Waiting for you online – Chapitre 18

Précédent|Index|Suivant

Traduction par Elrika, correction par Yukiko

[Chapitre 18] Appelle-Moi Chéri

Depuis qu’ils s’étaient revus, Fire n’avait toujours pas demandé à He Jin pourquoi il s’était soudainement déconnecté l’autre jour, comme s’il évitait délibérément le sujet. Au lieu de ça, il réfléchissait maintenant aux problèmes possibles que He Jin pourrait rencontrer plus tard, pensant sérieusement à leur avenir, lui donnant des cadeaux et lui faisant des promesses…

Face à de telles attentions, He Jin se sentait bien sûr touché. Mais il ne put finalement pas s’empêcher de demander : « Fire, si je me déconnectais, tu continuerais à attendre ? » 

Fire se tut un moment, avant de répondre doucement : « Oui. »

Evidemment que ce serait sa réponse…

« Pourquoi ? » Demanda He Jin. « Es-tu vraiment sûr que je voudrais continuer à jouer à ce jeu ? » 

« Tu ne veux pas jouer ? Alors qu’est-ce que tu fais là ? » 

Si He Jin y pensait, effectivement, il voulait jouer… Mais il demandait ça parce qu’il était curieux de savoir ce que Fire en pensait, pourquoi ferait-il tout ça pour une personne si ordinaire ?!

Xiao Xian Jin : « Tant d’années sont passées, ne t’est-il jamais venu à l’esprit que je ne me reconnecterais peut-être plus jamais ? »  

A l’autre bout de la connection, Qin Yu regardait le message avec attention… Pour être honnête, il se sentait étrange, car il n’y avait jamais pensé.

Tout le monde dans le jeu pouvait voir son statut ‘marié’, mais peu de gens savaient que sa femme ne s’était pas connectée depuis des années. Dead Water était l’un d’entre eux. Il avait demandé sans faire attention à Fire s’il attendait toujours sa femme, et après la réponse positive de celui-ci, il lui arrivait parfois de l’utiliser pour se moquer de lui et même lui conseiller d’oublier sa soi-disant femme et de se trouver quelqu’un d’autre. Mais Qin Yu ne l’avait jamais pris au sérieux, il y était habitué. 

Qin Yu dit clairement : « Si ça m’était venu à l’esprit, j’aurais probablement arrêté de t’attendre. » 

Oui, parce que d’une certaine façon, le fait d’y penser aurait en soi déjà représenté un sentiment de doute et de résignation. 

Donc ça ne lui était jamais venu à l’esprit.

La réponse de Fire fit naître une chaleur dans le coeur de He Jin. Il était à l’origine quelqu’un de calme et autonome, mais rencontrer ce genre de personne, entendre de telles paroles à son attention, ne pouvait que le faire se sentir un peu dépassé. 

Repoussant le malaise qui avait grandi en lui, He Jin choisit soigneusement ses mots, les disant avec tact : « Mais si, après toutes ces années, la personne que tu attendais avait changé et était devenue différente de l’impression que tu avais d’elle ? »  

Quand Ah Jin ne s’était plus connecté, Qin Yu avait déprimé pendant un certain temps. Il s’était senti si seul, si frustré. Mais même sans Ah Jin, il ne pouvait pas simplement arrêter de jouer. Alors il avait imaginé que Ah Jin était toujours là, à l’accompagner, à ses côtés… Après cela, chaque fois qu’il avait croisé des choses intéressantes ou vu de nouveaux paysages, il avait fait de son mieux pour se souvenir de tout, attendant toujours que Ah Jin revienne pour pouvoir les lui montrer plus tard, pour l’y emmener et voir ces nouvelles choses à son retour. 

