The Scum Villain’s Self Saving System – Chapitre 51

Ch.50 | Index | Ch.52

Traduit par Keliane, corrigé par Yukiko

Chapitre 51 : Ce rêve est pitoyable

Sha Hualing pensait que Luo Binghe ne se souciait absolument pas de l’identité de l’autre envahisseur. Il ne s’intéressait probablement qu’au cadavre de Shen Qingqiu, qui avait été volé, alors elle changea de ton à la hâte et dit :

« Liu Qingge ne peut pas aller bien loin en portant ce… ce… tout seul ! Cette subordonnée va rassembler des gens et le poursuivre immédiatement !

— Pas besoin. » répliqua Luo Binghe.

Sha Hualing trembla, et son cœur se glaça tandis qu’une vague prémonition s’y insinuait.

Mais elle ne fit qu’entendre Luo Binghe ajouter froidement :

« J’irai moi-même. Appelle MoBei. »

* * *

Cette fois-ci, Shen Qingqiu sut finalement à quel point Luo Binghe avait été doux par le passé en contrôlant les parasites sanguins dans son corps.

Si Luo Binghe voulait vraiment tuer quelqu’un en utilisant son sang de démon ancien, dans ce cas il n’y avait aucune raison pour que ce soit une douleur du même degré que celle des crampes menstruelles. Il pouvait vous faire souhaiter d’être mort plutôt que vivant, vous faire souffrir au point que vous ne pouviez même plus vous tenir droit ou parler. Vous ne pouviez que vous rouler par terre, et une fois que vous aviez fini de le faire, vous ne pouviez que vous allonger là comme un cadavre, sans pour autant que l’agonie de votre corps ne diminue d’un pouce. Il était impossible d’attendre que la douleur s’atténue ou de s’y habituer.

Une fois la fureur des combats passée, Luo Binghe s’était finalement souvenu qu’il avait encore quelque chose comme le sang de démon ancien.

La personne qui avait profité du chaos et l’avait traîné dehors à ce moment-là l’avait très probablement déjà amené dans un endroit sûr. Elle ralentit et le soutint pendant qu’ils marchaient. Shen Qingqiu voulait s’asseoir, pas marcher, mais il n’avait plus la force de parler. Il fut traîné pendant un certain temps, plus mort que vivant, avant que cette personne ne découvre finalement que quelque chose n’allait pas.

L’individu plaça Shen Qingqiu sur le sol. Sa voix était à la fois douce et rafraîchissante, et il parlait un peu lentement. Il semblait être un jeune homme, et il demanda avec une profonde inquiétude :

« Comment allez-vous ? Venez-vous de vous blesser ? »

Shen Qingqiu bougea légèrement les lèvres, mais il n’avait toujours pas la force de prononcer le moindre mot. En cet instant, c’était comme si des millions et des millions de vers parasites organisaient un carnaval à l’intérieur de ses vaisseaux sanguins, mordant et se répandant, se tortillant et se tordant. C’était à la fois dégoûtant et angoissant.

Cela donnait l’impression que lorsque Luo Binghe contrôlait les parasites du sang dans son corps par le passé, il n’avait aucune malice. Au lieu de cela, il était en fait extrêmement tendre, comme s’il le taquinait juste un peu.

Shen Qingqiu passa rapidement en revue toutes les réalisations et les accomplissements honorables qu’il avait obtenus sous la contrainte du système au cours de ces dernières années, et il estima vraiment que cela était absurde et comique. Quelle partie de l’histoire avait mal tourné, amenant Luo Binghe à se comporter ainsi à son égard ?! Shen Qingqiu savait qu’il était lui-même un homme incontestablement hétérosexuel depuis sa naissance. Il n’aurait pas dû y avoir non plus de doute sur l’orientation sexuelle de Luo Binghe. Alors, à qui la faute exactement ?

Il n’était plus nécessaire d’y réfléchir. Si les personnages s’effondraient, alors c’était bien le problème de l’auteur. Tout était de la faute d’Airplane Shooting Towards the Sky !

Shen Qingqiu eut juste le temps de rire sèchement avant de se retrouver instantanément terrassé par une douleur plus intense, et de rouler véritablement plusieurs fois sur le sol. Il semblait pouvoir soulager un peu la douleur de cette façon.

Il ne réussit pas à se rouler très longtemps avant d’être retenu par cette personne, qui toucha son front et ses joues. Sa barbe clairsemée était déjà presque complètement tombée désormais, et il était couvert de sueurs froides. La personne continua à le palper en descendant jusqu’à ce qu’elle touche sa poitrine et son abdomen.

