Waiting for you online – Chapitre 21

Ch. 20 | Index | Ch.22

Traduit par Elrika, corrigé par Yukiko

[Chapitre 21] Forte Fièvre

Le lendemain matin, He Jin se réveilla avec des vertiges, un mal de gorge, des douleurs aux membres et des difficultés à respirer – il avait un rhume !

C’est vrai, il avait plu quand il était allé au lac hier, et il n’avait pas pris de bain chaud après son retour au dortoir, se sentant stupidement invincible contre toute maladie… Cela était donc inévitable… Argh…

He Jin se leva et but un verre d’eau, puis retourna s’allonger sur son lit tel un cadavre.

Même quand Hou Dongyan, qui était allé se couché tard hier, se leva finalement, la position de He Jin resta la même : « Pourquoi t’es pas encore levé ? » 

Durant ces deux ans et demi de vie commune, He Jin avait toujours été un lève-tôt. Chaque jour, il se levait à six heures sans faute. Donc pour Hou Dongyan, le voir dormir comme ça, c’était une expérience assez unique.

He Jin dit d’une voix étouffée : « Je ne me sens pas bien, j’ai peut-être un petit rhume. »

« Mais ton teint n’est pas mauvais. » Hou Dongyan mit la main sur le front de He Jin : « Ouch, okay, c’est un peu chaud. Tu veux aller à l’hôpital ? » 

La condition physique de He Jin avait toujours été assez unique, peu importe qu’il ait la grippe, un rhume ou qu’il se sente simplement fatigué, son teint ne tournait jamais mal, sa voix restait la même, devenant tout au plus un peu rauque. Ainsi, même lorsqu’il était malade, s’il insistait pour dire qu’il allait bien, les autres le croyaient automatiquement.

« Non, je vais juste me reposer… » Dit-t-il, alors même qu’il se sentait bouillir.

Hou Dongyan n’était pas le genre de personne qui s’occupait bien des autres, donc en entendant ça, il n’insista pas plus.

A midi, Hou Dongyan ramena un repas de la cantine à He Jin. Il ne s’attarda pas longtemps et repartit traîner dehors le reste de l’après-midi. Le soir, il retourna voir He Jin. Cependant, quand il vit qu’il était resté dans la même position et que le repas qu’il lui avait apporté n’avait pas été touché, Hou Dongyan réalisa que quelque chose n’allait vraiment pas. Il se précipita à côté de He Jin et lui toucha une nouvelle fois le front. Sa température est bien plus élevée qu’avant, et c’est quoi toute cette sueur ?!

« Jin Ge, Jin Ge… » Il essaya d’appeler son nom plusieurs fois, mais il n’obtint pas de réponse. Hou Dongyan eut très peur et se dépêcha de soulever l’autre homme, de lui mettre des vêtements quelconques et il courut hors de la pièce pour chercher de l’aide. « Big Head ! Qi Ge ! Vous êtes là ?! » Il frappa un moment à la chambre d’à côté, mais comme il s’y attendait, la chambre était vide. Les deux personnes qui y vivaient étaient des gens du coin, alors ils rentraient chez eux tous les week-ends.

Hou Dongyan retourna à contrecoeur dans sa chambre, réfléchissant à la façon de l’amener seul à l’hôpital.

He Jin ne pesait pas grand-chose, il n’était vraiment pas lourd. C’était juste que… La stature de Hou Dongyan était trop petite. Il ne faisait que 1,65 m, alors que He Jin en faisait 1,75 ; porter quelqu’un mesurant dix centimètres de plus que lui… C’était certainement une tâche très fatigante. 

Mais il n’y avait pas d’autre choix. Hou Dongyan soupira, prit He Jin, puis le transporta soigneusement hors de la pièce. Quand il arriva aux escaliers du dortoir, il tomba sur deux étudiants. « Qu’est-ce qui se passe ? » 

Hou Dongyan s’arrêta et se stabilisa : « Mon colocataire a un rhume, il est brûlant ! » 

« Eh, c’est pas He Jin ?! » S’exclama l’un d’eux.

« Hey, vous le connaissez ? » Hou Dongyan fut agréablement surpris. « Alors aidez-moi, vite ! » 

Peu de temps après avoir dit cela, le fardeau dans ses bras lui fut soudainement enlevé, déplacé dans les bras d’un des grands gars. Même avec le poids de He Jin, l’expression de l’homme ne changea pas, semblant toujours très détendue en descendant les escaliers…

Hou Dongyan fit la moue – On est tous les deux des hommes, alors pourquoi nos proportions physiques sont-elles si différentes ? C’est pourquoi je préfère jouer à des jeux, au moins là, je peux être ce que je veux !

