Scum Villain’s Self Saving System – Extra : Ressentiment de Chunshan – La Chanson de BingQiu

| Index |

NB : il s’agit d’un chapitre « bonus » situé après la fin du novel, dans lequel Shen Qingqiu et Luo Binghe lisent ce qui s’apparente à des « fanfics hardcores » les mettant en scène XD. Il y aura donc des références à des passages de l’histoire que nous n’avons pas encore traduits, lisez à vos risques et périls.
Avertissement : présence de scènes à caractère sexuel explicite, prière de passer votre chemin si vous avez moins de 18 ans.
Bonne lecture !

Traduction par Keliane, correction par Yukiko

Ressentiment de Chunshan – La Chanson de BingQiu

“Attends, calme-toi un peu.”

Le corps entre les jambes de Shen Qingqiu poussa un peu plus loin. 

“Mais ce disciple a vu quelque chose de vraiment intéressant plus tôt dans la journée, j’ai peur de ne pas pouvoir me calmer avant quelques jours. Que devrais-je faire, Shizun ?” demanda Luo Binghe.

Après plus d’un mois de convalescence, Luo Binghe avait finalement retrouvé son corps d’origine 1. Shen Qingqiu savait qu’aujourd’hui ne pouvait possiblement pas se terminer aussi bien pour lui, mais il continua calmement :

“C’est facile. Peu importe ce que c’est, laisse ton professeur jeter un coup d’œil, et nous pourrons l’examiner ensemble. Avant cela, prends une position normale et parle correctement.”

Luo Binghe hocha la tête, ignorant ouvertement la dernière phrase.

“Je comprends, dans ce cas je vais montrer à Shizun.”

Sans se presser, il sortit un livre peu épais.

La couverture était fleurie et verte. Au premier coup d’œil, elle semblait extrêmement voyante et quelque peu familière.

Alors que Shen Qingqiu la regardait avec suspicion, Luo Binghe commença à feuilleter les pages, se redressa et lut à haute voix.

“[…] Après la tombée de la nuit, Luo Binghe s’était couché sur son lit, tournant et virant. Il avait tellement l’habitude de dormir dans la remise froide que, soudain, le fait de dormir dans un vrai lit l’empêchait plutôt de fermer l’oeil. D’autant plus que le Shizun qu’il chérissait tant n’était pas très loin de lui, seulement séparé par un écran, une couche de rideau. Les soins et l’attention qu’il avait reçus pendant la journée défilaient devant ses yeux, comme si un feu brûlait dans sa poitrine devenant lentement plus intense…”

Shen Qingiu : “…”

Avec un visage sérieux, Luo Binghe continua :

“Luo Binghe monta sur le lit. Dans un léger bruissement, il défit les robes intérieures de Shen Qingqiu et passa sa main sous le tissu. La peau en dessous était lisse, le muscle souple et résistant. Pris dans sa confusion, il arracha la ceinture en deux…”

Shen Qingqiu jeta un coup d’œil à la ceinture que Luo Binghe venait d’arracher et de laisser tomber sur le sol plus tôt. Un frisson se répandit le long de sa colonne vertébrale, et il resta sans voix !

Luo Binghe ferma le livre, leva les yeux et déclara d’un air sérieux :

“Ce qui est écrit ici, c’est que ce disciple a perdu sa virginité la nuit où il a quitté la remise. Sous les flammes de la passion brûlant vigoureusement et en proie à ses désirs culminants, il est entré dans la maison de bambou au beau milieu de la nuit, et, profondément envoûté par l’amour, a fait ceci et cela jusqu’à l’aube au Shizun terrassé par Meng Mo.”

C’est quoi ce bordel !

S’il se souvenait bien, Luo Binghe n’avait que quinze ans à l’époque !

Totalement dépourvu de conscience !

Pervers !

Luo Binghe commentait en feuilletant les pages :

“Le ‘Luo Binghe’ de ce livre est beaucoup plus audacieux que ce disciple. Mais en dehors de ses actions intrépides, les sentiments envers Shizun sont tout à fait justes.