Pour une raison quelconque, les endroits qu’il effleura se montrèrent un peu plus supportables. Shen Qingqiu reprit son souffle et ne put s’empêcher de dire :

« Euh, mon cher ami, où… êtes-vous en train de me toucher ? »

Auparavant, il ne se serait pas vraiment soucié de l’endroit où d’autres personnes (en particulier celles du même sexe) le touchent. Elles auraient pu le tâter où elles voulaient, s’il vous plaît, faites comme bon vous semble. Mais depuis que Luo Binghe lui avait ouvert une série de portes vers un tout nouvel univers, la vision du monde que Shen Qingqiu s’était forgée au cours de ses vingt et quelques dernières années avait reçu un coup dur. Désormais, il lui faudrait utiliser une toute nouvelle perspective et une attitude sensible pour voir ce monde.

Surtout concernant le problème de se faire des amis du même sexe !

Cette personne émit un « ah » et se retira à la hâte.

« Je suis désolé. Je… ne l’ai pas fait exprès, s’excusa-t-elle.

— Non, non, non ! Allez-y, touchez ! Continuez, s’il vous plaît ! Merci ! »

Ce n’était pas une erreur. Lorsque cette personne avait arrêté de le manipuler, Shen Qingqiu avait immédiatement recommencé à avoir mal. Il semblait que cet individu… pouvait vraiment apaiser le sang de démon ancien !

Shen Qingqiu tourna la tête. Sous le clair de lune, il ne pouvait pas distinguer très clairement les traits de l’autre personne, mais c’était plus ou moins les contours d’un individu aux traits radieux et délicats. Ses yeux étaient extrêmement limpides, superposant et reflétant la silhouette de Shen Qingqiu et celle du clair de lune brillant comme la rosée.

Shen Qingqiu observa ces yeux et se souvint furtivement de quelque chose, mais avant qu’il ne puisse y réfléchir plus sérieusement, sa tête lui donna soudain l’impression qu’elle allait exploser. Cela lui fit tellement mal qu’il poussa un gémissement grave avant d’enterrer sa tête et de frapper violemment du poing sur le sol.

Tout à coup, Shen Qingqiu sentit quelqu’un le soulever par le dos de sa robe. Il eut mal dans la mâchoire inférieure tandis qu’on forçait l’ouverture de sa bouche et qu’on y versait un liquide. Sa langue était engourdie par le reflux acide de son estomac, et il ne pouvait pas déterminer quelle saveur avait le liquide, mais cela ne devait pas être quelque chose ayant bon goût. Il s’étouffa et voulut le recracher, mais cette personne lui couvrit la bouche. Même si ses mouvements étaient insistants, son ton était extrêmement doux, et il le conforta :

« Avalez ça. »

La gorge de Shen Qingqiu se contracta violemment, et dans un moment de précipitation, il avala effectivement. Un peu de ce liquide inconnu s’écoula du coin de sa bouche, et il baissa la tête en toussant violemment. Cet homme se plaça sur le côté et lui tapota le dos, l’aidant ainsi à se calmer. De façon choquante, après que cela avait pénétré dans sa bouche et son estomac, l’agonie due à la morsure des vers de sang, qui l’avait tourmenté tout le long du trajet, disparut rapidement.

Le corps de Shen Qingqiu se sentait mieux, mais en revanche son cœur se crispa. Il saisit d’une main les vêtements de cette personne au niveau de la poitrine.

« Que m’as-tu donné à boire ? »

L’autre personne déplia la main de Shen Qingqiu, doigt par doigt, et la repoussa de son torse. Avec un léger sourire, il lui demanda :

« Est-ce que ça fait encore mal ? »

Cela ne faisait plus mal. Cela ne faisait vraiment plus mal. Mais la raison pour laquelle c’était effrayant, c’était justement que cela ne faisait plus mal. Il n’avait jamais entendu dire que le sang de démon ancien pouvait avoir un antidote !

Alors que sa langue retrouvait lentement son sens du goût, Shen Qingqiu sentit celui du sang se renforcer dans sa bouche. Devenir fort au point qu’il eut presque envie de vomir. L’œuvre originale le disait très clairement : il n’y avait aucun médicament efficace contre le sang de démon ancien.

Seul le sang de démon ancien pouvait tenir en échec le sang de démon ancien.

Fuck.

