The Scum Villain Self-Saving System – Chapitre 2

Chapitre 1 | Index | Chapitre 3

Traduction par Keliane, correction par AfterWar.

Chapitre 2 : Le protagoniste maltraité

Dans sa vie antérieure, Shen Yuan avait eu une enfance heureuse, et pouvait se qualifier modestement de fils de nouveaux riches. Il avait deux frères aînés, destinés à hériter de l’entreprise familiale, et une sœur cadette qu’il adorait. Toute la famille était très unie.

Très tôt il avait su que, même s’il ne faisait rien de sa vie, il ne manquerait jamais de rien. Peut-être que c’était à cause de cet environnement aisé, dénué de toute compétition ou de pression, mais il avait toujours cru que tant qu’une compétition comptait plus de dix participants, se placer dans le top dix était suffisant.

Pour cette raison, il n’avait jamais compris à quoi pensaient des raclures telles que Shen Qingqiu lorsqu’ils creusaient leurs propres tombes.

Le Shen Qingqiu d’origine, s’il s’agissait de cultiver, avait tout ce qui lui fallait. Les qualifications ? Il les avait. La retenue nécessaire pour jouer la comédie ? Il l’avait aussi. Il ne manquait ni d’importance, ni de réputation, et avec le soutien de la plus grande secte, il ne manquait pas non plus d’argent. Alors pourquoi, quand il était question de l’équilibre attendu de la part d’un immortel, n’avait-il rien de tout ça ? Pourquoi agir comme ces concubines amères et enfermées 1 d’antan, celles qui avaient trop de temps à perdre, se préoccupant des choses les plus anodines, en complotant jour après jour sur la manière de tourmenter le protagoniste, et en incitant même les autres à le faire pour lui ?

Même si Luo Binghe avait un talent divin, même si ses capacités d’apprentissage étaient exceptionnelles, au point qu’il semblait tricher… il n’était malgré tout pas nécessaire de l’envier à ce point, si ?

Quoi qu’il en soit, le blâme ne lui imputait pas vraiment, mais revenait à l’auteur. Ce genre de vaurien était présent partout dans le roman, aussi nombreux que des carpes dans la rivière ; c’était juste que son personnage avait été tout spécialement détaillé, et particulièrement pourri.

Que pouviez-vous y faire ? Le BOSS ultime de ce livre était le protagoniste lui-même. Comment une luciole pouvait-elle éclipser le soleil et la lune ?

Le monde de la cultivation l’avait nommé “l’épée Xiu Ya”, donc, naturellement, il avait l’apparence et la tenue qui correspondaient.

Pour l’heure, Shen Qingqiu tournait sa tête à droite et à gauche, trouvant même son reflet confus dans le miroir de bronze plutôt satisfaisant.

Il avait un visage aux traits délicats : des yeux et des sourcils noirs, un nez et des lèvres fines, ressemblant beaucoup à un érudit. Combiné à sa silhouette élancée et à ses longues jambes, il pouvait être considéré comme un bel homme. Bien que son âge véritable soit inconnu, c’était un roman de cultivation ; Shen Qingqiu avait atteint le niveau intermédiaire de la Formation du Dan, ce qui signifiait qu’il conservait à la perfection une apparente jeunesse. Assurément bien plus beau que ce qu’il s’était figuré durant sa lecture.

Même si cela restait incomparable à Luo Binghe.

Songeant à lui, Shen Qingqiu fut immédiatement frappé par une douleur à la tête. Il voulut aller voir le Luo Binghe qui était actuellement enfermé dans la remise, mais à peine fit-il un pas, qu’une alarme perçante résonna de nouveau dans son esprit.

【Avertissement ! OOC avertissement ! ‘Shen Qingqiu’ ne prendrait pas l’initiative d’aller voir Luo Binghe.】

« Bien, lâcha-t-il avec colère. Dans ce cas, j’enverrai quelqu’un le ramener ici ; cela ne devrait pas poser problème. »

Il y réfléchit un moment puis appela :

« Ming Fan! »

Un adolescent d’environ seize ans, grand et mince, accourut promptement depuis la porte, et répondit :

« Ce disciple est ici. Quels sont les ordres de Shifu ? »

Shen Qingqiu ne put s’empêcher de lui lancer quelques regards : il avait une apparence respectable, mais son visage était un peu disgracieux. Au fond de lui, Shen Qingqiu souffla, se lamentant :

« Comme attendu, l’apparition d’un personnage chair à canon. »

Il s’agissait du disciple le plus âgé du Shen Qingqiu originel, le shixiong de Luo Binghe, Ming Fan.