— Si tu avais osé être aussi “audacieux” à l’époque, ce professeur ne peut garantir que tu n’aurais pas perdu la vie sur-le-champ.”

Luo Binghe se pencha pour embrasser le lobe de son oreille. Son souffle chaud frôlant l’oreille de Shen Qingqiu, il reprit comme un enfant gâté :

“Shizun, n’as-tu pas dit que nous allions l’examiner ensemble ? Regarde au moins un peu plus.”

Il n’osait pas, s’il se rendait aveugle, il n’aurait aucun moyen de s’en remettre !

Luo Binghe sourit et ajouta :

“Tu ne regardes pas ? Dans ce cas, ce disciple va lire pour toi.”

Sur un ton cadencé, Luo Binghe reprit :

“Après avoir perdu sa dignité face à ‘Luo Binghe’ cette nuit-là, Shizun punit sans pitié le disciple immoral et eut partiellement à cœur de le chasser de la montagne Cang Qiong, mais il ne put au final se résoudre à le faire et ne le traita qu’avec une froide indifférence, jusqu’à la Conférence de l’Alliance Immortelle où ils se séparèrent finalement pendant des années. Après leurs retrouvailles, ‘Shen Qingqiu’ se retrouva pris dans les griffes de ‘Luo Binghe’. Regarde, Shizun, cette partie dans la prison aquatique du palais Huan Hua est incroyable”.

Shen Qingqiu ne pouvait le défier, et une partie de lui était vraiment curieuse. Baissant sa garde un instant, il jeta un regard du coin de l’œil.

Juste avec ce seul regard, il eut la sensation de s’être brûlé.

【 《 Le ressentiment de Chunshan 》Partie 37, L’affaire de la prison aquatique :

Shen Qingqiu secoua la tête, incapable de parler clairement :

“Luo… BingHe, tu… Laisse-moi partir…”

Luo Binghe s’empara des deux monticules de chair de son derrière, les serra un peu, et les sépara des deux côtés, révélant avec force le trou qui avait été violé à de nombreuses reprises. Un sourire de prédateur se forma sur son visage :

“Shizun, tu pleures désormais pour que je te laisse partir, mais n’as-tu jamais pensé que ce jour viendrait ?

Shen Qingqiu sanglota et répondit :

“C’est déjà enflé… Tu ne peux pas le mettre dedans…”

C’était vraiment gonflé, presque insupportable à regarder. Un cercle de chair rouge fortement enflé et bien fermé, apparemment difficile à transpercer. La pitié commença à monter dans le cœur de Luo Binghe, mais il se rappela vite comment Shen Qingqiu l’avait abandonné à l’époque. Sa haine ressurgit et il s’enfonça sans pitié. Seule une petite partie avait réussi à entrer, et il sentait déjà qu’il était inhabituellement difficile de le pénétrer. Comme il était gonflé, l’intérieur était plus chaud et plus humide, mais aussi plus étroit.

Shen Qingqiu sanglotait pitoyablement 2, haletant, la douleur de la pénétration forcée lui faisant souhaiter plus que tout la mort. Mais ses mains étaient liées, et peu importe combien il se débattait, il ne pouvait pas se libérer. 】

Shen Qingqiu : “…”

Qu’est-ce que c’était que cette putain de chose ?

Qui est la beauté en pleurs ? 3 Qui est ce démon dominateur ?

Luo Binghe était clairement celui qui pleurait le plus quand ils faisaient cela !

Il regarda le nom de l’auteur : Liu Su Mian Hua 4. On voyait tout de suite que cela ne laissait rien présager de bon, tout comme Airplane Shooting Toward The Sky.

Luo Binghe termina sa lecture et commenta :

“Si c’était ce disciple, je ne serais pas capable de faire quelque chose d’aussi forcé. Si Shizun fronçait le moindre sourcil, ce disciple serait incapable de continuer ; comment ne pas m’arrêter après t’avoir vu pleurer si douloureusement ? L’écriture ici est plutôt irréaliste.”

