The Scum Villain’s Self-Saving System – Chapitre 56

Ch. 55 | Index | Ch. 57

Traduit par Keliane, corrigé par Aquila

Chapitre 56

La personne dans le cercueil

Luo Binghe y résista sans faire le moindre bruit.

« … »

A dire vrai, Shen Qingqiu n’avait pas envisagé qu’il allait véritablement le frapper. Mais cela ne l’avait pas empêché de le cogner avec une extrême violence, comme s’il s’agissait de se débarrasser de toute sa colère refoulée de ces derniers jours. Soudain, le Système émit un bip et annonça :

【★,° :.☆\( ̄▽ ̄)/$ :.°★。Félicitations~ Points de classiture +500!】

« … »

Luo Binghe méritait vraiment… pleinement d’être appelé masochiste ! S’il n’était pas maltraité, il n’était pas heureux. Rien que de le frapper une fois, il avait obtenu 500 points, et l’annonce du Système s’était même chargée d’émoticônes jeunes et flashy. Pour la première fois, il avait également utilisé un tilde (~). De toutes ses années de vie, il n’avait jamais vu quelque chose d’aussi bizarre, surtout depuis que cette chose bizarre avait été élevée par ses soins.

Shen Qingqiu se lamentait sur les résultats ratés de sa méthode d’enseignement lorsque Luo Binghe cessa de jouer avec lui. D’une poussée de sa main droite, Shen Qingqiu libéra accidentellement de sa paume une explosion d’énergie spirituelle qu’il réprimait, et le plafond trembla lorsque l’impact y laissa une bosse uniforme. De la poussière tomba dans un bruissement, et Luo Binghe le recouvrit de son corps, ses deux mains s’agrippant à la robe extérieure de Shen Qingqiu. Il déchira facilement cette dernière, et s’esclaffa bruyamment.

« Vas-y, frappe-moi, de toute façon, je ne mourrai pas ! Ce disciple supportera volontiers les enseignements de Shizun ! »

Son sourire semblait dissimuler une faible trace de misère. Son cœur se tordant, Shen Qingqiu oublia même que ses vêtements étaient déchirés, et il cessa de remuer. Mais Luo Binghe ne lui laissa guère plus de temps pour réfléchir à quelque tendre affection ; au lieu de cela, il déchira subitement la robe intérieure de Shen Qingqiu d’une main avant de tâtonner sa taille, peau contre peau.

L’espace d’un instant, Shen Qingqiu fondit sur place, avant de frapper immédiatement Luo Binghe à la tête avec la poignée de son épée.

« Espèce d’animal ! gronda-t-il.

— Je ne suis même pas aussi bon qu’un animal aux yeux de Shizun, de toute façon, alors autant agir comme tel, déclara Luo Binghe avec résignation. »

Shen Qingqiu était tellement en colère qu’il voulait en rire, mais sa vision se brouilla brusquement, et son corps se plia tandis que l’épée de Xiu Ya s’abattait sur le sol.

Une sorte de force de traction si forte qu’il avait l’impression que toute son âme allait être extirpée de son corps s’attaqua à lui. Il ne put que se raidir, Luo Binghe s’immobilisant également, quelque peu désorienté. En l’espace d’un battement de cil, Shen Qingqiu eut si mal à la tête qu’il la pensa sur le point d’exploser.

D’innombrables fragments de scènes défilèrent rapidement devant ses yeux. Parfois, c’était une vaste étendue blanche et vide ; parfois, c’était l’obscurité totale ; et parfois il lui semblait voir des figures humaines indistinctes. Un bourdonnement aigu lui perça douloureusement les tympans.

Luo Binghe ne pouvait plus se permettre d’être méfiant et s’assit à la hâte avant de tendre une main pour le maintenir au sol. Contre toute attente, il ne put retenir Shen Qingqiu. Ce dernier serra sa tête entre ses mains tout en roulant sur le sol, se débattant, ayant l’impression qu’une paire de mains énormes traînait brutalement son âme et son esprit hors de son corps.

Quelque chose criait, et tout en hurlant, c’était comme si des mains s’étendaient vers lui de toutes les directions, déchirant son âme.

Luo Binghe se mit à paniquer.

« Shizun, je… j’essayais seulement de te faire peur à ce moment-là. Ne le prends pas au sérieux ! Qu’est-ce qui ne va pas ? »

Le corps de Shen Qingqiu se débattit et se retourna dans ses bras. Le soutenant à moitié, Luo Binghe utilisa prestement son énergie spirituelle pour analyser ce qui n’allait pas en lui. Il n’y avait clairement aucune anomalie, mais le son des cris de Shen Qingqiu était indescriptiblement triste et terrifiant, comme si une marque rouge brûlante avait été profondément plongée dans son cerveau. Luo Binghe utilisa toutes les méthodes qu’il connaissait, mais rien ne fonctionna.