Il s’agissait de la légendaire chair à canon de bas niveau!

Inutile de dire que, lorsqu’il était question d’enfermer Luo Binghe hors des dortoirs tard dans la nuit, ou de lui donner délibérément de faux conseils de cultivation, Ming Fan était forcément impliqué. Chaque fois que Shen Qingqiu éprouvait le désir de tourmenter Luo Binghe, il était toujours son assistant le plus utile, son partisan le plus enthousiaste.

Sachant que le sort de cet enfant, dans l’œuvre d’origine, n’était pas beaucoup mieux que le sien, Shen Qingqiu ne put s’empêcher de le regarder d’un air compatissant :

« Ramène Binghe. »

En son for intérieur, Ming Fan se braqua : chaque fois que leur maître appelait Luo Binghe, c’était toujours “cette petite bête”, “ce morveux ingrat”, “ce misérable”, “le petit” ; il n’avait presque jamais employé son nom complet, alors pourquoi cette dénomination intime, tout à coup ?

Mais il s’agissait des ordres du maître ; Ming Fan n’osa pas le questionner, et se précipita à la remise, frappant deux fois sur la porte.

« Sors de là ! Shizun te demande ! »

Shen Qingqiu faisait les cent pas dans la pièce, passant en revue le Système dans son esprit.

【B-point, aussi définis comme points donnés pour la mise en scène 2. Plus les B-points sont élevés, plus la qualité est élevée, meilleur est le classement.】

Dans ce cas, comment puis-je augmenter mes B-points ?

【1. Changer l’intrigue incohérente, et améliorer l’intelligence des antagonistes et des personnages secondaires. 2. Éviter de briser la suspension de l’incrédulité. 3. Assurer les niveaux de gratification du protagoniste. 4. Découvrir et compléter les scénarios secrets.】

Shen Qingqiu analysa chacun d’entre eux un par un.

En d’autres termes, il ne devait pas seulement nettoyer le bordel du Shen Qingqiu d’origine, celui qui avait amassé une montagne de rancune, il devait aussi empêcher les autres personnages de créer plus de dégâts.

Il ne savait même pas s’il pourrait préserver sa propre vie, mais il devait en plus veiller à ce que la surpuissance du protagoniste, les coups de projecteurs, et le nombre de filles ne soient pas réduits.

Tous ces mystères non résolus, ces intrigues que l’auteur avait abandonné, il devait désormais transpirer personnellement pour les résoudre.

Ahhh.

Grand Dieu Airplane Towards The Sky l’avait dit, le but de << La Voie du Fier Démon Immortel >>  était très clair ; chaque mot avait été écrit avec un seul but en tête, à savoir être cool.

Surtout la façon dont le personnage principal masculin, déchu, jouait les innocents, un loup déguisé en agneau, s’astreignant à comploter sa revanche contre les rats, tout cela avec une désinvolture à en faire tourner la tête des anges. Ainsi la popularité de l’œuvre avait explosé, enflant  de plus en plus, jusqu’à ce que plus aucune œuvre ne lui arrive à la cheville.

Shen Qingqiu pensa que rien que le fait de garder une trace décente de l’intrigue était déjà très stressant. Les points qui avaient brisé la suspension de l’incrédulité étaient partout, il ne pouvait pas garantir qu’il pourrait tous les éviter.

“Quelle sorte d’intrigue pourrait être qualifiée d’absurde ?”

【Le standard est subjectif ; cela dépend de la réaction des lecteurs.】

“Dans ce cas, combien de points ai-je besoin de collecter pour lancer les missions de débutant ?”

【Le timing est déterminé de manière situationnelle. Quand les conditions requises seront remplies, le Système vous avertira automatiquement.】

Déterminé subjectivement, déterminé situationnellement ; quels mots magiques c’étaient. Shen Qingqiu étouffa un rire, puis entendit la porte s’ouvrir. Il regarda en arrière et vit un jeune entrer doucement.

Bien que ses mouvements soient mal assurés, il parvenait malgré tout à se tenir parfaitement droit, et appela respectueusement,  « Shizun ».

Le sourire qui s’était formé au coin des lèvres de Shen Qingqiu se figea.