Il se souvenait de certaines d’entre elles, tandis qu’il avait fini par en oublier d’autres. Le monde continuait de changer et le jeu était en constante évolution, mais il n’avait jamais oublié le sentiment de jouer avec Ah Jin… Celui d’être protégé, mais aussi de pouvoir se protéger mutuellement ; tant qu’ils étaient ensemble, il était heureux. Surtout après leur mariage dans le jeu, chaque fois qu’il pensait à Ah Jin, il ne pouvait empêcher son coeur de manquer un battement.

Ce battement de coeur, à part Ah Jin, personne ne le lui avait jamais fait ressentir.

Ainsi, inconsciemment, huit ans s’étaient écoulés, puis Ah Jin s’était de nouveau connecté. Dès qu’il avait vu ce nom, le coeur de Qin Yu avait failli s’échapper de sa poitrine…

C’était magique, lui permettant de confirmer que cette personne était vraiment la seule.

« Pourquoi cela devrait être un problème ? Tu es toi, même si tu étais en réalité un chien à l’autre bout de l’écran, je m’en ficherais, tu es toujours ma femme. » 

Le ton utilisé par Fire, si cru avec un soupçon de tendresse, picota les oreilles de He Jin, rendant son visage tout chaud et rouge. Et d’une certaine façon, sa réponse ‘parfaite’ le flatta, comme si aux yeux de Fire, la question sur son genre n’avait aucune importance.

A ce moment-là, He Jin eut l’envie soudaine de continuer à être ainsi avec Fire, de ne rien lui dire d’autre, de rattraper ces huits années manquées, et de répondre à toutes ses attentes…

Cependant, avant qu’il n’ait eu le temps de répondre, Fire changea de sujet : « Cependant, j’ai l’impression que tu as un peu changé. »  

« … !! » A-t-il réalisé ?

Fire : « Je pense que tu es devenu encore plus adorable. » 

« … » 

Fire continua de façon malicieuse : « Ne me dis pas que mon dernier message t’a fait peur… Si peur que tu t’es immédiatement déconnecté, hein ? » 

Xiao Xian Jin : « Je… Il y a eu une coupure de courant dans le dortoir. » 

Cette fois, Fire éclata de rire, ne croyant apparemment pas à ‘l’excuse’ de He Jin, mais il continua : « Je suppose. » 

« … » Pourquoi ai-je toujours l’impression qu’il me taquine ? (=_=)

Après avoir suffisamment ri, Fire se calma et s’expliqua : « Je ne t’ai pas attendu consciemment, tu n’as pas à te sentir désolé pour moi. J’ai bien joué ces dernières années, et j’ai aussi gagné beaucoup d’amis. » 

He Jin fut étourdi, était-ce vrai ? Il avait encore des doutes. Cependant, l’attitude légère de Fire aidait beaucoup He Jin à apaiser son esprit.

Fire : « Bien sûr, avec toi ici, je me sens bien plus heureux… Mais si tu ne veux plus jouer, ne pars pas sans prévenir. On pourrait se dire au revoir correctement, je te promets de ne pas t’empêcher de partir. Ça te va ? » 

« … » 

Ça pourrait, bien que les sentiments de He Jin concernant le fait de jouer étaient un peu compliqués. Il voulait continuer à jouer. Comment cela pourrait-il ne pas être le cas ? Il venait de recevoir un merveilleux cadeau de cette personne ! Et maintenant, il lui disait même des choses du genre ‘Avec toi ici, je me sens bien plus heureux’, alors comment pourrait-il refuser ? C’était juste que…

Xiao Xian Jin : « L’autre fois, quand on a fait la quête de couple, il y avait une question demandant si tu voulais développer une relation dans la vraie vie avec moi, et tu as répondu ‘oui’… Es-tu sérieux à ce sujet ? » 

Qin Yu fronça les sourcils et demanda : « Quoi, tu as quelqu’un de spécial dans la vie réelle ? » 

Xiao Xian Jin : « Non… »

Le coin de la bouche de Qin Yu se releva : « Je vois, tu ne veux pas que le jeu se mêle à la vraie vie ? » 