Alors que le pouls de Shen Qingqiu devenait de plus en plus faible, il commença à trembler légèrement, avant que son tremblement ne devienne de plus en plus fort. Finalement, il se retrouva incapable de tenir debout. A moitié s’agenouillant, à moitié tombant, il se retrouva à genoux.

« Vous tous ! Que tout le monde vienne ici ! » hurla-t-il.

*   *   *

Shen Qingqiu ouvrit soudain les yeux.

Tout était noir.

Son cœur battait à tout rompre et ses tympans semblaient palpiter au même rythme. Pour voir s’il faisait trop sombre ou s’il était devenu aveugle, Shen Qingqiu tendit la main.

Il ne l’avait pas encore complètement déployée que ses doigts se heurtèrent à une barrière solide. Il commença à tâtonner lentement.

Après s’être concerté pendant un moment, une idée lui vint. Il se trouvait actuellement dans quelque chose d’étroit, comme s’il était placé dans une longue boîte de pierre. Il en tapota légèrement le côté, et le trouva glacé, sa texture fine et lisse. Il estima que c’était fait de quelque chose pareil au marbre. Après avoir utilisé son énergie spirituelle pour sonder les alentours, il découvrit également que les parois ne semblaient pas épaisses ; elles devaient faire environ dix centimètres d’épaisseur.

Il tâtonna un peu avant de retenir son souffle et d’utiliser soudain sa force. Son énergie spirituelle s’accrut, et il frappa d’un coup de paume le milieu du couvercle en pierre. Il réitéra trois fois de suite avant que l’obscurité ne s’effondre, accompagnée du bruit énorme de la pierre réduite en morceaux.

De grandes quantités d’oxygène frais se déversèrent à l’intérieur, et Shen Qingqiu s’assit abruptement, prenant avec force quelques respirations. Ce fut seulement là qu’il découvrit que l’air n’était pas si frais, et qu’il semblait même au contraire ne pas avoir circulé sous terre depuis de nombreuses années. De plus, il y en avait extrêmement peu. Lorsqu’il baissa la tête pour jeter un autre coup d’œil, il vit qu’il était en fait couché à l’intérieur d’un cercueil.

Pour sa plus grande surprise, cette longue boîte en pierre se trouvait être une bière délicatement sculptée, dont le corps entier brillait d’un blanc éclatant comme du jade.

Il s’appuya légèrement sur le bord du cercueil, et en sortit en bondissant. En regardant autour de lui, il vit qu’il se tenait dans une pièce en pierre faiblement éclairée. Le cercueil, dont le couvercle avait été arraché, reposait sur l’autel au milieu de la salle. Des objets poussiéreux étaient empilés au hasard dans les coins, et il y avait de tout : des armes aux pierres précieuses, en passant par des parchemins, des bouteilles et des bocaux. La lumière froide des épées et des lances, ainsi que l’éclat des pierres précieuses et des bijoux, scintillaient faiblement sous une épaisse couche de poussière. Après avoir regardé tout autour de lui, il remarqua que les murs étaient couverts de peintures de démons dansant sauvagement, l’encerclant lourdement de toutes parts.

Le Saint Mausolée de la race démoniaque. Ce fut la conclusion à laquelle Shen Qingqiu arriva.

Il n’avait pas encore digéré cette information quand il baissa inconsciemment la tête et fut frappé par une autre nouvelle.

Son corps n’était plus celui moulé à partir de la Graine de Fleur de Rosée du Soleil et de la Lune. C’était le corps original de Shen Qingqiu !

Le Saint Mausolée avait un moyen de rappeler les morts ; ce n’était véritablement pas des paroles en l’air. À en juger par les circonstances, il semblait que quelqu’un avait introduit clandestinement le corps de Shen Qingqiu dans le Saint Mausolée avant d’activer le dispositif de rappel des âmes. Cela l’avait complètement sorti de son nouveau corps pour le ramener dans celui-ci.

Le Saint Mausolée était la zone interdite de la race démoniaque, et c’était aussi l’endroit où les anciens souverains suprêmes se reposaient paisiblement après leur mort. Quiconque n’avait pas atteint cette prestigieuse position mourait en y entrant. Mais quand Shen Qingqiu y avait été envoyé, il était mort, et son âme n’avait repris possession de son corps qu’après coup. Il s’était donc faufilé par une faille, et se voyait offrir une chance de faire du tourisme.