Non seulement il l’avait bu deux fois, mais il avait aussi bu celui de deux personnes différentes.

Shen Qingqiu songea que, bordel, il pouvait vraiment être considéré comme quelqu’un qui n’avait ni prédécesseur ni successeur en ce monde.

Après avoir pensé cela, il poussa un soupir de joie et bascula en arrière.

Le bruit de la chair qui se déchire.

Également accompagné du son lointain et rauque de cris misérables.

Shen Qingqiu pressa une main contre ses tempes, et la scène devant ses yeux s’éclaircit lentement.

Un océan de sang. Une montagne de cadavres.

Luo Binghe se tenait avec raideur dans cet environnement semblable à un purgatoire. Il était tout vêtu de noir, il ne pouvait de fait pas être teinté par la couleur du sang, mais la moitié de son visage était éclaboussée de taches rouge foncé. L’épée qu’il tenait à la main se levait et s’abattait impitoyablement telle une machine.

Normalement, en voyant Luo Binghe, l’image de lui en train d’étreindre son cadavre et de rouler hors du lit avec aurait dû refaire surface d’elle-même dans l’esprit de Shen Qingqiu, et il aurait dû être difficile de le regarder droit dans les yeux. Mais en cet instant, Luo Binghe était en train de massacrer les choses qu’il avait créées au sein de son paysage onirique. Cela revenait à prendre un couteau pour poignarder son propre cerveau. Quelle était la différence ?

Seul un fou aurait fait une chose pareille, à moins d’avoir un handicap mental qui empêcherait d’agir consciemment !

Même si Shen Qingqiu aimait toujours dire que Luo Binghe était masochiste et qu’il adorait se torturer lui-même, il n’y avait aucune chance qu’il laisse échapper quelques rires secs et trouve le temps de l’incendier s’il se torturait à ce point.

Luo Binghe leva la tête et le regarda avec des yeux troubles, comme si son esprit n’était pas clair. Mais au moment où ses yeux reflétèrent la silhouette de Shen Qingqiu, ils s’illuminèrent instantanément, et il jeta sa longue épée très, très loin. Il cacha ses mains ensanglantées derrière son dos et l’appela d’une voix calme, « Shizun ».

Après quoi, il se souvint soudain que son visage était également recouvert de sang et il utilisa ses manches pour essuyer les traces sur la moitié de son visage, comme s’il essayait de se sauver. Mais plus il s’essuyait, plus c’était sale, et il se montra de plus en plus mal à l’aise tel un enfant pris en flagrant délit de vol.

C’était difficile la première fois, mais facile la seconde. Shen Qingqiu avait maintenant de l’expérience pour ce qui était de prétendre être le produit d’une intelligence artificielle [1], il se sentait donc plutôt calme. Lorsqu’il parla, il ne put s’empêcher d’adoucir sa voix.

« Qu’est-ce que tu fais ?

— Shizun, je… je t’ai encore perdu. Ce disciple est inutile. Il ne peut même pas protéger ton corps. » répondit doucement Luo Binghe.

Lorsqu’il entendit cette réponse, l’expression et l’état d’esprit de Shen Qingqiu s’obscurcirent de la même manière.

Donc, juste à l’instant, quand il tuait brutalement les choses qu’il avait créées dans son paysage onirique, on pouvait considérer qu’il se… disciplinait ?

En constatant à quel point Luo Binghe était doué pour cela, Shen Qingqiu craignit que ce ne soit pas la première fois qu’il le faisait. Pas étonnant que Luo Binghe n’ait même pas été capable de différencier s’il était le fruit de son imagination ou un intrus du monde extérieur la dernière fois.

Shen Qingqiu soupira et délibérera un peu avant de le consoler doucement :

« Ce n’est rien si tu l’as perdu. Je ne te blâme pas. »

Luo Binghe le fixa du regard d’un air absent.

« … mais pour l’heure, c’est tout ce qu’il me reste. »

Shen Qingqiu n’osa soudain plus le regarder directement dans les yeux. Luo Binghe pouvait-il vraiment avoir étreint la coquille vide qu’était son cadavre, dont Shen Qingqiu ne voulait même plus, pendant cinq ans ?

La voix de Luo Binghe se refroidit d’un coup.