Ce n’est pas seulement irréaliste… C’est OOC. Complètement OOC. OOC jusqu’au point où il ne peut y avoir aucun salut !

Quel “Ressentiment de Chunshan” ! Ce n’est qu’un porno OOC RPS extrêmement outrageux fait par des fans, comment peut-il avoir tant de succès ! Pas étonnant qu’il ait toujours entendu les filles dire que plus une histoire est scandaleuse, plus elle a de chances d’être populaire ! (RPS : Real Person Slash, roman Boy’s Love mettant en scène de vraies personnes) 5

Attendez non, ce n’est pas le sujet… Shen Qingqiu maudit l’auteur de ce roman, qu’il soit incapable de bander pour l’éternité ! Qu’il soit éternellement seul ! Uniquement capable de se branler, incapable de trouver une femme jusqu’à sa mort !

“Shizun, pourquoi ton visage oscille-t-il sans cesse entre le blanc et le rouge ? demanda Luo Binghe. Par la suite, l’histoire devient encore plus mouvementée, on ne peut s’empêcher de vouloir applaudir. Puisque pendant ces cinq années, j’ai traité le corps de Shizun comme un saint et que je n’ai jamais osé faire quoi que ce soit d’inconvenant, ce qui a été écrit dans ce livre, ces choses absurdes, on peut en rire, ce n’est pas grave.”

Shen Qingqiu jeta un coup d’œil sur le titre : 《 Le ressentiment de Chunshan 》 Partie 49 : Les cinq années de vide.

Il pouvait presque sentir ses boules se faire écraser.

Pas moyen, pas moyen, pas moyen ! Ce titre !

Même aux portes de l’au-delà, il ne pouvait y échapper ! Ils ne pouvaient pas être aussi hardcore, n’est-ce pas ?!

C’était prouvé, Shen Qingqiu avait sous-estimé la plus petite frontière du “Ressentiment de Chunshan.”

【…

La lumière des bougies clignota. Bien que Shen Qingqiu soit sans vie et insensible, ses lèvres étaient roses et ses sourcils détendus, toute sa personne baignait dans la couleur du printemps. Luo Binghe plaça ses bras mous derrière son propre cou avant de se pencher pour un baiser. On aurait dit que Shen Qingqiu s’était réveillé et avait enroulé ses bras autour de Luo Binghe pour l’embrasser en retour. Les rideaux tombèrent, s’agitant bien qu’il n’y ait pas de vent. Au milieu de tout cela, des vêtements désordonnés s’empilèrent sur le sol. De l’autre côté des rideaux s’agitant sans cesse, jaillit le bas de pantalon de Luo Binghe.

Le corps sans vie de Shen Qingqiu reposait sur Luo Binghe, maintenu en place par ses bras puissants. Ses deux mamelons avaient été sucés jusqu’à ce qu’ils deviennent rouges et gonflés, comme deux petits fruits. Sur les rondeurs de son derrière se trouvaient des bleus sombres en forme de mains. L’entrée de son corps contenait encore un membre à moitié dur. 】

Shen Qingqiu manqua de s’effondrer en larmes.

Même ça, ça pouvait être écrit ainsi !!!

C’était vraiment défier les limites de la morale !!!

Il avait entendu dire que la grossesse masculine était très populaire. Que Dieu me bénisse, ne laissez pas le “Ressentiment de Chunshan” contenir une grossesse masculine, merci beaucoup !!!

Après avoir feuilleté rapidement quelques pages, un autre éclair le frappa.

【 《 Le ressentiment du Chunshan 》 Partie 55 : Le sang maléfique du démon

Deux poitrines étaient pressées l’une contre l’autre. Luo Binghe pouvait sentir la peau lisse et douce de la personne dans ses bras, rendue encore plus soyeuse par l’eau de la source.

Sans parler, il enroula ses bras autour de Shen Qingqiu et se pencha pour un baiser, mordant et tirant de temps en temps ses lèvres, enfonçant parfois sa langue pour sentir l’intérieur de sa bouche.