Il en mourrait ! C’était le visage qui enchanterait tout le monde à l’avenir, des femmes de quatre-vingts ans aux bébés emmaillotés, le visage d’un Gary Stu, et sa torture serait aussi démesurée que son charisme ; il serait indubitablement tué.

Mais, bien que ce visage portait les preuves évidentes d’abus, et qu’il était couvert de blessures, le protagoniste était et restait, comme attendu, le protagoniste.

Les deux yeux de Luo Binghe étaient aussi brillants que les étoiles du matin ; les tendres débuts d’un beau jeune homme.

Ce visage ferme mais humble, démontrant son attitude noble et inflexible.

Ce dos droit comme un i et cette position, un cœur fier qui préfère casser que plier !

En un instant, un flot de comparaisons et de figures de style envahit le cœur de Shen Qingqiu, des passages s’entremêlant pour former d’innombrables phrases de louanges presque déversées.

Heureusement, Shen Qingqiu parvint à se contenir, déplorant intérieurement à quel point cela avait été proche ; le matériau de cette auréole du héros était vraiment trop excellent ; il avait manqué de ne pas pouvoir se retenir !

Il regarda Luo Binghe qui boitait à travers la porte, puis se démenait pour s’agenouiller. La bouche de Shen Qingqiu remua, songeant : “Je ne peux pas accepter tes respects ; si tu me les offres aujourd’hui, tu risques de me péter les rotules à l’avenir”. Il l’arrêta immédiatement en lui signifiant :

« Inutile. »

Il agita son poignet, secouant une petite bouteille :

« Voici de quoi te soigner. »

Il s’arrêta et ajouta sur un ton moqueur :

« Ne laisse pas des étrangers voir cela, et croire que mon pic Qing Jing abuse de ses disciples. »

Shen Qingqiu était entré très vite dans son rôle : même s’il avait fait quelque chose d’incroyablement audacieux en lui remettant des médicaments, il avait choisi de le faire avec une attitude désagréable qui reflétait bien l’hypocrisie de Shen Qingqiu, toujours à faire du mal tout en craignant que les autres ne l’apprennent.

Effectivement, le Système n’envoya pas d’avertissement de OOC ; Shen Qingqiu poussa un soupir de soulagement.

Luo Binghe s’attendait à ce que son Shizun l’appelle pour poursuivre son “enseignement”, mais jamais il n’aurait imaginé que cela puisse être pour lui donner des médicaments. Dans un premier temps, il se figea, puis tendit respectueusement ses deux mains pour recevoir la petite bouteille.

« Merci pour les médicaments, Shizun, » le remercia-t-il avec une profonde gratitude.

À ce stade de l’histoire, le visage de Luo Binghe était toujours plein d’innocence, son sourire sincère et doux, comme la chaleur du soleil levant. Shen Qingqiu le fixa pendant un moment, puis détourna la tête.

La personnalité du protagoniste avant son assombrissement, était celle d’un adolescent modèle et droit ; éclairez-le d’un rayon de soleil et il brillera, prêtez-lui une petite attention et il vous la rendra dix fois. Dire qu’il était doux comme un agneau n’était pas un euphémisme.

«Ce disciple va redoubler d’efforts pour ne pas décevoir Shizun, » continua-t-il joyeusement.

Ah ! non, si tu redoubles d’efforts, j’ai dans l’idée que ton véritable Shizun serait alors vraiment très déçu.

Si Shen Qingqiu n’avait pas lu << La Voie du Fier Démon Immortel >>, avant d’avoir assisté à cette scène, il aurait trouvé cela déchirant et aurait probablement versé quelques larmes de sympathie à l’égard du sort de Luo Binghe.

En vérité, en tant que lecteur omniscient, il connaissait tout du début à la fin, et n’ignorait rien des pensées abondantes et colorées du Luo Binghe d’après son assombrissement. Pour résumer, il faisait certes actuellement pitié, mais, dans le futur, il ne penserait qu’à en mettre plein la face aux gens, tout en riant d’une impétueuse malveillance. Bien qu’il portait le masque d’un tendre et humble gentilhomme, tout ce qu’il pensait intérieurement tournait autour de comment déchirer vos tendons, arracher vos os, découper votre peau, puis tout pendre à l’air libre pour laisser sécher.

“Luo binghe sourit et dit :

“Les humiliations que ce disciple a enduré par le passé, aujourd’hui, je vais te les faire cent fois payer. Pour avoir blessé mes mains et mes pieds, je vais t’arracher les membres et les traîner dans la poussière.”