« Après la ville de Huayue, j’ai juré que je ne perdrais plus jamais Shizun dans cette vie. Mais j’ai tout de même laissé quelqu’un d’autre t’enlever. »

Son ressentiment était aussi profond que le rouge sombre de ses pupilles. L’épée qu’il avait jetée s’envola dans les airs à son appel, et perça la poitrine de plusieurs « personnes » qui se débattaient et mouraient. Le bruit des cris lui emplit les oreilles, et Shen Qingqiu le retint à la hâte en le réprimandant :

« Ne sois pas imprudent. Même si ce n’est qu’un rêve, cela revient à te faire du mal. Ne me dis pas que tu as oublié ? »

Bien sûr, Luo Binghe ne l’aurait pas oublié. Il regarda Shen Qingqiu droit dans les yeux avant de saisir le dos de sa main. Il ne reprit la parole qu’après une longue pause :

« Je sais que je suis dans un rêve. Il n’y a que dans un rêve que tu me gronderais comme ça, Shizun. »

En entendant cela, Shen Qingqiu revint soudain à la réalité. Pas bon. Faux.

Il ne pouvait pas traiter Luo Binghe ainsi. Si vous n’aviez pas ce genre d’intention envers quelqu’un, alors vous ne deviez pas lui donner d’espoir. Plus grands seraient ses espoirs, plus grande serait sa déception. Il continuerait de délirer, et la probabilité qu’il devienne fou augmenterait également.

Même si c’était dans un rêve, il ne devait pas faire traîner les choses en longueur comme ça. Il devait prendre une décision ferme, si leur relation continuait d’être ambiguë, cela ne mènerait qu’au malheur. Shen Qingqiu retira fermement sa main et ajusta l’expression de son visage, adoptant sa meilleure expression distante et inaccessible avant de se retourner et de s’éloigner.

Lorsque Luo Binghe fut rejeté, il resta stupéfait pendant un moment avant de le rattraper instantanément.

« Shizun, je sais que j’avais tort.

— Si tu sais que tu as eu tort, alors ne me suis pas, répondit froidement Shen Qingqiu.

— Je le regrette depuis longtemps, mais je n’ai jamais su comment te le dire, déclara Luo Binghe. Es-tu toujours en colère parce que je t’ai forcé à autodétruire ton âme ? J’ai déjà complètement réparé le réseau spirituel dans le corps de Shizun, je n’essaie pas du tout de te piéger ! Tant que je peux entrer dans le Mausolée, je trouverai définitivement un moyen de te réveiller de nouveau. »

Shen Qingqiu ne répondit pas, hésitant à dire ou non quelque chose d’un peu plus cruel pour qu’il oublie cette idée. Mais Luo Binghe se précipita subitement vers lui et l’attrapa par derrière, l’étreignant fermement, et il aurait refusé de le relâcher même s’il s’était roulé par terre en hurlant. Le corps de Shen Qingqiu se raidit lorsqu’il fut enlacé et il eut l’impression d’être frôlé par quelque chose de plumeux, ce qui fit se dresser tous ses poils. Il rassembla de l’énergie dans sa main mais, au final, ne se résolut pas à le frapper. Il serra les dents et n’expulsa qu’un seul mot :

« Dégage ! »

Il s’était dit qu’après le noircissement, ils ne prendraient pas le chemin de la tragédie ! Un pas en avant, deux pas en arrière !

Luo Binghe fit comme s’il ne pouvait pas l’entendre.

« Ou bien Shizun est-il en colère à cause de ce qui s’est passé dans la ville de Jinlan ?

— Exact, » répondit Shen Qingqiu.

Luo Binghe refusait toujours de lâcher prise et murmura :

« Quand je suis revenu de l’Abîme Infini, j’ai appris que Shizun avait déclaré au monde extérieur que j’avais été tué par la race démoniaque. Au début, j’ai pensé que Shizun avait eu le coeur tendre et qu’il avait encore quelques sentiments persistants pour moi, et que tu n’avais pas voulu que je perde ma réputation. Contre toute attente, après notre rencontre et après avoir vu l’attitude de Shizun, j’ai eu peur que ce ne soit à nouveau qu’une douce illusion. J’ai eu peur que la raison pour laquelle Shizun avait caché la vérité à mon sujet ne soit que tu pensais que cela entacherait ton nom si les autres apprenaient que tu avais élevé un démon. »

Il parlait pathétiquement, les phrases s’échappant de sa bouche les unes après les autres comme s’il craignait que Shen Qingqiu le coupe brutalement et ne le laisse pas continuer.