Même si Shen Qingqiu n’était pas consentant, le sang démoniaque jouait avec ses entrailles. Tout son corps était impuissant et il se retrouvait embrassé jusqu’à ne plus pouvoir respirer, sa poitrine se soulevant et s’abaissant irrégulièrement, ses mamelons frottant contre les muscles de Luo Binghe et se raidissant lentement. Avant qu’il ne s’en rende compte, ses jambes étaient écartées et Luo Binghe se mit à pousser d’un coup.

Ils l’avaient tous les deux fait assez souvent et Shen Qingqiu était habitué à la taille de Luo Binghe, mais la pénétration soudaine faisait toujours mal. D’autant plus que l’eau de la source s’était infiltrée pendant l’acte. Son entrée inférieure étant remplie d’eau, ses jambes se resserrèrent autour de la taille de Luo Binghe. Ses parois intérieures ne pouvaient s’empêcher de se contracter. Luo Binghe sentait seulement que son trou le serrait et l’aspirait, le plaisir était indescriptible, et il serra le cul de Shen Qingqiu. Tout en le laissant se détendre, il ajusta leur position.

Puisqu’il avait été baisé de nombreuses fois par le passé, Shen Qingqiu y était déjà accoutumé. Il retrouva rapidement sa contenance et éclata en sanglots :

“… Dégage !”

Luo Binghe se mit à rire.

“La bouche de Shizun me gronde, mais ton corps ne t’écoute pas.”

Shen Qingqiu serra les dents.

“… Si tu ne m’avais pas forcé à boire ce sang maudit… je ne souffrirais pas de tes mains ingrates…”

Sous le contrôle du sang démoniaque, il ne pouvait qu’écarter les jambes et détendre son entrée pour laisser Luo Binghe le baiser. Sa chair molle s’enroula autour de Luo Binghe, l’aspirant légèrement.

Shen Qingqiu devint encore plus confus à chaque respiration haletante, souhaitant pleurer tout en étant incapable de le faire. À chaque poussée particulièrement puissante, il pressait ses lèvres pour qu’elles restent bien fermées, ne permettant qu’un faible gémissement. Luo Binghe tenait son corps d’une main pour maintenir leur proximité, l’autre main giflant les monticules de chair ronds de Shen Qingqiu, alternant claques et caresses, ce qui embarrassait complètement l’intéressé.

Après un round, sans un instant de répit, Luo Binghe le hissa hors de l’eau. L’air étant froid, le corps de Shen Qingqiu se contracta par réflexe. Luo Binghe l’installa sur un grand morceau de calcaire à côté de la source d’eau chaude. À l’air libre, leurs corps étaient enchevêtrés. La pierre calcaire était froide, poussant Shen Qingqiu à se tortiller d’inconfort. Sa peau était claire, mais après une partie de jambes en l’air et une baignade dans la source d’eau chaude, il était devenu tout rose. Ses yeux noirs brillants tels des étoiles débordaient d’humidité, il était fatigué et somnolent, et son coeur était froid. Shen Qingqiu se détourna, ne voulant pas regarder son disciple immoral.

Luo Binghe s’assit entre ses jambes et souleva un mollet à la peau claire pour l’amener à reposer sur son épaule. Dans un claquement humide, son membre entra de nouveau et il commença à pousser sans se presser. Chaque centimètre des parois intérieures fut étiré à l’extrême et frotté à vif par l’objet chaud. Pas une seule ride ni un seul pli ne furent épargnés. 】

Shen Qingqiu : “…”

Consentement douteux, sans consentement, viol, jeux de toutes sortes, l’auteur s’amusait beaucoup…

“À vrai dire, je n’ai jamais pensé que le sang démoniaque pouvait être utilisé de cette façon.” remarqua Luo Binghe.

Shen Qingqiu garda le silence. Ayant vu la limite la plus basse de “La Voie du Fier Démon Immortel” original, ce n’est pas comme s’il n’y avait jamais pensé. Il n’avait simplement jamais pensé que viendrait le jour où il verrait cet effet particulier être utilisé sur lui.