« On va à l’hôpital de l’école, c’est ça ? » Demanda le grand homme.

Hou Dongyan trottait derrière lui : « Ah, oui… Vous êtes de l’Association Étudiante ? » 

L’autre homme rit : « Non, on est du Club de Tennis. »

« Oh, comment vous connaissez He Jin ? » 

« On s’est rencontrés pendant une sortie au lac hier. »

Les deux hommes que Hou Dongyan avait croisés étaient Jiang Bai Jian et Qin Yu, qui allaient dîner.

L’hôpital de l’école était assez éloigné du dortoir. Il y avait beaucoup d’étudiants traînant sur le chemin, et la vue de Qin Yu portant He Jin style princesse attirait l’attention d’un bon nombre d’entre eux.

Lorsqu’ils arrivèrent aux urgences, Hou Dongyan se rendit compte qu’il avait oublié la carte étudiante d’He Jin, alors l’infirmière lui demanda d’écrire lui-même les informations du patient.

Alors qu’il écrivait, Qin Yu jeta un coup d’oeil discret au formulaire et vit le caractère familier, ‘Jin’, écrit là… – Pendant un instant, la lueur dans ses yeux changea.

Un vieux médecin arriva vite et prit la température de He Jin. Il avait atteint les 40°C ! 

Jiang Bai Jian soupira : « Pas étonnant qu’il soit si mal. J’ai déjà eu 39°C de fièvre, et je n’arrivais même plus à marcher ! » 

Après avoir fait un test sanguin à He Jin et lui avoir mis une perfusion en intraveineuse, le médecin leur dit qu’il devrait se sentir mieux après un certain temps de repos. Hou Dongyan en fut soulagé.

« Merci, si j’avais dû l’emmener seul ici, je me serais effondré avant même d’arriver ! » Dit-il, et il se retourna pour faire face à Qin Yu. Il était paniqué avant, donc il n’avait pas remarqué, mais maintenant, il pouvait voir que l’homme qui l’avait aidé était vraiment très beau. Il poursuivit : « Quand He Jin se réveillera, je lui dirai de vous remercier aussi. Je ne veux plus vous déranger, alors vous pouvez y aller si vous voulez, je peux m’occuper de lui tout seul. »

Jiang Bai Jian hocha la tête et se retourna pour partir, mais entendit Qin Yu dire de façon inattendue : « C’est bon. Je partirai quand il se réveillera. » 

« On va attendre ? » Demanda Jiang Bai Jian, un peu surpris. Selon lui, Qin Yu n’avait pas l’air de quelqu’un du genre ‘toujours près à aider les autres’. Le fait qu’il aide à amener He Jin à l’hôpital, ça, il pouvait comprendre, c’était une urgence après tout… Mais c’était différent maintenant. Il y avait beaucoup de gens pour aider He Jin ici, son colocataire, les médecins et les infirmières, même d’autres visiteurs. Ils n’étaient tous les deux que des ‘étrangers’.

Qin Yu dit à Jiang Bai Jian : « Tu peux aller manger, puis apporte-moi de la nourriture. Je vais rester ici. »

Jiang Bai Jian hocha la tête : « D’accord, alors j’y vais. Ah, c’est vrai, tu… » Il regarda Hou Dongyan : « Tu n’as pas encore dîné non plus, tu veux que je t’apporte quelque chose ? » 

« Je m’appelle Hou Dongyan, tu peux simplement m’appeler Monkey. » Hou Dongyan lui donna sa carte de repas : « Je suis vraiment désolé du dérangement… » 

Après le départ de Jiang Bai Jian, il n’y eut plus que Qin Yu et Dou Dongyan dans la pièce. Il firent quelques brèves présentations et bavardèrent légèrement. Qin Yu demanda : « Quand la fièvre a-t-elle commencée ? » 

Hou Dongyan, pensant qu’il n’était pas parti parce qu’il était inquiet, lui répondit honnêtement et sans hésiter : « Ce matin, je pense qu’il allait encore bien hier soir. » 

« Que faisait-il hier soir ? » Demanda Qin Yu nonchalamment.

Hou Dongyan répondit avec désinvolture : « Il semblait faire un PPT 1 ? Il va bientôt faire une conférence… » 

En entendant cette réponse, l’humeur de Qin Yu chuta soudainement. Peut-être que je pense trop ? 