Xiao Xian Jin : « Oui. » 

Qin Yu promit : « Très bien, je te promets que ce qui se passe dans le jeu, restera dans le jeu. Je ne t’embêterai pas sur à quoi tu ressembles dans la vie réelle, que tu sois grand ou mince, homme ou femme, beau ou laid, en bonne santé ou handicapé… Tant que tu resteras ma femme dans le jeu, je ne me soucierai pas d’autre chose. Si tu ne veux pas le dire, je ne demanderai pas. Qu’en dis-tu ? Tu as encore des questions ? » 

He Jin soupira et dit : « Non. »

Qu’aurait-il d’autre à dire ? C’était presque comme si Fire pouvait lire dans ses pensées, parce que presque tous les mots qu’il disait correspondaient à ce que He Jin pensait au fond de lui.

Fire Ruthless : « Puisque tu n’as plus de question, j’ai aussi une requête pour toi. »

Xiao Xian Jin : « Qu’est-ce que c’est ? » 

Fire Ruthless : « Quand nous jouerons, appelle-moi chéri. »

« … »

Fire Ruthless : « Tu peux le faire ? » 

La demande de Qin Yu n’était en fait pas si bizarre, après tout ils étaient ‘mari et femme’ dans le jeu. Mais pour He Jin, un garçon normal, devoir soudainement appeler quelqu’un de même sexe ‘chéri’… Il se sentait très embarrassé !

He Jin essaya de négocier : « Peux-tu me laisser le temps de m’adapter ? » 

Fire le taquina : « S’adapter à quoi ? Plus on le fait, plus on s’habitue. Sans parler du fait que tu ne fais qu’écrire à l’instant, sans même utiliser ta bouche. »

« … » (=_=)

Xiao Xian Jin : « Nous ne nous sommes pas vus depuis tant d’années, je n’y suis pas habitué… »

Fire Ruthless : « Ah, si timide… »

« … » Argh…

Fire : « Très bien, alors je te donne trois jours. »

XXX

  • Spirit Fairy – Passé

Ah Jin ne jouait plus, et Qin Yu, qui se sentit au départ perdu et triste, commença lentement à accepter cette réalité. Il lui fallut trois ans pour le faire.

Au cours de ces trois années, il refusa d’envoyer des demandes d’ami à qui que ce soit, et supprima des passants qui l’avaient ajouté sans faire attention. Ne laissant qu’un seul nom, ‘Xiao Xian Jin’, dans sa liste d’amis, parce qu’il ne voulait pas voir la notification du système disant ‘votre ami xxx est en ligne’, ou voir la colonne d’amis s’éclairer. Si cela ne venait pas de ce seul nom, alors il préférait la laisser vide.

Chaque fois qu’il se sentait seul, Qin Yu cliquait sur le nom de Ah Jin et envoyait un message à l’autre joueur hors ligne.

« Ah Jin, alors que tu étais déconnecté, j’ai presque atteint le niveau 40 ! » 

« Hier j’ai fait un donjon sur l’Île Féerique, heureusement que j’avais une Grue, maintenant je peux voler. Quand tu reviendras, ne m’envie pas trop, héhé. » 

« Je ne fais que te taquiner ! … Quand tu reviendras, je t’emmènerai monter de niveau jusqu’à ce que tu atteignes le même que moi, et on continuera de jouer ! ^_^ » 

« Ah Jin, le Domaine Céleste est si beau ! » 

« Il y a beaucoup de joueurs de haut niveau au Domaine Céleste, je suis mort plusieurs fois… »

« Apparemment, si tu sautes du Domaine Céleste, tu tombes directement sur la barrière et meurt, je suis tombé pendant 20 secondes… Mais le paysage est si beau… » 

« Ah Jin, j’ai commencé à étudier sérieusement, apprendre semble être très intéressant. »

« Ah Jin, j’ai presque atteint mon plein niveau ! » 

