour en fait reconduire de force Xiao Gongzhu à l’extérieur. Tout en étant entraînée dehors, elle continua de crier et de hurler, Qin Wanyue la suivant maladroitement sur le côté. A plusieurs reprises, elle jeta un regard larmoyant à Luo Binghe, comme si elle s’attendait à quelque chose.

Sha Hualing, qui se tenait précédemment droite et était on ne peut plus attentive, fronçait à présent les sourcils et les suivit à l’extérieur. S’immobilisant dans la véranda, elle les réprimanda :

« Qu’est-ce que vous faites ? Je vous avais dit de la surveiller, vous considérez avoir fait du bon boulot ? »

Ch.47 | Index | Ch.49

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
2 mois

Anh ! Luo Binghe ne l’a même pas reconnu ! Honte à lui !

Mais bon sang, débarrassez-vous de Sha Hualing ! Je ne peux plus la supporter ! Navrée ! x)

Merci beaucoup pour ce chapitre ! <3
Bonne continuation pour la suite, bon courage !