Hou Dongyan n’avait pas tort, He Jin avait bien fait un PPT dans l’après-midi, mais il avait passé la seconde moitié de celle-ci à jouer. Hou Dongyan le savait, mais ce n’était pas comme s’il passait son temps à regarder He Jin, il ne connaissait pas l’heure exacte et la question de Qin Yu n’avait pas demandé plus de réflexions. 

« Quel genre de conférence ? » Poursuivit inconsciemment Qin Yu.

« J’ai entendu que c’était pour enseigner l’anglais aux plus jeunes étudiants. C’est mercredi prochain… » 

– [ Xiao Xian Jin ] : « …Je me connecterai tous les lundis, mercredis et vendredis soirs vers 19 – 20h. Mais j’ai quelque chose à faire mercredi prochain, donc je ne me connecterai peut-être pas. »

L’humeur de Qin Yu s’améliora de nouveau. Il jeta un coup d’oeil à la silhouette de He Jin dans le lit d’hôpital. Il se souvenait qu’hier midi, il avait mangé des ‘côtes de porc à la sauce aigre-douce’, ce qui était le plat préféré de Ah Jin.

Il demanda avec désinvolture : « A quelle heure s’est-il couché hier soir ? » 

« Assez tard, il a joué. » 

« … ! » 

En entendant ça, Qin Yu sentit son humeur s’améliorer encore plus, du sol jusqu’au ciel !

Qin Yu leva les sourcils et sourit : « Il joue ? A quoi ? » 

A la mention du mot ‘jouer’, Hou Dongyan devint excité : « A Demon God, un domestic game. Il est vraiment intéressant, et il y aura bientôt une version holographique ! T’en as entendu parler ? » 

« … !!! »  

Un étudiant de l’Université Hua, qui était plus vieux que lui d’un an, qui portait les initiales ‘hj’ et qui avait joué à ‘Demon God’ hier soir… Combien de personnes pouvaient répondre à ces critères ? Quelles étaient les chances d’une telle coïncidence ?

« J’en ai entendu parler. Il… Il joue souvent ? » 

Hou Dongyan secoua la tête : « Pas vraiment, il est habituellement assez occupé, alors je n’aurait jamais pensé qu’il pourrait vraiment jouer à un jeu… J’ai découvert il y a seulement quelques jours qu’il avait déjà joué à celui-ci. Il m’a demandé le pack d’installation et m’a dit qu’il avait l’habitude d’y jouer quand il était jeune. Oh, il m’a aussi dit plus tard qu’il y avait rencontré un vieil ami… » 

« !!!! » 

Il n’avait pas besoin de poser d’autres questions à Hou Dongyan – Si n’importe qui en Chine pouvait trouver ‘un deuxième étudiant de l’Université Hua, plus âgé d’un an que lui, qui portait les initiales hj, qui aimait manger des côtes de porc sauce aigre-douce, qui avait joué à Demon God hier soir et qui avait récemment rencontré un vieil ami dans ce même jeu’, il écrirait dorénavant son nom à l’envers !

Qin Yu était maintenant sûr à 99% que He Jin était son ‘Xiao Xian Jin’. Les 1% restants, il les confirmerait une fois que Peng Yu Hao aurait vérifié les données de la loterie.

Il en eut la chair de poule rien qu’en y pensant…

Il attendait Ah Jin depuis si longtemps, et sans qu’il ne s’en soit rendu compte, cette personne vivait en fait dans le même bâtiment que lui pendant tout ce temps. Il s’était rendu au même lac que lui, avait mangé avec lui…

Qin Yu changea de sujet et discuta un peu plus avec Hou Dongyan. Ils s’entendirent très vite.

« Je pense que quand He Jin se réveillera, il n’aura toujours pas assez de force pour rentrer à pied. Alors je vous accompagnerai et t’aiderai à le ramener. »

Hou Dongyan en fut reconnaissant : « Beau Gosse, tu es vraiment un Lei Feng vivant 2 ! » 

Qin Yu sourit : « Mais je pense que les vêtements qu’il porte en ce moment sont un peu trop fins, il pourrait avoir froid. Pourrais-tu retourner au dortoir et lui apporter une veste ? » 

Le naïf Hou Dongyan ne douta pas de la ‘bienveillance’ de Qin Yu et se leva avec hâte : « D’accord, j’y vais ! » 

Après le départ de Hou Dongyan, Qin Yu se leva de son siège et se rapprocha lentement du lit d’hôpital. Il regarda l’homme couché dessus, l’observant de la tête aux pieds, encore et encore.