XXX

Bien sûr, ce n’était pas toujours des messages comme ça, Qin Yu fantasmait aussi parfois, par exemple sur ce qu’il dirait à Ah Jin quand il reviendrait

« Ah Jin, tu es enfin là, je t’ai attendu si longtemps, je ne suis pas content ! » 

Okay, en tant que mari, ce n’est pas assez cool ! (=_=)

« Ah Jin, tu me manques… »

C’est dégoûtant ! Je ne peux pas dire ça ! (=_=#)

« Ah Jin, ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vus… »

C’est si propre et poli ! Je devrais être acteur à la place ! (/= _ =)/~┴┴

XXX

Une fois, Qin Yu découvrit son nom dans le classement de [ Spirit Fairy ], et la première personne à qui il voulut partager son enthousiasme fut Ah Jin –

« Ah Jin ! Je suis dans le classement ! Ah ah ! [Cool] »   

« Quand tu te connecteras, tu pourras m’appeler Grand Dieu ! [Cool] » 

« Ah Jin, je suis classé 37ème maintenant, ce jeu devient de plus en plus amusant ! »  

Bien sûr, il y eut des moments où les choses n’allaient pas bien –

« Aujourd’hui j’ai rencontré un homme très puissant, j’arrête pas d’être tué par lui… [Colère] »  

« Il est classé 30ème… [Colère] » 

Comme il avait des périodes optimistes, il avait aussi des périodes déprimantes –

« Ah Jin, c’est parce que je ne suis pas assez fort que tu ne reviens pas… ? » 

« Peut-être que tu attends que j’atteigne la première position, le vrai Grand Dieu. Si je le fais, reviendras-tu ? » 

« Je passerai l’examen d’entrée aussi, tout comme toi… » 

XXX

Le classement dans le jeu devint une autre grande motivation pour que Qin Yu continue à jouer. Il fit de son mieux pour perfectionner sa technique et son habilité en PK…

Ainsi, deux ans plus tard, Qin Yu fut également admis dans un lycée populaire grâce à ses excellents résultats, mais le nom [ Xiao Xian Jin ] dans le jeu resta grisé. Qin Yu n’arrêta pas d’envoyer des nouvelles de lui à Ah Jin, mais comme s’il parlait à un mur, il n’eut jamais de réponse.

Doucement, le nombre de messages que Qin Yu envoyait à Ah Jin diminua. Ce n’était pas comme s’il avait oublié Ah Jin, mais il sentait que ses messages étaient trop stupides. Parfois, quand il regardait les précédents, il se grondait… Comment peux-tu être si puéril ?!

Par exemple, lorsqu’il se hissa parmi les dix premiers au classement, et qu’il remonta pour regarder les messages enthousiastes qu’il avait envoyé quand il était entré pour la première fois dans le classement, cela fut insupportable à voir. Qin Yu se sentit timide, il ne voulait pas que Ah Jin voit autant de ses bêtises à son retour.

Au bout d’un an, le nom ‘Fire’ se hissa de plus en plus haut dans le classement, de plus en plus de joueuses commencèrent également à le remarquer, et même à le lui avouer ouvertement. Mais Qin Yu avait l’habitude de jouer seul, pour lui, il n’avait besoin que d’adversaires dans le jeu, pas de femmes.

La troisième année, le jeu annonça officiellement que [ Spirit Fairy ] était sur le point de se transformer en [ Demon God ]. Dans la modification, la compagnie du jeu nettoierait tous les messages enregistrés dans les chats des joueurs, y compris ceux mis en cache pour les joueurs hors ligne.

En apprenant cette nouvelle, Qin Yu se sentit à la fois soulagé et triste.

Le soir de la modification du jeu, Qin Yu, 17 ans, vola la bouteille secrète de whisky de son père, et s’assit, ivre, devant son ordinateur, regardant tous les messages passés qu’il avait partagés avec Ah Jin, revenant 1175 jours en arrière quand ils s’étaient rencontrés pour la première fois… Même si 1100 jours de ceux-là avaient été remplis de ses monologues solitaires.