“… Nous avons acquis de nouvelles connaissances, déclara Shen Qingqiu.

— Nous avons acquis de nouvelles connaissances, confirma Luo Binghe en acquiesçant d’un signe de tête. Dans ce cas, ce disciple ne peut pas laisser toutes ces nouvelles connaissances se perdre, n’est-ce pas ?

— Luo Binghe, même si ce maître t’a donné la permission… Tu n’as toujours pas le droit de faire autant de bêtises.” l’avertit Shen Qingqiu.

Luo Binghe fut surpris.

“Oh ! Ce disciple comprend.”

Il avait l’air déprimé, mais n’insista pas. C’était maintenant au tour de Shen Qingqiu de se sentir mal à l’aise.

Luo Binghe n’avait jamais rien demandé dans ce domaine, se voulant toujours très prudent, s’assurant même toujours que Shen Qingqiu était satisfait. Après avoir traversé de grandes souffrances il avait finalement trouvé confiance dans ce matériel de référence et avait voulu essayer quelque chose de nouveau, mais Shen Qingqiu avait refusé si ouvertement…

Shen Qingqiu ne put calmer ses émotions. Au bout d’un moment, il leva son éventail pliant pour cacher son visage et demanda solennellement :

“Que veux-tu faire ?”

Luo Binghe se tourna immédiatement, s’illuminant comme si le printemps était arrivé. En voyant cela, Shen Qingqiu fut secrètement heureux. Ce n’était pas comme si son vieux visage avait beaucoup à perdre, ils avaient déjà fait beaucoup avant cela de toute façon. Il prit “Le ressentiment de Chunshan” et feuilleta rapidement les pages. Voyant qu’aucune pièce n’était trop outrageuse ou non scientifique, il se calma un peu. Qui aurait pensé qu’en se retournant, Luo Binghe tiendrait solennellement un livre encore plus épais. Avec un sourire éclatant, il s’approcha :

“Shizun, pourquoi tiens-tu celui-là ?”

Shen Qingqiu demeura silencieux et détailla la couverture du livre dans la main de Luo Binghe. C’était l’ouvrage qui avait eu la gloire d’être porté au même niveau que “Le ressentiment de Chunshan”, “La Chanson de BingQiu”. Auteur : Trois Mères Saintes.

“Celui-ci en contient davantage et est encore plus détaillé, plus facile à réaliser dans la vie réelle. Ce disciple a suivi les instructions du livre pour préparer ce pot de liqueur, voyons si les effets sont tels que décrits”, déclara Luo Binghe.

Selon moi, ce livre a encore moins de limites !

Quoi qu’il en soit, Shen Qingqiu savait que cet alcool n’était définitivement pas destiné à être bu.

Attendez, s’il avait préparé l’outil à l’avance, le regard pitoyable d’avant était donc juste une comédie destinée à le tromper ?

Luo Binghe leva les hanches de Shen Qingqiu, soulevant ses fesses encore plus haut. Sa taille s’enfonça, créant une douce courbe, son dos face à lui.

C’était la condition que Shen Qingqiu lui avait demandée avant d’accepter. S’il voulait jouer la scène du livre, il devait le faire par derrière, sinon le visage cool de Shen Qingqiu ne pourrait vraiment pas le supporter. Même si Luo Binghe avait toujours insisté pour “monter Shizun de face”, il était très enthousiaste à l’idée d’essayer cette nouvelle connaissance qu’il venait d’acquérir. De plus, il avait lu dans le livre que la personne qui recevait pouvait ressentir plus de plaisir lorsqu’elle le faisait par derrière, de fait il était heureux d’accepter.

Il souleva le récipient de vin raffiné, aligna son bec contre l’étroite roseur de Shen Qingqiu, et l’enfonça lentement.