Ses cheveux humides de transpiration, son visage délicat, ses lèvres pâles, son corps mince, ses mains et ses pieds plus petits que la moyenne…

Qin Yu ne détourna pas une seconde le regard, les yeux brûlants, comme s’il essayait de graver l’apparence de l’autre au plus profond de sa mémoire, l’enveloppant étroitement autour de ces huits années d’illusions qui avaient pris racine, les fusionnant, et finalement, les enfermant dans son coeur…

– Tu vois ? Même si tu es un homme, je t’ai reconnu, je t’ai trouvé.

« He Jin… » Prononça Qin Yu, et il leva la main pour caresser légèrement le visage pâle de son index. Il sourit doucement et chuchota : « Le monde est vraiment petit, pas vrai ? » 

– Je n’ai pas fait tant d’efforts que ça pour te trouver, c’est toi qui es venu te précipiter à ma porte.

Qin Yu rétracta sa main quand Jiang Bai Jian arriva. Heureusement qu’il n’avait pas vu cette scène, sinon sa mâchoire aurait pu en tomber par terre. 

« Tiens, je t’apporte des nems… Et ce ‘Monkey’, il est où ? » Dit Jiang Bai Jian en regardant autour de lui.

« Il est retourné au dortoir pour chercher un vêtement plus épais pour He Jin. » Qin Yu prit les nems, souriant toujours. 

« Pourquoi t’es de si bonne humeur ? » Demanda Jiang Bai Jian avec suspicion. « Toi et He Jin… Vous vous connaissiez déjà ? » 

Qin Yu hocha la tête : « En quelque sorte. »

Jiang Bai Jian pensa que quelque chose était louche, mais il n’en demanda pas plus. Peu de temps après, Hou Dongyan revint aussi, tenant un vêtement d’He Jin dans ses mains.

He Jin se réveilla quelques minutes plus tard. Il fut assez surpris de voir Qin Yu et Jiang Bai Jian, mais Hou Dongyan lui expliqua rapidement ce qui s’était passé.

He Jin se sentit très embarrassé de les avoir dérangés à cause du fait qu’il était malade, mais il était aussi reconnaissant. Il s’excusa et les remercia.

« Allez, invitons-les à dîner un de ces quatre ! » Rit Hou Dongyan. « Surtout Qin Yu Ge, c’est lui qui t’a porté ici. »

…Porté ? 

He Jin regarda Qin Yu et constata que l’autre le regardait intensément. Il se hâta de détourner les yeux d’embarras : « Oui, pourquoi pas demain soir ? Je vous invite à dîner. » 

« Ne t’inquiète pas de ça, tu dois d’abord te reposer. » Dit Qin Yu d’un ton plat.

Hou Dongyan appela ensuite l’infirmière pour retirer l’aiguille de la perfusion et alla chercher les médicaments de He Jin.

He Jin se soutint au matelas et essaya de se lever, mais Qin Yu l’arrêta rapidement : « Je vais te porter pour le retour. » 

He Jin fut surpris : « Ah… »

Il fut sur le point de dire ‘c’est bon, je peux marcher’…

…Mais Qin Yu s’était déjà accroupi devant lui.


Notes :

1 Un fichier PPT = PowerPoint.

2 Lei Feng est une figure importante de l’idéologie officielle de la propagande de la République Populaire de Chine. Mort à 22 ans, il a rédigé un journal intime relatant ses bonnes actions (Bien qu’assez controversé pour sa véracité.) et, la RPC ayant relayé son histoire, elle est devenue une légende devant servir de modèle aux jeunes générations. Le 5 mars, la journée ‘Comme Lei Feng’ est célébrée en Chine, les citoyens y sont invités à accomplir de bonnes actions.

Ch. 20 | Index | Ch.22

Les membres de la team font de leur mieux pour vous fournir des chapitres de la meilleure qualité possible, mais l’erreur est humaine ! Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de grammaire, vous pouvez nous la signaler directement en sélectionnant le passage concerné et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

1 a commenté sur “Waiting for you online – Chapitre 21”

  1. Woouuuuaaah ! Ca va trop vite pour mon petit cœur là !
    Il s’est déjà qui est sa femme ! Kyaaa

    Kyyyyyyaaaaa ! C’est trop bien !! Il va pouvoir se rapprocher de lui dans la vie réelle maintenant ! <3

    Bon sang ! C'est vraiment trop bien !
    Séduit le à fond mon petit Fire ! Il faut qu'il te tombe dans les bras ! <3

    Merci beaucoup, beaucoup, pour ce chapitre !
    A bientôt ! <3

Laisser un commentaire