< < La Voie du Fier Démon Immortel >>, Paragraphe deux.

Suite à cela, il avait véritablement découpé Shen Qingqiu pour en faire un bâton humain3.

Shen Qingqiu alla s’asseoir sur une chaise en narra 4 et, prenant un ton distant, lui demanda :

« Binghe, comment progresses-tu dans ta cultivation ? »

Ce seul “Binghe” déclencha une effroyable chair de poule qui recouvrit tout son corps. Luo Binghe aussi, frissonna manifestement, mais il lui retourna un sourire teinté de timidité.

« Ce disciple est stupide et… n’a toujours pas compris. »

Il ne pouvait en être autrement. Un faux manuel de cultivation ; qu’il n’ait pas encore eu de déviation de qi 5 n’était dû qu’à son incroyable résistance en tant que protagoniste, en comprendre le contenu aurait relevé du miracle. Shen Qingqiu hurla en son for intérieur : “Mon garçon, tu es désormais sous ma protection ! Ce maître va te donner les bonnes méthodes !”

L’alerte démoniaque commença à claironner sans interruption. Shen Qingqiu indiqua au Système : “Je ne faisais que le penser. Bien sûr que je sais qu’il s’agit d’une violation !”.

À la place, il déclara avec désinvolture :

« Aujourd’hui, ce maître t’a puni par impatience ; dans l’ensemble, le temps n’attend personne. En y réfléchissant, tu es sous ma tutelle depuis un moment. Quel âge as-tu, à présent ?

— Ce disciple a quatorze ans, » répondit docilement Luo Binghe.

Ah ! Quatorze ans, hein.

Dans ces conditions, cela signifiait que la paire maître-disciple composée de Shen Qingqiu et de Luo Binghe, à ce stade de l’histoire, avait déjà vécu l’incident à l’entrée de la montagne où il avait été forcé de s’agenouiller en guise de punition, les brimades de ses camarades disciples du pic Qing Jing, l’affaire concernant ‘l’insolence’ envers Shizun suite à laquelle il avait été pendu et battu, l’incident de l’instrument brisé qui lui avait valu des travaux forcés… un glorieux bilan ne pouvant déboucher que sur des adieux.

Shen Qingqiu reposa son front sur une main, tout en lui faisant signe de partir de l’autre :

« J’aimerais être seul. »


Notes :

1 Ces concubines amères et enfermées : fait référence à la sphère complexe des familles riches dans la Chine ancienne. Généralement, une fois qu’une concubine était entrée dans la famille, elle ne pouvait plus quitter les lieux.

2 Pour la mise en scène : Nous parlons ici de prétention poussée parfois jusqu’à l’extrême. Le terme chinois désignait à la base l’argot internet utilisé pour invoquer un sentiment de supériorité, gonfler votre ego en ligne.

3 Bâton humain : C’est le terme employé pour désigner ce qu’il reste d’une personne à l’issue de cette torture qui consiste à amputer les quatre membres d’un individu.

4 Une chaise en narra : le narra est un type d’arbre présent dans le sud de la Chine.

5 Déviation de Qi : C’est ce qui survient lorsque l’équilibre du qi est brisé, généralement le résultat d’un mauvais entraînement durant la cultivation. Cela peut se manifester sous diverses formes.

Chapitre 1 | Index | Chapitre 3

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
Archangedenfer1 Popo
Archangedenfer1 Popo
27 février 2019 00:48

Merci beaucoup pour ce second chapitre *.*

Byakuren Dawn
Byakuren Dawn
27 février 2019 02:50

JE L’ATTENDAIS AVEC IMPATIENCE !!!! merci a tous !!OwO

Agent Ily
Agent Ily
27 février 2019 11:00

Quand je disais que ça commençais mal XD…
Merci pour ce chapitre ! Continuez comme ça (^w^)/ !!

arubiize
arubiize
8 mars 2019 18:46

Mon dieu !
Je me demande comment il va faire pour changer son destin déjà pré-établi ! Je suis vraiment curieuse !
S j’avais été à sa place, j’aurais été perdu avec tous ces régles à respecter !

Merci beaucoup pour ce chapitre (qui n’a pas du être facile à traduire ! :o) !

Oyumi
Oyumi
11 septembre 2019 18:17

Ça y est je le commence enfin, hâte de lire la suite.
Surtout pour savoir comment il va faire pour changer son destin, alors qu’il est limité dans ses choix.

Merci beaucoup de traduire cette histoire en français.