L’embouchure du récipient était fine à son extrémité et s’épaississait au niveau de son corps. La pénétration fut facile, mais plus cela s’enfonçait, plus c’était serré. La liqueur froide se déversa à l’intérieur. Les parois internes de Shen Qingqiu se resserrèrent en réponse à la stimulation. Il s’agrippa aux draps sous lui, fronçant les sourcils.

Il pouvait entendre l’alcool le remplir. La sensation de ballonnement et d’enfoncement dans son abdomen devenait de plus en plus évidente. Shen Qingqiu ne pouvait plus le supporter.

“Assez…”

Luo Binghe s’arrêta docilement, mais le bec du pot resta en lui.

L’alcool était originellement léger, mais son arrière-goût était fort. En peu de temps, les entrailles de Shen Qingqiu brulèrent douloureusement. Quoi qu’il fasse, il ne pouvait atténuer cette étrange sensation de douleur et de picotement, alors il bougea ses bras et se traîna sur une courte distance.

Luo Binghe ne l’arrêta pas. La bouche du récipient quitta son corps avec un pop. Shen Qingqiu serra immédiatement ses parois pour empêcher l’alcool de s’écouler. Mais il ne savait pas quoi faire après cela.

Laisser le liquide s’échapper juste devant Luo Binghe était vraiment trop gênant. Mais Shen Qingqiu ne pouvait déjà plus le supporter après avoir parcouru cette courte distance. Le moindre mouvement lui faisait craindre de ne pas pouvoir le retenir en lui.

Luo Binghe se pressa contre lui et mordilla son épaule lisse, tandis qu’il étendait une main pour taquiner ses mamelons. Son autre main souleva ses hanches fébriles, aligna son membre contre l’entrée de Shen Qingqiu et s’y frotta plusieurs fois.

Il semblait avoir beaucoup appris de ces livres maudits… Shen Qingqiu fut taquiné jusqu’à ce qu’il en perde ses repères, ses mains tirant sur les draps, une fine couche de sueur recouvrant son corps.

Il ne baissa sa garde qu’un bref moment, mais avant qu’il ne le réalise, son entrée fut percée d’un seul coup.

Dans cette situation, Shen Qingqiu perdit toute force dans le bas de son corps. Les bras qu’il avait tendus pour soutenir le haut de son corps lâchèrent également. Heureusement, la circonférence de Luo Binghe était suffisante pour le remplir afin que l’alcool ne s’échappe pas.

Être pénétré tout du long par cet objet restait toujours douloureux. Mais dans cette douleur, quelque chose semblait être différent.

L’alcool faisait brûler tout son intérieur. Quand Luo Binghe commença à pousser sérieusement, il s’échappa par l’endroit où ils étaient connectés, s’écoulant comme du miel. Les sons humides entre chaque mouvement étaient incessants, c’était si gênant que Shen Qingqiu vira au rouge. Il y avait une sensation douloureuse au fond de lui, suppliant qu’on le frappe violemment, un point où il voulait être malmené. Mais l’extrêmité de Luo Binghe ne faisait que titiller légèrement cet endroit. En désespoir de cause, Shen Qingqiu remua ses hanches et poussa vers l’arrière.

Cette faible action surprit Luo Binghe. Il s’arrêta, haletant, et demanda joyeusement :

“Shizun ? Est-ce que c’est agréable ? Est-ce que je fais cela correctement ?!”

Ses poussées étaient rapides. La liqueur rouge transparente continua à s’échapper, s’accumulant lentement. Shen Qingqiu était tellement malmené que les fluides débordaient partout. Ses entrailles étaient tourmentées par l’alcool et la queue de son disciple, la stimulation était écrasante. Les articulations de Shen Qingqiu devinrent blanches, s’accrochant aux draps comme à sa vie, et il ferma les yeux face à cette situation critique.

Luo Binghe continua impitoyablement à demander :

“Est-ce que c’est bon ? Est-ce que ça fait du bien ?”

Shen Qingqiu répondit quelque chose à voix basse. Luo Binghe ne pouvait l’entendre clairement, il se pencha donc pour écouter, cette action l’amenant à pousser plus loin.