Shen Qingqiu testa son énergie spirituelle, et celle-ci s’écoula aisément et en douceur. Luo Binghe avait dit avoir passé cinq ans à restaurer le système de méridiens de son corps, et c’était vrai. Quant à la toxicité de « Sans traitement », il n’éprouvait pas la sensation que son énergie spirituelle était ralentie pour le moment, mais il ne savait pas si le poison avait été dissous ou non.

Son train de pensées n’alla pas beaucoup plus loin avant que le Système ne délivre des informations dans un son vibrant.

【Merci de noter:Vous êtes désormais entré dans l’instance de haut niveau « Le Saint Mausolée ». Vous avez déjà été assigné à la mission « Remplissage des Trous Scénaristiques ». Veuillez l’attaquer sans délai et prendre vos propres initiatives.】

Shen Qingqiu lâcha un « oh » et resta accroupi sur le sol.

【Veuillez l’attaquer sans délai et prendre vos propres initiatives.】

Shen Qingqiu ne bougea pas davantage.

【Avertissement : Veuillez att…】

« J’ai compris, j’ai compris ! J’y vais ! »

Tandis qu’il sortait de la chambre funéraire, Shen Qingqiu n’en finissait plus d’avoir mal aux couilles [1]. Tout en marchant, il se rappela de la version originale du Saint Mausolée. Les maisons du Royaume Démoniaque étaient abritées sous terre, mais le Mausolée, lui, était construit en surface. En bref, ces coutumes étaient à l’opposé de celles du Royaume Humain. Non seulement il y avait de nombreux pièges en son sein, mais il était aussi traître et rempli d’innombrables créatures démoniaques, tapies dans l’obscurité, qui gardaient les tombes.

Si la voix maléfique du Système n’avait pas traversé son esprit, il aurait fallu le traîner avant qu’il s’aventure par le passage du tombeau et qu’il se promène à l’aveuglette !

Ledit passage était extrêmement sombre, mais Shen Qingqiu ne claqua pas des doigts pour invoquer une flamme. Il retint son souffle, et s’avança dans un silence absolu.

Peu de temps après, le bruit d’une respiration pénible et prolongée s’éleva tout près de son oreille.

On pouvait qualifier cela de respiration, mais, en réalité, cela ressemblait plutôt aux halètements d’une personne mourante. Shen Qingqiu s’immobilisa fermement.

N’étaient-ils pas arrivés beaucoup trop vite ?

Une silhouette mince et fragile apparue lentement dans l’obscurité. Elle fut suivie de près par une deuxième, puis une troisième figure, flottant plus près, très lentement, comme des âmes errantes.

Ces figures chancelaient à chaque pas, et se rapprochaient de plus en plus. L’expression de Shen Qingqiu ne changea pas tandis qu’il inclinait son corps et ajustait la fréquence de sa respiration pour la ralentir le plus possible.

Il s’agissait de la créature démoniaque de plus bas niveau, et l’un des gardes que l’on pouvait le plus communément croiser dans le Mausolée : le Cadavre Aveugle.

Le nom de celui-ci contenait le terme « aveugle » dans son nom, mais ce n’était pas parce qu’il manquait d’yeux. En fait, il en avait même plusieurs paires de plus que les autres monstres, tous grotesquement agglutinés sur son visage. Les personnes souffrant de trypophobie l’auraient indubitablement détesté.

Cependant, même s’il avait beaucoup d’yeux, ils étaient essentiellement inutiles. La plupart du temps, les yeux du Cadavre Aveugle n’étaient d’aucun usage, et il patrouillait toute la journée dans le Saint Mausolée avec une efficacité exceptionnellement faible. Ses yeux étaient à la fois nombreux et grands, mais ils dégénéraient dans un terrible état. Néanmoins, sa capacité à percevoir la lumière était très forte, et même si celle-ci n’était qu’un faible reflet, il pouvait la saisir rapidement.

Une fois qu’il repérait quelque chose, il changeait de manière inattendue et attaquait instinctivement l’origine de la lumière avec férocité. Quand ce moment arrivait, il ne se déplaçait plus à cette vitesse observée lorsqu’il errait lentement en file droite dans les couloirs du tombeau. Mais ce genre de monstre n’était pas effrayant en soi ; ce qui était effrayant, c’était ce qui apparaissait souvent avec lui.

Comme le pensait Shen Qingqiu, un Cadavre Aveugle s’approcha en titubant, et glissa sur le côté. Contre toute attente, une faible flamme s’illumina dans l’obscurité.

Cette flamme était d’un vert foncé, et se voulait de plus en plus brillante, illuminant le passage d’un vert vif. Les Cadavres Aveugles, qui étaient sur le point de le frôler, tournèrent tous brusquement la tête. Chacun de leurs visages était incrusté de quatre ou cinq paires d’énormes globes oculaires injectés de sang, et ces derniers se retrouvèrent à fixer Shen Qingqiu qui se trouvait à proximité.