« Je ne suis vraiment pas celui qui a disposé les semeurs. A l’époque, j’étais tellement en colère que je me suis embrouillé, et j’ai donc laissé Shizun être enfermé dans le donjon aquatique… Je sais depuis longtemps que j’ai eu tort. »

Si cela avait été le Luo Binghe de la réalité, il n’y aurait peut-être jamais eu un moment où il aurait déversé ses mots de manière aussi continue, au mépris de son image. Il était probable qu’il n’oserait jamais autant se plaindre ailleurs que dans un rêve qu’il avait créé. Si Shen Qingqiu le repoussait maintenant, ce serait comme donner une gifle en pleine face à une jeune fille au cœur brisé, tremblante et en larmes, qui avait finalement trouvé le courage d’appeler sa Soupe au poulet pour l’âme [2] « grande sœur ». C’était vraiment un peu trop cruel.

Shen Qingqiu se sentit empathique et grandement ému, mais il trouva aussi tout cela extrêmement ridicule. Quoi de plus ridicule que de découvrir que la personne que vous avez tout fait pour fuir durant ces dernières années ne voulait même pas vous tuer, mais qu’elle voulait plutôt vous sauter ? Mais peu importe s’il s’agissait d’être tué ou baisé, le résultat final restait le même. Shen Qingqiu se serait quand même enfui aussi vite qu’il le pouvait.

Une personne voulait voir l’autre mais ne le pouvait pas, alors elle avait étreint un cadavre pendant cinq ans. L’autre voulait faire tout son possible pour éviter la première personne, mais elle avait toujours l’impression de trop la voir.

Les mains de Shen Qingqiu étaient raides. Il les leva avant de les baisser de plus belle, serrant les poings avant de se détendre. En conclusion, il finit par soupirer et tapoter cette tête qui était même plus haute que lui.

Bonté divine, j’ai vraiment perdu ! songea-t-il.

Oubliez son harem, le protagoniste, un étalon noir parfait, n’avait personne d’autre que lui et était encore vierge. Il s’était rendu lui-même ainsi, alors si Shen Qingqiu continuait de riposter, cela semblait un peu trop méchant. Shen Qingqiu perdait toujours face à sa propre sympathie, ainsi que face à Luo Binghe qui, à lui seul, s’était rendu très tragique.

Luo Binghe saisit immédiatement sa main avec fermeté. Shen Qingqiu sentit que la peau de la paume de Luo Binghe était légèrement inégale contre le dos de celle-ci, et quand il regarda de plus près, il découvrit qu’il s’agissait d’une blessure d’épée.

Au début, Shen Qingqiu ne comprit pas comment il avait pu avoir autant de cicatrices sur le corps, mais à cet instant, il s’en souvint subitement. Lors de leur rendez-vous nocturne dans la ville de Jinlan, Luo Binghe avait joué au jeu du chat et de la souris avec lui pendant tout le trajet. Lorsqu’il l’avait finalement attrapé, Shen Qingqiu l’avait poignardé. A ce moment-là, Luo Binghe s’était emparé du tranchant de l’épée Xiu Ya directement avec sa propre main.

Quant à la blessure sur la poitrine de Luo Binghe, près de son cœur, Shen Qingqiu aurait encore moins dû l’oublier. Il s’agissait de celle qu’il lui avait accidentellement faite lorsqu’il l’avait poussé dans l’abîme pendant la Conférence de l’Alliance Immortelle.

Il semblait qu’à chaque fois qu’il avait essayé de blesser Luo Binghe, il n’avait pas une seule fois tenté de s’y soustraire. Il ne l’avait jamais évité ou esquivé, mais il l’avait pris de front, laissant Shen Qingqiu le poignarder, lui permettant de le transpercer. C’était exactement pour cette raison que Shen Qingqiu l’avait atteint, même si les deux fois, il n’avait pas vraiment voulu le frapper. Après avoir été blessé, Luo Binghe n’était même pas allé soigner ses blessures. Au lieu de cela, il les avait délibérément préservées.


Notes :

↑[1] 人工智能 signifie littéralement IA (Intelligence Artificielle) mais BCnovel avait l’impression que cela pouvait faire référence au fait de faire semblant d’être un produit de l’imagination de LBH.

↑[2] 心灵鸡汤大姐姐 – Oui, c’est littéralement “Soupe au Poulet pour l’Âme”. Il s’agit d’une série de livres qui contiennent des histoires inspirantes et rassurantes sur de vraies personnes. C’est très populaire en Chine. Dans ce contexte, il s’agit de quelqu’un qui a une présence réconfortante.

Ch.50 | Index | Ch.52

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Tous les commentaires