Une vague de douleur se répandit dans la colonne vertébrale de Shen Qingqiu. Il articula en haletant :

“… Dans l’autre sens… Dans l’autre sens…”

La brûlure intense de l’alcool fit rougir tout le corps de Shen Qingqiu. En parallèle, on aurait dit qu’il avait été fumé à l’alcool et que même son haleine en portait la douceur. Luo Binghe ne put s’empêcher de tourner la tête pour l’embrasser, sa langue explorant l’intérieur de la bouche de Shen Qingqiu, et il découvrit que même sa salive avait le goût de la liqueur.

“Shizun, l’interpella Luo Binghe, tu veux voir mon visage ?”

Shen Qingqiu acquiesça d’un léger signe de tête, presque imperceptible.

“Réfléchis-y bien. Le faire par derrière était la demande de Shizun. Si tu veux le faire de face… j’ai peur de ne pas pouvoir te laisser te retourner aussi facilement.”

Sa voix rauque réchauffa l’oreille de Shen Qingqiu. Étourdi, il pivota son dos.

Luo Binghe se retira, le retournant avec force, de sorte qu’il se retrouva face à lui.

Les joues claires de Shen Qingqiu portaient une trace de rose, ses yeux et le bout de son nez étaient rouge vif, et des larmes s’accrochaient à ses cils. Luo Binghe embrassa chacun d’eux, un doigt caressant amoureusement la chair tendre autour de son trou. Sa main libre se glissa sous le dos de Shen Qingqiu et le tira vers le haut. Il s’adressa à lui doucement :

“Shizun… Regarde.”

D’une main sur sa mâchoire inférieure, Luo Binghe amena Shen Qingqiu à baisser le regard. Il vit qu’entre ses cuisses s’étalait un mélange d’alcool et de fluides corporels. Entre ses sphères de chair s’épanouissait une fleur, enflée au point que sa paroi interne menaçait de se retourner vers l’extérieur, ne cessant de se contracter et laissant s’écouler un fluide blanc.

“…” 

Shen Qingqiu resta sans voix. Inconsciemment, il leva la main pour se couvrir les yeux.

Luo Binghe embrassa ses joues plusieurs fois et le pénétra une fois de plus.

Shen Qingqiu éprouva une autre douleur aiguë. Luo Binghe ne soutenait plus son dos, par conséquent, il s’effondra et ses cheveux noirs s’étalèrent sur l’oreiller. Ses doigts s’enfoncèrent dans les muscles fermes du dos de Luo Binghe.

Après une séance de sexe sauvage, l’alcool s’était beaucoup échappé du corps de Shen Qingqiu. Après un rinçage complet à la liqueur forte, ses parois intérieures étaient à leur apogée, chaudes et souples, sensibles et désireuses d’aspirer le corps étranger. Avec son trou pilonné et produisant des sons humides, Shen Qingqiu enroula ses jambes autour de la taille de Luo Binghe, l’intérieur de sa cuisse frottant contre sa peau, ses orteils recroquevillés, son visage enivré.

Un parfum d’alcool se répandit dans l’air. Shen Qingqiu était vraiment… intoxiqué.

Mais avant qu’il ne perde conscience, Luo Binghe le fit dessoûler.

S’accrochant à son dos, ce dernier se leva du lit.

Le poids de Shen Qingqiu diminua. Le membre de Luo Binghe se fraya un chemin en lui, frappant un point très profond. Cette poussée fit presque jaillir le coeur de Shen Qingqiu de sa gorge, comme s’il avait été transpercé par une épée, et il commença à se débattre. Mais il était maintenu en plein air, peu importe comment il se débattait, cela ne faisait que permettre à l’objet qui était en lui d’entrer plus profondément, faisant croître sa taille jusqu’à ce qu’il soit tendu au maximum.

Plus effrayant encore, Luo Binghe se mit à marcher.

Cette position lui permit d’enterrer son membre encore plus profondément à l’intérieur de Shen Qingqiu. À chaque pas, cet objet remuait, changeant d’angle, et profitait pleinement des spasmes de Shen Qingqiu. Outre le fait d’être pénétré si profondément qu’il en avait envie de vomir, celui-ci avait également peur de tomber.