La Bougie du Dernier Souffle !

Shen Qingqiu était extrêmement rapide, et, dans la seconde qui suivit, il s’était déjà précipité au bout du passage. Mais peu importait l’endroit où il s’esquivait, une faible lumière verte s’allumait de concert avec ses déplacements, si bien qu’il n’avait aucun moyen de se cacher. Il était prompt, mais les Cadavres Aveugles qui avaient été provoqués par la lumière l’étaient plus encore !

Shen Qingqiu projeta dans les airs plusieurs Cadavres Aveugles qui s’étaient jetés sur lui. Les Bougies du Dernier Souffle utilisaient le souffle des vivants comme combustible, et tant que quelque chose ou quelqu’un de vivant s’en approchait, elles s’allumaient toutes seules. Cela ressemblait à un jouet pouvant être utilisé pour prévenir des escrocs et des tricheurs qui erraient dans les rues, mais lorsqu’elles étaient associées aux Cadavres Aveugles, les résultats étaient tout simplement inimaginables. Imaginez : si un intrus se glissait à l’intérieur du Saint Mausolée, où qu’il aille, il lui faudrait toujours respirer. Or, à la moindre respiration, la Bougie du Dernier Souffle s’allumait, sans pouvoir être éteinte ni par le souffle ni en étant pincée. Et un réseau de ce genre pouvait être installé dans n’importe quel coin du Saint Mausolée. Une horde énorme de Cadavres Aveugles n’auraient alors plus qu’à se jeter sur l’intrus, et seule la mort de cet individu amènerait la bougie à s’éteindre progressivement. Dernier souffle… Dernier souffle… La Bougie du Dernier Souffle : c’était vraiment un nom parfait pour elle !

Par exemple, en cet instant présent, de plus en plus de Cadavres Aveugles sensibles à la lumière s’étaient rassemblés et remplissaient déjà entièrement le passage du tombeau !

Shen Qingqiu se précipita hors de celui-ci, et déboula dans une pièce. Elle était très spacieuse et imposante, et un cercueil trônait en son centre. Il se voûta au-dessus et tenta de pousser son couvercle, mais celui-ci refusa de bouger. Il essaya ensuite de le frapper, ce qui engendra un bruit très fort, mais cela ne se déplaça toujours pas d’un pouce. Le matériau dont était fait ce cercueil était en fait beaucoup plus solide que celui dans lequel il avait été étendu juste avant. Shen Qingqiu se demanda s’il y avait quelqu’un à l’intérieur, puis toqua au couvercle du cercueil.

« Puis-je emprunter ceci pour m’y cacher temporairement ? »

S’il n’avait à la base fait que déblatérer n’importe quoi, contre toute attente, après avoir donné deux coups, une voix lui répondit de l’intérieur.

Cette dernière s’élevait clairement du cercueil, mais elle était aussi précise que si elle s’était trouvée juste à côté de ses oreilles. Pas le moins du monde étouffée. Elle semblait en outre porter une trace d’amusement.

« A votre guise. »

Bordel de merde ! Un vrai cadavre réanimé !

Shen Qingqiu était terrifié. D’un balayage de la jambe, il repoussa plusieurs Cadavres Aveugles qui s’étaient jetés sur le cercueil de pierre. Il s’élança hors de la bière et amorça deux pas avant d’envoyer plusieurs attaques explosives vers le plafond. La pierre brisée s’effondra. Shen Qingqiu vit qu’elle se ramollissait sous les coups, alors il continua de l’attaquer furieusement. Le mieux aurait été qu’il fasse s’effondrer le plafond pour pouvoir profiter du chaos pour s’enfuir, tout en enterrant tous les Cadavres Aveugles et le cadavre réanimé sous les décombres. Mais au milieu de la mêlée, un sifflement sombre filtra soudain de l’extérieur de la salle du Mausolée.

—–

Notes :[1] En anglais, l’expression employée est « pain in the ass », mais en chinois, l’expression se traduit plutôt par « paining balls » (boules douloureuses). Ce n’est pas littéral. Cela signifie juste qu’il est ennuyé.

Ch. 55 | Index | Ch. 57

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée, ou sur le salon « erratum » de notre serveur Discord .

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
Youseichi
Youseichi
3 mars 2021 12:42

J’aime beaucoup cette histoire merci pour votre excellent travail. Je suis impatiente de lire la suite.

AruBiiZe
AruBiiZe
18 mars 2021 18:13

Quel revirement ! Waouhou !

Luo Binghe doit être démuni ! Au bout de sa vie ! lol
J’espère qu’il comprendra.

Bon, du coup, je soupçonne le père, le BOSS. x)

Merci beaucoup pour ce chapitre !
A bientôt ! 😉