Il les regarda un par un, souriant un instant, puis pleurant un autre, tout en se demandant avec pessimisme si Ah Jin l’avait oublié. 

Juste avant que l’horloge n’atteigne minuit, Qin Yu écrit silencieusement une dernière phrase dans le tchat

« Ah Jin, je t’aime. » 

Le compte à rebours arriva à zéro, et la connexion au serveur se coupa, toutes les données des tchats de la version précédente s’effacèrent, et avec ça, le stupide ‘Journal du Premier Amour’ de Qin Yu disparut également…

Depuis, [ Xiao Xian Jin ] resta grisé dans la liste d’amis de Fire, ne restant qu’un nom creux.

Mais Qin Yu continua d’attendre. Même si son lien avec ce nom n’était qu’un rêve éphémère, il était prêt à s’y complaire, ne voulant jamais se réveiller.


Note de l’auteur : 

Je vois que beaucoup de lecteurs se demandent les raisons pour lesquelles He Jin n’a pas simplement avoué son sexe, et je veux donc l’expliquer.

He Jin sait que Fire a attendu longtemps, il se sent coupable et aimerait compenser, mais il pense que la façon de compenser n’est pas de parler franchement et immédiatement à Fire de son sexe, parce que Fire pourrait être ‘dévasté’ (et aussi se mettre en colère), mais de faire comme il l’a toujours fait, pour satisfaire ses rêves et ses attentes. 

Cette façon de penser est due à l’éducation qu’il a eu et à son caractère qui en a résulté, le persuadant donc de jouer le rôle de ‘femme’. Même s’il n’y est pas habitué, il le fait (He Jin n’est jamais vraiment tombé amoureux, donc il ne sait pas que les problèmes sentimentaux ne peuvent être résolus rationnellement). Mais dans son esprit, ce ne sera jamais réel, parce de son avis, une épouse ne peut être qu’une femme, alors quand Qin Yu lui fait la promesse que ‘ce qui se passe dans le jeu reste dans le jeu’, il va sans dire que He Jin se sent soulagé.

Avant d’écrire cette histoire, quand j’ai créé le personnage de He Jin, j’ai voulu lui donner un rôle contradictoire, déprimé et ennuyeux. La ‘rébellion’ mentionnée dans les chapitres précédents étant le début de sa tentative de se débloquer. Mais cela ne veut pas dire qu’il va soudain subir un ‘grand changement de tempérament’.

 Je vois que beaucoup de lecteurs sont anxieux, utilisant la ‘morale’ pour juger Ah Jin, comme si le fait qu’il n’ait pas avoué son sexe était une erreur qui ne pouvait être pardonnée… Mais Ah Jin n’est pas un modèle moral, il a ses faiblesses humaines, il est peut-être égoïste, ignoble ou hypocrite… Mais je vous souhaite d’attendre avec patience son épanouissement et sa transformation.

Précédent|Index|Suivant

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Tous les commentaires
AruBiiZe
AruBiiZe
4 mois

Fire est tellement épris ! C’est trop mignon !!
Oh ! II n’avait jamais pensé qu’il ne puisse pas revenir !

8 ans d’attente ! Nom d’une moule !

Mon Dieu, cette déclaration qu’il lui a faite ! « Que tu sois, grand/petit, vieux/jeune, laid/beau, homme/femme…. »
Trop beau !
Par contre… Il lui a promis que cette relation resterait uniquement sur le jeu ! Nooooooooonnnnnnn !!

Chéri ! <3 *se dandine*

C'est quand même triste, il s'est retrouvé du jour au lendemain seul. A parler à quelqu'un qui n'était pas là. Snif

Bon sang, tout s'est effacé en plus ! Snif !

Merci beaucoup pour ce chapitre de cette histoire trop mignonne ! <3
A très vite 🙂