Shen Qingqiu ne pouvait plus le supporter, et s’efforça de dire :

“Attends, attends… Trop profond… Bing… BingHe, laisse-moi descendre…”

Luo Binghe croqua le lobe de son oreille. Il murmura avec une pointe d’essoufflement :

“Shizun… Pas assez profond… Toujours pas assez…”

L’abdomen de Shen Qinqiu était si plein qu’il s’écria misérablement :

“Jusqu’où veux-tu… Jusqu’à quelle profondeur veux-tu entrer !”

Luo Binghe aimait vraiment pénétrer Shen Qingqiu tout en le tenant, et il le pressa contre la table. Le haut du corps de Shen Qingqiu se retrouva fermement plaqué à sa surface, ses bras croisés, ses jambes faiblement plantées sur le sol.

Ses fesses étaient suspendues au bord, ses jambes écartées, pressés avec force contre le corps de Luo Binghe. La table tremblait à chaque poussée.

Le visage de Shen Qingqiu était écrasé contre la surface de cette dernière. Entre ses jambes, un objet dur ne cessait de le frapper. De ses membres inférieurs jusqu’au bas de son abdomen, il tremblait, se retrouvant presque incapable de tenir debout. Mais les mains de Luo Binghe maintenaient toujours ses fesses, rapprochant chacune d’elle pour qu’il puisse ressentir le plaisir d’être serré tant par ses muscles intérieurs que ceux extérieurs. 

Shen Qingqiu pouvait ressentir que le tourment était incomparable aux fois précédentes où ils avaient fait cela. Ajouté au fait qu’on lui pelotait continuellement le cul, même si cela ne lui faisait pas mal, c’était vraiment embarrassant. Peu de temps après, Luo Binghe changea de tactique. À chaque fois, il ne sortait que légèrement puis s’enfonçait violemment, alors que les muscles du postérieur de Shen Qingqiu étaient si serrés qu’il craignait qu’ils ne soient défigurés. Shen Qingqiu demeura étendu sur la table, ses parois internes frottées à vif. Cela le rendait fou, mais il était cloué sur place, incapable de bouger, et ne pouvait que recevoir entièrement Luo Binghe.

Inutile de dire que Luo Binghe était un génie. Avec juste quelques références, il pouvait être comme ça !

Shen Qingqiu combattit ses larmes, en sanglotant :

“… Tu… Qu’as-tu lu d’autre…”

——

Notes :

1 Après plus d’un mois de convalescence : renvoi à l’extrait précédent durant lequel Luo Binghe redevient un enfant suite à une déviation de Qi.

2 Shen Qingqiu sanglotait pitoyablement… : Les mots utilisés sont 梨花帶雨 qui signifient “beauté en pleurs ; visage d’une beauté tâché par les larmes”.

3 Qui est la beauté en pleurs ? : La phrase utilise également 梨花帶雨

4 Il regarda le nom de l’auteur : Liu Su Mian Hua : BCNovel n’était pas certain de savoir comment traduire 柳宿眠花, ils ont donc laissé tel quel. Cependant, le Liu utilisé est le même que celui de Liu QingGe et de Liu MingYan. (Non, ce n’est pas Liu QingGe qui a écrit ça, c’est Liu MingYan xD)

5 (RPS : Real Person Slash, roman Boy’s Love mettant en scène de vraies personnes) : définition donnée par l’auteur original.

| Index |

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
Chantal Arne
Chantal Arne
4 mois

Eh be!!!!!

Shizuku
4 mois

* tente de respirer et se prosterne* Meeeeeeeeeerciiiiiiiiiiiiiiiiii !

AruBiiZe
AruBiiZe
4 mois

Quel bande de petit cochon ! xD
Je n’aurai pas pensé ça d’eux ! Héhéhéhé

Merci beaucoup pour cette extra ! xD
A bientôt !